Enquête sur les pratiques de recherche documentaire des chercheurs


Le consortium Couperin.org lance une enquête auprès des chercheurs, enseignants-chercheurs et doctorants des établissements de l’ESR et des praticiens hospitaliers des établissements de santé. Objectifs de l’enquête :

  • connaître les pratiques d’accès au texte intégral des écrits scientifiques ;
  • mieux connaître les besoins et les usages de recherche bibliographique et d'analyse bibliométrique ;
  • identifier les attentes des utilisateurs à l’heure du choix de renouvellement des abonnements à ces outils.

L'enquête est ouverte jusqu'au 30 juin 2020. Voici le lien pour y accéder : https://fr.surveymonkey.com/r/YXNFCK8   (Durée de l'enquête: 10 minutes environ)

Un grand merci pour votre concours. N'hésitez pas à diffuser cette enquête le plus largement possible auprès de la communauté scientifique. Les résultats de l'enquête pourront être transmis sur demande aux établissements et aux répondants.

 

Actu de la recherche sur le coronavirus #1 Accès aux publications

Coronavirus et éléments du SARS-COV-2 - Source : Biorender.com

La Commission Européenne vient de lancer une plateforme de partage de données pour les chercheurs travaillant sur le coronavirus (Communiqué). Cette initiative s'ajoute à celles des éditeurs scientifiques et des sociétés savantes pour faciliter l'accès aux résultats de la recherche et accélérer les études sur le covid19.

#1 Accès : Récapitulatif des ressources exclusives sur le coronavirus :

Enfin la recherche juridique aussi s'intéresse à la crise sanitaire. En témoigne cet article de Philippe Mouro "Coronavirus et fausses informations : Les aléas de la liberté d’expression en période de crise sanitaire", paru dans la Revue des droits et libertés fondamentaux, Centre de Recherches Juridiques de Grenoble, 2020, Chronique n° 33. hal-02545887 https://hal-amu.archives-ouvertes.fr/hal-02545887

A venir :
#2 Veille : Veille et cartographie de la recherche scientifique
#3 Reviewing : publications, discussions et évaluation par les pairs

Plus d'ebooks et de revues sur OpenEdition

OpenEdition.org est la plateforme de l'opérateur public Cléo (Centre pour l'édition électronique ouverte). Le Cléo est un laboratoire associant le CNRS, l'EHESS, l'Université de Provence et l'Université d'Avignon.

OpenEdition a négocié avec les éditeurs académiques pour vous offrir un maximum de titres de livres et de revues pendant toute la période que durera le confinement relatif à la pandémie de Covid-19. Cela sous-entend la gratuité de téléchargement des formats "détachables" PDF et ePub pour ces ressources "libérées" temporairement. Habituellement, si 95% des revues et 80% des livres sont en accès ouvert, seuls les formats de lecture en ligne sont proposés automatiquement.

Pour accéder aux services de téléchargement de PDF et ePub, veuillez vérifier que vous êtes bien authentifiés avec vos identifiants et mots de passe de l'université de La Réunion.

OpenEdition Books

Tous les ouvrages sur les sites des éditeurs suivants sont disponibles en ligne (HTML), ainsi que leurs formats téléchargeables (PDF et ePub) :

Tous les ouvrages sur les sites suivants sont disponibles en ligne :

OpenEdition Journals

Les 175 revues du programme OpenEdition Freemium for Journals sont disponibles en ligne, ainsi que leurs formats détachables (PDF et ePub).

Vous pouvez consulter ici la liste des revues.

Enfin, des revues diffusées habituellement sous embargo ont également choisi de donner accès à leurs contenus réservés. C’est déjà le cas de :

Cette liste est en constante évolution et sera amendée en fonction des nouveaux titres libérés par les éditeurs.

Nous vous rappelons que vous pouvez prendre connaissance de l'ensemble des ressources mises exceptionnellement à disposition de la communauté universitaire sur le site du consortium COUPERIN.

Continuité Recherche / Vague d'ouvertures d'accès à de nombreuses ressources numériques pour la recherche

En raison des nombreuses fermetures d'établissement liées à la pandémie du COVID-19, de nombreux éditeurs académiques ouvrent de façon temporaire l'accès à leurs ressources numériques.

Epidémie / Les publications scientifiques sur les Coronavirus en libre accès.
De nombreux grands éditeurs et sociétés savantes ont signé l'Appel du Wellcome Trust sur le COVID-19 : ils diffusent désormais en libre accès l'ensemble des publications et des données sur les coronavirus, depuis leurs propres plateformes web et via le référencement sur PubMed Central. Les bibliothèques de l'Université de Toulouse 3 propose en la liste régulièrement mise à jour sur cette page, avec les différents liens d'accès : Corpus d'articles scientifiques sur le COVID-19 mis en libre accès

Dans les autres disciplines, les initiatives se multiplient également : certains éditeurs ouvrent temporairement l'accès à tout ou partie de leurs collections numériques, en plus des abonnements existants des établissements. L'Université de La Réunion bénéficie ainsi d'accès étendus chez Jove (vidéos de sciences expérimentales), Elibrary d'Elsevier-Masson (livres en santé), Europresse, JSTOR, Project Muse (collections de livres numériques de presses universitaires américaines), Numérique Premium (livres numériques en SHS), ScholarVox (livres numériques toutes disciplines), etc. Actualité à suivre sur le site web des BU.

Recensement des facilités offertes par les éditeurs académiques pour accompagner les universités

Ces ouvertures d'accès s'ajoutent aux abonnements numériques des bibliothèques.

Pour rappel, les BU proposent plus de 27 000 revues et 92 000 livres numériques, tous accessibles en ligne 24h/24 à partir du site web des BU.

[Publier la science aujourd'hui] Les premières ouvertures d'accès gratuit à des ressources payantes par leurs propres diffuseurs ont d'abord concerné les publications relatives au coronavirus. Elles se sont depuis élargies à des sujets connexes, et parfois encore davantage pour faciliter les travaux des chercheurs et des enseignants et étudiants. Cela vient répondre à un besoin réel d'accélérer la circulation des connaissances, dans tous les domaines. On retrouve ici les enjeux de la science ouverte dont nous vous parlons régulièrement sur ce blog. C'est en ce sens que de nouveaux appels ont été adressés aux éditeurs pour ouvrir leurs publications à tous. => Voir l'appel des bibliothèques

Accéder facilement aux abonnements numériques des BU

Pendant la fermeture de l'université, la BU Numérique reste ouverte.

Les bibliothèques proposent de nombreuses ressources numériques pour accompagner les étudiants, les chercheurs et les personnels de l'Université, dans toutes les domaines. Toutes bénéficient d'accès nomades, ou "hors campus". Autrement dit, tout étudiant ou personnel de l'Université de La Réunion peut librement se connecter, de chez soi par exemple, aux revues et livres numériques, abonnements de presse, thèses en ligne, etc. 

Pour bénéficier de cet accès@UnivReunion 24h/24 depuis toute connexion internet, il faut signaler votre appartenance à l'Université de La Réunion. Cela se fait automatiquement en passant par le site web des BU (https://bu.univ-reunion.fr) avec vos logins numériques :  

  1. Depuis le site web des BU, explorer notre offre d'abonnements ici ou bien interrogez notre moteur de recherche si vous avez un titre précis, un auteur ou une thématique. Choisissez votre ressource numérique et cliquez sur "accès en ligne".
  2. Les logins demandés sont ceux de votre compte numérique habituel ("logins CAS" ou "ENT")

Attention, ce service est réservé aux membres de la communauté universitaire : les personnes extérieures à l'université ne peuvent pas y accéder, même après une inscription payante dans les BU. Plus de précisions sur ce billet du blog des BU : L'accès hors campus aux documents numériques des BU.

Optimisez vos Accès@UnivRéunion en paramétrant vos outils web

En dehors du site web des bibliothèques, vous pouvez aussi profiter de nos abonnements avec quelques paramétrages de vos outils. Là encore, le principe est de signaler votre appartenance à l'Université de La Réunion, mais cette fois en le faisant explicitement vous-même. Voici le paramétrage pour 3 outils très utilisés par les universitaires.

Ma BU dans Google Scholar. Allez dans les paramètres de Google Scholar depuis la page d'accueil. Cliquez sur "Paramètres" > "Liens vers des bibliothèques" et cherchez Réunion dans le moteur de recherche. Sélectionnez "Université de La Réunion - Accès Univ.Réunion" puis enregistrez. 

Quand vous chercherez des références dans Google Scholar, un lien Accès UnivRéunion apparaît à droite lorsque l'Université est abonnée.
> Plus d'info : nos astuces GoogleScholar

Ma BU dans Pubmed. Sur Pubmed, il faut vous créer un compte individuel via le menu "Sign in to NCBI" puis "Register for an NCBI account". Une fois identifié, cliquez sur MyNCBI > NCBI Site Preferences > Pubmed Preferences > Outside tool.

Dans la liste alphabétique qui s'affiche, cherchez UnivReunion ou Reunion puis Sauvegardez. Sous chaque référence d'article, le bouton Accès@UnivReunion apparaîtra si l'Université est abonnée.
> Plus d'info : tutoriel complet Ma BU dans Pubmed

Ma BU dans Zotero. Dans le menu de Zotero (version 5 recommandée), cliquez sur Edition > Préférences > Avancées > Général > puis collez l'URL ci-dessous dans la boîte de dialogue "OpenURL" : finder.univ-reunion.fr/sfxlcl3

Une fois le paramétrage effectué, mettez une référence en surbrillance, cliquez sur la flèche verte (en haut à droite) puis sur "Recherche dans la bibliothèque" pour trouver les accès disponibles. Votre navigateur ouvrira le service Accès@UnivReunion.

Si vous n'utilisez pas Zotero, d'autres outils de gestion bibliographiques sont compatibles : Endnote, RefWorks, Citavi.

Autres astuces : En complément des abonnements de l'Université, il est possible de paramétrer votre navigateur pour identifier facilement s'il existe une version gratuite légale d'une publication payante. Nous vous recommandons ces 3 extensions de navigateur (disponibles pour Firefox et Chrome) :   

  • l'extension ISTEX renvoie directement à la version accessible acquise nationalement 
  • Unpaywall recherche dans les publications en libre accès (open access)
  • OAButton recherche dans les publications en libre accès (open access)

Tutoriel disponible ici : Docelec : accès et astuces
A quoi ai-je accès ? Pourquoi on me demande parfois de payer ? Comment contourner ? démonstration des extensions de navigateurs.

Besoin d'aide ? Vos bibliothèques proposent une assistance en ligne via INFO-BU.

Plus d'information sur l'ensemble de nos ressources numériques sur le site web des BU, rurbrique Chercher,Trouver : https://bu.univ-reunion.fr/chercher-trouver :

La fable de la cartouche d'encre (et les publications de chercheurs)

Voici une anecdote intéressante. Cet internaute a souscrit un abonnement mensuel d'encre pour imprimante. Le jour où il résilie le contrat, ne sachant plus vraiment à quoi correspondait cette dépense au nom peu évocateur, il découvre qu'il ne peut plus rien imprimer, malgré l'encre disponible dans les cartouches. Pour continuer d'utiliser son imprimante (et imprimer ce qu'il avait prévu d'imprimer), ce monsieur devra rendre les cartouches "interdites" à son prestataire et en acheter de nouvelles auprès d'un autre vendeur. Son étonnement, partagé sur Twitter, est alors relayé sur le web.

Et vous, cela vous étonne ?

Bibliothécaires et chercheurs, eux, risquent de ne pas être étonnés. En effet, l'encre est une belle métaphore des publications scientifiques des chercheurs.

Regardons de plus près : Ce monsieur a souscrit un abonnement qui offre un service, en l'occurence un accès garanti à l'encre de cartouches livrées et pilotées à distance selon sa consommation réelle. Tant que le contrat demeure, l'abonné est ainsi sûr de ne jamais manquer d'encre et d'avoir toujours le bon stock d'encre nécessaire en temps utile. Lorsque l'abonnement est résilié, le service d'accès à l'encre est coupé. C'est très clair dans la foire au question du vendeur (source BFMtv ).

A présent, imaginons que l'encre est en fait l'encre de nos chercheurs, ou, formulée autrement, la production scientifique des chercheurs. Je souscris depuis 15 ans un abonnement numérique à 1200 revues chez TelEditeur : chaque année, j'accède aux nouvelles publications des revues, qui viennent s'ajouter aux précédentes, comme jadis sur les rayons de mes étagères. Le jour où j'arrête, parce que mon budget a baissé par exemple, je perds tout, y compris les publications des numéros des 15 années souscrites précédemment.

Cela rend les collections numériques particulièrement fragiles au regard de la pérennité que la communauté université est pourtant en droit d'attendre de ses bibliothèques en matière de constitution pluriannuelle d'un fonds documentaire universitaire. On comprend aussi que les baisses budgétaires créent de grandes disparités d'accès entre chercheurs, selon leur établissement de rattachement.

Alerté depuis de nombreuses années sur les défauts de ce système éditorial, l'Etat a proposé en réaction d'acheter massivement les anciens numéros des revues, pour des accès pérennes garantis. C'est le dispositif ISTEX dont nous parlons régulièrement ici même et qui vient ainsi compléter les abonnements annuels locaux des établissements. L'Université de La Réunion bénéficie ainsi de l'ensemble des numéros de la revue Nature depuis sa création jusqu'en 2012.

Licencesnationales.fr / Istex / IDEX

Mais là encore, les contrats donnent lieu à quelques particularités qui font que l'accès "pérenne" implique parfois qu'il faille changer de site web au bout de quelques années. Ainsi, les anciens numéros des revues Wiley, achetés nationalement, sont accessibles sur Wiley Online, aux côtés des numéros actuels, mais seulement jusqu'au 31/01/2020. A partir du 1er février, ces accès seront coupés et le chercheur souhaitant consulter ces archives (ie. les numéros antérieurs à 1997) devront aller sur la plateforme nationale ISTEX (istex.fr), qui a vocation à héberger l'intégralité des corpus d'archives de revues et livres numériques achetés nationalement via le dispositif ISTEX.

Un autre levier pour améliorer et/ou contourner le système actuel de publication est le mouvement de l'Open Access, dont nous parlons également beaucoup ici sur ce blog.

Notes : BFMtv, Clubic, Yahoo!, etc. | Images : Unsplash, domaine public, ISTEX. |
Billet rédigé par Gwenaëlle Marchais, responsable de la BU Numérique.

Changement d'accès pour les anciens numéros des revues Wiley

Jusqu'à présent, les anciens numéros des revues Wiley, achetés nationalement via le dispositif ISTEX, sont accessibles sur Wiley Online, aux côtés des numéros actuels.

A partir du 1er février 2020, ces accès seront coupés et les personnes souhaitant consulter ces archives (ie. les numéros antérieurs à 1997) devront aller sur la plateforme nationale ISTEX.fr (en mode abonné), qui a vocation à héberger l'intégralité des corpus d'archives de revues et livres numériques achetés nationalement via le dispositif ISTEX.

Licencesnationales.fr / Istex / IDEX

Pour simplifier l'accès à ces documents, nous recommandons par exemple l'installation de l'extension de navigateur ISTEX. Les équipes des bibliothèques sont disponibles pour vous accompagner dans cette transition.

[Nouvel Abonnement] Project MUSE

L'université de La Réunion est désormais abonnée à la collection "Humanities" de Project MUSE, qui propose pas moins de 222 revues (liste exhaustive).


Depuis plus de 20 ans, Project MUSE est devenue une ressource incontournable en lettres, sciences humaines et arts, proposant des versions intégrales et complètes de revues savantes issues de nombreuses grandes universités et sociétés savantes du monde entier.

Project MUSE est l'un des principaux fournisseurs de contenu numérique en sciences humaines et sociales anglophone pour la communauté scientifique. A ce jour, Project MUSE compte plus de 674 revues provenant de 125 éditeurs et offre plus de 50 000 livres provenant de plus de 100 presses universitaires.

Aspects techniques et modalités d'accès :

- 100% Texte intégral
- Pas d'embargo sur le contenu
- Contenu savant actuel en sciences humaines et sociales
- Impression et téléchargement illimités (pas de DRM)
- Recherche de livres et de revues sur une seule plate-forme
- Mobile Friendly
- Conforme aux normes d'accessibilité américaines et internationales

Accès hors campus aux documents numériques des BU : quelques précisions

Depuis 2009, les BU proposent leurs abonnements numériques en accès nomade : vous pouvez consulter de chez vous les revues en ligne, la presse en ligne, les thèses numérisées, les ebooks, des bases de données. La connexion se fait via le site web des BU, avec les logins de votre compte numérique Université de La Réunion. Vous pouvez bien sûr continuer de vous y connecter depuis l’université.

Ce que l’on sait moins est que cet accès hors campus est réservé aux membres de l’université : étudiants, enseignants-chercheurs. Les personnes extérieures n’y ont pas droit. Celles-ci doivent donc se déplacer pour s’y connecter depuis l’université.

out of office

Out of Office, de Victor Bezrukov (licence CC-BY-NC)

Pourquoi l’inscription payante des personnes extérieures à la BU ne couvre-t-elle pas ces accès hors campus ?

Nos contrats d'abonnement avec les fournisseurs de documentation numérique réservent l'accès hors campus à la stricte communauté de l'université : étudiants, enseignants-chercheurs. C’est leurs effectifs qui déterminent les tarifs. Les personnes extérieures, même si elles s’inscrivent à la bibliothèque, ne peuvent donc pas en bénéficier. L’inscription permet uniquement d’emprunter les documents physiques et de bénéficier des services de transport des documents (faire venir des documents d’une autre BU). En revanche, il est toujours possible de venir consulter sur place la documentation électronique.

Puis-je demander une exception ?

Aucune dérogation n'est possible sans contrevenir à nos contrats. Certains fournisseurs ont d'ailleurs mis en place des contrôles dans les universités afin de s'assurer du bon respect de cette règle. Par ailleurs, techniquement, les accès hors campus passent par l'annuaire informatisé de l'université : seuls les membres de l'université figurent dans cet annuaire. Il nous est donc, techniquement et contractuellement, impossible de proposer l'accès hors campus aux personnes extérieures à l’Université, même à titre exceptionnel.

Pourquoi ces restrictions ? (version détaillée)

Ce sont les fournisseurs de la documentation électronique qui imposent cette restriction parce qu'ils considèrent les accès distants comme des accès supplémentaires.
Les universités ont dû se battre pour obtenir le droit de proposer leurs abonnements numériques hors campus, donc sans critère spatial. Et cela alors même que ce sont les universités qui ont mis en place et qui gèrent la solution informatique qui permet l'accès distant. Dans certains cas d'ailleurs, l'abonnement avec accès distant coûte plus cher.
En contrepartie, les fournisseurs exigent que cette mobilité soit réservée aux membres de l'université, seuls pris en compte dans le calcul des tarifs. En effet, les tarifs sont basés sur les effectifs de l'université : nombre d'étudiants et d'enseignants-chercheurs. Ils n'incluent jamais les personnes extérieures, même si elles sont inscrites à la BU en « lecteurs extérieurs ».

En résumé, tous les contrats combinent deux modes d'accès :
- accès sans condition spatiale MAIS réservé aux membres de l'université: accès partout pour les étudiants et enseignants-chercheurs
- accès sans condition de statut de l'usager MAIS avec condition spatiale : accès à tous depuis les locaux de l'université

N’est-ce pas un peu anachronique, en matière de documentation numérique, de continuer d’imposer des conditions de lieux ?

Les bibliothèques universitaires partagent cette analyse d'une certaine vétusté anachronique de l'offre de documentation numérique : les enjeux numériques sont indéniables, et surtout, les pratiques mobiles sont désormais devenues la norme – mais, en face, les enjeux commerciaux des fournisseurs et éditeurs demeurent.
Notre travail quotidien est de faire évoluer la situation avec les fournisseurs, afin que la documentation numérique réponde aux nouveaux usages actuels : il en va de l'accès distant mais aussi de la compatibilité avec les smartphones/tablettes, de l'exploitation des données via des applications extérieures, du text data mining, etc. A titre d'exemple pour les accès nomades, à l'heure actuelle, nous n'avons plus qu'un seul fournisseur qui continue de facturer les accès distants en plus. A l'étranger, certains contrats commencent à inclure les usagers inscrits en "auditeur libre". C’est encore très peu le cas sur le marché français (alors qu’il s’agit parfois des mêmes fournisseurs). Les choses évoluent.

OpenEdition Journals : plus de 480 revues en SHS totalement accessibles

 

Dans le cadre du plan de soutien à l'édition scientifique française et de l'engagement de l'université dans les actions accompagnant l'Open Access (cf. billet du 26/10/2016), le SCD s'abonne aux revues publiées sur la plateforme d'OpenEdition.

Pour rappel, OpenEdition, c'est un portail de 4 plateformes de diffusion de ressources numériques en Sciences humaines et sociales (SHS) : livres, revues, carnets, évènements (cf. billet du 15/12/2017).

La plupart des titres (ebooks et revues) sont accessibles en html, et nous avons déjà acquis presque 500 ebooks de manière pérenne, avec des fonctionnalités de téléchargement.

Nous continuons chaque année à en acheter quelques uns : n'hésitez pas à faire des suggestions!

 

Notre abonnement concerne l'ajout de services exclusifs comme l'accès et le téléchargement en version PdF ou ePub des différents articles, de plus de 480 revues.

Les champs disciplinaires en SHS englobent un large périmètre : Histoire, Géographie, Sociologie, Ethnographie, Religion, Langage, Epistologie etc.

Ils recouvrent des périodes allant de l'Antiquité à nos jours et concernent les cinq continents.

Retouvez la liste complète des titres en ligne et affinez votre recherche par thèmes, disciplines, langues (français, anglais, espagnol, portugais, italien, allemand, etc.), éditeurs, etc.

De nouveaux titres seront ajoutés régulièrement en cours d'année.

 

 

 

 

 

 

 

Et n'oubliez pas de consulter la page Bases en ligne pour connaître toutes nos ressources en SHS!

 

Bonne lecture!

La Cochrane Library : une bibliothèque médicale en ligne

Vous avez dorénavant accès à la Cochrane Library, une bibliothèque en ligne qui contient  plusieurs bases de données :

- la base des revues systématiques Cochrane (CDSR : Cochrane Database of Systematic Reviews) qui contient les revues Cochrane et les protocoles des revues annoncées et en cours, portant sur les études d'évaluation des interventions en santé et sur la méthodologie des ces études

- Cochrane Clinical Answers (CCA). Les CCAs est une base de données agissant comme une porte d’entrée facile de lecture, condensée et concentrée cliniquement sur la recherche rigoureuse émanant des revues systématiques Cochrane. Elles sont conçues pour être pratiques et informer la prise de décision au point de soins. Chaque Cochrane Clinical Answer contient une question clinique, une réponse courte et une occasion d’examiner au plus près les preuves des revues Cochrane les plus pertinentes. Les preuves sont affichées dans un format convivial, mêlant narration, chiffres et graphiques.

- Le registre central Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL : Cochrane Central Register of Controlled Trials) qui contient les références bibliographiques voire des résumés de centaines de milliers d'essais cliniques publiés dans d'autres bases de données (notamment les principales MEDLINE et EMBASE), dans des conférences et d'autres sources non répertoriées dans les bases de données bibliographiques.

- la base des résumés des revues des effets (DARE : Database of Abstracts of Reviews of Effects) Base complémentaire à celle des revues Cochrane, elle contient les résumés des revues systématiques non Cochrane ayant fait l'objet d'une évaluation qualitative de leur qualité. Chaque résumé comporte un résumé de la revue et un commentaire sur sa qualité générale.

- Le registre méthodologique Cochrane (CMR : Cochrane Methodology Register) qui contient les références bibliographiques d'articles, d'ouvrages et d'actes de conférences traitant de la méthodologie des revues systématiques, ainsi qu'un registre prospectif des études méthodologiques. Les articles proviennent de MEDLINE et d'une recherche manuelle dans les journaux papiers.

- La base d'évaluation des technologies de la santé (HTA : Health Technology Assessment Database) qui, elle, rassemble les études évaluant les technologies de la santé achevées et en cours dans le monde, notamment leurs implications médicales, sociales, éthiques et économiques en santé. L'objectif de cette base est de favoriser la qualité des soins et une meilleure gestion des coûts de la santé.

- La base d'évaluation économique du NHS (NHS EED : NHS Economic Evaluation Database). Face à des ressources limitées en santé, les décideurs doivent bénéficier d'informations fiables concernant les effets et les coûts des interventions dans le domaine de la santé. Cette base apporte une aide à la décision en identifiant de façon systématique les évaluations économiques parues dans le monde entier, en évaluant leur qualité selon une méthodologie rigoureuse et standardisée, afin de souligner leurs forces et leurs faiblesses.

Et n'oubliez nos autres ressources de santé en ligne !

Bonnes recherches!

 

Revues Springer : où en est-on?

SpringerLink propose l'ensemble des revues éditées par Springer dans toutes les disciplines universitaires, soit plus de 1250 revues en ligne en sciences, techniques et médecine et en sciences humaines et sociales ( Liste des titres Springer ).

L'abonnement se fait via une négociation nationale, qui engage l'université sur plusieurs années, et qui est aujourd'hui dans l'impasse avec un risque de coupure des accès à court terme (cf. notre précédent billet du 29/03/2018).

Couperin a publié un communiqué pour expliquer les raisons des désaccords, communiqué consultable sur le site du consortium.

Voici quelques éléments pour mieux comprendre la situation

La raison principale mise en avant porte sur une divergence d'approche économique : le modèle économique du fournisseur ne prend pas en compte la demande d'une baisse tarifaire de l'offre, demande justifiée par l'augmentation des articles en open access dans les revues Springer.

Les autres arguments avancés sont la baisse générale des consultations et le peu de titres de revues consultés par rapport à la collection complète (environ un tiers).

Et, s'il y a bien une augmentation du nombre d'articles publiés, la question de la qualité des articles se pose (1).

Où en est-on? Le point sur les accès aux publications Springer

Pour l'instant les accès ne sont pas coupés et Springer et Couperin se déclarent encore ouverts à la discussion...

  • Nous conservons de manière pérenne l'accès à toutes les archives jusqu'en 2014 inclus (par les droits acquis ISTEX).
  • En cas de coupure d'accès, nous conserverons, pour les années 2015 à 2017, les accès aux archives de nos "titres souscrits".
  • Suivant les années et les revues, certains articles publiés chez Springer peuvent être également disponibles via d'autres bases en ligne, gratuites ou souscrites par les BU. Le plus simple est d'interroger la liste A-Z des revues en ligne de l'université.  Ou de contacter vos BU : nous sommes là pour vous accompagner.

Nous vous tiendrons informés de l'évolution de la situation.
Pour plus d'informations, vous pouvez nous contacter : docelec@listes.univ-reunion.fr

(1) : On peut par exemple consulter la liste des retraits de publication qu'ont dû opérer les éditeurs suite à des problème de qualité sur le site spécialisé Retraction Watch.

Image d'après Martin Kenny (Safety Bunting Cliche, licence CC BY NC SA)

Revues Springer : vers une rupture d'accès en avril ?

SpringerLink propose l'ensemble des revues éditées par Springer dans toutes les disciplines universitaires, soit plus de 1250 revues en ligne en sciences, techniques et médecine et en sciences humaines et sociales ( Liste des titres Springer ).

L'université de La Réunion est abonnée depuis de nombreuses années à la plateforme.

L'abonnement se fait via une négociation nationale qui passe par le consortium Couperin, qui représente, entre autres, les universités et les organismes de recherche français (CNRS, CIRAD).

Cette négociation, qui engage l'université sur plusieurs années, est aujourd'hui dans l'impasse et, si aucune solution n'est trouvée rapidement, les accès seront suspendus le 01/04/2018. Mise à jour du 3 avril : pour l'instant les accès sont maintenus.

Nous vous tiendrons informés de l'évolution de la situation dans les prochains jours.

Pour plus d'informations, vous pouvez nous contacter : docelec@listes.univ-reunion.fr

ISTEX : Lavoisier, des revues en santé, sciences et techniques

Grâce à la signature d'une nouvelle licence nationale ISTEX, l'Université de La Réunion propose désormais l'accès à un corpus d'archives de revues de chez Lavoisier.

"Lavoisier est un éditeur scientifique, technique et médical français. Le corpus acquis dans le cadre des Licences nationales recouvre 32 titres, parfois depuis le premier numéro et jusqu’en 2013 inclus. Il recouvre de nombreuses revues majeures en médecine, notamment Douleur et Analgésie ; Côlon & rectum ; Obésité ou encore Oncologie".*

Accès : Attention : l’éditeur ne propose pas l’accès au contenu via sa propre plate-forme. Les contenus de Lavoisier seront accessibles uniquement via la plate-forme nationale ISTEX : https://www.istex.fr. Pour plus d'information sur la plateforme et le corpus scientifique ISTEX, consultez la deuxième partie de notre billet Bilan du programme ISTEX.

Liste des revues concernées : (pour un détail de la couverture des années, voir ici)

  • Acta Endoscopica
  • Annales Chimie Sciences Matériaux
  • Annales françaises de médecine d'urgence
  • Bulletin de le Société de pathologie exotique
  • Bulletins et Mémoires de la Société d’Anthropologie de Paris
  • Côlon & Rectum
  • Distances et savoirs
  • Document Numérique
  • Douleur et Analgésie
  • European Journal of Electrical Engineering
    Revue internationale de génie électrique
  • Géographie Economie & Société
  • Ingénierie des Systèmes d'Information (1993)
    Ingénierie des systèmes d'information (2001)
  • Instrumentation Mesure & Métrologie
  • Journal africain d'hépato-gastroentérologie
  • Journal Européen des Systèmes Automatisés
  • Les Cahiers du Numérique
  • Médecine et chirurgie du pied
  • Réanimation (Revue)
  • Obésité
  • Oncologie
  • Phytothérapie
  • Politiques et Management Public
  • Psycho-Oncologie
  • Revue de médecine périnatale
  • Revue des composites et des matériaux avancés
  • Revue d'Intelligence Artificielle
  • Revue Française de Gestion
  • Revue Internationale Géomatique
  • Sciences des aliments
  • Sciences et Technologies pour le Handicap
  • Technique & Science Informatiques
  • Traitement du Signal : Signal, Image, Parole

Intéressés par nos ressources en ligne ? Pour connaître la liste complète des abonnements numériques disponibles à la communauté de l'Université de La Réunion, rendez-vous sur la page "Bases en ligne" du site web des BU.

* source : www.licencesnationales.fr

Accéder facilement aux publications de la recherche

Nous profitons d'une actualité CNRS pour diffuser ces 3 astuces qui peuvent être utiles à l'ensemble des chercheurs et étudiants intéressés par l'accès aux publications scientifiques.

Le contexte. Comme vous le savez, les bibliothèques proposent des accès en ligne à des milliers de revues payantes des grands éditeurs académiques dans toutes les disciplines scientifiques. Elles recensent également les publications diffusées librement. Pour y accéder depuis les campus, on est automatiquement reconnu comme membre de l'institution abonnée. En revanche, en dehors, il faut montrer patte blanche et généralement passer par le site web de la bibliothèque qui joue les médiateurs et permet de se connecter comme membre, avec ses logins numériques habituels. On peut également passer par des petites astuces techniques qui le font pour nous*, toujours dans le respect des contrats d'abonnement.

Astuce #1 BibCNRS
Une extension de navigateur à connaitre si vous êtes membres du CNRS et que vous avez des accès à BibCNRS : "BibCnrs", disponible pour Chrome depuis février 2018.

Astuce #2 Ma BU dans Google Scholar
Concernant les membres de l'Université de La Réunion, il existe aussi une façon de paramétrer Google Scholar pour qu'il pointe automatiquement sur les abonnements des BU de La Réunion : nous vous en parlions dans ce billet de 2014, toujours valable :
https://blog.univ-reunion.fr/blogpapang/2014/01/28/votre-bu-dans-google-scholar/
C'est très pratique quand on utilise Google Scholar de chez soi.
(fonctionne sur tous les navigateurs)

Astuce #3 Contourner légalement les "paywalls" avec l'open access
Troisième astuce qui peut être utile lorsque l'article que vous souhaitez n'est pas disponible dans les abonnements de votre institution : une extension de navigateur pour vérifier si l'article a une version open access libre et gratuite.
Il existe plusieurs extensions de navigateur qui visent à contourner ces fameuses barrières payantes d'accès aux articles ("paywall") Exemples :
Unpaywall : https://unpaywall.org/  | OAButton https://openaccessbutton.org/

A gauche, UnPayWall, à droite OAButton

Si vous êtes intéressés par ces sujets, nous pouvons organiser de brèves rencontres dans les laboratoires pour en discuter avec vous.
Contacts : docelec@listes.univ-reunion.fr

* Note : Il faudra malgré tout toujours vous identifier une première fois!