Le 3 mars : Journée mondiale de la vie sauvage

En 2013, l'ONU a proclamé le 3 mars Journée mondiale de la vie sauvage. Cette date a été choisie pour commémorer l'adoption en 1973 de la CITES, Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction, qui a pour but de préserver la faune et la flore sauvages afin que le commerce ne menace pas leur survie. Par exemple, c'est suite à l'adoption de la CITES que le commerce de l'ivoire est devenu illégal.

Petit quizz : dans chacune des deux séries de 5 images ci-dessous, il y a une image qui ne représente pas une forme de vie sauvage. Lesquelles?

La flore :

diver-and-coralforet-de-bois-de-couleurs-des-hautsspring-dandelionsdesert-rosecliffs-near-faisals-pinnacle

La faune :

Ecureuilelephantsharfang-des-neigespenguin-group-smallsheep

A cette occasion, la BU Sciences vous propose d'en apprendre un peu plus grâce à certains documents de notre fonds. N'oubliez pas que si vous ne pouvez vous déplacer à la BU Sciences, vous pouvez faire venir les documents par la navette!

En ligne :

La page web dédiée de l'ONU (en français)

Le site web dédié de l'ONU (en anglais)

Les livres :

En DVD :

Des ebooks :

Réponses aux quizz :

La flore : L'intrus est dans la 4e photo. Cette rose du désert est située dans un jardin cultivé.

La faune : La 5e photo représente des moutons, l'un des premiers animaux domestiqués par l'homme.

Crédits photo :

  • Diver and coral by Chris Davey sous licence CC BY-NC 2.0
  • Forêt de Bois de Couleurs des Hauts by Arnaud Roussiaux sous licence CC BY-NC-ND 2.0
  • Spring Dandelions by elycefeliz sous licence CC BY-NC-ND 2.0
  • Desert Rose by Rene Ortega sous licence CC BY-SA 2.0
  • Cliffs near Faisal's Pinnacle by Peter Dowley sous licence CC BY 2.0
  • Ecureuil by Nicolas sous licence CC BY-SA 2.0
  • Elephants by Nathan Franke sous licence CC BY-NC-ND 2.0
  • Harfang des neiges-3 by Eric Hardouin sous licence CC BY-NC-ND 2.0
  • Penguin group small by Antarctica Bound sous licence CC BY-ND 2.0
  • Sheep by Geof Wilson sous licence CC BY-NC-ND 2.0

Taille-Vent, le pétrel des montagnes, un documentaire (et un jeu vidéo!)

Parce que les Nuits Sans Lumière d'avril se préparent dès maintenant, on souhaitait attirer votre attention sur ce magnifique documentaire vidéo, accessible en ligne :

Taille-Vent, le pétrel des montagnes", un film d'Emmanuel Pons et Serge Montagnan, 2013, à regarder en ligne sur Canal-U. Ou à emprunter en DVD à la BU Tampon.

Avec un montage réussi accessible à tous, le film part de la découverte du Taille-Vent, espèce endémique d'oiseau marin de La Réunion, également appelée "Pétrel de Barau", pour montrer son étude en cours par des chercheurs de l'Université de La Réunion. Nous voici au cœur de la recherche en train de se faire, avec ses instruments, ses questionnements, ses victoires, ses différents acteurs et ses liens forts avec la société.

5 raisons pour regarder la vidéo : parce qu'on y voit...

  1. des chercheurs grimper sur les cimes montagneuses, à la recherche des nids de pétrel, au soleil ou la pluie : splendide!
  2. des citoyens se relayer pour sillonner les espaces lumineux de Cilaos la nuit et repérer des oiseaux en détresse, tombés en vol à cause des lumières : motivant!
  3. des enfants fiers d'ouvrir les bras et voir leur pétrel s'envoler sur l'océan : touchant !
  4. des pétrels duveteux, des pétrels amoureux, des pétrels majestueux en vol
  5. des profs et chercheurs de notre université préférée de l'Océan Indien !

La recherche en action

On découvre le travail sur le terrain de scientifiques confrontés aux aléas du climat et du relief. Il s'agit de repérer les zones de passage, identifier les oiseaux, les mesurer, noter les caractéristiques pour un suivi qui se prolongera sur plusieurs années, à chaque nouvelle rencontre. Mais comment savoir ce que font les pétrels entre ces rencontres ? C'est là qu'intervient la pose d'une balise Argos si l'oiseau est suffisamment grand et en bonne condition : on peut alors suivre son  trajet en direct et observer des zones de prédilection pour le séjour des pétrels, notamment sur les hauts fonds de l'Océan Indien, au sud-ouest (Réunion / Madagascar / Afrique du sud) et bien plus à l'est (en s'approchant de l'Australie).

petrel-re_web

Images de l'excellent site web petrel.re (projet LIFE+ Pétrels)

Des actions citoyennes... et même un jeu vidéo pour sensibiliser le public

L'autre richesse du film, c'est la mise en avant de la participation citoyenne des habitants de La Réunion pour protéger les pétrels : chaque nuit, des volontaires se mobilisent, particulièrement en avril, pour repérer les oiseaux en détresse, les ramasser et leur donner une nouvelle chance. Une station service de Cilaos a ainsi été transformée en point de collecte de pétrels que la SEOR visite régulièrement. Après soin et identification, l'étape finale est le lâchage en pleine nature, au bord de l'océan.  En période haute des chutes de pétrels la nuit, en avril donc, c'est carrément un travail à la chaine qui se met en place pour collecter, soigner, identifier, mesurer, transporter, relâcher.

Autrement dit, La Réunion s'organise et les chercheurs ne sont pas seuls à œuvrer à l'étude et à la protection de ces oiseaux marins : association SEOR, Parc National de La Réunion, enseignants engagés dans des actions scolaires, etc.

petrel_jeu-video_2017-02-28_130520Il y a un même un jeu vidéo spécial Pétrels en développement pour Android (smartphones, tablettes) : il s'appelle Jack Barau et existe en version test pour le moment :

"Cap'tain JACK à la rescouzze !!!
Sauras-tu aider Jack à sauver tous les pétrels? Les lumières, les rats, les chats... ta quête ne sera pas facile... Hissez Ho Moussaillon!"

Les oiseaux de La Réunion vous intéressent ? Sur les pétrels, on vous recommande chaudement le très beau site web petrels.re du programme Life+ Petrels.  Plus largement sur les oiseaux de La Réunion, vous trouverez une mine d'infos, photos, et actus :

Enfin, pour tout savoir sur les Nuits sans lumières d'avril, qui permettent de préserver un environnement nocturne compatible avec la biodiversité (dont nos amis les pétrels!) : consultez le programme ! http://www.nuitssanslumiere.re/

Crédits photos : SEOR, Serge Billard

Notre collection d'ebooks s'étoffe

La plateforme web de livres numériques à lire en ligne, Scholarvox, vous donne accès à un nouvelle collection d'ebooks : la collection Sciences de l'ingénieur.

Cette collection s'ajoute à 2 collections que vous utilisez déjà :

  • la collection Sciences Eco-Gestion (6650 titres)
  • la collection Emploi, métiers et formation (385 titres)

Plus de 7500 titres, dont des manuels utiles à vos études, sont disponibles dans tous les domaines des sciences :

  • informatique
  • sciences de la vie
  • sciences de la terre
  • mathématique
  • physique
  • chimie
  • agriculture
  • ingénierie...

Relire le billet de blog du 21/11/2016 qui annonçait le changement de plateforme :
La plateforme Cyberlibris change de forme et devient Scholarvox.
On y parlait des Courseshelves et des Playlists professorales.

 

Attention Cyclones!

hurricane_isabel_from_iss

Le cyclone Isabel, photographié depuis la station spatiale internationale par l'astronaute Ed Lu. - Image courtesy of Mike Trenchard, Earth Sciences & Image Analysis Laboratory , Johnson Space Center

Vous cherchez un cyclone? Jenny, Hyacinthe, Firinga, Colina, Dina, Gamède, Yves, etc., ils sont tous à la BU Sciences !

L'exposition "Les cyclones" de Météo-France vous attend jusqu'au 25 février dans le hall d'accueil de la BU Sciences avec une sélection d'ouvrages sur le sujet.

global_tropical_cyclone_tracks-edit2

Carte des cyclones tropicaux entre 1985 et 2005 - NASA : domaine public

Vous deviendrez incollables sur le sujet : définition, classification, formation, prévisions, prévention, dangers...

En attendant le prochain phénomène météorologique qui passera sur l'île, venez réviser les conseils du plan ORSEC de prévention et de secours.

Dépression, tempête, forte tempête, cyclone, cyclone intense, cyclone très intense : saviez-vous que l'intensité d'une perturbation tropicale est déterminée par la force du vent maximale près du centre?

MFBLEU-RVBMFBLANC-RVB

Retrouvez sur le site de Météo France la partie dédiée aux cyclones de l'Océan Indien et le dossier thématique sur le sujet.

 

Documentation disponible en BU Sciences :

affiche_meteo_janvier_2017_2-1

SCIENCE ET ROMANS : une sélection d'ouvrages regroupés et disponibles à la BU des Sciences

Retrouver la science et les scientifiques à travers romans, biographies et ouvrages de vulgarisation : c'est ce que vous propose la BU des Sciences grâce à sa sélection d'ouvrages.

img_20170126_140217

De l'excellent et passionnant Peste et choléra de Patrick Deville, qui raconte la vie d'Alexandre Yersin, au récit de la première mesure de la terre dans Les cheveux de Bérénice de Denis Guedj, en passant par Une femme honorable de Françoise Giroud, consacré à Marie Curie, venez découvrir et emprunter les ouvrages rassemblés pour cette table thématique.

Cette liste sera bientôt complétée par L'idée ridicule de ne plus jamais te revoir de Rosa Montero et La théorie de l'information d'Aurélien Bellanger. Et les achats de 2017 seront l'occasion d'enrichir cette sélection.

Peut-être serez vous aussi tentés par ces ouvrages scientifiques ?

img_20170126_142105

Ces ouvrages provenant des différentes BU du service commun de la documentation sont à votre disposition en BU des Sciences jusqu'au 17 février 2017.

Bonne lecture!

Actu Sciences

Pour bien commencer l'année, on vous propose une rapide revue de presse de nos abonnements. Du moins, d'une première sélection !

Source : Ciel & EspaceL'almanach du Ciel 2017 : le guide de vos futurs rendez-vous célestes. De janvier à décembre, découvrez tous les événements à venir concernant le ciel et l'espace, pour ne rater aucun spectacle astronomique !
> Magazine Ciel & Espace, dispo BU Sciences (coin presse)

 

Pourquoi le monde existe ? Comment la matière a gagné son combat contre le néant. C'est le dossier du n°1191 de décembre de Science & Vie. Et aussi :  les voitures autonomes, des nouvelles de l'hypnose, et une usine solaire pour désaler l'eau de mer.
> Magazine Science & Vie, dispo BU Sciences et BU Tampon

Mathématiques de la plage ! Ce n'est pas le dernier numéro mais on ne pouvait pas passer à côté en période estivale : le n° 171 de "Tangente, l'aventure mathématique" : géométrie des dunes et des tas de sable ; ombre ; vagues etc.
> Magazine Tangente, dispo BU Sciences  (coin presse)

 

 

Le temps. A-t-il un début ? A-t-il une fin ? Voyage aux frontières de la physique. C'est ce que vous propose le Hors-Série de décembre-janvier du magazine La Recherche
> Magazine La recherche, dispo BU Sciences et BU Tampon (coin presse)

 

 

Pour les plus aguerris en anglais ou en sciences de l'informatique, deux numéros vous proposent de réfléchir aux évolutions numériques :

  • Could Facebook save your life ? Dans ce numéro de décembre 2016, le magazine Wired revient sur la fonctionnalité "Safety Check" de Facebook proposée lors des attentats récents qui ont marqué divers pays dans le monde
  • Réalité Virtuelle, ce que vous pouvez en attendre, par la magazine L'informaticien, décembre 2016. Sommaire complet à retrouver ici.
  • > les deux magazines sont disponibles en  BU Sciences  (coin presse)

Pour plus d'actu presse, pensez aussi à nos abonnements numériques : Europresse.

Femmes de sciences : Emilie du Châtelet

Emilie du Châtelet, portrait par Quentin de La Tour

Emilie du Châtelet, portrait par Quentin de La Tour

Gabrielle Émilie Le Tonnelier de Breteuil est née le 17 décembre 1706 et est morte le 10 septembre 1749. Pendant très longtemps, elle ne fut reconnue que comme la protectrice de Voltaire. Ses contributions en tant que mathématicienne, physicienne et femme de lettres commencent à être reconnues depuis la fin du XXe siècle.

Son père était de la petite noblesse, mais il avait un poste à la cour de Louis XIV en tant qu'introducteur des ambassadeurs. Il tenait un salon hebdomadaire à Paris qui recevait des écrivains et des scientifiques, dont Fontenelle, le secrétaire perpétuel de l'Académie Royale des Sciences. Elle reçut la même éducation que ses frères : un privilège rare à cette époque. Elle étudia les mathématiques, la physique, plusieurs langues dont le latin, la littérature, l'équitation, le clavecin, le chant et la danse.

Après son mariage avec le marquis du Châtelet en 1725, elle mène une vie de femme de cour mondaine. Après avoir donné naissance à trois enfants, son mari et elle menèrent des vies séparées. Elle rencontra Voltaire en 1733. Ils s'installent à Cirey-sur-Blaise en Haute-Marne. Elle reprend alors des études scientifiques, notamment en se formant auprès de Maupertuis et de Clairaut. Elle étudie Leibniz et correspond avec Euler, différents membres de la famille Bernoulli, Koenig et Réaumur.

Une aile fut ajoutée à la demeure pour abriter des laboratoires. C'est Voltaire qui introduisit Emilie aux idées de Newton qu'il avait découvertes pendant son exil en Angleterre. Ils collaborèrent sur leurs recherches et entrèrent même en compétition en 1737 au Prix de l'Académie de Paris sur la nature du feu. C'est Euler qui finit premier de la compétition. Les soumissions étant anonymes, les contributions de du Châtelet et de Voltaire furent toutes les deux considérées comme étant de bonne qualité et furent publiées avec celles des gagnants. C'est ainsi qu'elle est devenue la première femme à être publiée par l'Académie des Sciences. Elle continua ses recherches sur la nature du feu et en déduisit que la couleur des flammes dépend de la température, ce qui préfigure la découverte des infrarouges.

Elle publia en 1740 les Institutions de physique, un livre sur les fondements de la physique, destiné à l'éducation de son fils de 13 ans. Deux articles du Journal des sçavans en firent des critiques très positives. Une partie de l'ouvrage, qui porte sur les forces vives, provoqua une controverse entre Emilie du Châtelet et le secrétaire perpétuel de l'Académie des Sciences, Dortous de Mairan. En 1742, l'ouvrage eut une seconde édition incluant les réponses d'Emilie à de Mairan et fut traduit en allemand et en italien. Il fit l'objet d'une troisième édition en 1744 après des modifications toujours suite à la controverse.

Une partie de la décennie de 1740 fut consacrée à l'oeuvre pour laquelle elle est le plus connue : la traduction en français des Principia mathematica philosophiae naturalis de Newton, publié en latin en 1687. Elle a non seulement traduit en français le texte, mais elle a fait la transition entre le système de géométrie euclidienne utilisé par Newton et le nouveau système de notation mathématique inventé par Leibniz. Elle a aussi utilisé ce manuscrit pour faire un commentaire des travaux de Newton, expliquer les idées de Newton à un niveau compréhensible par des non-mathématiciens et remettre en cause certains de ses résultats. Cette traduction est à l'heure actuelle la seule qui ait jamais été faite en français des Principes mathématiques de Newton. Emilie du Châtelet a été un des piliers dans l'acceptation de la physique newtonienne en Europe.

Elle est morte en 1749, suite à un accouchement difficile. A l'époque, les grossesses dans la quarantaine étaient risquées pour la mère. Craignant de ne pas survivre, elle se consacra à la traduction des Principes mathématiques et les envoya au bibliothécaire du roi quelques heures avant sa mort. Il fallut attendre 10 ans pour que Voltaire réussisse à faire publier sa traduction, à titre posthume.

Ses écrits, à retrouver en ligne :

Sur Emilie Du Châteler, en ligne :

2006 : Coup de tonnerre! Le système solaire perd une planète!

Follow the sun by Ape Lad - sous licence CC BY-NC-ND 2.0

Follow the sun by Ape Lad - sous licence CC BY-NC-ND 2.0

Depuis 1930, tous les écoliers apprenaient que le système solaire comprenait 9 planètes. Et le 24 août 2006, patatras! L'Union astronomique internationale décide de déclasser Pluton! Après 76 ans de bons et loyaux services en tant que planète, la voici reléguée dans la nouvelle catégorie de planètes naines. Il faut tout réapprendre, mettre à jour les manuels scolaires, réimprimer les affiches de salle de cours, refaire les maquettes de système solaire...

Mais... pourquoi?

Ce n'est pas la première fois que le nombre de planètes dans le système solaire change. Revenons brièvement sur l'histoire des découvertes des planètes. Mercure, Vénus, Mars, Jupiter et Saturne sont connues depuis l'Antiquité. Uranus est découverte en 1781 par William Herschel. Quatre corps de masse importante découverts entre Mars et Jupiter dans les années 1801 à 1807 sont considérés comme des planètes : Cérès, Pallas, Junon, Vesta. En 1846, Neptune est découverte par William Lassel. Nous sommes donc à 12 planètes. Dans les années 1850, les observations de nombreux autres corps célestes entre Mars et Jupiter font découvrir la ceinture d'astéroïdes. Cérès, Pallas, Junon et Vesta sont déclassées et considérées comme des astéroïdes. Le nombre de planètes tombe à 8.

La dernière découverte date de 1930 : Pluton. C'est Clyde Tombaugh qui l'observe pour la première fois. De nombreux objets de taille et masse similaires, découverts à la fin du 20e et au début du 21e siècle, forment ce qui est désormais connu sous le nom de ceinture de Kuiper. Parmi ces objets se trouve Eris, découverte en 2005 et considérée alors comme plus grosse que Pluton. La sonde New Horizons démentit cette estimation en 2015 quand elle arriva dans le voisinage de Pluton.

Pluto and Charon by NASA's Marshall Space Flight Center - sous licence CC BY-NC 2.0

Pluto and Charon by NASA's Marshall Space Flight Center - sous licence CC BY-NC 2.0

Une commission spéciale d'astronomes nommés par l'Union astronomique internationale (UAI) propose de nommer 3 nouvelles planètes : Charon, Cérès et Xena. Ce qui aurait porté le nombre de planète du système solaire à 12. Le 24 août, l'assemblée générale de l'UAI rejette cette proposition. Elle vote 3 critères définissant une planète :

  1. Il faut être en orbite autour du Soleil
  2. Il faut avoir une masse et une gravité suffisantes pour atteindre un équilibre hydrostatique (avoir une forme à peu près sphérique).
  3. Il faut avoir nettoyé la zone du système solaire où l'on orbite.

Pluton répond aux 2 premiers critères, mais pas au troisième, car elle a le même orbite que de nombreux autres objets de la ceinture de Kuiper. Les corps célestes répondant aux 2 premiers critères sont désormais classés dans la catégorie "planètes naines". Cinq sont reconnues à l'heure actuelle : Pluton, Cérès, Eris, Makémaké et Hauméa.

Nous vous proposons d'en apprendre un peu plus sur les objets extraterrestres avec les documents suivants.

Mars lander cartoon - Curiosity lands on Mars - by Bryant Arnold, publié le 06/08/2012, www.cartoonaday.com

Mars lander cartoon - Curiosity lands on Mars - by Bryant Arnold, publié le 06/08/2012, www.cartoonaday.com

En ligne :

Pourquoi Pluton n'est plus une planète, "Science, ça tourne", Donald Walther,  www.lemonde.fr. (05:44)

Une vidéo qui vous explique la découverte du système solaire et le vote de l'UAI.

En août 2006, le système solaire est passé de 9 à 12 puis à 8 planètes, Pierre Thomas, Planet Terre.

Un article qui explique que le système solaire n'a pas toujours compté le même nombre de planètes et les arguments des pour et des contre la proposition de nommer 3 nouvelles planètes.

Le système solaire, C'est pas sorcier (26:20)

L'émission de C'est pas sorcier sur le système solaire.

Site officiel de l'UAI sur les planètes naines (en anglais).

Toutes les données possibles et imaginables connues sur les 5 planètes naines officielles, y compris toutes les fois où elles ont été aperçues.

How many dwarf planets are there in the outer solar system?, site de Michael E. Brown (en anglais)

Site web d'un des plus grand découvreurs de corps célestes en activité. Ce site parle de toutes les planètes naines en général, y compris les candidates à ce statut. Mis à jour quotidiennement.

Planète astronomie

Site web en français sur le système solaire. Rempli de belles images, de données, de vidéos, d'animations. Très complet et très intéressant.

Articles de Wikipédia : le système solaire, Mercure, Vénus, la Terre, Mars, la ceinture d'astéroïdes, Cérès, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune, la ceinture de Kuiper, Pluton, Eris.

En BU (si le document n'est pas dans votre BU, utilisez la navette pour le faire venir) :

DVD :

Ça se passe ailleurs :

Fête de la science : sélections de lecture

girl scientist by julochka - sous licence CC BY-NC 2.0

girl scientist by julochka - sous licence CC BY-NC 2.0

Cette fois-ci, la BU Sciences vous propose une sélection de titres en sciences, piochés dans les divers rayons de la BU. Si vous ne pouvez vous déplacer en BU Sciences pour les emprunter, faites une demande navette!

Histoire :

Et si on parlait de sciences autrement?

Ça vit :

Ça vole :

C'est en métal :

Ça innove :

Physique? Où ça de la physique?

Inventions et découvertes :

DVD :

25e anniversaire de la Fête de la science!

Fête de la science

A La Réunion, la 25e Fête de la science aura lieu du 28 novembre au 4 décembre 2016.
La thématique de cette année tourne autour des légumineuses, du goût, du plaisir et de la santé. Nous vous invitons à un voyage sur le plaisir de manger (et de bien manger !) à travers une sélection de documents des différentes bibliothèques universitaires. Si les documents ne sont pas disponibles dans votre BU, pensez à la navette !

Les légumineuses :

Photo d'Isabel Eyre, "Peas" (licence _CC-BY)

Photo d'Isabel Eyre, "Peas" (licence _CC-BY)

Divers aliments :

Marmites de la reunion, par Miwok (domaine-public)

Marmites de la reunion, par Miwok (domaine-public)

Le goût :

etoile

Le plaisir :

La santé :

En complément, profitez de la sélection de vidéos de youtubeurs scientifiques proposée par le site web officiel de la Fête de la Science 2016 : https://fetedelascience.fr/pid34623-cid107027/des-youtubers-sous-les-infras.html

fete-de-la-science_2016_youtubeurs_550px

Cyberlibris : bouquet Sciences de l'ingénieur en test jusqu'à la fin décembre

Image used to test reception quality on tv-set - licence CC0 1.0

Image used to test reception quality on tv-set - licence CC0 1.0

Mise à jour le 29/11/2016 : Extension du test jusqu'à la fin décembre.

Nous avons le plaisir de tester jusqu'à la fin décembre un nouveau bouquet Scholarvox : les Sciences de l'ingénieur.

Vous y trouverez plus de 7000 titres en chimie, physique, mathématiques, sciences de l'ingénieur, informatique, agronomie, biologie, géologie, zoologie...

Voici une petite sélection de titres pour une première approche :

Chimie :

Physique :

Mathématiques :

Sciences de l'ingénieur :

Informatique :

Agronomie :

Biologie :

Géologie :

Zoologie :

Pour rire :

Parcourez les titres disponibles dans le bouquet Sciences de l'ingénieur sur Scholarvox jusqu'à la fin décembre. N'hésitez pas à nous faire vos commentaires sur ce bouquet!

Cyberlibris change de peau et devient Scholarvox

mue_anolis_marmoratus

 - crédit photographique : Grook Da Oger

La plateforme Cyberlibris change de forme et devient Scholarvox.

Mais pas de panique, le contenu reste le même : vous pouvez retrouver le bouquet Droit-Economie-Gestion et le bouquet Formation-Métiers-CV que vous connaissez déjà. Si vous aviez un compte, celui-ci fonctionne toujours et vos dossiers ont été conservés.

Maintenant, en arrivant sur Scholarvox, vous voyez les bouquets auxquels nous sommes abonnés. 4 livres sont suggérés dans l'image de chaque bouquet. En cliquant sur l'image du livre, vous atterrissez sur la page de ce livre. Si vous cliquez sur le + grisé, vous trouverez la liste complète des titres du bouquet.

Catalogue Scholarvox

Catalogue Scholarvox

Deux nouvelles fonctionnalités ont été ajoutées : les playlists professorales et les smart courseshelves.

Les playlists professorales sont des listes de livres utilisés par les professeurs d'une institution. Par exemple, vous pouvez aller voir ce qu'utilisent les profs d'AgroParisTech en cliquant sur le +.

Playlists professorales

Playlists professorales

Le plus intéressant, c'est les smart courseshelves. Un professeur peut créer une smart courseshelf thématique et y ajouter les livres pertinents dans la limite de 100 ouvrages. Ces listes sont disponibles à tous. Un étudiant peut ensuite chercher par le nom du professeur pour les retrouver.

Smart courselshelves

Smart courselshelves

Accès en ligne  à ScholarVox ici (avec vos logins numériques habituels)

Pour plus de détails, vous pouvez consulter les tutoriels vidéo de Scholarvox.

Quelques nouveautés en sciences de la vie et de la nature

La BU Sciences a reçu de nouveaux livres ! Vous pouvez venir les emprunter directement au Moufia ou bien les faire venir dans votre bibliothèque habituelle. Quelques exemples qui viennent compléter nos collections en Sciences de la vie et de la nature:

bus_2016-11-07_hippocampes

Seahorses : a life-size guide to every species, de Sara Lourie
Un livre consacré aux hippocampes : voici un guide d'identification des différentes espèces d'hippocampes bourré d'images en taille réelle. Magnifique et instructif !
> Dispo à la BU Sciences (595 LOU)

 

 

 

Micromonde : Voyage sous l'œil du microscope, de Hergé Congé et François Michel
Ce que nous révèlent les microscopes... Entre photos et anecdotes scientifiques, un bel ouvrage pour découvrir simplement et en images le "regard miscroscopique".
> Dispo à la BU Sciences (574 CON) ou à faire venir dans votre BU

 

Infested : how the bed bug infiltrated our bedrooms and took over the world, de Brooke Borel.

"Comment les punaises de lit ont infiltré nos chambres et se sont emparées du monde", le programme est annoncé. Voici un livre qui retrace le combat (historique ET toujours actuel) des punaises de lit pour agrandir leur territoire, de la conquête de l'Amérique en bateau (le May Flower!), à vos lits et tentes de voyages les plus extrêmes malgré le développement d'insecticides toujours plus puissants. Savez-vous que l'année 2010 avait été déclarée "Year of bed bugs" ? Un exercice de vulgarisation étonnant et richement documenté.
> dispo BU Sciences (594 BOR) ou à faire venir dans votre BU

 

Why birds matter : avian ecological function and ecosystem services 

Une lecture avancée et synthétique des services écologiques rendus par les oiseaux : "valeurs économiques", cycle de pollinisation et dissémination végétale (mer, forêts, etc.), réseaux d'interactions trophiques et services écologiques, aménagements du territoire, etc. Sommaire complet ici.
> dispo BU Sciences (597 WHY) ou à faire venir dans votre BU

 

Why Ecology Matters, de Charles J. Krebs
Toujours aux éditions de l'Université de Chicago, voici un ouvrage bref mais précis qui fait le point sur les enjeux de la crise écologique actuelle. Est-ce si grave que cela que des espèces disparaissent ? Chaque chapitre répond à une question simple avec les dernières informations scientifiques à jour présentées ici à destination du grand public.
> dispo BU Sciences (573 KRE) ou à faire venir dans votre BU

 

Un éléphant dans ma salle d'attente : aventures d'une vétérinaire, de Florence Ollivet-Courtois
Partagez l'expérience d'une spécialiste de la faune sauvage et des animaux de parcs zoologiques à travers le "récit captivant d'une vétérinaire au chevet des animaux sauvages. Prix Jacques Lacroix et Prix Achille Urbain de l’Académie vétérinaire de France".  (source Belin)
> dispo BU Sciences (573 KRE) ou à faire venir dans votre BU

 

bus_2016-11_lep_2016-11-07_135835Atlas des vertébrés : de leurs origines à nos jours, d'Arthur Escher et Robin Marchant.
Vous aviez toujours rêvé de voir un arbre du vivant qui retrace de façon lisible et agréable l'évolution des vertébrés depuis leur apparition il y a plus de 500 millions d'année ? Cet ouvrage est fait pour vous !
>  voir des extraits en ligne
> dispo BU Sciences (576.1 ESC) ou à faire venir dans votre BU

Les archives Nature en ligne

nature_archive_1Avez-vous déjà exploré les archives Nature ? Depuis janvier 2014, toutes les universités ont accès aux archives de la prestigieuse revue scientifique généraliste de référence, "Nature".

A travers plus de 7 000 numéros et 400 000 articles, les archives de la revue Nature permettent de découvrir les principales évolutions dans l’Histoire de la science moderne. La plateforme propose également l'accès aux archives de sept journaux spécialisés en immunologie, biologie, chimie et neurosciences.

Résumé des informations pratiques :

  • Accès en ligne : depuis l'université de La Réunion ou en toute mobilité avec vos logins numériques habituels (réservé aux membres de l'université)
  • Tous les numéros depuis l'origine (1869 pour Nature) jusqu'en 2012
  • Nature
  • Nature Reviews Immunology
  • Nature Cell Biology
  • Nature Reviews Drug Discovery
  • Nature Chemistry
  • Nature Immunology
  • Nature Structural and Molecular Biology
  • Nature Reviews Neuroscience
NPG-Logo-New

Nature Publishing Group

Plus de ressources numériques ? Retrouvez la liste complète des abonnements numériques et autres plateformes web spécialisées disponibles pour la communauté universitaire de La Réunion sur notre site web BU > Chercher, Trouver > bases en ligne :

bases_2016-10-24_154119

Quand la BD explique l'Univers

Cosmicomic, chez Nouveau Monde Edition

Cosmicomic, Nouveau Monde Edition, 2015

Si vous voulez enfin comprendre en quoi "l'univers est en expansion" et comment les scientifiques ont conçu la notion de Big Bang.. cette BD est pour vous !

Une bande dessinée facile à lire, même pour non scientifiques, tout en étant richement documentée : voilà un bel exemple de vulgarisation scientifique assurée par l'astrophysicien Amedeo Balbi et son compatriote Rossano Piccioni.

Jens Harder, Alpha...directions

Jens Harder, Alpha...directions

Dans un autre style, Jens Harder propose un exercice de style halluciné du Grand Récit : Alpha... directions retrace pas moins de 14 milliards d'années en dessins bichromes qui semblent tout juste sortis d'une "Bible en images", ainsi que le commente l'auteur qui n'hésite pas à jouer sur l'iconographie religieuse et mythologique pour donner un relief étonnamment philosophique à cette quête des origines. Les images s'enchaînent avec une précision là aussi ultra documentée : les dernières connaissances scientifiques sont exploitées pour tracer une somme monumentale à la puissance graphique spectaculaire. Le second volume concerne l'apparition de l’Homme (Bêta... civilisations). Le troisième et dernier devrait évoquer l'avenir (non paru).

Toutes les BD sont disponibles à la BU Sciences. Venez les emprunter ou faites-les venir dans votre BU habituelle !

  • Cosmicomic, d'Amedeo Balbi et Rossano Piccioni, Nouveau Monde Editions, 2015 (rayon BD BAL)
  • Alpha...directions, de Jens Harder, Actes Sud, 2009 (rayon BD HAR).
    Bêta...civilisations, idem., 2014
Extrait d'Alpha...directions, de Jens Harder

Extrait d'Alpha...directions, de Jens Harder

Les orchidées fleurissent en BU Sciences

P52-S8 BY Cheyennes77_CC BY-NC-ND 2.0

P52-S8 BY Cheyennes77 (CC BY-NC-ND 2.0)

Les belles fleurissent en ce moment dans les bois mais aussi dans votre bibliothèque. La BU Sciences vous propose de découvrir pendant une semaine de beaux ouvrages sur les orchidées.

orchidées

orchidée BY CpaKmoi_CC BY-NC-ND 2.0

Orchidée BY CpaKmoi (CC BY-NC-ND 2.0)

A notre collègue qui aimait les orchidées.

"Il cueillit une orchidée orange et grise dont la corolle délicate fléchissait. Elle brillait de couleurs diaprées.
— Elle a la couleur de la souris à moustaches noires..."
L'écume des jours (1947), Boris Vian, éd. Pauvert, 1963 (ISBN 2-7202-1311-02), II., p. 30


BU Sciences
Campus du Moufia
(Université de La Réunion)
15 avenue René Cassin
CS 92003
97744 Saint-Denis Cedex 9
Tél. Accueil : 0262 93 86 04
Horaires : du lundi au vendredi de 8h à 19h / le samedi de 8h à 12h

 

Prix Nobel de chimie 2016 : un français parmi les 3 lauréats

nobelprizesLa liste des prix Nobel 2016 se trouve sur le site officiel Nobel Prizes

Le prix de Nobel de chimie 2016 récompense trois chercheurs pour leurs travaux sur la conception et la synthèse de machines moléculaires :

  • le français : Jean-Pierre Sauvage (Université de Strasbourg)
  • l'écossais, James Fraser Stoddart (Université Northwestern aux Etats-Unis)
  • le néerlandais, Bernard Lucas Feringa (Université de Groningen aux Pays-Bas)
JPsauvage-245x300_Unistra

JP Sauvage : fiche du laboratoire de chimie organo-minérale (Unistra)

Articles dans la presse :

La réaction de Jean-Pierre Sauvage à l'Université de Strasbourg :

Jean-Pierre Sauvage dans vos BU :
- Retrouvez les articles de Jean-Pierre Sauvage dans nos bases de données en ligne : Wiley, Science Direct, Springer.
- De nombreux articles ont été publiés dans la base de l'American Chemical Society (ACS)

Le changement climatique à La Réunion

affiche_meteo_octobre_2016

La BU Sciences (campus du Moufia) continue son partenariat avec Météo France. Après une première exposition de présentation du métier de météorologue, nous vous proposons une exposition sur le changement climatique à La Réunion.

Cette exposition est basée sur le 5ème et dernier rapport en date du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), rapport paru en 2014.

La première partie parle du constat de la situation actuelle : on y détaille l'évolution des températures, des précipitations, du nombre de cyclone, et de leur pic d'intensité, sur une période de quarante ans.

La deuxième partie nous présente des projections pour la fin du siècle, avec plusieurs scénarios différents (les scénarios RCP : Representative Concentration Pathway) basés sur l'évolution de la concentration des gaz à effets de serre, projections qui concernent les températures, les alizés, les précipitations, et l'évolution du niveau de la mer.

MFBLEU-RVBMFBLANC-RVB

Retrouvez notre billet sur la COP 21 avec une sélection d'ouvrages, de DVD et d'ebooks sur la question.

Pour voir l'expo à la BU Sciences, rendez-vous ici :
Université de La Réunion - Campus du Moufia
15 avenue René Cassin
97400 St Denis
Renseignements : 0262 93 86 04
Horaires d'ouverture : du lundi au vendredi de 8h à 19h / samedi de 8h à 12h

La tête dans les étoiles : exposition en BU Sciences

whirlpool-galaxy-881185_960_720

Galaxie du Tourbillon

En attendant l'éclipse solaire prévue sur le Réunion jeudi 1er septembre prochain, et pour une rentrée tout en douceur, nous vous proposons de venir découvrir des nébuleuses, des étoiles super géantes, des galaxies, des super novas, des amas globulaires, etc. en BU Sciences avec l'exposition "La tête dans les étoiles".

Andromède

Galaxie Andromède

Antarès, Hercule, Orion, Centaure, Cassiopée, etc. retrouvez la mythologie grecque dans un jeu de piste cosmique...

Vous pouvez aussi emprunter et consulter les collections de la bibliothèque en lien avec ce sujet :

  • Livres

Le Soleil, notre étoile, Pål Brekke, CNRS, 2013.

Observer la lune et le soleil, Philippe Henarejos, Delachaux et Niestlé , 2008.

Architecture de l'univers, Jean Hladik, Ellipses , 2005.

Astronomie fondamentale : astronomie de position et mécanique céleste,  Gianni Pascoli, Dunod, 2000.

Le mouvement des planètes autour du soleil : le cours perdu de Richard Feynman, Richard Phillips Feynman, Cassini, 2009.

Le destin de l'Univers : trous noirs et énergie sombre,  Jean-Pierre Luminet , Gallimard, 2010.

Planétologie : géologie des planètes et des satellites, Christophe Sotin, Dunod, 2009.

Le ballet des planètes, Donald C Benson, De Boeck, 2014.

Observer les étoiles et les planètes,  Philippe Henarejos, Delachaux et Niestlé, 2008.

Ciel de nuit, Kevin Tildsley ; Philip Eales, Larousse, 2013.

Cosmographie : comprendre les mouvements du soleil, de la lune et des planètes, Denis Savoie, Belin-Pour la science, 2006.

Atlas de l'astronomie, Joachim Herrmann, Librairie générale française, 1995.

  • DVD

Nos plus beaux rendez-vous : avec Olivier Sauzereau, astrophotographe, Paul Cornet (Réalisateur), Odysséus productions, 2006.

Voyage vers le soleil noir = 2009 : et ce que révèle l'univers quand la lune éclipse le soleil, Paul Cornet ; Olivier Sauzereau, 2009.

Des étoiles plein les yeux : pour explorer et questionner le cosmos, Paul de Brem  ; Olivier Le Bihan, CNRS Images, 2010.

La magie du cosmos & L'univers élégant, Brian Greene, L'odyssée des sciences n°3, Arte éditions, 2012.

  • Revue

Ciel et Espace : site internet

  • Blog

Autour du Ciel, Guillaume Cannat, blog du Monde.

  • Site

Observatoire des Makes

  • Ebooks

Profession astronome, François Wesemael, Presses de l’Université de Montréal, 2006.

Le visage qui apparaît dans le disque de lune (De facie quae in orbe lunae apparet), Alain Lernould (dir.), Presses universitaires du Septentrion, 2013.

globular-cluster-597899_960_720

Amas d'étoiles

L'exposition finira la semaine prochaine avec la disparition (momentanée) du soleil...

 

 

 

Photographies libres de droit.

 

 

Nuits du 27 et 28 août 2016 : 20e Nuit internationale de la chauve-souris

 

Nuit internationale de la chauve-souris

Depuis 1997, la dernière fin de semaine du mois d'août est consacrée à la Nuit internationale de la chauve-souris dans plus d'une trentaine de pays, de la Scandinavie à l'Afrique du Nord, grâce à la coordination d'Eurobats, l'organisme européen chargé de la conservation des chauves-souris. En France, c'est avec la coordination de la Société française pour l'étude et la protection des mammifères que les manifestations sont organisées.

bats by get down sous licence CC BY-NC-ND 2.0

bats by get down sous licence CC BY-NC-ND 2.0

Les chauve-souris sont le deuxième ordre de mammifères les plus représentés au monde, après les rongeurs. Elles représentent 20% des espèces de mammifères, avec près de 1240 espèces répertoriées. On les retrouve partout dans le monde, sauf dans les régions extrêmement froides, comme les pôles. Elles sont aussi les seuls mammifères capables de voler activement. Les autres, comme l'écureuil volant, ne font que planer. Elles forment l'ordre des chiroptères : "chiro" veut dire main et "ptère" veut dire aile. La membrane de l'aile, le patagium, est tendue entre l'avant-bras et les doigts de la chauve-souris, sauf le pouce, qui est en-dehors du patagium. Ce dernier est composé d'une fine membrane de peau fortement vascularisée et pourvue de nerfs et de muscles. Il est très fragile, mais se régénère très vite.

Bat by Noel Reynolds sous licence CC BY 2.0

Bat by Noel Reynolds sous licence CC BY 2.0

L'ordre des chauve-souris est composé de 2 sous-ordres : les mégachiroptères et les microchiroptères. Les mégachiroptères comportent les plus grandes espèces et se nourrissent pour la plupart de fruits et de nectar. Les microchiroptères incluent les plus petites espèces de chauve-souris et sont pour l'essentiel insectivores. Les plus grandes chauve-souris connues sont certaines espèces de roussettes, comme le renard volant des Philippines, qui peut mesurer 30 cm avec une envergure minimale de 1,50 m. La plus petite espèce connue est la Kitti à nez de porc dont le corps mesure 29 mm à 34 mm et qui a une envergure de 15 cm. C'est aussi le plus petit mammifère connu. Les mégachiroptères se fient davantage à leur vue et à leur odorat pour se déplacer alors que les microchiroptères utilisent l'écholocation. L'écholocation est la faculté d'émettre des ultrasons et de les interpréter pour déterminer la composition de son environnement. Par exemple : repérer où sont les obstacles et les proies. Ou bien les filets des chercheurs...

Fruit bat by huge hume - sous licence CC BY-NC-ND 2.0

Fruit bat by huge hume - sous licence CC BY-NC-ND 2.0

A la Réunion, la chauve-souris est la seule espèce de mammifère endémique. Toutes les autres, y compris le tangue, ont été introduites par l'homme. On y dénombre actuellement 3 espèces. La roussette noire avait disparu au début du 19e siècle, mais une petite population installée dans les Hauts de l'Est a été observée en 2007. La roussette noire mesure environ 1 m d'envergure et a un pelage brun. Elle est endémique des Mascareignes. Cette espèce aime bien se reposer dans les arbres. On soupçonne que cette nouvelle population est originaire de Maurice. On retrouve également à la Réunion le taphien de Maurice. Insectivore, cette espèce de microchiroptère aime bien se reposer contre le tronc des arbres, mais aussi dans les anfractuosités, les bâtiments et les ponts. On peut la voir parfois sur des terrains éclairés la nuit, comme les terrains d'entraînement.  Elle mesure 30 cm d'envergure et a un ventre blanc. On la retrouve en Afrique, à Maurice et à Madagascar. On peut aussi observer le petit molosse de la Réunion. Seule espèce endémique de l'île, elle adore se réfugier dans les grottes, les fissures des falaise et des ravines, ainsi que dans les bâtiments et sous les ponts. Le petit molosse est insectivore et a un pelage brun foncé et une envergure de 20 cm.

Bracken cave bats by Daniel Spless sous licence CC BY-SA 2.0

Bracken cave bats by Daniel Spless sous licence CC BY-SA 2.0

Trois autres espèces de chauves-souris ont habité l'île de la Réunion, mais elles ont aujourd'hui disparu. Le scotophile de Bourbon a été décrit en 1803, mais il n'a pas été observé depuis 1902. La chauve-souris blanche de Bory a été décrite en 1801 et trouvait refuge dans les lataniers rouges. Enfin, la roussette à collet rouge a disparu de la Réunion dans les années 1860 et de l'île Maurice dans les années 1870.

Depuis 2009, certaines observations laissent penser qu'il y aurait deux espèces inconnues de chauves-souris présentes dans l'île, mais il n'y a pas encore eu d'observation directe ou de capture. Si vous êtes curieux, on en parle ici et .

Les chauves-souris ont un rôle important dans l'écosystème. Les frugivores dispersent les graines des fruits. Les nectarivores aident à la pollinisation. Les insectivores peuvent avaler entre le tiers et la moitié de leur poids en insectes chaque nuit, y compris des insectes nuisibles à l'homme ou à l'agriculture.

Elles sont cependant vecteurs de maladies et il vaut mieux éviter de se faire mordre. Ce qui est très simple à faire : il suffit de ne pas les manipuler! Les seules espèces dites vampires n'habitent qu'en Amérique centrale ou du Sud et elles s'attaquent rarement à l'homme.

Pour en apprendre un peu plus sur les chauves-souris, la BU Sciences vous invite à compléter votre lecture grâce à ces quelques ressources.

En ligne :

Articles de Wikipédia sur les chauves-souris en français et en anglais (version plus complète)

Le site de l'organisme Eurobats (en anglais)

Le site officiel français de la 20e nuit internationale de la chauve-souris

Planète chauves-souris, le site spécial du Muséum d'histoire naturelle de Bourges

La page consacrée aux chauves-souris sur le site de la DEAL de la Réunion, avec des pamphlets qui vous en disent un peu plus sur les chauves-souris de notre île

Un livre en open access : Bats in the Anthropocene: Conservation of Bats in a Changing World, Christian C. Voigt, Tigga Kingston, Springer, 2016

En BU (ou à faire venir par la navette dans votre BU) :

Guide des chauves-souris d'Europe : biologie, identification, protection / Wilfried Schober ; Eckard Grimmberger (Delachaux et Niestlé – 1991)

Les chauves-souris : maîtresses de la nuit description, biologie, moeurs, observation, protection.. / Laurent Arthur  ; Michèle Lemaire (Delachaux et Niestlé – 1999)

Les chauves-souris ont-elles peur de la lumière ? : 100 clés pour comprendre les chauves-souris / François Prud'homme (Quae – 2013)

Les chauves-souris de Madagascar : guide de leur distribution, biologie et identification / Steven M Goodman (Association Vahatra diff. Biotope – 2011)

L'encyclopédie des chauves-souris d'Europe et d'Afrique du Nord : biologie, caractéristiques, protection / Christian Dietz ; Otto von Helversen ; Dietmar Nill (Delachaux et Niestlé – 2009)

Faune de Madagascar. 84. Chiroptères / R. L Peterson ; J. L Eger ; L Mitchell (Museum national d'histoire naturelle – 1995)

Écologie acoustique des chiroptères d'Europe : identification des espèces, étude de leurs habitats et comportements de chasse / Michel Barataud  ; Yves Tupinier (Biotope Muséum national d'histoire naturelle – 2014)

Thèses :

Relations hôtes parasites zoonotiques : diversité, aspects évolutifs et implications épidémiologiques. Le cas de la leptospirose dans les îles du sud-ouest de l'océan Indien / Yann Gomard – 2015

Investigations éco-épidémiologiques et génétiques des Lyssavirus et des Paramyxovirus chez les micromammifères du sud-ouest de l'océan Indien / Julien Mélade – 2015

En DVD :

Des chauves-souris et des hommes / Jean-Marie Migaud ; Jon Kalina (Beta production distrib. – 2010)

Le peuple des volcans / Bertrand Loyer ; François de Riberolles (L'odyssée des sciences n°1 Arte éditions – 2012)

Fiction :

Trois petits morceaux de nuit / Rose-Marie Vassallo-Villaneau ; Godeleine de Rosamel (Albin Michel jeunesse – 2006)

Les chauves-souris : roman / Bernard Nanga (Présence africaine – 1995)

Pigeons roses et chauves-souris dorées / Gerald Durrell (Buchet-Chastel – 1984)

BD en ligne :

Pipistrell, les aventures d'une petite chauve-souris rose qui rêve d'être un vampire

Les nouvelles aventures du Rhinolophe, une chauve-souris super-héros qui a quelques difficultés...

Aller à la barre d’outils