Marathon photo 2018 : expo à la BU Saint-Denis Sciences

Exposition des photographies des lauréats du Marathon PhotoRaid 2018
à la BU Saint-Denis Sciences du 12 juin au 20 juillet 2018.

Le Marathon PhotoRaid 2018 s'est déroulé sur 24 heures du mardi 3 avril au mercredi 4 avril autour de 10 thèmes.

Le jury a retenu 11 photographies pour les 10 thèmes. Il affiche son coup de coeur pour 3 photographies hors concours.

  • Nous vous rappelons les thèmes :

jour : Il était une fois | FéminUN | Ombre | RedDengue : Raid Dingue : Raide Ding | Lontan
nuit : La nuit je mens (Alain Bashung) | Colère | Vide | Toi...Moi | Nuit blanche

PhotoRaid 2018 a été initié et réalisé par des collègues de l'UFR Sciences et Technologies en partenariat avec le Service Art & Culture et la BU Saint-Denis Sciences.

Merci et félicitations à tous les participants, étudiants et personnels.

Cette exposition a été présentée à l'UFR Sciences et Technologies du 15 mai au 9 juin 2018.

Ivres de livres #2 Sciences et lecture

Parce qu'on n'est jamais mieux servi que par soi-même...? Les BU de La Réunion vous proposent une série de billets pour promouvoir la lecture et les livres. Quelques expériences insolites, quelques images amusantes et des articles pour réfléchir au monde des livres et de l'édition.

L'inverse du tsundoku et de la P.A.L
Image: Lacie Slezak (libre, via unsplash)

Seconde livraison : quelques faits scientifiques (ou pas!) sur la lecture : 

1) Sciences : lecture et cerveau

Christophe Rodo est un chercheur spécialisé dans la mémoire qui tient une chronique hebdomadaire sur Radio Grenouille, La Tête dans Le Cerveau. Il propose de découvrir les "mystères et les secrets du cerveau" à travers "l’actualité de la recherche scientifique, des études de cas surprenantes et des histoires fascinantes". (source) 

Que se passe-t-il dans votre cerveau quand vous lisez de la poésie ?

2) Histoire : retour sur la mode actuelle des photos de piles de livres à livre

Le tsundoku, cette pratique qui vise à exhiber ses piles de livres ne date pas de l'ère des selfies mais remonte à l'ère Meiji (Télérama)

3) Psycho : Ce que signifie votre P.A.L. (pile à lire) qui s'agrandit chaque jour (Huffington Post)

4) Littérature : 74 façons de mourir dans les pièces de Shakespeare  (openculture)

5) Société : Pourquoi Baudelaire fascine toujours ? (journal CNRS)

Pour des images de tsundoku, ou photos de piles de livres, rendez-vous sur les réseaux sociaux, sur instagram  ou pinterest par exemple (accès public).

Ivres de livres #1 Quelques insolites

Christopher Jolly (libre, via unsplash)

Parce qu'on n'est jamais mieux servi que par soi-même...? Avec "Ivres de livres", les BU de La Réunion vous proposent une série de billets pour promouvoir la lecture et les livres. Quelques expériences insolites, quelques images amusantes et des articles pour réfléchir au monde des livres et de l'édition.

Première livraison "Ivres de livres" : livres et lectures insolites

1) Vivre caché ? Un livre à lire avec un briquet

Pour rendre hommage au grand classique de Ray Bradbury sur la censure, l'équipe de graphistes nantais de SuperTerrain a conçue une édition thermosensible de Fahrenheit451 : le texte n’apparaît que sous l'effet de la chaleur...

https://platform.twitter.com/widgets.js

Fahrenheit451 est un grand livre de science fiction, disponible à la BU St Denis Droit-Lettres (rayon 810.20 BRAD 1 FA - à réserver et faire venir dans votre BU habituelle).  Pour rappel, le titre du roman évoque la température à partir de laquelle le papier prend feu. Dans cet univers totalitaire, les livres sont bannis et les pompiers les brûlent.

Ici, les graphistes renversent la situation en utilisant le feu pour révéler le texte caché du livre... : une édition qui déjoue la censure avec humour et habileté !

2) Conserver : numériser un livre géant

Déplacer le livre, le disposer sur la machine, en tourner les pages délicatement, lancer la prise de vue numérique pour photographier l'ouvrage sans en abîmer le précieux papier ni la reliure... Mais comment faire si le livre mesure près de 2 mètres de hauteur ? A projet inhabituel, réponse inhabituelle : Comment numériser l'atlas géant de Klencke ?  Le défi est relevé par la British Library qui vous propose sa réponse en images :

Le fameux Klencke Atlas, en position verticale

3) Voyager : l'ancêtre d'une liseuse numérique ? 

Idboox rapproche les époques et nous propose sa relecture amusée du passé avec cette ancienne "bibliothèque de voyage", portative, d'un notable anglais du XVIIe siècle, conservée à la bibliothèque de l’Université de Leeds, au Royaume-Uni. Tous les détails dans l'article d'Idboox : "On a peut-être trouvé l’ancêtre du Kindle ou des liseuses numériques."

Bibliothèque de voyage du XVIIe siècle, source : idboox.com

4) Editeurs et imprimeurs : des "livres fabriqués à les mains" 

Voici une maison d'édition qui propose des créations originales, faites à la main : les Editions "Derrière la salle de bain", à retrouver en images via Twitter et Instagram.

5) Pédaler tout en révisant ses livres à la bibliothèque ?
C'est le pari d'une bibliothèque de l'Université de Windsor : l'opération s'appelle "Ride & Read" et fait marcher... la tête et les jambes 🙂 Infos complètes ici.

Source : cbc.ca

6) Des poèmes sur des feuilles d'automne

Des feuilles d'arbres collectées sur le sol puis griffonnées de poèmes... pour être disséminées à nouveau dans des parcs new-yorkais : voici une expérience de partage toutes en teintes automnales, proposée par la graphiste Elena Zaharova et racontée par ActuaLitté dans ce billet.

Source : Actualitté

Et vous, avez-vous d'autres expériences de lectures insolites à partager ?

Expo : Gris bouilles

Du 28 mai au 13 juillet 2018, la Galerie de la BU Tampon présente

"Gris Bouilles" de Sam

Vernissage le 31 mai 2018 à 17h
précédé d’un atelier d’écriture à partir de 15 heures
(carton d'invitation)

SAM nous invite à la découverte d’un monde étrange et poétique où frayent le réel et l’imaginaire.

La démarche & l’univers artistique de SAM nous ouvrent un monde étrange où poésie rime avec liberté. A chacun, adulte comme enfant, /de s’y frayer un chemin/d’y frayer son chemin.

Au cours de l’atelier d’écriture, à partir d’un tableau librement choisi chacun pourra se raconter une histoire, son histoire….

La BU Droit-Lettres fête la danse

Le mois de mai inspire la créativité tout autour de la culture : la poésie, le cinéma, la musique à travers des festivals un peu partout en France et dans le monde.

A cette occasion, la BU Saint-Denis Droit-Lettres et le SUAPS vous proposent de fêter la danse.

Programme :

  • Exposition "A chaque danse ses histoires" du 2 au 31 mai 2018
  • Des ateliers d'initiation : hip-hop, salsa, danse orientale, modern jazz et danse sportive.
  • Des happenings

 

Les initiations auront lieu de 15h à 16h en salle d'exposition de la BU Droit-Lettres :
  • mercredi 2 mai : Dancehall
  • vendredi 11 mai : Hip-hop
  • mardi 15 mai : Dancehall
  • jeudi 17 mai : Danse orientale
  • mardi 22 mai : Kizomba
  • mercredi 30 mai : Salsa

Ateliers gratuits. Inscription à l'accueil de la BU.

 

La  danse à travers les médias dans la presse mais également sur la chaîne ARTE qui nous propose dans le cadre de ses émissions « Entrez dans la danse ! » A voir, à découvrir en mettant à l’honneur les grands noms de la danse à travers : danses classiques, chorégraphies contemporaines, battles de danses Hip-Hop, Charleston, Swing, etc … pour vous permettre d’observer le mouvement et le langage du corps sur toutes ses formes.

Il y en aura pour tous les goûts.

CC0 - Pixabay

La danse exprime au plus profond de notre corps et de notre esprit une sensation de bien-être, une liberté de mouvement mais également une sensualité que l’on retrouve dans la danse indienne et orientale.

Voici 2 liens pour approfondir vos connaissances sur cet art d’Anne-Laure Garrec. (chercheuse en histoire de l’art)

La danse se raconte également par l’art-thérapie. Discipline thérapeutique qui  pratique l’expression corporelle  en lien avec la psychothérapie.

Et pour finir la danse est à elle seule tout un poème.

La danse est le plus sublime,

le plus émouvant,

le plus beau de tous les arts,

parce qu’elle n’est pas une simple traduction ou

abstraction de la vie ;

c’est la vie elle-même.

Poème de Henry Havelock Ellis (médecin et psychologue britannique)

 

Afin de compléter cet article, nous avons à votre disposition sur place toute une bibliographie non exhaustive concernant ouvrages, DVD & articles de presse à la BUDL et nous remercions également la BU Tampon pour le prêt de ces documents.

 

Article rédigé en collaboration avec Sylvie Mastaglie, chargée du fonds Arts de la BU Saint-Denis Droit-Lettres