A propos

Responsable de l'Espace Océan indien à la BU Droit-Lettres-Océan Indien, il est également chargé de mission Indicateurs et enquêtes aux publics et gère le projet Open Access et Archive ouverte à l'Université.

HAL-Réunion : 8 raisons d’apprécier le dépôt simplifié

1. C’est rapide

Avec 4 champs obligatoires au lieu de 15 et la récupération des métadonnées par le DOI, le dépôt ne prend pas plus de 3 minutes.

2. Les données sont récupérées automatiquement

Mon article dispose d’un identifiant de type DOI ou PMID ? Il me suffit de le copier-coller, et hop ! les métadonnées sont récupérées.

3. Un seul auteur suffit

Plus besoin d’affilier les 43 auteurs de ma collaboration internationale : désormais il suffit qu’un seul des auteurs soit affilié pour que le dépôt puisse être validé.

4. Toutes les informations sont sur une seule page

Finis les clics multiples pour passer à la page suivante : toutes les informations se déplient sur la même page.

5. Formulaire à la carte

Optez pour le formulaire simple présentant uniquement les champs obligatoires ou le formulaire complet pour ajouter résumé, numéro de revue ou financement ANR par exemple.

6. Je dépose dès la publication

J’applique éventuellement un embargo en 2 clics, et HAL s’occupe de gérer la mise en ligne de mon document au bon moment.

7. Glissez-déposez

Le dépôt des documents peut désormais se faire aussi par un simple “glisser-déposer” sur l’interface.

8. Mon affiliation préférée

Vous avez enregistré votre affiliation dans votre profil (en cochant “m’ajouter comme auteur” dans les préférences de dépôt) ? Elle apparaît désormais automatiquement à chacun de vos dépôts.

L'Espace Océan Indien reconnu Collection d'Excellence pour la recherche !

 

Le 5 février, l'Espace Océan Indien a reçu le label Collection d'excellence pour la recherche (Collex) de la part du Groupement d'Intérêt Scientifique Collex-Persée, avec le soutien du ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

Ce label national représente une grande fierté pour toute l'équipe du Service commun de documentation. Fierté de voir la richesse et la diversité de cette collection unique, fruit de plus de 40 ans de gestion documentaire minutieuse et passionnée, enfin reconnue au plus haut niveau.

Le label apportera dans un premier temps une plus grande visibilité nationale et internationale à notre fonds grâce à une cartographie des collections d’excellence. Ensuite, des projets de numérisation, d'acquisitions, de coopération pourront être lancés en fonction des appels d'offre émis par le GIS Collex-Persée.

Les origines de la collection Océan Indien remontent directement à la création de l'Université. Les collections spécialisées sur la zone Océan Indien ont été regroupées au sein d’un même ensemble en 1972 soit moins de deux ans après la création du Centre Universitaire de La Réunion. Dix ans plus tard, le Centre Universitaire a laissé la place à une Université de plein exercice et les collections Océan Indien n’ont cessé de s’enrichir.

L’anthropologue Paul OTTINO a jeté les bases d’un centre de documentation spécialisé sur l’océan Indien dès 1974 dans son article « L’océan Indien comme domaine de recherche. Projet de création d’un centre de documentation, de recherche et d’enseignement sur l’océan Indien » paru dans la revue L’Homme. Il y préfigurait déjà l’importance d’un travail en réseau :

La vocation essentielle d'un tel centre doit être internationale. En particulier, la participation des chercheurs originaires des différents pays concernés, l'établissement de liens solides entre le centre de documentation et les universités, instituts, établissements de recherche et d'enseignement des pays de l'océan Indien sont des conditions nécessaires à l'avancement du travail ainsi qu'à la communication et aux échanges dans les domaines de la documentation, de la recherche et de l'enseignement.

Plus que jamais, cette vision constitue notre feuille de route à venir.

 

Coulisses numériques : HAL-Réunion dans Papangue

D'après SDASM Archives Atlas-Negative-Collection-Image (domainepublic)

Le moteur de recherche des BU, "Papangue", s'est enrichi fin 2017 de nouvelles collections documentaires : outre les nouvelles acquisitions de livres et revues, en format imprimé ou numérique, vous y trouverez aussi les publications scientifiques des chercheurs de La Réunion. Autrement dit, HAL-Réunion vient d'être intégré dans Papangue et la production scientifique de l'université est désormais visible dans le catalogue des BU de La Réunion. Il s'agit principalement d'articles scientifiques, communications dans des conférences, ouvrages ou chapitres d'ouvrages. On peut également y trouver des images produites par les chercheurs.

L'accès au document passe par le bouton "Consulter en ligne", comme d'habitude.
Les détails de la publication sont dans le bouton "Détails", comme d'habitude. On y trouve aussi le lien pour afficher la notice originale dans HAL.
Exemple d'une recherche "sucre canne" qui propose des livres, des thèses ainsi que des publications parues dans HAL-Réunion.

Quelques éléments sur cette intégration de HAL-Réunion dans Papangue :

  • Intégralité des publications de l'Université de La Réunion depuis 2008. Non exhaustif pour les années précédentes.
  • Nous avons pris le parti d'afficher toutes les références dans Papangue (1 700 documents en texte intégral et 8000 références au total) pour plusieurs raisons. D'abord pour exposer l'ensemble de la production de l'Université dans notre catalogue pour une visibilité complète. D'autre part, cela nous permettra de savoir quels sont les documents non diffusés en open access les plus demandés : nous pourrons alors travailler à une solution avec les auteurs concernés.
  • Il s'agit d'un work in progress. L'alimentation, la catégorisation, les métadonnées, l'affichage pourront évoluer en fonction de la prochaine mise à jour logicielle, ainsi que de vos retours. Contact : archive-ouverte@univ-reunion.fr

Ces milliers de références qui viennent d'être ajoutées à notre catalogue portent le plus souvent sur des thématiques de recherche locales, parfaits compléments des collections de l'Espace Océan Indien.

Image : d'après SDASM Archives Atlas Negative Collection Image (domainepublic)

L'explorateur d'un nouveau genre : Alfred Grandidier et Madagascar

Le nom d'Alfred Grandidier est à jamais lié à la Grande Île. C'est pourtant une crise de paludisme contractée en Inde, son grand projet d'exploration, qui le contraint à changer ses plans. Il part se reposer à La Réunion mais sera rapidement attiré par Madagascar, vaste territoire encore peu traversé par les Occidentaux dans ces années 1860.

Jehanne-Emmanuelle Monnier nous livre dans "Profession explorateur : Alfred Grandidier 1836-1921" (dispo à la BU Droit-Lettres-Océan Indien) le parcours de cet explorateur d'un nouveau genre. Financièrement à l'aise grâce à l'héritage de son père, Alfred Grandidier a pu se consacrer jeune à l'exploration même s'il n'était pas prédestiné à cette voie. Il part découvrir les Amériques à 21 ans et les Indes britanniques à 24 ans.

Alfred Grandidier (1836-1921). Source : Wikimedia Commons

Naturaliste de formation, il est à la recherche d'un terrain d'exploration qui lui permettra d'inscrire son nom au panthéon des explorateurs. Ce sera Madagascar.
Il y séjournera quatre ans (1865-1967 ; 1868-1870) sillonnant l'île de long en large et récoltant "suffisamment de matériel pour alimenter un demi-siècle d'analyses". Grandidier est unanimement reconnu par ses pairs pour la précision de ses relevés, la richesse de ses prélèvements et la rigueur de son travail. Sa cartographie de l'Île Rouge a longtemps fait référence si bien que ses cartes et son expertise furent exploitées par l'armée françaises pour conquérir et coloniser le territoire.

Carte de Madagascar dressée par A. Grandidier, en 1872, revue en 1884 (source : Gallica)

Car J.-E. Monnier montre comment les travaux de Grandidier ont, bien sûr, servi des desseins scientifiques mais aussi, par la force de l'époque des objectifs de colonisation. Ses connaissances ethnographiques ont ainsi permis à l'armée de mieux appréhender les relations interethniques sur la Grande Île et mieux contrôler la population.

Ce n'est qu'à son retour en France que Grandidier est consacré expert international de Madagascar, publiant sans relâche jusqu'à sa mort, se tenant informé grâce à son vaste réseau d'amis et d'obligés de tout ce qui s'y déroulait aussi bien sur le plan scientifique que politique et manœuvrant dans les sphères académiques pour perpétuer sa position de prestige.

HAL-Réunion : dépôt facilité et nouvelles fonctionnalités

Depuis le 25 septembre, HAL-Réunion propose des améliorations significatives notamment dans la procédure de dépôt de vos publications.

Voici un rapide tour d'horizon de ces nouveautés :

Dépôt simplifié

  • Si vous déposez un fichier ou si vous renseignez le DOI, le formulaire est pré-rempli
    ​ vous faisant gagner un temps précieux​ (vérifier les informations automatiquement ajoutées reste prudent)
  • Le dépôt se fait désormais sur une seule page, avec un système de rubrique​s​ en accordéon qui facilite considérablement la navigation entre les 4 rubriques du dépôt : Fichier, Métadonnées, Auteurs/affiliations et Validation.

  • Seuls les champs obligatoires pour la référence bibliographique sont présentés dans la vue simple ; cochez "vue détaillée" pour faire apparaître tous les champs et options possibles. Vous pouvez fixer ce choix dans les préférences utilisateurs (>Mon Profil > Mes préférences dépôts).
  • Il est possible de signaler une publication à paraitre, en cochant la case correspondante à côté de la date de publication.

Affiliations des auteurs

  • L'affiliation des auteurs est automatiquement calculée à partir d'un nouvel algorithme prenant en compte les métadonnées du fichier déposé et les informations déjà connues de HAL
  • Une seule affiliation d'auteur est maintenant requise pour le dépôt d'un fichier, nous vous recommandons tout de même d'affilier tous les co-auteurs pour un signalement optimal de la publication

Les référents HAL peuvent recevoir des notifications par mail à chaque nouveau dépôt pour lequel leur labo est affilié. Si vous souhaitez ne pas recevoir ces notifications, cliquez sur Mon profil > Mes préférences de mail > Modifier mes préférences de mail > décocher "Recevoir les notifications en tant que référent structure" > Enregistrer

 Notification et propriété de la publication
L'équipe HAL-Réunion de la BU reste à la disposition des chercheurs pour répondre à toutes les interrogations concernant ces nouvelles procédures ou HAL-Réunion en général. N'hésitez pas à nous contacter sur archive-ouverte@univ-reunion.fr