L'atlas anatomique Visible Body sur mon smartphone ou ma tablette

Visual Body est l'atlas 3D de référence pour l'université. Outre l'accès web, vous pouvez l'utiliser sur vos smartphones et tablettes Android et iOS, en accès nomade, de chez vous ou partout en connexion mobile.

  • Pour ce faire, rendez-vous sur les stores pour télécharger l’application :

Apple: Human Anatomy Atlas 2018 (iTunes)
Android : Human Anatomy Atlas 2018 (Android)

  • Obtenez ensuite vos logins d’accès spécial VisibleBody/UnivRéunion sur http://ovid.visiblebody.com/mobile/#fr et cliquez sur « Hors campus ou off campus »
    Saisissez votre adresse e-mail (de l’université de La Réunion)
    Visible Body vous demandera le code de vérification envoyé par e-mail.
    Entrez le numéro de vérification reçu et cliquez « Submit».
    Vous allez maintenant voir vos identifications sur l’écran (ils seront aussi envoyés par e-mail).
  • Sur votre mobile, lancez l’application Visible Body et suivez les instructions. Un guide de présentation est disponible ici.

Homophobie, une journée pour en parler

Une journée internationale contre l'homophobie et la transphobie ? On aimerait que cela soit dépassé, comme d'autres journées de lutte. Pourtant aujourd'hui l'homophobie tue encore. On observe surtout en France depuis quelques année une recrudescence importante de l'homophobie.

En ligne aussi, la violence a des effets concrets. Commentaires de rageux sur youtube, harcèlement sur instagram, stalking via facebook, tout jeune (et moins jeune!) pratiquant les réseaux sociaux a déjà été témoin ou victime de cyberhomophobie. La difficulté est que la vie numérique ne s'arrête pas en quittant l'école, le travail ou la rue. Elle se poursuit jusque dans notre intimité, au creux de nos mains, car nos téléphones connectés nous accompagnent en tout lieu. "Il ne faut pas regarder!". Plus facile à dire qu'à faire.

La situation de harcèlement est au coeur du manga Eclat(s) d'âme" : "un adolescent provincial victime d’homophobie depuis que ses camarades ont surpris des vidéos de porno gay sur son smartphone". (source : Le Monde). La série est disponible à la BU Sciences au rayon BD/Manga.

Le Magazine L'Equipe a récemment proposé un dossier spécial sur l'homophobie dans le sport. Retrouvez-le en ligne dans notre abonnement numérique Europresse (accès "Espace PDF", précisez l'édition du 4/5/2019, repérez L'Equipe Magazine et validez).

La BU Droit-Lettres propose également une sélection d'ouvrages sur la question, à retrouver dans le hall d'accueil.

En ligne, vous trouverez de nombreux articles de recherche qui abordent les violences genrées, les leviers d'action des politiques publiques, les aspects légaux (travaux de Caroline Mécary), sociologiques (Eric Fassin, Didier Eribon notamment) ou encore les travaux sur les questions de genres et d'identités (Judith Butler). Ce sont des exemples parmi d'autres.

On trouve également sur internet d'intéressantes initiatives pour aller au-delà de nos représentations habituelles, grandes pourvoyeuses de clichés. Par exemple dans la communication, on sait que les visuels choisis perpétuent les dominations sociétales : surreprésentation des hommes (il suffit souvent d'1 femme sur 3 ou 4 personnes pour que l'on considère l'image comme "mixte"), surreprésentation des populations blanches, des situations hétéronormées, des classes supérieures, etc. Tout cela souvent sans en avoir conscience. Pas facile d'en sortir ?  BroadlyGenderPhotos propose des images libres de droit qui élargissent notre regard sur le genre.

Echanger avec une association ou des professionnels de la sensibilité à l'Egalité aide également beaucoup à varier ses sources et proposer des communications plus inclusives. > Découvrir le Pôle Egalité de l'Université de La Réunion

Toujours sur le web, SOS Homophobie propose un rapport annuel clair et documenté avec des témoignages. Violences, médias, éducation, famille, travail, justice, les entrées sont multiples pour dresser le portrait de ce douloureux problème de société.

Des lectures proposées par Gwenaëlle Marchais.

Améliorez vos recherches en STAPS avec la base SPORTDiscus

Voici quelques astuces pour mieux exploiter la base SPORTDiscus, incontournable si vous vous intéressez au sport, à ses aspects marketing et communication notamment. Mais la base de données couvre de bien plus nombreuses approches : psychologie, histoire et sociologie du sport, médecine sportive, physiologie de l’exercice,
science du mouvement, entraînement et équipement sportifs,
législation.  L'abonnement remonte jusqu'à 1880, le texte intégral étant disponible systématiquement à partir de 1985. On y trouve 670 revues en texte intégral, des actes de congrès, des mémoires et thèses, des livres, des résumés de 980 titres de revues,
plus de 3800 références de vidéos dans le domaine du sport, ainsi que plus de 160 000 articles incluant la citation bibliographique.

Cette base est une référence dans le monde universitaire, car la plus complète au monde dans le domaine sportif.

  • D'abord, rendez-vous sur le site web des BU, dans la section "Chercher, Trouver", sélectionner "Bases en ligne". Via l'onglet "STAPS", vous accédez à SPORTDiscus.

Vous êtes alors bien connecté à la base de données via l'Université de la Réunion (pour un accès depuis chez vous ou mobile, n'oubliez pas de vous y connecter avec vos identifiants et mot de passe étudiant).

  • Ici, nous faisons une recherche sur la pratique du padel, dans une optique des représentations sociales genrées. Le premier conseil sera de bien délimiter les langues, sans quoi vous aurez des résultats en chinois ou russe, par exemple ! Vous allez ensuite pouvoir utiliser les outils habituels de filtrage de résultats : date, texte intégral, tous termes, par mots clefs, revue universitaire ou non. Comme sur Google ou Bing, la prédiction des termes de recherche peut guider dès que vous tapez les premières lettres sur votre clavier.

Page d'accueil de SPORTDiscus

Ici, nous obtenons surtout du texte intégral de revues scientifiques. Nous obtenons déjà un article susceptible de correspondre à nos attentes sur le sujet : "Effect of gender and match outcome on professional padel competition. / Efecto del género y del resultado final del partido en competiciones profesionales de pádel".

En cliquant sur ce résultat, j'accède à la notice de l'article en anglais. Il m'est alors proposé de le télécharger en texte intégral au format pdf. Une multitude de boutons sur la partie de droite vous permet d'exporter le document ou la référence vers vos outils préférés (Drive, mail, citation, permalien, réseaux sociaux).

Accès à l'article scientifique en pdf.

Un exemple de prédiction de résultats avec le terme "volley ball" :

  • On peut également effectuer une recherche à partir du thésauraus de SPORTDiscus (répertoire formalisé et structuré de mots-clés). Attention, le thésaurus classe du général vers le particulier. Ainsi, la recherche par terme "volley ball" permet de trouver les documents associés aux mots-clés "volley ball -- Competitions", "volley ball -- injuries" (blessures et volley ball), etc.

Peu importe votre recherche, un bandeau à gauche "affiner vos résultats" vous permet à tout moment de modifier vos critères de recherche.

Enfin, vous trouverez aussi ce petit tutoriel très utile, en anglais, réalisé par la Humboldt State University Library.

 

26 mai 2019 : élections européennes

Image par Michael Gaida on Pixabay

Du 23 au 26 mai 2019, les électeurs des états membres de l'Union Européenne sont appelés à voter pour élire leurs représentants.

Au total, le Parlement dénombre 751 membres. Pour la France, les citoyens auront  le choix entre 34 listes de candidats.

Le Parlement Européen intervient dans 3 champs : législatif, budgétaire et de contrôle de l'exécutif de l'Union européenne.

Des ouvrages sont à votre disposition dans vos bibliothèques, pour en savoir plus sur le Parlement européen ou sur l'Union européenne.

Les bases en ligne sont consultables à distance (login avec vos ENT pour l'accès) Europresse pour la presse généraliste, et Cairn pour les articles scientifiques, permettent de trouver de la documentation en version électronique, sur le thème des élections européennes.

France Culture suggère d'écouter leurs émissions et y consacre tout un dossier.

Plusieurs sites institutionnels proposent de s'informer : Service public.fr pour découvrir la fiche pratique sur les élections européennes, le site européen consacré aux élections et le site du ministère de l'Intérieur.

Image par Etereuti on Pixabay

Accès hors campus aux documents numériques des BU : quelques précisions

Depuis 2009, les BU proposent leurs abonnements numériques en accès nomade : vous pouvez consulter de chez vous les revues en ligne, la presse en ligne, les thèses numérisées, les ebooks, des bases de données. La connexion se fait via le site web des BU, avec les logins de votre compte numérique Université de La Réunion. Vous pouvez bien sûr continuer de vous y connecter depuis l’université.

Ce que l’on sait moins est que cet accès hors campus est réservé aux membres de l’université : étudiants, enseignants-chercheurs. Les personnes extérieures n’y ont pas droit. Celles-ci doivent donc se déplacer pour s’y connecter depuis l’université.

out of office

Out of Office, de Victor Bezrukov (licence CC-BY-NC)

Pourquoi l’inscription payante des personnes extérieures à la BU ne couvre-t-elle pas ces accès hors campus ?

Nos contrats d'abonnement avec les fournisseurs de documentation numérique réservent l'accès hors campus à la stricte communauté de l'université : étudiants, enseignants-chercheurs. C’est leurs effectifs qui déterminent les tarifs. Les personnes extérieures, même si elles s’inscrivent à la bibliothèque, ne peuvent donc pas en bénéficier. L’inscription permet uniquement d’emprunter les documents physiques et de bénéficier des services de transport des documents (faire venir des documents d’une autre BU). En revanche, il est toujours possible de venir consulter sur place la documentation électronique.

Puis-je demander une exception ?

Aucune dérogation n'est possible sans contrevenir à nos contrats. Certains fournisseurs ont d'ailleurs mis en place des contrôles dans les universités afin de s'assurer du bon respect de cette règle. Par ailleurs, techniquement, les accès hors campus passent par l'annuaire informatisé de l'université : seuls les membres de l'université figurent dans cet annuaire. Il nous est donc, techniquement et contractuellement, impossible de proposer l'accès hors campus aux personnes extérieures à l’Université, même à titre exceptionnel.

Pourquoi ces restrictions ? (version détaillée)

Ce sont les fournisseurs de la documentation électronique qui imposent cette restriction parce qu'ils considèrent les accès distants comme des accès supplémentaires.
Les universités ont dû se battre pour obtenir le droit de proposer leurs abonnements numériques hors campus, donc sans critère spatial. Et cela alors même que ce sont les universités qui ont mis en place et qui gèrent la solution informatique qui permet l'accès distant. Dans certains cas d'ailleurs, l'abonnement avec accès distant coûte plus cher.
En contrepartie, les fournisseurs exigent que cette mobilité soit réservée aux membres de l'université, seuls pris en compte dans le calcul des tarifs. En effet, les tarifs sont basés sur les effectifs de l'université : nombre d'étudiants et d'enseignants-chercheurs. Ils n'incluent jamais les personnes extérieures, même si elles sont inscrites à la BU en « lecteurs extérieurs ».

En résumé, tous les contrats combinent deux modes d'accès :
- accès sans condition spatiale MAIS réservé aux membres de l'université: accès partout pour les étudiants et enseignants-chercheurs
- accès sans condition de statut de l'usager MAIS avec condition spatiale : accès à tous depuis les locaux de l'université

N’est-ce pas un peu anachronique, en matière de documentation numérique, de continuer d’imposer des conditions de lieux ?

Les bibliothèques universitaires partagent cette analyse d'une certaine vétusté anachronique de l'offre de documentation numérique : les enjeux numériques sont indéniables, et surtout, les pratiques mobiles sont désormais devenues la norme – mais, en face, les enjeux commerciaux des fournisseurs et éditeurs demeurent.
Notre travail quotidien est de faire évoluer la situation avec les fournisseurs, afin que la documentation numérique réponde aux nouveaux usages actuels : il en va de l'accès distant mais aussi de la compatibilité avec les smartphones/tablettes, de l'exploitation des données via des applications extérieures, du text data mining, etc. A titre d'exemple pour les accès nomades, à l'heure actuelle, nous n'avons plus qu'un seul fournisseur qui continue de facturer les accès distants en plus. A l'étranger, certains contrats commencent à inclure les usagers inscrits en "auditeur libre". C’est encore très peu le cas sur le marché français (alors qu’il s’agit parfois des mêmes fournisseurs). Les choses évoluent.

"Sexe, race et colonies : la domination des corps du XVe siècle à nos jours"

L'ouvrage* de Pascal Blanchard est un livre choc. Brutal, parfois violent. Mais c'est aussi un livre ambitieux. 5 années de travail, 97 chercheurs, une centaine d'articles, 1200 illustrations. Son but ? Montrer comment les colonisateurs européens se sont approprié le corps des femmes indigènes.

Bien sûr, l'ouvrage n'a pas manqué de faire réagir à sa sortie (1). Fallait-il montrer ces images ? Six siècles de domination n'est-ce pas suffisant ?
A cela les auteurs réagissent. Montrer cette violence sexuelle, c'est aussi ne plus pouvoir la nier. « Désormais, nous ne pourrons plus dire que nous ne savions pas » (2) nous explique Pascal Blanchard. Une nécessité pour la journaliste malienne Oumou Demba « Il est important de savoir jusqu’où l’esclavage et la colonisation sont allés. En particulier au moment où des voix osent revendiquer les “bienfaits” de la colonisation. » (3).

Pièces à conviction pour les uns, exhibition pornographique pour les autres, le livre donne à voir ce qu'on a longtemps refuser de voir. Une démarche soutenue dans une émouvante tribune de l'ancienne garde des sceaux, Christiane Taubira, pour qui « l'ouvrage restera une référence » (4).

*Ouvrage disponible à la BU Droit-Lettres, cote 306.7 BLA

 

(1) FRANCE CULTURE, 2018. Sexe, race et colonies: la polémique. In : France Culture [en ligne]. [Consulté le 7 mai 2019]. Disponible à l’adresse : https://www.franceculture.fr/emissions/signes-des-temps/sexe-race-et-colonies-la-polemique.
(2) DIAWARA, Malick, 2019. Pascal Blanchard : « L’ordre colonial a organisé la sexualité au nom de critères raciaux validés par la science ». In : Le Point [en ligne]. 19 février 2019. [Consulté le 7 mai 2019]. Disponible à l’adresse : https://www.lepoint.fr/culture/pascal-blanchard-desormais-nous-ne-pourrons-plus-dire-que-nous-ne-savions-pas-19-02-2019-2294439_3.php.
(3) JUOMPEN-YAKAM, Clarisse, 2018. « Sexe, race et colonies » : les crimes tabous de la colonisation. In : JeuneAfrique.com [en ligne]. 5 novembre 2018. [Consulté le 7 mai 2019]. Disponible à l’adresse : https://www.jeuneafrique.com/mag/653889/culture/sexe-race-et-colonies-les-crimes-tabous-de-la-colonisation/.
(4) TAUBIRA, Christiane, 2019 . Christiane Taubira : « Le livre “Sexe, race & colonies” restera une référence ». In : [en ligne]. [Consulté le 7 mai 2019]. Disponible à l’adresse : https://www.lemonde.fr/idees/article/2019/02/14/christiane-taubira-le-livre-sexe-race-colonies-restera-une-reference_5423603_3232.html.

Prix Indianocéanie : concours littéraire

La Commission de l'océan Indien (COI) lance sa 2ème édition du Prix Indianocéanie. Cet appel à écritures est ouvert à toute personne physique âgée de 18 ans et plus à la date de remise du manuscrit, résidant dans l’une des îles de l’Indianocéanie (Union des Comores, Madagascar, Maurice, Réunion, Seychelles).

Du 17 avril au 31 juillet 2019, envoyez vos manuscrits (roman, poésie, nouvelle, théâtre, essai, conte) à la Commission de l'océan Indien.

Rendez-vous sur le site de la COI pour retrouver le règlement et le dossier d'inscription
et sur le site du Conseil départemental de La Réunion (partenaire de la COI pour ce prix)

Dans la presse : cet article d'ImazPress : Les candidatures au prix Indianocéanie sont ouvertes

A vos plumes !

 

Georges SIMENON (1903-1989)

Georges Simenon Par ©ErlingMandelmann.ch, CC BY-SA 3.0

"Les livres de Georges Simenon resteront les compagnons de générations de lecteurs   de tous les continents. (...) Au confluent lui même de plusieurs cultures,Georges Simenon nous laisse une oeuvre qui est devenue patrimoine collectif de l'humanité."                                                                                               hommage de François Mitterrand à la famille Simenon, le 08 septembre 1989.

Il y a 30 ans, le 4 septembre 1989 disparaissait , à l'âge de 86 ans, l'écrivain belge francophone Georges Joseph Christian Simenon dit l'homme à la pipe.                         Petit aparté : sa vie commence par un mystère. Officiellement né  le 12 février 1903 à Liège ; dans les faits, sa mère lui a donné naissance à 00h10 le vendredi 13 février. Superstitieuse, elle a prié son mari de faire une fausse déclaration pour ne pas placer l'enfant sous le signe du malheur.

Georges Simenon abandonne l'école à l'âge de 15 ans et exercera plusieurs petits emplois. Il débute très jeune dans le journalisme (La Gazette de Liège) et écrira sous divers pseudonymes.Il signera sous son vrai nom en 1931 et deviendra célèbre, notamment , en créant le personnage devenu mythique du roman policier, Le Commissaire Maigret qui lui vaudra une renommée internationale.                                   De son premier roman écrit sous un pseudonyme en 1921 à son dernier publié en 1972, il aura eu une activité littéraire importante et nous aura laissé une oeuvre considérable. Sous le nom de Simenon, il aura signé 192 romans, 158 nouvelles, plusieurs oeuvres autobiographiques, de nombreux articles et reportages. Il compte parmi les auteurs francophones  les plus traduits dans le monde et l'un des plus adaptés au cinéma comme à la télévision. En 1952, il accepte le fauteuil de membre de l'Académie Royale de langue et littérature française de Belgique.Bien que flatté par cet honneur, il sera jamais très à l'aise dans le milieu des Belles Lettres.

Retrouvez quelques oeuvres (monographies) de cet illustre romancier au sein des collections des BU ainsi que de nombreux articles (relatifs à G. Simenon) depuis nos bases en ligne (CAIRN, Europresse...) accessibles à distance exclusivement aux membres de la communauté universitaire de la Réunion (identifiant obligatoire).
En complément de vos lectures, jaugez au son d'une voix.

Bien à vous

Festival du film scientifique 2019

L’association Sciences Réunion organise la 19ème édition du Festival du Film Scientifique du 26 avril au 11 mai 2019 dans toute l’île de la Réunion.

A l'Université de La Réunion, vous pouvez visionnez des films à la BU Saint-Denis Sciences. 16 films y sont programmés pendant la durée du festival :

  • 1 - Alerte aux débris spatiaux - 54’13
  • 2 - Les pépites du lagon, Nouvelle-Calédonie - 52’18’’
  • 3 - Namoroka, le Monde perdu - 52’27’’
  • 4 - La Camargue, un radeau fragile - 52’03’’
  • 5 - Tara, l’odysée du corail - 50’18’’
  • 6 - Le canal du Mozambique en partage - 40’19’’
  • 7 - L’hippopotame des ornières - 18’35’’
  • 8 - Un volcan à 360° - 26'03’’
  • 9 - La Science et la Nature vues par les enfants - 6’05’’
  • 10 - Le cerveau dans tous ses états - 29’16’’
  • 11 - La face cachée du Poisson Lune - 27’01’’
  • 12 - Roches Maigres se met au vert - 6’27’’
  • 13 - Le robot désherbant - 3’56’’
  • 14 - Du sucre et des hommes - 9’38’’
  • 15 - Trop dengue ce moustique - 10’09’’
  • 16 - Stéphane Basa - Portrait Stellaire - 13’

Programmation et inscriptions gratuites sur le site de la BU : https://bu.univ-reunion.fr/actualites-bu/festival-du-film-scientifique-2019

A découvrir sans modération !

 

 

Comprendre le Brexit

https://pixabay.com/fr/photos/brexit-ue-europe-royaume-uni-4011711/

Le Britain exit - "Brexit"-, souhaité par 51,9 % des britanniques en juin 2016 reste un sujet complexe, quelques sélections pour mieux comprendre ses enjeux :

Découvrez les ouvrages disponibles dans vos bibliothèques.

En savoir plus grâce aux bases en ligne (login avec vos ENT pour l'accès à distance) :

  • Europresse pour des articles issus de la presse nationale (Le Monde, Libération, le Figaro, etc.) et internationale (The Guardian).
  • Cairn pour les articles scientifiques sur le thème. la Collection Repères des éditions La Découverte, permet de lire en ligne l'ouvrage "L'économie Européenne 2018" et notamment un chapitre sur la négociation du Brexit.

L'émission "C dans l'air" du 13 mars 2019 propose de revoir en replay "Brexit c'est par où la sortie ?" - visible jusqu'au 20 mars 2019.

La radio France Inter met en ligne toute une série d'émissions, d'interviews sur le thème.

Le magazine Vocable. Anglais n° 796 du 21 février 2019 est empruntable en BU Saint-Denis Droit-Lettres, BU Le Tampon et Terre-Sainte pour 1 semaine, le temps de lire l'article "Brexit : Ready ou not ? How the world sees Brexit and how brits are gretting ready for it."

 

Sélection d'OpenEdition Books : Politiques et pratiques de la santé

La plateforme de livres numériques OpenEdition Books nous propose une sélection d'ouvrages spéciale Politiques et pratiques de santé.

Les enjeux de la santé publique, la coopération sanitaire internationale, l'accès aux médicaments et aux soins, le quotidien de patients et de praticiens de la santé, et des cas de gouvernance mondiale ou nationale pour faire à face aux maladies, en particulier le sida. Tels sont les sujets abordés par cette sélection d'ouvrages sur les politiques de santé, et les représentations et pratiques médicales et de soin.

Nous vous invitons à la découvrir sur  OpenEdition Books : http://elgebar.univ-reunion.fr/login?url=https://books.openedition.org/1066

AccompagnerGéopolitique de la santé mondialeLa prévention du risque en médecineIntellectual Property and Public Health in the Developing World

Une prescription sur mesureLa santé, bien public mondial ou bien marchand ?Ce que soigner veut direLes Suds face au sida

La santé au risque du marchéL’épidémie du sida. Mondialisation des risques, transformations de la santé publique et développementProfession médecin de famille

La plupart des titres sont accessibles en ligne via notre abonnement avec vos accès numériques UnivRéunion habituels.

 

Géopolitique : des cartes pour comprendre le monde

Image by stokpic on Pixabay

Les équipes de la Bibliothèque Universitaire de Sciences Po - Paris et leur Atelier de cartographie ont collaboré pour proposer un site dédié au décryptage du monde géopolitique : des cartes, graphiques, photos, articles, etc. sont téléchargeables, fiables, compilés et répertoriés par des spécialistes.

L'Espace mondial : Atlas 2018 est articulé autour de six thèmes : Contrastes et inégalités, Mobilités, Stratégies des acteurs internationaux, (In)sécurités, Ressources, Tentatives de régulation, le site permet de s'approprier les concepts et notions, des mots-clés de la géopolitique actuelle et du monde contemporain.

L'ouvrage est empruntable à la BU du Tampon, n'hésitez pas à utiliser le service de la navette.

Pour mieux appréhender la géopolitique, la revue Carto offre des dossiers d'actualité à travers la géographie et les relations internationales, empruntable pour une semaine à la BU Droit-Lettres.

Retrouvez tous les documents dans le catalogue de la BU concernant la Géopolitique.

Et dans les collections numériques des BU, vous trouverez de nombreux titres sur la géopolitique :

Source : BU Sciences Po

 

 

 

 

 

 

8 Mars / Ouvrir les imaginaires

Il n'y a pas que le 8 mars pour parler des droits des femmes et de leurs rôles dans nos sociétés, mais c'est une occasion de faire le point, chaque année, sur l'état d'avancement des inégalités.

Crédits : DesignLagartija, via Redbubble

"Moins de 30% des chercheurs dans le monde sont des femmes".

Cette sous-représentation des femmes dans la recherche s'accompagne de fortes disparités selon les disciplines :

"Selon les données de l'UNESCO (2014-2016), environ 30% seulement des étudiantes choisissent des domaines liés aux STEM (Sciences, technologie, ingénierie, mathématiques) dans l'enseignement supérieur. À l’échelle mondiale, le taux de scolarisation des filles est particulièrement faible dans les domaines des Technologies de l'information et des communications (3%), des sciences naturelles, des mathématiques et de la statistique (5%) et dans les domaines de l’ingénierie, de la fabrication et de la construction (8%). Depuis longtemps, les préjugés et les stéréotypes de genre éloignent les filles et les femmes des domaines liés à la science.  "
(Source : ONU , consulté le 7/3/2019)

En France, la situation ne semble pas évoluer favorablement, contrairement à la tendance mondiale d'une meilleure représentation. Une infographie diffusée chez L'Etudiant (2017) montre que la part des femmes en niveau Licence et Master dans les formations scientifiques et techniques a baissé ces dernières années. En cause : les stéréotypes, dont le poids explose à l'adolescence, moment des choix d'orientation. Comment lutter contre les stéréotypes ?

Des imaginaires bridés

Ce tweet de l'UNESCO diffusé le 28 février 2019 :

Seulement 1 biographie sur 6 sur #Wikipedia concerne une . Cela ne doit-il pas changer ? Aidez-nous à combler le fossé entre les et les dans l'espace numérique ! Le 8/03, rejoignez #wiki4women! Inscrivez-vous en ligne

A l'occasion de la nouvelle journée internationale des femmes, Wikipédia et l'UNESCO lancent donc une campagne d'appel à contribution : aidez-nous à inscrire les femmes dans la plus grande encyclopédie libre du monde ! A ce jour, elles ne représentent que 1/6 des biographies disponibles sur Wikipedia.

Wikipédia a raison : la visibilité des femmes dans les espaces publics de reconnaissance des "grands hommes" est encore faible, et pas que sur le net. Noms de rues, ou d'amphithéâtres [Note 1], manuels d'histoire, encyclopédies, films sur les grandes figures de l'histoire, romans d'aventure et de conquête, séries animées... : les femmes sont encore largement sous-représentées et cela bride l'identification et l'imagination des jeunes. La télévision reflète la même réalité : seuls 12% des personnages ayant un travail lié aux sciences, technologies, ingénierie et médecine sont des femmes [Note 2].

Etude de Duke Université à partir du test Bechdel appliqué à des films

On peut aller plus loin et évoquer le "Bechdel Test", ce test proposé par l'auteure Alison Bechdel pour mesurer la qualité de la représentation des femmes dans un film :
1.est-ce qu'il y a plus d'un personnage féminin nommé ? (un vrai rôle)
2.est-ce que 2 personnages féminins se parlent ?
3.est-ce qu'elles parlent d'autre chose que d'un homme ? si oui, le test est réussi. L'équivalent racial existe et l'on sait que beaucoup de films ne le réussissent pas non plus...[Note 3]

Ouvrir les imaginaires

On peut changer cela ! Les initiatives se multiplient pour mettre en avant des exemples valorisants de femmes qui choisissent leur métier, leur rôle, leur vie. Quelques liens utiles :

  • Des albums, romans, posters, dessins animés, etc. valorisants pour débrider l'imaginaire de nos jeunes, dès le plus jeune âge : le site est en anglais mais mérite une visite pour les éducateurs ou les parents curieux :   https://www.amightygirl.com
  • Pour des ressources en français : le blog Fille d'album fournit un travail salutaire de décryptage et de sélection de lectures/CD/vidéos jeunesse anti-sexistes.
    Les bibliothèques publiques ont aussi un rôle à jouer dans l'ouverture des imaginaires 🙂

A la BU Sciences, on peut par exemple découvrir des héroïnes pas comme les autres dans le comics Miss Marvel et la série Bitch Planet.

Bonne journée du 8 mars à toutes et tous!
Un billet de Gwenaëlle Marchais

Le sujet vous intéresse ? Retrouvez sur notre blog, nos diverses sélections sur la question de genre : livres, BD, DVD, travaux des chercheuses de La Réunion, etc. http://blog.univ-reunion.fr/blogpapang/tag/femmes/

Pour aller plus loin :

[Note 1] Le Pôle Egalité de l'université de La Réunion milite pour le renommage des amphithéâtres, cf. programme 8 Mars 2019

[Note 2] Etude « Gender Bias Without Borders », réalisée par le Geena Davis Institute, 2015 et cité par l'ONU : http://www.un.org/fr/events/women-and-girls-in-science-day/

[Note 3] La très sérieuse université Duke propose une étude sur des films récents. La BD Commando Culotte passe un certain nombre de séries et films cultes au cribble de ce genre d'analyses genrées. BD dispo à la BU Sciences.  Exemple avec Game of Thrones : http://www.mirionmalle.com/2014/05/game-of-thrones-feat-tarmasz.html.

OpenEdition Books : 8 nouveaux titres

Les Bibliothèques de l'Université de La Réunion sont abonnées à la base OpenEdition Books.

Cette base propose des livres numériques en sciences humaines et sociales.
Les titres achetés sont disponibles en PDF, ePub et lecture zen tandis que les autres sont seulement en lecture en ligne HTML.

  • Collection UnivRéunion : près de 300 livres choisis et achetés par l'Université avec accès à distance.
  • Collection nationale ISTEX : 1195 livres choisis et achetés par le consortium national Couperin. Thématiques : histoire et socio-anthropologie.
  • Collection en libre accès : parmi les autres titres non souscrits de la plateforme, certains sont librement accessibles en lecture en ligne en HTML ("accès ouvert").

Nouveautés 2019 : 8 titres achetés

Bonne lecture

Retrouvez toute notre offre de ressources électroniques sur la page Bases en ligne du site Web des BU

Les expositions à découvrir en mars dans les BU de La Réunion

 

  • Bibliothèques, lieux d'étude et de détente
  • Bibliothèques, lieux d'expositions

3 expositions sont à découvrir pendant le mois de mars

BU Saint-Denis Droit-Lettres /
Trésors du fonds Polényk : le patrimoine sort de sa réserve

Michel Polényk (1941-2009), enseignant germaniste, chercheur en histoire coloniale, fondateur du département d’allemand de l’Université de La Réunion, co-fondateur de l’ACAR (Association des Amis de la Culture Allemande à La Réunion) et organisateur de nombreux événements culturels et scientifiques, était aussi un bibliophile averti et un collectionneur passionné. Après son décès, son épouse Anne-Marie Polényk a fait don à plusieurs institutions de l’île d’un fonds exceptionnel de documents sur l’histoire coloniale française et allemande. L’exposition « Trésors du Fonds Polényk. Le Patrimoine sort de sa réserve » sera l’occasion de découvrir quelques facettes de ces collections.

Visites guidées (1h) gratuites et ouvertes à tous (en français / en allemand) :

  • Mercredi 6 mars à 15h30
  • Mardi 19 mars à 17h
  • Samedi 23 mars à 10h
  • Mardi 26 mars à 12h
  • Mercredi 27 mars à 17h
  • Sur réservation via www.billetweb.fr/pro/bu974

L'expo est programmée du 27 févier au 30 mars 2019 à la BU Saint-Denis Droit-Lettres (salle d'exposition) et visible du lundi au vendredi de 7h30 à 19h et le samedi de 8h à 12h.

Exposition organisée en parallèle de la journée d'études "Trésors du Fonds Polenyk", le 27 février 2019 (Campus universitaire du Moufia).

BU Saint-Denis Sciences / Exposition sur la pêche durable

Pour célébrer la Semaine de la Pêche Responsable (du 18 au 24 février 2019), la BU Saint-Denis Sciences présente une exposition sur la pêche durable du 18 février au 2 mars 2019 (prolongation jusqu'au 28 mars)

MSC (Marine Stewardship Council) est une structure d’envergure internationale qui a conçu le référentiel de son écolabel conformément aux directives de la FAO (Directives pour l’étiquetage écologique du poisson et des produits des pêches de capture marines). Ainsi, l’écolabel MSC est attribué aux pêcheries remplissant trois grands principes de durabilité environnementale suivants, déclinés en critères et objectifs spécifiques :

- Préservation des stocks de poisson : l’effort de pêche doit se situer à un niveau permettant d’assurer la pérennité de la ressource ciblée, sur le long terme ;
- Minimisation de l’impact environnemental : les activités de pêche doivent permettre de maintenir la structure, la productivité, la fonction et la diversité des écosystèmes marins fréquentés ;
- Bonne gouvernance : la gestion doit reposer sur la collaboration des parties prenantes de la pêcherie (administration, scientifiques et armements) avec des mesures claires, quantifiables et transparentes. Pour la légine, cela se traduit par l’existence d’un plan de gestion robuste scientifiquement et juridiquement, faisant l’objet d’un consensus, qui définit tant les objectifs (en terme de fixation des quotas et du nombre de navires autorisés) que les moyens de mise en œuvre, de contrôle et surveillance.

Le 20 décembre 2018, le SARPC (Syndicat des Armements Réunionnais des Palangriers congélateurs) a obtenu le renouvellement de son écolabel MSC pour la pêcherie de légine australe dans les ZEE (zones économiques exclusives) françaises de Kerguelen et Crozet.

L'expo programmée du 18 février au 2 mars 2019 à la BU Saint-Denis Sciences est prolongée jusqu'au 28 mars et visible du lundi au vendredi de 8h à 19h et le samedi de 12h à 16h.

Expo proposée par le SARPC - Merci à Delphine Ciolek

BU Tampon / Ici et ailleurs

Chantal Rose expose ses peintures à la Galerie de la BU Tampon

Chantal ROSE aime partir de photos prises lors de ses voyages et décrit
son travail de la façon suivante :
"Je reste proche de la réalité mais mon but n’est pas la précision,
j’essaie plutôt d’interpréter l’ambiance, de libérer peu à peu le geste
et, le jeu des ombres et lumières reste bien présent dans mon travail.
Cette exposition met surtout en valeur les femmes, des instants de vie,
leur condition ou coutumes…"

L'exposition est programmée du 4 au 31 mars 2019 et visible du lundi au vendredi de 7h30 à 18h30 et le samedi de 8h à 12h.

Vernissage : vendredi 8 mars à 17h