Prix de Nobel de littérature 2015 : Svetlana Aleksievitch

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/8/8e/Swetlana_Alexijewitsch_2013_cropped.jpg/90px-Swetlana_Alexijewitsch_2013_cropped.jpg

L'écrivaine biélorusse Svetlana Aleksievitch a reçu le 8 octobre 2015 le Prix Nobel de littérature.

Lisez "Les cercueils de zinc", livre proposé par la BU Droit-Lettres. Et venez découvrir d'autres auteurs de la littérature russe classique et contemporaine.

Sa vie, son œuvre sur Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Svetlana_Aleksievitch

Lisez l'intégralité de l'article de Julie Clarini et Benoît Vitkine "Avec Alexievitch, le Nobel couronne une voix dissidente du monde russe" paru dans Le Monde du 9 octobre grâce à notre abonnement à la base de presse : Europresse.

 

Coups de coeur des bibliothécaires...2

Crédit photo : “A man reading a newspaper”, par Government Press Office, licence CC-NC-SA 2.0Nous vous avons proposé dans un billet du 23 juin 2015 les coups de coeur de lecture des bibliothécaires. Voici un nouvel épisode avec la sélection d'Eliane Falco.
Eliane Falco, responsable de la BU Santé à Terre Sainte, a picoré dans les rayons de littérature anglophone :
Cartographie des nuages de D. Mitchell, à la BU Droit-Lettres (820"19" MITC 4 CL)

"Un roman à la construction complexe et symétrique, un peu vertigineux à force de mises en abyme, d'Histoire, d'uchronies et de science-fiction, très impressionnant." E. F.

Brazzaville plage de W. Boyd, à la BU Droit-Lettres (820"19" BOYD 4 BR)

"Le genre de roman qu'on souhaiterait n'avoir jamais lu pour avoir la chance de le découvrir à nouveau et de bredouiller : "magnifique... splendide... un chef d'oeuvre, etc" E. F.

 

Le 5e éléphant de Terry Pratchett, à la BUDL (820"19" PRAT 4 FI)

"C'est l'un des nombreux tomes des Annales du Disque-Monde, toujours aussi drôle, et avec des personnages diablement attachants. Si vous ne connaissez pas cet univers de fantasy qui ne se prend pas au sérieux et redonne à tout coup le sourire, foncez à la BU Droit-Lettres qui a tous les tomes, quelle chance !" E. F.

Les canards en plastique attaquent ! de C. Brookmyre, à la BU Droit-Lettres (820"19" BROO.CH 4 AT)

"Un polar écossais plein d'humour et sans prétention, qui décortique les arnaques des manipulateurs en tous genres : médiums, voyants, gourous, spirites et autres lecteurs de lignes de la main et tireuses de cartes. Et ça, c'est passionnant !" E. F.

Jeu de société de David Lodge, à la BU Droit-Lettres (820"19" LODG 4 NI)

"D. Lodge c'est toujours le même univers et le même type de personnages mais... on ne s'en lasse pas !" E. F.

Freedom de J. Franzen, à la BU IUT(R FRA)

"Je l'ai lu jusqu'au bout, et je ne sais pas pourquoi. Il m'a beaucoup plu, et je ne sais pas encore dire pourquoi." E. F.

Au bout du monde de TC Boyle BU Droit-Lettres (821 BOYL 4)cover

"Peut-être le roman le moins azimuté de Boyle, à découvrir." E. F.

Coups de coeur des bibliothécaires

livre en vacances

Vacances by Medpro (Licence CC/BY/2.0)

Les vacances s'annoncent et vous voulez emmener dans vos valises d'autres livres que des manuels universitaires ? Les bibliothécaires des BU de l'Université de La Réunion vous recommandent quelques coups de coeur de lecture de cette année. Première sélection.

Jérôme Bonnet, bibliothécaire en BU Droit-Lettres a aimé et souhaite partager avec vous les livres suivants. Voici ce qu'il en dit :

Gagner la guerre de Jean-Philippe Jaworski (disponible en BU Droit-Lettres à la cote 840"20" JAWO 4 GA).

"C'est un chouette roman de fantasy comme on en croise peu souvent, idéal pour se divertir les neurones pendant les vacances, bien rédigé et fort amusant à lire. Bref, c'est autre chose que "Game of Thrones" même si la série de G. R.R. Martin n'est pas si nulle que ça... Pour résumé, c'est l'histoire d'un spadassin dans une Venise fantasmée, le tout agrémenté de touches de fantasy parfaitement maitrisées." J.B.

Le résumé sur la 4ème de couverture :
"Gagner une guerre, c'est bien joli, mais quand il faut partager le butin entre les vainqueurs, et quand ces triomphateurs sont des nobles pourris d'orgueil et d'ambition, le coup de grâce infligé à l'ennemi n'est qu'un amuse-gueule. C'est la curée qui commence. On en vient à regretter les bonnes vieilles batailles rangées et les tueries codifiées selon l'art militaire. Désormais, pour rafler le pactole, c'est au sein de la famille qu'on sort les couteaux. Et il se trouve que les couteaux, justement, c'est plutôt mon rayon..."

Le seigneur des porcheries, le temps venu de tuer le veau gras et d'armer les justes de Tristan Egolf (disponible en BU Droit-Lettres à la cote 821 EGOL 4 LO).

"C'est un chouette roman américain comme on en croise pas souvent et quand on l'a lu, on s'en souvient longtemps !" J.B.

Le résumé sur la 4ème de couverture :
"Ce premier roman singulier commence avec la mort d'un mammouth à l'ère glacière et finit par une burlesque chasse au porc lors d'un enterrement dans le Midwest d'aujourd'hui. Entretemps, on assiste à deux inondations, à quatorze bagarres, à trois incendies criminels, à une émeute dans une mairie, à une tornade dévastatrice et à l'invasion de méthodistes déchaînés ; on suit la révolte d'une équipe d'éboueurs et on voit comment un match de basket se transforme en cataclysme. Tout se passe dans la petite ville de Baker, sinistre bourgade du Midwest ravagée par l'inceste, l'alcoolisme, la violence aveugle, le racisme et la bigoterie. Au centre des évènements, John Kaltenbrunner, un enfant du pays, en butte à toutes les vexations, animé par une juste rancœur. Comment John se vengera-t-il de la communauté qui l'a exclu ? Jusqu'où des années de désespoir silencieux peuvent-elles conduire un être en apparence raisonnable ?"

La peau froide d'Albert Sánchez Piñol (disponible en BU Droit-Lettres à la cote 862 SANC 4 PE).

Anthropologue de formation, Albert Sánchez Piñol livre en 2003 ce roman à vous glacer le sang, l'histoire d'un homme qui accepte de devenir gardien de phare sur un îlot lointain mais qui découvrira qu'il n'est pas tout seul au monde. Un roman sur le thème de l'altérité. D'autres ouvrages du même auteur sont également à conseiller, que ce soit "Pandore au Congo" ou "Treize mauvais quarts-d'heure".

 

 

L'essence de l'art de Iain M. Banks (disponible en BU Droit-Lettres à la cote 820"19" BANK 2).

"Un petit recueil de nouvelles axé science-fiction, ré-édité en 2010.
Iain Banks est décédé courant 2013, il laisse derrière lui des œuvres de littérature générale et de science-fiction de très bonne tenue. Il est considéré comme l'un des meilleurs romanciers SF anglais de sa génération et c'est bien mérité. Ce petit recueil permet d'entrer tout doucement dans son univers." J.B.

 

Sin semillas d'Abe Kazushige (disponible en BU Droit-Lettres à la cote 895.6 ABEK 4 SI).

"J'avais déjà proposé ce roman japonais l'année dernière, c'est toujours un bon roman japonais à découvrir." J.B.

J. B. vous propose aussi ce lien (site Opensource.com) vers d'autres idées de lecture de vacances : http://opensource.com/life/15/6/2015-summer-reading-list

Pauline Grébert, coordinatrice du Prêt entre bibliothèques, vous recommande :

Donnez-nous, vous aussi, vos derniers plaisirs de lecture !

 

Victorine Monniot : Le journal de Marguerite

Après le coup de projecteur sur Savinien Mérédac, auteur mauricien, vos bibliothèques proposent un nouveau voyage dans les trésors de la littérature indo-océanique. Escale du jour : La Réunion, avec ce best seller de Victorine Monniot publié en 1858.

marguerite-journal1

"Le journal de Marguerite" de Victorine Monniot. Marguerite est une petite fille d'une dizaine d'années, qui vit à Paris et dont le père est nommé gouverneur de Pondichéry. Toute la famille quitte la France pour rejoindre ce poste mais le gouverneur laisse femme et enfants à Bourbon, où ils font escale, et poursuit seul le voyage. La fillette débarque à Saint-Denis le cinq novembre 1835....

Grand best seller du XIXe siècle, cet ouvrage a connu un très grand nombre d'éditions (158 éditions entre 1858 et 1914 !). L'auteure, Victorine Monniot, mobilise après coup ses souvenirs de jeunesse et ses cahiers intimes pour écrire cet ouvrage très autobiographique qui a fait connaître l'Ile Bourbon (La Réunion) à des générations d'adolescentes.

Journal de Marguerite (via Gallica)

Le Journal de Marguerite est aussi lisible en ligne via Gallica

Plusieurs éditions sont présentes sous forme imprimée à l'Espace océan Indien (rez-de-chaussée de la BU Droit-Lettres, Université de La Réunion) et sous forme numérique dans la Bibliothèque numérique Garnier.

Plusieurs études sont consacrées à l’œuvre de Victorine Monniot ou s'y intéressent dans une perspective comparatiste :

Faites venir les documents que nous n'avons pas par le Prêt entre bibliothèques.

Le journal de Marguerite sera suivi de Marguerite à vingt ans : suite et fin du Journal de Marguerite. La seule version imprimée de cet ouvrage possédée par la BU est une édition de 1870, consultable uniquement sur place.

Marguerite20ans_orange

Egalement accessible en ligne via Gallica

Retrouvez Marguerite à vingt ans : suite et fin du Journal de Marguerite en version numérique ainsi que d'autres ouvrages de Victorine Monniot :

En complément : retrouver la fiche auteur de Victorine Monniot sur data.bnf.fr

Conférence grand public à la Bibliothèque départementale de La Réunion : mardi 16 juin 2015

logo2015-03-11_174501

 

 

 

La Bibliothèque départementale de La Réunion a le plaisir de vous convier à la Conférence Grand public :

« Le récit du marronnage à l’île Bourbon au XIXe siècle »

de Françoise Sylvos

Professeur de Littérature française, Centre de Recherche DIRE (« Déplacements, Identités, Regards, Ecritures »), Université de La Réunion.

 le mardi 16 juin 2015 de 18h30 à 19h30.

Résumé de l'intervention 

Eléments biographiques :

Françoise SYLVOS est Professeur au sein du Département des Lettres modernes de l’Université de La Réunion et membre du centre de recherche DIRE (« Déplacements, Identités, Regards, Ecritures »).

Ses recherches portent sur la période romantique en France métropolitaine (Honoré de Balzac, George Sand, Victor Hugo, Gérard de Nerval, Paul Lacroix) et ailleurs (Eugène Dayot, Timagène Houat, Leconte de Lisle). Elle s’est également penchée sur des auteurs de la fin de siècle (Paul Adam, Villiers de l’Isle-Adam, Octave Mirbeau).

Le rire, les correspondances, le paysage, l’utopie, les littératures réunionnaises, et en particulier les écrits de Boris Gamaleya, font partie des objets de recherches qu’elle a privilégiés, selon une approche politico-historique de la littérature.

Responsable de l’axe « Imaginaires, littératures de voyages et utopies » du Centre de recherche DIRE, elle a publié une soixantaine d’articles, une dizaine de numéros de revues et d’ouvrages collectifs, organisé plusieurs colloques et journées d’études.

Elle est notamment l’auteur de Nerval ou l’antimonde (L'Harmattan, 1997) et de L’épopée du possible ou l’arc-en-ciel des utopies (H. Champion, 2008) ; ces 2 ouvrages sont à emprunter à l'Espace océan Indien (rez-de-chaussée de la BU Droit-Lettres)

N.B : Cette conférence, à destination du grand public, est proposée dans le cadre d'un partenariat avec le Centre de Recherche DIRE (« Déplacements, Identités, Regards, Ecritures »), Université de La Réunion, avec la participation du LCF (Laboratoire de recherche sur les espaces Créolophones et Francophones).

Notez, dès à présent que tous les 3èmes mardis du mois, une conférence d'une heure sera organisée à La Bibliothèque départementale.

C'est ici :
Bibliothèque départementale de La Réunion
Entrée du public : 173 bis, rue Jean Chatel 97400 SAINT-DENIS
tèl : 0262 21 13 96  et mail : bdr@cg974.fr
Horaires d'ouverture : Lundi-Samedi : 10h30-17h30 // Mardi au Vendredi : 8h30-17h30

Littérature mauricienne : Savinien Mérédac

savinien meredac_polyte"Savinien Mérédac, de son vrai nom Auguste Esnouf, est né à Port-Louis en 1880. Il mène, parallèlement à son métier d’ingénieur, une vie littéraire intense. Il fonde une revue, publie des essais et un livre pour enfants, puis en 1926 Polyte, qui est sans aucun doute l’un des chefs-d’œuvre de la littérature mauricienne. Il meurt en 1939 en laissant plusieurs manuscrits, dont un journal." C'est ainsi que les éditions JC Lattès présentaient Polyte et son auteur pour la réédition de ce roman mauricien, en 2011.

 

 

Le lien suivant vous permettra de lire les avis qui ont accompagné la sortie de cet ouvrage : http://www.editions-jclattes.fr/auteur-savinien-meredac-000000085142

Il ne s'agit en fait pas de la première réédition de cet ouvrage de 1926 :  les éditions mauriciennes "L'atelier d'écriture" l'avaient déjà réimprimé en 2009 dans le n° 4 de leur collection consacrée à la littérature mauricienne.
En 2014, l'éditeur " La Librairie Mauricienne Numérique" en a produit une version numérique commercialisée en ligne.
Vous pourrez l'emprunter sous forme imprimée dans votre BU, dans l'espace Océan Indien, à la cote IOI MAU 840-3 MER et le lire en ligne sur la Bibliothèque numérique Garnier (Corpus des littératures de l'océan Indien)

Le reste de l'oeuvre de Savinien Mérédac (Auguste Esnouf)  vous intéresse?

Sur la littérature mauricienne, voici quelques références récentes :

En complément :

 

Le patio des auteurs : 29 mai 2015

patio-des-auteurs_mai_lite

Tous les derniers vendredis du mois à 18h30, la Bibliothèque départementale de La Réunion accueille des auteurs, illustrateurs, artistes.

Vendredi 29 mai 2015 à partir de 18h30, venez découvrir le travail de Moniri M'Baé, auteur pour la jeunesse.

"Le bal des animaux", ouvrage illustré par cet artiste est disponible à la BU du Tampon. Demandez-le par la navette pour le faire venir dans votre BU.

 

Bibliothèque départementale de La Réunion
C'est ici : 173 bis, rue Jean Chatel 97400 SAINT-DENIS
tèl : 0262 21 13 96
bdr@cg974.fr
Horaires d'ouverture : Lundi-Samedi : 10h30-17h30 // Mardi au Vendredi : 8h30-17h30

Disparition de Salim Hatubou

L'écrivain et conteur franco-comorien Salim Hatubou a disparu le 31 mars dernier alors qu'il n'avait que 43 ans. Il était considéré comme l'un des pionniers de la littérature écrite comorienne. Les Comores occupaient une grande place dans ses romans, ses contes et ses écrits pour la jeunesse. Il évoquait également les difficultés du racisme ou la vie dans les cités.

Lire le bel hommage d'Oeuvres ouvertes à Salim Hatubou

Lire ou redécouvrir la "parole du conte" de Salim Hatubou avec "GNAMAWIYI", un conte ouvert disséminé en ligne il y a un an par Oeuvres Ouverets : "Au-delà des frontières : la parole du conte avec Salim Hatubou"

Retrouver ici les oeuvres de Salim Hatubou disponibles dans vos bibliothèques. Pensez à les faire venir dans votre bibliothèque avec le service Navette.


Sources et références : wikipedia ; portrait dans Jeunes Afriques

Cultures ouvertes du samedi La Compile #web et #littérature

Compilation de nos 3 derniers rendez-vous hebdomadaires autour des "Cultures ouvertes / OpenCulture" proposés le samedi sur Twitter et Facebook.  Sommaire de ce numéro : l'écrivain sur la toile" :

Une série en plusieurs actes, à suivre chaque samedi sur lesdits réseaux cités plus haut 🙂
I : Déambuler : expériences et vagues à l'âme.
II : Remixer : jouer avec les auteurs et les oeuvres.
III : Ecrire : nouvelles pratiques d'écritures ?.

Acte I. Déambuler

Expériences -- d'écrivains ou d'éditeurs --, redécouvertes d'auteurs "classiques", des pistes pour penser l'écriture.

Revenir. "Depuis quelques temps, je reviens sur mes pas."

Marcher. "Marcher dans Google Maps", une expérience proposée par Nicolas Morin, au fil des rues photographiées par le célèbre géant d'internet. On change de texte comme on tourne le coin d'une rue. Copie d'écran du kilomètre zéro, le départ :

nicolasmorin_marche

Arpenter. Brouillon pour un atlas, une belle expérience oulipienne proposée par Michèle Audin

oulipo_atlas2015-03-05_172217

Souffrir, avec Virginia Woolf.

Souffrir, encore, avec Roland Barthes

Habiter, avec François Bon

Habiter, encore : "De Julien Gracq comme un site web"

(repérés sur twitter via @cjeanney et @sergebonnery)

 Ecrire et expérimenter

Ecrire le temps : un magnifique billet sur le temps, le sable, les recettes de cuisine et la "théorie de la formation des dunes mobiles".

Quelques références
Relire Virginia Woolf : en ligne - en papier
Relire Roland Barthes : en ligne (articles scientifiques) - en papier (oeuvre complète)
Oulipo ? demandez à Wikipedia!
Elisée Reclus sur Gallica : textes, images, etc. ("Histoire d'un ruisseau", etc.)

Acte II. Remixer, ou jouer avec les auteurs et les œuvres 

Culture du remix. La culture du remake (ciné), du remix (musique) ou autres mash-up (numérique) n'est certes pas propre au web mais le web s'en fait largement l'écho en accélérant la diffusion des créations hybrides : il invite au partage et invite à la création.

Remixer, ou l'art de faire (re)découvrir les oeuvres et leurs auteurs

FB_ClementileMelois

A la recherche des pépites du web. Certains se spécialisent dans la recherche des trésors ouverts du web...

  • Le blog de Gallica (à compléter par les comptes Twitter, Facebook, Pinterest)
  • The Public Domain Review, pépites des oeuvres libres de droit (textes, images, etc.)
  • OpenCulture, "the best free cultural & educational media on the web", annuaire
  • et plein d'internautes qui signalent au fil de leur navigation internet leurs découvertes.. A retrouver sur les réseaux sociaux (suivez-nous pour en découvrir)

et d'autres disséminent les textes.. ou guettent leur libération !

S'il fallait trouver un point commun entre toutes ces initiatives, il est simple : favoriser la circulation des œuvres pour favoriser leur réemploi (vilain terme désignant au hasard plaisir, connaissance, lecture, partage...) dans le but de favoriser la création. C'est toute la thématique des rendez-vous "Cultures ouvertes" / #openculture qu'on vous propose ici.

Acte III. Nouvelles pratiques d'écritures... et de lectures !

Ecrire avec Twitter. Contraintes et poétique de l'immédiat.

  • Blog d'enseignant-chercheur sur Twitter comme pratique d'écriture

Ecrire en blog. Immédiateté et liberté d'un format libre. Nombreux sont les auteurs qui se sont emparés des facilités de publication en ligne, comme les blogs, pour écrire et proposer leur texte sur internet. Nouvelle temporalité d'écriture, immédiateté (ou pas), intéraction (ou pas), invitation au retour sur soi... Autant de contraintes et de présupposés avec lesquels jouer, autant de libertés à exercer (autopublication, texte illimité, etc.).

  • L'Auto-fictif d'Eric Chevillard (qui fait l'objet de diverses publications imprimées)
  • Trouvez-en un puis tirez le fil des blogs compagnons qu'il propose, et tirez encore.

Ecrire avec Wattpad : facile, par épisodes et avec intéraction. Prolongement des précédents, Wattpad propose une publication immédiate et intuitive, à l'image des grands réseaux sociaux généralistes, avec pour spécialité : les textes par épisodes, ceux que j'écris, que je lis, ou que je partage. Le Skyblog modernisé, en quelques sortes, mais clairement orienté textes. Le succès médiatique du moment : les fan fictions, ou "fanfic" Anna Tod (USA).

source : wattpad

source : wattpad

Les fan fictions. Si l'on peut dater la naissance des "fanfictions" modernes vers la fin des années 60 autour de Star Treck et des fanzines, le phénomène prend un nouvel essor avec les possibilités de création et diffusion numérique : en témoigne le grand succès de la jeune texane Anna Todd et de ses 4 romans tapés et diffusés jour après jour sur Wattpad depuis son smartphone, en hommage au boysband "One Direction". On est loin de l'univers premier de la SF, de usenet et des communautés pré-geeks des années 80. Un tirage à 180 000 exemplaires en France, soit plus que le dernier Houellebecq (source)

Alors, le grand décloisonnement ? Mélanger auteurs, éditeurs, lecteurs. On pense à ces sites web qui décloisonnent et proposent textes, expériences, photos, paroles, et leurs prothèses tangibles (le livre imprimé, l'epub immatériel mais téléchargeable). Comme le Tiers Livre, porté par François Bon, auteur actif sur le net et les réseaux sociaux. On pense à l'expérience proposée par l'éditeur Publie.net / Publie.papier en partenariat avec des auteurs et des bibliothèques : retour sur l'opération #100bibs50epubs.

Intéragir avec l'auteur, est-ce si nouveau ? Commenter, liker, plussoir (+1), répondre, répondre au com', répondre au com du com du com... La revue Le Tigre démontre que cela existait déjà avant : "Le web du XVIIe siècle", un excellent et réjouissant article de Laetitia Blanchi qui commence ainsi : "Parfois je lis de la littérature sur internet". Un régal !

Réinventer le feuilleton ? L'engouement pour les séries (TV) s'affirme aussi en mode texte : après avoir observé le retour du feuilleton journalistique dans la presse magazine (Le Tigre, dès 2008) puis dans la presse quotidienne (la série "Ecocide" du Monde), on constate la multiplication des expériences de diffusion payante d'oeuvre par épisode :

Faut-il alors conclure aux simples effets de modes ou aux réelles innovations ? ... Les deux mon capitaine ! Bien sûr qu'il y a de la stratégie derrière l'engouement pour les feuilletons : la série permet de fidéliser (les chaînes télé l'ont bien compris). Cela dit, par delà le modèle commercial (qui concerne les éditeurs et les plateformes de publication en ligne comme Wattpad, Facebook, les blogs etc.), deux mouvements de fonds s'amplifient, qui parlent de la création aujourd'hui, irrigués par les nouvelles pratiques d'écriture et de lecture. Pour l'auteur, c'est l'écriture web, qui mêle des traditions textuelles éparses (le fragmentaire, le diaristique, le roman, le récit de voyage, l'aphorisme...) en des expériences littéraires qui dépassent le livre : déambulation, esthétique multimédia, etc.

"On vous parlera toujours du « livre », mais longtemps qu’il n’est plus l’horizon unique de notre travail"

Parce qu'elle sert de base au législateur lorsqu'il veut protéger la création littéraire (interdiction des offres illimitées, TVA identique, subvention), la référence unique au livre finit par brider toute création qui s'en affranchit. Le piège est grand d'opposer écriture traditionnelle et écriture web alors qu'en réalité les deux pratiques conversent. C'est l'analyse que développe François Bon dans un texte dense et clairvoyant (dont est extrait la citation plus haut). Pour le lecteur, c'est aussi tout l'enjeu de sa propre identité numérique qui s'exprime à travers l'accumulation affichée de lectures (et de likes). Passeurs des temps modernes, de jeunes booktubers postent sur Youtube leurs coups de cœur de lectures. Facebook a aussi créé son club de lectures. Le web, média de diffusion efficace et viral, est un accélérateur de pratiques : parce qu'il facilite l'accès à des nouveaux acteurs dans le jeu de la création, côté lecture (commenter, intervenir) comme côté écriture (immédiateté, remix, contraintes), il rend parfois la séparation entre les deux bien théorique.

Cultures ouvertes du samedi #14/03/2015 L'écrivain sur sa toile Acte II Remixer

Crédit photo : opensourceway, "MIX: Gary Hamel's experiment in reinventing management the open source way", licence CC-BY-SA

Comme chaque semaine, voici le résumé de notre rendez-vous "Cultures ouvertes/ OpenCulture" du week-end proposé sur Twitter et Facebook. Suite de notre série "L'écrivain sur la Toile" (inspiré de ce tweet)

I : Déambuler : expériences (samedi 7 mars 2015)
II : Remixer : jouer avec les auteurs et les oeuvres.  (samedi 14 mars 2015)
III : Ecrire : nouvelles pratiques d'écritures ?  (samedi 21 mars 2015)

Acte II. Remixer, ou jouer avec les auteurs et les œuvres 

Culture du remix. La culture du remake (ciné), du remix (musique) ou autres mash-up (numérique) n'est certes pas propre au web mais le web s'en fait largement l'écho en accélérant la diffusion des créations hybrides : il invite au partage et invite à la création.

Remixer, ou l'art de faire (re)découvrir les oeuvres et leurs auteurs

FB_ClementileMelois

A la recherche des pépites du web. Certains se spécialisent dans la recherche des trésors ouverts du web...

  • Le blog de Gallica (à compléter par les comptes Twitter, Facebook, Pinterest)
  • The Public Domain Review, pépites des oeuvres libres de droit (textes, images, etc.)
  • OpenCulture, "the best free cultural & educational media on the web", annuaire
  • et plein d'internautes qui signalent au fil de leur navigation internet leurs découvertes.. A retrouver sur les réseaux sociaux (suivez-nous pour en découvrir)

et d'autres disséminent les textes.. ou guettent leur libération !

S'il fallait trouver un point commun entre toutes ces initiatives, il est simple : favoriser la circulation des œuvres pour favoriser leur réemploi (vilain terme désignant au hasard plaisir, connaissance, lecture, partage...) dans le but de favoriser la création. C'est toute la thématique des rendez-vous "Cultures ouvertes" / #openculture qu'on vous propose ici.

>> A suivre : prochain RDV de la série "L'écrivain sur sa toile" : Acte III. Nouvelles pratiques d'écritures... et de lectures !

Crédit photo : opensourceway, "MIX: Gary Hamel's experiment in reinventing management the open source way", licence CC-BY-SA

Le point sur les ebooks des BU : des livres à lire en ligne

ebooks_hachures

Ceci n'est pas un livre ? vraiment ?

Savez-vous que les bibliothèques proposent depuis trois mois des nouveaux "ebooks" en streaming, spécifiquement adaptés à vos parcours universitaires ? Ce sont des livres à lire en ligne (et parfois à télécharger). On parle aussi de livres numériques.

Ces livres numériques s'ajoutent aux collections d'ebooks déjà présentes dans votre BU numérique.

Ebooks mode d'emploi.

"Comment savoir si un livre existe en version numérique à l'université ?

-- Demandez à Papangue !"

Interrogez le moteur de recherche des BU (dès la page d'accueil des BU).

  • Je cherche un titre précis
    Depuis le site web des BU, je cherche par titre, ou auteur, ou les deux.
    Exemple : je cherche :

    amour de miss jean blaize

    J'obtiens : 1 résultat
    J'y accède en cliquant sur "Consulter en ligne" (puis "ouvrir une nouvelle fenêtre" pour votre confort de lecture 🙂 )ebook1_ppg2015-03-12_114321

     

  • je cherche des livres numériques sur un sujet.
    Depuis le site web des BU, je cherche avec les mots de mon sujet.
    Exemple : je cherche :  (NB : pensez à chercher aussi en anglais)

    architecture

    J'obtiens : près de 1500 résultats.
    Je filtre alors par "Ressources en ligne" PUIS par "Livres" (= ebook)
    J'obtiens une liste d'environ 300 résultats.
    NB : architecture est un terme vaste qui concerne à la fois l'informatique et l'art architectural. Pour préciser le sens, utilisez le filtre par "sujets" (flèche bleue dans l'exemple) ebook3_ppg2015-03-12_114321 ebook4_ppg2015-03-12_114321

Conclusion à retenir : quelles que soient vos recherches de documents, pensez toujours à utiliser les filtres pour naviguer dans les résultats. En matière d'ebooks, les plus utiles sont "Ressources en ligne" + "Livres" (= ebooks :-). Et comme toujours, le filtre par sujets pour préciser votre recherche. (NB : si le filtre sujet n’apparaît plus, éliminez les précédents filtres puis filtrez d'abord par sujet et ensuite re-filtrez par "ressources numériques" puis par "livres").

Référence. Image : "ebooks gratis descargar" de Maria Elena sous lience CC-BY-2.0 encapsulée dans les hachures de la BU Sciences.

Cultures ouvertes du samedi #07/03/2015 L'écrivain sur sa toile Acte I Déambuler

Crédit image : opensourceway, How to build a sustainable nonprofit the open source way", licence CC-BY-SA

Comme chaque semaine, voici le résumé de notre rendez-vous "Cultures ouvertes/ OpenCulture" du week-end proposé sur Twitter et Facebook. Au sommaire de ce numéro : l'écrivain sur la toile" :

Une série en plusieurs actes, à suivre chaque samedi sur lesdits réseaux cités plus haut
I : Déambuler : expériences et vagues à l'âme.
II : Remixer : jouer avec les auteurs et les œuvres.
III : Ecrire : nouvelles pratiques d'écritures web ?

Acte I. Déambuler

Expériences -- d'écrivains ou d'éditeurs --, redécouvertes d'auteurs "classiques", des pistes pour penser l'écriture.

Revenir. "Depuis quelques temps, je reviens sur mes pas."

Marcher. "Marcher dans Google Maps", une expérience proposée par Nicolas Morin, au fil des rues photographiées par le célèbre géant d'internet. On change de texte comme on tourne le coin d'une rue. Copie d'écran du kilomètre zéro, le départ :

nicolasmorin_marche

Arpenter. Brouillon pour un atlas, une belle expérience oulipienne proposée par Michèle Audin

oulipo_atlas2015-03-05_172217

Souffrir, avec Virginia Woolf.

Souffrir, encore, avec Roland Barthes

Habiter, avec François Bon

Habiter, encore : "De Julien Gracq comme un site web"

(repérés sur twitter via @cjeanney et @sergebonnery)

 Ecrire et expérimenter

Ecrire le temps : un magnifique billet sur le temps, le sable, les recettes de cuisine et la "théorie de la formation des dunes mobiles".

Quelques références
Relire Virginia Woolf : en ligne - en papier
Relire Roland Barthes : en ligne (articles scientifiques) - en papier (oeuvre complète)
Oulipo ? demandez à Wikipedia!
Elisée Reclus sur Gallica : textes, images, etc. ("Histoire d'un ruisseau", etc.)

A suivre : Acte II : Remixer :  ou comment jouer avec les auteurs et les œuvres.

Crédit image : opensourceway, "How to build a sustainable nonprofit the open source way", licence CC-BY-SA

André Brink

Disparu à l'âge de 79 ans il y a quelques semaines, André Brink était un écrivain sud-africain engagé contre l'apartheid. Les bibliothèques de l'Université de La Réunion rendent hommage à son oeuvre en vous proposant une sélection de lectures :

20150306_Brink_600px

Livres disponibles au 1e étage de la BU Droit-Lettres le temps de l'opération. Ils rejoindront ensuite les rayons habituels Afrique du Sud de l'Espace Océan Indien (Rez-de-chaussée BU Droit-Lettres). Certains se trouvent également à la BU Tampon. Faites-les venir dans votre BU si vous êtes sur un autre campus.

Crédit photo : Y. Hoareau

Le patio des auteurs : rdv de la Bibilothèque départementale de La Réunion

patio-des-auteurs_fev_annonce_liteTous les derniers vendredis du mois à 18h, la Bibliothèque départementale de La Réunion accueille des auteurs, illustrateurs, artistes.

Vendredi 27 février 2015 : découvrez "Sèves", ce livre sera présenté par ses auteurs, l'écrivaine Joëlle Ecormier et le photographe François-Louis Athénas.

Ce livre est disponible en consultation et en prêt à l'Espace Océan Indien, au rez-de-chaussée de la BU Droit Lettres.

 

Bibliothèque départementale de La Réunion
Entrée du public : 173 bis, rue Jean Chatel (St Denis)
Tél. : 02 62 21 13 96
bdr@cg974.fr
Horaires d'ouverture : Lundi et samedi : 10h30-17h30
Mardi au vendredi : 8h30-17h30

 

Cultures ouvertes du samedi #décembre

Le samedi, on essaie de donner quelques pistes pour découvrir et valoriser les cultures ouvertes. Cultures numériques & patrimoine ouvert, dissémination numérique des communs, nouvelles écritures de l'internet, réflexion sur l'ouverture des données publiques... Autant de gros mots avec lesquels jouer le samedi 🙂

Ecritures de l'internet & Ecritures de La Réunion : découvrir Le Chenil, de Laurent Margantin, traducteur de Kafka, disséminateur d'oeuvres ouvertes sur le net, praticien de la Z.E.N (zone d'écriture numérique), écrivain de la Web Association des Auteurs, etc.

Disséminer les écritures, par la Web Association des Auteurs

Disséminer les écritures, par la Web Association des Auteurs, une constellation à découvrir, que l'on soit lecteur ou auteur

Consommateur ET acteur du patrimoine écrit ? Avec Gallica , la bibliothèque nationale numérique, vous pouvez accéder en ligne à des milliers de livres numérisés (et des images et des revues, etc.). Eh bien sachez que depuis quelques jours, vous pouvez aussi devenir acteur et participer aux corrections collaboratives des textes numérisés : testez les corrections et rejoignez le Réseau Correct !

  • Tout savoir sur Correct
  • Gallica existe en ligne et aussi en appli iOS et Android
  • mots clés : crowdsourcing, domaine public, colllaboratif

correct

Jeunes chercheurs, pourquoi publier vos données de recherche?
Un billet en anglais repéré sur Twitter via @Impactstory et @fanny_lalleman : http://thesiswhisperer.com/2014/12/03/ever-thought-of-publishing-your-data/
>> mots clés : opendata, données de la recherche

Spécial STAPS // Kinovea, un logiciel adapté à l’analyse vidéo des pratiques sportives. http://ow.ly/FiXQh Parce que la culture gratuite et l'accès de tous au patrimoine commun concerne aussi les logiciels, petit coup de projecteur sur un logiciel "open source" utile aux stapsiens.  (Open source : logiciel dont le code source est librement accessible et modifiable. Ces logiciels sont la plupart du temps gratuits)
>> mots clés : opensource‬, staps

Dessins animés et patrimoine ouvert : les meilleurs animés selon Terry Gilliam: http://goo.gl/ohYvq (repéré sur twitter via @openculture)

>> Pour plus d'actualités sur les cultures ouvertes : suivez-nous sur Twitter @bu974 : https://twitter.com/bu974

La saison 2014 des Prix littéraires s'achève en beauté

9782021116199,0-2232610

Lydie Salvayre a reçu le Prix Goncourt 2014 pour son roman Pas pleurer, publié au Seuil.

4ème de couverture : deux voix entrelacées. Celle, révoltée, de Bernanos, témoin direct de la guerre civile espagnole, qui dénonce la terreur exercée par les nationaux avec la bénédiction de l'Église contre «les mauvais pauvres». Celle, roborative, de Montse, mère de la narratrice et «mauvaise pauvre», qui, soixante-quinze ans après les événements, a tout gommé de sa mémoire, hormis les jours enchantés de l'insurrection libertaire par laquelle s'ouvrit la guerre de 36 dans certaines régions d'Espagne. Deux paroles, deux visions qui résonnent étrangement avec notre présent et font apparaître l'art romanesque de Lydie Salvayre dans toute sa force, entre violence et légèreté, entre brutalité et finesse, porté par une prose tantôt impeccable, tantôt joyeusement malmenée.

9782070146932,0-2318943

Patrick Modiano a reçu le Prix Nobel de littérature 2014 pour son roman Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier aux éditions Gallimard.

Résumé électre : Un jour, deux inconnus qui prétendent avoir retrouvé le carnet d'adresses de l'écrivain Jean Daragane insistent pour le rencontrer. Celui-ci leur accorde un rendez-vous. Il se retrouve alors embarqué malgré lui dans l'enquête que ces deux jeunes mènent sur un certain Guy Torstel.

9782070145683,0-2267472

David Foekinos a reçu le prix Renaudot 2014 pour son roman Charlotte aux éditions Gallimard.

Quatrième de couverture : Ce roman retrace la vie de Charlotte Salomon, artiste peintre morte à vingt-six ans alors qu'elle était enceinte. Après une enfance à Berlin marquée par une tragédie familiale, Charlotte est exclue progressivement par les nazis de toutes les sphères de la société allemande. Elle vit une passion amoureuse fondatrice, avant de devoir tout quitter pour se réfugier en France. Exilée, elle entreprend la composition d'une oeuvre picturale autobiographique d'une modernité fascinante. Se sachant en danger, elle confie ses dessins à son médecin en lui disant : « C'est toute ma vie. » Portrait saisissant d'une femme exceptionnelle, évocation d'un destin tragique, Charlotte est aussi le récit d'une quête. Celle d'un écrivain hanté par une artiste, et qui part à sa recherche.

Cliquez ici pour retrouver les grands prix littéraires dans le catalogue de la BU IUT

Patrick Modiano, prix nobel de littérature 2014

modiano

Patrick Modiano - Prix Nobel de Littérature 2014

Après J.M.G Le Clézio en 2008, un nouveau français a reçu la plus haute distinction internationale en matière de littérature. L'Académie suédoise a consacré Patrick Modiano "pour cet art de la mémoire avec lequel il a fait surgir les destins les plus insaisissables et découvrir le monde vécu sous l’Occupation" selon le communiqué de presse, le secrétaire perpétuel de l'Académie le comparant même à un "Marcel Proust de notre temps".

De son premier roman Place de l'étoile à son dernier publié en 2014 , Patrick Modiano est l'auteur d'une trentaine d’œuvres, largement récompensées : Les boulevards de ceinture, Grand prix du roman de l'Académie française en 1972 ou Rue des petites boutiques obscures, Prix Goncourt en 1978.

Vous trouverez ses romans dans nos bibliothèques (Dora Bruder , Villa triste , Du plus loin de l'oubliDimanche d'août, Voyage de noces,  La ronde de nuit ou Livret de famille) ainsi que plusieurs ouvrages critiques sur son œuvre (L'oeuvre de Patrick Modiano: une autofiction,  Patrick Modiano : Collection de L'Herne) et des thèses soutenues à l'Université.

Découvrez la littérature mauricienne à l'Espace océan Indien

278px-Clidemia_hirta_FleurIl n’est pas si fréquent d’avoir accès à La Réunion et en France à la littérature mauricienne publiée à l’Ile Maurice. Les acquisitions réalisées ces derniers mois permettent enfin de découvrir de nombreux auteurs mauriciens, auteurs de nouvelles ou de romans, et publiés par « L’Atelier d’écriture », soit dans sa revue, soit dans sa collection « Littératures ».

 

Voici quelques titres que vous trouverez dans des ouvrages disponibles à l’Espace Océan Indien, au rez de chaussée de la BU Droit-Lettres (Campus du Moufia).

Dans la revue « L’Atelier d’écriture »

  • Le N°1 :
    Cesse de me courir après / Bruno Jean François
    Une aventure
    / Jean-André Viala
    Seconde communion / Savinien Mérédac
  • Le N° 2 :
    Porteur de deuil / Jean-Paul Rogues
    Love Lane / Jean Clément Cangy
    La jeune fille et la polonaise / Mikolaj Buki
    Minuit / Yusuf Kadel
  • Le N° 3 :
    Vacoas / Kendy Chokeepermal
    Des mots pour langes / Nivoelisoa Galibert
    Conrad, un sourire de Maurice / Antoine de Gaudemar
    Bor lamer / Dini Lallah
    La sagesse du mort / M. K. Sabir
  • Le N° 4 :
    Polyte / Savinien Mérédac ( également publié chez Jean Claude Lattès en 2011)
  • Le N° 5 :
    Mais les tamariniers ne parlent pas / Henriette Wiehe
    Didi / Umar Timol
    Un grand Steinway devant un lac / Bertrand de Robillard
    L'île Putain / Amitha Zehn
  • Le N° 6 :
    Komeraz dan vilaz / Jan Maingard
  • Le N° 8 :
    L'olivier / Simon Lanot
    Son visage d'ombre / Cristèle de Spéville
    Le départ / Sandrine Koa-Wing
    L'absence de noms / Sylvestre Le Bon
    Joseph et Pinpin / Bertrand Meunier
    L'île Ronde et son oiseau / Raymonde de Kerven
  • Le N° 10 :
    École buissonnière / Mahrou M. Far
    L'épopée de l'escargot / Marie Descroizilles
    Genres de travers / Nivoelisoa Galibert
    La correction / Georges Acker
  • Le N° 11 :
    Monsieur Beeharry / Christine Ah-Fat
    Accident de vie ; Larmébluz / Frédéric Lassemillante
    Le dernier amour / Gillian Geneviève
    Les deux vampires / Umar Timol
    Émilie / Ronny Rengasamy
  • Le N° 19-20 :
    Depuis la terrasse et autres nouvelles / Olive Senior
  • Le N° 21-22 :
    To the universe / Ameerah Arjanee
  • Le N° 25-26 :
    Réflexions inédites et contes / Malcolm de Chazal
  • Le N° 27-28 :
    La poire dans le carafon / Gauthier Steyer.
  • Le N° 31-32 :
    Thirteen in 1958 / Monica Maurel

Ces N° sont consultables à l’Espace océan Indien (rayon des revues et journaux) ou empruntables (rayon Ile Maurice)

Dans la collection « Littératures » de l’Atelier d’écriture

Vous trouverez également des essais récents sur la littérature, en français ou en anglais

Des sites Internet

Crédit photo : By Pancrat (Own work) Licence CC-BY-SA-3.0

16 livres qu'un jeune écrivain devrait lire, par Ernest Hemingway

Sollicité par un admirateur, Hemingway a dressé sa liste de lectures pour jeune écrivain. Retrouvez ici les liens vers les 16 oeuvres : ebooks, livres audios ou livres à emprunter à la BU. Elles sont toutes accessibles en ligne gratuitement 🙂

Crédit photo : par Opensourceway, licence Creative Commons BY-SA

Crédit photo : par Opensourceway, licence Creative Commons BY-SA

Voir aussi, via openculture.com :

Disparition de Nadine Gordimer

Nadine_GordimerPrix Nobel de littérature en 1991, l'écrivaine sud-africaine Nadine Gordimer est décédée à l'âge de 90 ans à Johannesburg.

L'espace Océan indien (situé au rez-de-chaussée de la BU Droit-Lettres) vous propose des ouvrages de cette écrivaine ainsi que des essais et des travaux universitaires soutenus à l'Université de La Réunion.

Les références sont dans Papangue, le catalogue des Bibliothèques de l'Université de La Réunion.
Article de Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Nadine_Gordimer

Crédits photo : Bengt Oberger — Travail personnel : CC BY 3.0