Portraits de bibliothécaires - Hélène S.

La Bibliothèque Universitaire de Droit-Lettres-Océan Indien (BUDLOI) vous propose, via des billets de blog, de découvrir ou redécouvrir son personnel et ses missions.
Vous aviez déjà pu faire la connaissance de certains d'entre eux. Aujourd'hui, nous vous proposons de partir à la rencontre d'Hélène, nouvellement arrivée à La Réunion !

Bonjour Hélène. Peux-tu te présenter ?
Hélène S. : Je m'appelle Hélène Saada. Je suis bibliothécaire à la Bibliothèque Universitaire Droit-Lettres-Océan Indien et responsable du secteur Lettres et Sciences Humaines.

Ton arrivée à la Réunion est récente. D'où viens-tu ?
H. : Effectivement, une arrivée très récente puisque j'ai pris mon poste en septembre 2017.
Je suis originaire de Paris mais j'ai beaucoup bougé ! J'ai passé mon Master Documentation à l'Université de Poitiers puis j'ai obtenu un premier poste de documentaliste au service d'Information et d'orientation de l'université de Bordeaux 3.. Je n'y suis restée que 10 mois car suite à la réussite du concours de Bibliothécaire Adjoint Spécialisé j'ai rejoint la Bibliothèque Interuniversitaire Sainte Barbe à Paris en tant que chargée de collections. Je devais gérer l'ensemble du circuit documentaire (achat, catalogage, valorisation, désherbage,...) de trois fonds.
En 2013, j'ai obtenu le concours de bibliothécaire d’État. Après 6 mois de formation à l'École nationale supérieure des sciences de l'information et des bibliothèques (ENSSIB), j'ai été affectée à la Bibliothèque Publique d'Information (BPI), toujours à Paris, en avril 2014. C'était un poste très différent de ce que j'avais déjà connu puisque j'ai rejoint le service "Développement des publics" en ayant pour principale mission le développement des actions à destination des publics du champ social (personnes précaires, migrants, etc). J'étais donc beaucoup moins en contact avec les collections et même si cela m'a un peu manqué, c'était un poste extrêmement intéressant et enrichissant. J'ai rencontré et travaillé avec de nombreux partenaires extérieurs ainsi qu'avec d'autres services de la bibliothèque. C'était un poste très transversal.

Tu y es donc restée 3 ans avant de rejoindre la BUDLOI ?
H. : C'est cela ! Après 6 ans à Paris, mon compagnon et moi-même voulions vraiment quitter la région parisienne. C'est là que nous avons vu que le Service Commun de la Documentation de l'Université de La Réunion proposait deux postes pour la rentrée 2017. Nous avons donc saisi cette opportunité.

,

Quelles vont être tes missions au sein de la BUDLOI ?
H. : J'encadre une équipe de 8 agents. Ma principale mission est donc de faire en sorte que mon équipe puisse travailler dans les meilleures conditions possibles. Je dois leur donner les moyens de réaliser leurs tâches. En tant que responsable du secteur Lettres et Sciences Humaines, je dois suivre le budget alloué au secteur. En lien avec les autres responsables ainsi qu'avec la responsable de la bibliothèque, nous sommes chargés d'impulser de nouvelles politiques afin de faire évoluer les actions de la bibliothèque et le service rendu aux usagers.

Je suis également chargée de la formation des usagers pour la BUDLOI. Cela ne veut pas dire que j'assure toutes les formations. Nous sommes toute une équipe et de nombreux collègues y sont impliqués. J'ai plutôt un rôle de coordination et de développement. Par exemple, j'aimerais beaucoup que nous développions l'offre à destination des Masters. C'est un objectif pour la rentrée 2018. Nous aimerions leur proposer des formations dédiées comme la "mise en forme du mémoire" ou la "rédaction des références bibliographiques". De façon générale, j'aimerais beaucoup que nous puissions inclure ces formations dans les cursus car je pense que la bibliothèque à un rôle important à jouer dans la réussite des étudiants.

Enfin, comme tous les agents de la bibliothèque, je participe au service public. C'est la base de notre métier ! C'est quelque chose que j'apprécie particulièrement, tout comme les visites ou les formations. C'est dans ces moments d'échanges avec les usagers que l'on se sent utile.

Et en dehors de la bibliothèque, des passions ?
H. : Avant d'avoir ma fille, je faisais beaucoup de course à pied, de natation ou encore de randonnées. J'avais un peu laissé le sport de côté mais avec notre arrivée sur l'ile je compte bien reprendre la marche. Grâce au SUAPS, j'ai découvert la Préparation Physique Générale (PPG). C'est un sport assez physique mais vraiment complet.
Sinon, j'aime beaucoup cuisiner. Pendant 3 ans j'ai tenu un blog de cuisine. Aujourd'hui il est en jachère mais peut-être que la cuisine créole va m'inspirer et qu'il y aura bientôt de nouveaux articles !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *