En savoir plus sur... la 1e publication de Systema Naturae de Carl von Linné

Carl v Linné - Skara kommun sous licence CC BY 2.0

Carl v Linné - Skara kommun sous licence CC BY 2.0

En 1735, Linné, alors connu sous le nom de Linnaeus, publie la première édition de Sytema Naturae, sive regna tria naturæ systematice proposita per classes, ordines, genera, & species. Dans cette première édition de onze pages, il explique le système de classification qu'il a mis au point. Il divise la nature en trois règnes : animal, végétal et minéral. Les premières espèces sont divisées par la classe, l'ordre, le genre, l'espèce et la variété. Devant la popularité de cette publication, il publiera des éditions de plus en plus volumineuses. La 12e et dernière édition dirigée par Linné, de 1766 à 1768, comportera 2400 pages.

Sa classification repose en partie sur des classifications publiées auparavant par d'autres savants, mais également par des collaborations lors de la publication de Systema Naturae. Sa classification des animaux s'inspire de celle de John Ray, un botaniste anglais du siècle précédent. Un ami de Linné, Peter Artedi, l'aida pour les poissons et certains animaux, tandis que Linné s'occupait plutôt des mammifères, des insectes et des oiseaux. La classification des plantes est inspirée de celle de Sébastien Vaillant, un botaniste français. Devenu professeur, Linné envoya ses étudiants et ses collaborateurs en expéditions autour du globe pour ramener une description, des dessins, voire des spécimens des différentes espèces trouvées.

Linné croyait en la fixité des espèces créées par Dieu, c'est-à-dire qu'elles n'évoluaient pas. L'espèce et la variété n'étaient donc jamais modifiés dans les différentes éditions de Sytema Naturae. Par contre, les trois autres degrés de classifications, étant une construction humaine, pouvaient varier. Par exemple, la baleine passa de poisson à mammifère dans la 10e édition de 1758.

C'est dans cette 10e édition que Linné généralisa le système de nomenclature binomiale, qu'il avait introduit quelques années plus tôt pour les plantes. La classification de Linné ne survécut pas à la découverte de la théorie de l'évolution, mais ce système de nom binomial s'est propagé et est toujours utilisé aujourd'hui. Il est régulièrement mis à jour par le Code international de nomenclature pour les algues, les champignons et les plantes et par la Commission internationale de nomenclature zoologique.

Une dernière chose : saviez-vous que c'est dans Systema Naturae qu'Homo sapiens fut pour la première fois placé dans le même groupe que les autres primates?

Pour en apprendre plus :

En BU :

En ligne avec nos livres numériques, "ebooks" (accessibles avec vos logins ENT) :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *