Lisez la Palme d'Or : "Le bleu est une couleur chaude"

Couverture de Le Bleu est une couleur chaudeLe jury du 66e Festival de Cannes, présidé par Steven Spielberg a décerné la Palme d'Or au film d'Abdellatif Kechiche, La vie d'Adèle. Cette Palme d'Or est historique, c'est la première à s'inspirer d'un roman graphique : Le bleu est une couleur chaude de Julie Maroh.

Jeune artiste née dans le Nord et formée en Belgique, Julie Maroh réalise un coup de maître avec Le bleu. Sa première véritable œuvre graphique est plusieurs fois primée (dont un prix au Festival d’Angoulême 2011) avant d'être portée à l'écran par le réalisateur de L'Esquive et de La graine et le mulet.

Le bleu est l'histoire de Clémentine, jeune fille qui s'éprend d'Emma, une mystérieuse femme aux cheveux bleus. Clémentine va s'éveiller et se confronter à son homosexualité et à toutes ses conséquences. Le Bleu raconte avec une grande sensibilité et sans une once de mièvrerie une histoire d'amour, sa naissance, sa construction, ses doutes jusqu'à son deuil. Un roman graphique d'une grande force porté par un dessin émouvant et nuancé qui ne devrait pas vous laisser indifférent.

Le bleu est une couleur chaude est empruntable à la BU Sciences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *