Kabar pour Boris Gamaleya

On est, ou l’on n’est pas, dans une île ; ce n’est pas ça le problème. C’est, qu’est-ce qu’on en fait ? Si l’on est poète, on en fait un hymne

Photo Rym Khene - revue Continents manuscrits

Grand poète réunionnais et militant du patrimoine créole, Boris Gamaleya nous a quittés le 30 juin dernier. Celui qui avait connu l'exil pour divergences politiques et qui aimait écrire la nuit nous laisse une oeuvre ouverte à "tous les souffles et tous les vents d'esprit". Vali pour une reine morte.  Le Fanjan des pensées ou Zanaar parmi les coqsTerrain letchi: ou Piton Gora, la douce chair des nombres plus bas de l’Éthiopie, l’orthodoxie créole. Revue Bardzour. Tous ses textes, poésie et théâtre, sont disponibles à l'Espace Océan Indien de la BU Saint-Denis Droit-Lettres.

La ville de Saint Denis organise un Kabar fonnkèr ouvert à tous ce mardi soir 2 juillet à partir de 18 heures à la Médiathèque François Mitterrand de Saint-Denis.

Pour en savoir plus sur son oeuvre, nous vous recommandons ces 2 entretiens  :

Bibliographie :

Les citations sont extraites de l'interview d'Île en île.

Ce contenu a été publié dans Collections, En rayon par , et marqué avec , , . Mettez-le en favori avec son permalien.

A propos

Responsable de la Bibliothèque électronique de l'Université de La Réunion. La Bibliothèque électronique gère les outils et services numériques des bibliothèques, ainsi que les abonnements numériques aux revues en ligne, bases de données, presse en ligne, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.