Portraits décapants de gymnastes

Finalement, peu nombreux sont les gymnastes qui ont été rebaptisés d’un « petit nom ». Il faut dire que l’activité demeure somme toute confidentielle, en ne sortant de son sérail qu’à l’occasion de très grands évènements tels que les Jeux olympiques.

Mais ne boudons pas notre plaisir et allons à la rencontre de ces grands champions qui nourrissent l’imaginaire dans lequel l’homme (et la femme !) s’affranchit de la pesanteur.

Voici donc les portraits décapants de célèbres gymnastes.

Pour lire l'article : Portraits décapants de gymnastes

Portraits décapants d'athlètes étrangers

Si peu d’athlètes français ont été rebaptisés, beaucoup de nos voisins, proches ou éloignés, se sont vus attribuer un sobriquet. À tel point que leurs surnoms sont devenus parfois plus connus que leurs noms.

Cher lecteur, voici les portraits décapants de ces célèbres athlètes. Sache également que tu en trouveras bien plus dans l’ouvrage J’vois pas d’qui tu parles (à paraitre très vite aux éditions Edilivre).

Pour lire l'article : Portraits décapants athlètes étrangers

L’éclair / La foudre / L’extraterrestre / The legend (Usain Bolt) Bien que champion du monde junior du 200 m à seulement quinze ans, c’est le 31 mai 2008 que le grand public découvre Usain Bolt…

Portraits décapants d'athlètes français

Peu d’athlètes français se sont vus attribués un surnom, alors que cela est beaucoup plus fréquents hors de nos frontières. Pour autant, la sélection qui suit se révèle grandiose avec ces représentants qui ont porté bien haut nos couleurs.

Cher lecteur, voici des portraits décapants de ces célèbres athlètes. Sache également que tu en trouveras bien plus dans l’ouvrage J’vois pas d’qui tu parles (à paraitre d'ici quelques jours aux éditions Edilivre).

Pour lire l'article : Portraits décapants d'athlètes français

Portraits décapants de cyclistes français

Sur la joyeuse scène du spectacle sportif, certains acteurs se trouvent affublés d’un sobriquet dont l’originalité traduit le rapport affectif que le public et les journalistes entretiennent avec eux. Ami lecteur, tu trouveras ci-dessous quelques uns des portraits de cyclistes français qui ont eu un surnom. Ces « signalements » sont extraits de l’ouvrage J’vois pas d’qui tu parles (à paraitre très bientôt aux éditions Edilivre).

Pour lire l'article : Des portraits décapants de cyclistes français

Portraits décapants de cyclistes étrangers

Si les cyclistes français ont été nombreux à porter un sobriquet, ils ne sont pas les seuls. Ainsi, beaucoup de nos voisins, proches ou éloignés, ont été rebaptisés. À tel point que leurs surnoms sont devenus parfois plus connus que leurs noms.

Cher lecteur, voici les portraits croquignolets de ces célèbres cyclistes. Sache également que tu en trouveras bien plus dans l’ouvrage J’vois pas d’qui tu parles (à paraitre très vite aux éditions Edilivre).

 

Pour lire l'article : Portraits décapants de cyclistes étrangers

Portraits décapants de tennismen

La popularité du tennis a indéniablement contribué à médiatiser les as de la petite balle jaune. Et les journalistes ont pu s’en donner à cœur joie pour rebaptiser les héros qui, au gré de leurs exploits, de leur caractère ou de leur origine ont vu leur patronyme se transformé. Cher lecteur, voici une petite visite de ces célèbres tennismen.

Pour lire l'article :Portraits décapants de tennismen

Portraits décapants de footballeurs étrangers

Si les footballeurs français ont été nombreux à porter un sobriquet, ils ne sont pas les seuls. Ainsi, en se promenant sur tous les terrains du monde, on rencontre beaucoup de stars qui ont été rebaptisées. À tel point que leurs surnoms sont devenus parfois plus connus que leurs noms. Cher lecteur, voici les portraits croquignolets de ces célèbres footballeurs.

Pour lire l'article : Des portraits décapants de footballeurs étrangers

Sache également que tu en trouveras bien plus dans l’ouvrage J’vois pas d’qui tu parles (à paraitre très bientôt aux éditions Edilivre).

Portraits décapants des footballeurs français

Sur la joyeuse scène du spectacle sportif, certains acteurs se trouvent parfois affublés d’un sobriquet dont l’originalité traduit le rapport affectif que le public et les journalistes entretiennent avec eux.

Ami blogueur, tu trouveras ci-dessous, quelques uns des portraits de footballeurs français qui ont eu un surnom. Ces « signalements » sont extraits de l’ouvrage J’vois pas d’qui tu parles (à paraitre très bientôt aux éditions Edilivre).

Canto / Eric le Rouge / The King (Éric Cantona)

Jamais le football français n’avait enfanté personnage aussi théâtral. Car Canto, diable terrible est un artiste dans toute sa splendeur : créatif, fier, rebelle, provocateur, incompris, colérique, mais adulé. Après avoir effectué ses classes sur les terrains français, Éric le rouge s’embarque pour…

 

Pour lire l'article : Portraits décapants de footballeurs français