Parlez-vous ski ?

Le ski possède une langue qui permet d’exprimer l’action et l’émotion. Une langue bien vivante constituée de détournement de sens de mots communs (ça fume…), de combinaisons inédites de termes (bloquer au piquet…), d’emprunts à des langues étrangères (farter pour le scandinave…), de troncations (inter…) ou de néologismes (chablater…). Bref, un espéranto original qui permet aux sportifs de se comprendre et que nul ne doit ignorer s’il veut faire bonne figure au café des sports.

Chablater : ça chablate quand ça secoue fort, trop fort pour le skieur qui va sûrement aller goûter la neige.

Pour lire l'article : Parlez-vous ski

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *