Histoire très compacte de l'alpinisme

En préambule de cette histoire, il faut rappeler que le terme d’alpinisme est aujourd’hui employé de manière abusive, car on escalade des montagnes dans tous les coins du monde. Simplement, c’est dans les Alpes centrales (entre Savoie et Tyrol) que l’ascension des sommets a débuté. Par extension, le terme d’alpinisme s’est ensuite généralisé pour traduire cette activité nouvelle apparue au XIXe siècle. Rétrospective sur l’histoire aussi particulière qu’originale des montagnards.

Pour lire l'article : Histoire très compacte de l'alpinisme

Portraits décapants de montagnards

Les montagnards n’échappent pas à la règle des sobriquets. Car bien que la «starisation» soit moins généralisée en alpinisme que dans d’autres activités telles que le football ou l’athlétisme, certains grands noms de la grimpe ont été rebaptisés. Voici donc quelques portraits croquignolesques de ces célébrités qui nous emmènent sur leurs terrains de jeux.

Pour lire l'article : Portraits décapants de montagnards

Parlez-vous montagne ?

Certes, l’escalade (et plus largement la montagne) n’est pas un sport comme les autres. Pour autant, cette activité possède une langue qui permet d’exprimer l’action et l’émotion. Un espéranto original qui permet aux grimpeurs et montagnards de se comprendre et que nul ne doit ignorer s’il veut faire bonne figure au café des sports.

À la rue : grimpeur dépassé par la difficulté de la voie et qui fait le pathétique constat de son niveau plus qu’insuffisant.

Pour lire l'article: Parlez-vous montagne?