10 exploits gymniques féminins

Je poursuis ici ma plongée dans les grands moments de l’histoire de la gymnastique artistique en rendant visite cette fois-ci aux dames du monde entier. Car il n’y a pas que les hommes qui savent piloter leur corps dans l’espace. Et puis, ce serait réellement faire injure à la gente féminine que de se montrer amnésique sur tout ce que les filles ont apporté à l’activité. D’ailleurs, le nom de Comaneci est sûrement plus connu que celui de Uchimura. Quant aux licencié(e)s, ils(elles) sont dans notre pays majoritairement féminin(e)s (80%).

Alors, même si la gymnastique féminine n’a fait son entrée aux Jeux olympiques qu’en 1928 (contre 1896 pour les hommes), ne perdons pas un instant pour rendre visite à ces dames légendaires.

Pour lire l'article : 10 exploits gymniques féminins

1 – 1964. Le triplé inédit de Larissa Latynina. Jeux olympiques de Tokyo Larissa Latynina. Sol. Jeux olympiques Tokyo 1964.

2 – 1965, 1967. Les grands chelems de Věra Čáslavská. Championnat d’Europe Vera Caslavaska. 1967

3 – 1972. Olga Korbut. Des larmes au rire. Jeux olympiques Munich Olga Korbut. Munich 1972

4 – 1976. Nadia, la fée de Montréal. Jeux olympiques Montréal Nadia Comaneci. Jeux olympiques, Montréal 1976

5 – 1980. Le duel Roumanie – URSS. Concours général féminin par équipe. Jeux olympiques Moscou Le duel Roumanie - Russie. Gymnastique artistique féminine. JO 1980

6 – 1984. Mary Lou Retton, « la bombe des Jeux ». Jeux olympiques Los Angeles Mary Lou Retton. Saut de cheval. Jeux olympiques, Los Angeles 1984

7 – 1990. Le grand chelem de Boginskaia. Championnat d’Europe Pirée (Grèce) Svetlana Boginskaia. Sol. Jeux olympiques Séoul 1988

8 - 1995. Khorkina de barre en barre. Championnat du monde Sabae (Japon) Svetlana Khorkina. Barres asymétriques. Championnats du monde 1995

9 – 2012. Gabrielle Douglas, l’écureuil volant. Jeux olympiques Londres Gabrielle Douglas. Concours général individuel. JO Londres 2012

10 – 2015. Simone Biles illumine le monde. Jeux olympiques Rio Simone Biles. Sol. Jeux olympiques Rio 2016

10 exploits de gymnastes Français

Rares sont les gymnastes français – hommes et femmes confondus – à avoir gravi les marches des podiums internationaux de gymnastique artistique. Alors quand l’exploit se produit, il faut savoir l’apprécier à sa juste valeur. Saluons donc nos compatriotes qui se sont illustrés dans cette activité et qui du coup, ont laissé leur trace dans l’histoire revisitée ci-dessous.

Pour lire l'article : 10 exploits de gymnastes français

 

1 – 1900. Gustave Sandras, le premier. Jeux Olympiques de Paris

2 – 1976. Cela faisait si longtemps. Henry Boério. Barre fixe. Jeux Olympiques de Montréal

3 – 1998. Eric Poujade dompte le cheval d’arçons. Championnats d’Europe Championnat d'Europe 1998 (à 5’30’’)

4 – 2004. Emilie Le Pennec, « championne en barres ». Barres asymétriques. Jeux olympiques d’Athènes Emilie Le Pennec. JO Athènes 2004

5 – 2005. Marine Debauve championne d’Europe. Concours général individuel Debauve. Poutre. Championnat Europe 2005

6 – 2005. Isabelle Severino. Sol. Championnats d’Europe Isabelle Severino. Sol. Championnat Europe 200  

 

7 – 2008. Benoit Caranobe. Concours général individuel. Jeux Olympiques Pékin Benoît Caranobe. Sol. Jeux olympiques 2008

8 – 2009. Yann Cucherat : deux médailles en une heure. Parallèles & fixe. Championnats d’Europe Yann Cucherat. Barres parallèles. Championnat du monde 2011

9 – 2010. Thomas Bouhail : le premier. Saut. Championnats du monde Thomas Bouhail. Saut. Championnat du monde 2010

10 – 2011. Cyril Tommasone. Cheval d’arçons. Championnat du monde Cyril Tommasone. Arçons. Jeux olympiques 2016

Les affaires de la gymnastique : triche, mœurs et dopage

Affaires de mœurs, de corruption ou de dopage, la gymnastique, à l’instar des autres activités sportives, n’échappe pas à ces pratiques sombres qui ternissent son image. Ainsi, des falsifications d’identités, en passant par les agressions sexuelles, les jugements partiaux des juges ou les pratiques dopantes, voici un petit tour d’horizon des facettes noires de la gymnastique artistique.

Pour lire l'article : Les affaires de la gymnastique

Les agrès gymniques

Objets aussi bizarres que caractéristiques, les agrès sont des éléments essentiels de l’identité gymnique. Chacun d’entre eux génère en effet une motricité originale. Et si garçons et filles ne partagent finalement que deux appareils (sol et table de saut), cela ne les empêche pas pour autant de continuer à créer de nouvelles figures pour la plus grande joie du public. Et ce, grâce notamment à l’évolution du matériel toujours plus performant.

Pour lire l'article: Les agrès de la gymnastique artistique