Stage de Nicolas Orliac

Dans le cadre de mes études à l’HEPIA, une école Suisse basée à Genève, j’ai l’occasion d’effectuer de courtes périodes de stage dans des domaines variés telles que l’aménagement paysager, la conservation de la nature et des écosystèmes ou encore la recherche. C’est ainsi que j’ai intégré l’équipe de Claudine AH-PENG pour une période de 4 semaines. Durant mon stage, j’ai travaillé sur le site du CIRAD, Pôle de Protection des Plantes à Saint-Pierre.

Durant ce stage, l’activité qui m’a prise le plus de temps est le tri d’échantillons d’Arthropodes en laboratoire (Exemple d’insectes que l’on peut croiser : Clardea unicolor, Figure 1). Dans le cadre du projet DIVINES, plusieurs pièges lumineux ont étés disposés durant plusieurs nuits en Avril et Novembre 2019 sur 10 sites autour de l’île. Personnellement, j’ai eu l’occasion de trier les échantillons par ordre issus de la période de Novembre. Pour cela, j’ai été formé par Vincent LEGROS et Jacques ROCHAT, entomologistes, en plus des connaissances de base que je possédais et cela m’a permis de progresser rapidement en entomologie.

Figure 1: Homoptère


Lire la suite

Stage de Master 1 BioGet

Variation de la résistance des bryophytes à la dessiccation à l’échelle du microhabitat au sein d’une forêt tropicale de montagne

 

Étudiante en première année de master Biologie Écologie Évolution parcours Biodiversité végétale et Gestion des Écosystèmes Tropicaux à l’Université de Montpellier et AgroParisTech, j’ai effectué un stage de quatre mois, du 26 mars au 27 juillet 2018, au sein de l’Unité Mixte de Recherche Peuplements Végétaux et Bioagresseurs en Milieu Tropical (UMR PVBMT) sur l’île de La Réunion. Cette étude a pour objectif de mieux comprendre comment des espèces de bryophytes réagissent face à la dessiccation en réponse à de futurs changements climatiques dans la forêt de nuages (TMCF = Tropical Montane Cloud Forests) de l’île, à une altitude moyenne de 1300 m. Cet écosystème, caractérisé par la présence fréquente de brouillard, est très menacé par la hausse des températures et par la déforestation. Les bryophytes font parties des groupes de plantes les abondants dans ce type de forêt et contribuent ainsi à leur équilibre hydrique, d’où l’importance de leur étude.

Lire la suite

Visit of Esther Baumann / project ECOPOTENTIAL

E. Baumann is a Master'student (M2) from the University Of Bayreuth supervised by Pr. Carl Beierkunhlein and visiting the island to acheive the fieldwork of her project. She describes her experience.

On the 10th of August I arrived on the Island of La Reunion to conduct the fieldwork for my Master Thesis, which is embedded in the ECOPOTENTIAL project (H2020). The study aims at detecting patterns in leaf coloration along an elevational gradient in the subalpine shrublands of La Réunion island.

Beyond that aim, stands the concept that the elevational gradient is considered as a proxy for changing environmental conditions, as e.g. increased UV-radiation and increased wind speeds.

Lire la suite

Scientific visit from the University of Cape Town

pixDeux chercheurs de l'Université du Cap du département de Sciences biologiques sont actuellement en visite dans l'ile (19 au 30 juin 2016), Pr. Terry Hedderson (bryologue) et Dr. Adam West (écophysiologue) ains que deux étudiants de Honours (Laura Figenschou et Mark Fitzgibbon), ils mènent une étude sur l'écophysiologie des bryophytes de La Réunion.
Lire la suite

Stage Master 2 (2014-2015)

Dynamique de populations en forêt tropicale insulaire

Marelongue_forest_JAN_2007_DS_smallLe suivi de parcelles permanentes en forêt permet d'appréhender la dynamique des populations d'arbres tropicaux à moyen et long terme. A La Réunion, trois hectares en forêt de Mare Longue, dont un nécessitant une nouvelle campagne d'inventaire, sont suivis depuis environ vingt ans. Lire la suite

Stages Master 1 (2014-2015)

1. Restauration écologique en forêt tropicale semi-sèche

foret_semiseche_colorado_DS_2000_smallSujet : Les forêts tropicales sèches sont parmi les écosystèmes les plus menacés à l'échelle de la planète. Dans les Mascareignes, le programme LIFE+/COREXERUN, achevé en 2014, a initié la reconstitution d'une zone forestière sur une surface de 9 ha dans la ravine de la Grande Chaloupe. Lire la suite