Animation, culture, loisirs et sexualité chez la personne âgée

Mis en avant

Séminaire du 24/11/2017 - Amphithéâtre Lacaussade

Animation, culture, loisirs et sexualité chez la personne âgée - 24/11/2017La Réunion tout comme la France hexagonale connaît une profonde transformation structurelle de sa population par classes d’âge, avec dans les années à venir, un accroissement du nombre de personnes âgées de 60 ans et plus. A cette transition démographique qui portera à 225 000 le nombre de personnes âgées de plus de 60 ans en 2030 à La Réunion, s’ajoute une transition épidémiologique qui s’exprime dans la transformation de maladies aiguës en maladies chroniques (cancer, affections respiratoires et cardiovasculaires chroniques, diabète…), sources d’incapacités. De plus, le vieillissement des personnes en situation de handicap et l’émergence de pathologies invalidantes à l’exemple de la maladie d’Alzheimer exigent la mise en place de réponses sanitaires, sociales et médico-sociales appropriées.

Mais le vieillissement ne peut être considéré comme l'âge de tous les renoncements. Il existe encore heureusement des élans, des pulsions, des besoins d’attention, de tendresse, qu’il faut reconnaître, accepter en leur accordant toute leur importance.

L’enjeu est donc de permettre au plus grand nombre de bénéficier d’une avancée en âge harmonieuse et réussie en mettant en œuvre tout ce qui peut contribuer à retarder la perte d’autonomie, qu’elle soit brutale ou progressive, au niveau individuel comme au niveau collectif.

Améliorer l’espérance de vie sans incapacité repose certes sur des données scientifiques de plus en plus nombreuses mais aussi et surtout sur une bonne connaissance des pratiques réalisées dans une dynamique proximale, adaptée aux particularités des contextes et des individus, qui représente le garant de l’efficacité.

Pour atteindre ces objectifs, l’angle d’attaque retenu pour ce séminaire consacré aux plaisirs, aux loisirs, à la santé et à la sexualité de la personne âgée privilégie l’information pour un mieux-être au travers des activités physiques, sportives, culturelles, artistiques et ludiques, une hygiène de vie et un accompagnement psycho-social.

C’est bien de la qualité de vie de nos aînés, candidats à un vieillissement réussi, dont il sera in fine question.

Michel Latchoumanin


Vous trouverez-ci-dessous :


INFORMER, FORMER ET SE FORMER EN GÉRONTOLOGIE - Séminaire du 27/10/2017

Mis en avant

Que peut bien vouloir dire « Informer, former, se former en gérontologie » aujourd’hui ?

La question se situe au cœur de la réflexion que ce séminaire nous invite à partager à partir d’un programme d’interventions décliné sur trois axes :

- L’information et la formation des personnes âgés deviennent un objet de recherche pertinent avec, d’une part, le vieillissement de la population et, de l’autre, l’augmentation du nombre des personnes retraitées. S’agissant d’un groupe fort hétérogène, on peut faire l’hypothèse que les besoins d’apprentissage divergent aussi par rapport à la phase de la vieillesse. Quels
dispositifs, ressources, acteurs et outils dispose-t-on pour répondre à cet enjeu à La Réunion ?

- Les programmes d’éducation, d’accompagnement et de soutien destinés aux aidants professionnels et familiaux intègrent des connaissances d’ordre médical
et des conseils pratiques qu’il leur faut connaître mais qui n’évitent pas l’écueil, inhérent à toute formation, de faire surestimer ce qui est appris au détriment du savoir qui s’acquiert auprès du proche sur le terrain. Comment s’y prend-on pour concilier ces deux impératifs ?

- Les animateurs sont aujourd’hui présents dans le milieu gérontologique. Ils situent leur action d’animation dans un travail social en profondeur, et dans
une approche pluridisciplinaire des personnes âgées dépendantes. La mise en place de ces nouvelles complémentarités est complexe. Elles apportent de nombreuses ouvertures et de nombreuses coopérations, mais elles rencontrent aussi des difficultés : des institutions dominées et immobilisées par une vision
unique (le soin ou la gestion), les insuffisances en formation et en compétences des animateurs eux-mêmes, des conditions de réalisation parfois incohérentes,
la technocratie envahissante des nouvelles dispositions réglementaires, et de nombreuses mesures qui réduisent le sens et les plaisirs de la vie et
qui limitent les rôles sociaux des personnes âgées.

Quelles réalités et surtout quelles perspectives localement ?


Vous trouverez-ci-dessous :

Programme du séminaire (télécharger en cliquant ici)

08h15 : Ouverture officielle

Discours :
• Université
• Région Réunion
• Département de La Réunion
• Mairie de Saint-Denis
• ORIAPA
• PEBCS
• CIRCI

1re séance

Président : Michel LATCHOUMANIN

8h30 : Marie-Laure BARDY, Professeur certifiée, « La formation initiale en gérontologie dans l’Académie de La Réunion »

09h00 : Bruno DRONEAU, Formateur, « Les formations en gérontologie et gériatrie à l’IRTS »

09h30 : Devy LEBLANC AMOURDOM, Contrôleur sécurité - CGSS, et Evelyne HOAREAU, Formatrice certifiée INRS - J.E. TECHNOLOGIE, « Formation à la
prévention des risques professionnels »

10h00 : Nathalie CONNEN, Ergothérapeute, et Mathilde RIMBAULT, Psychomotricienne - SSR Clinique Saint-Joseph, « Sensibilisation à l’accompagnement de la personne âgée en établissement »

10h30 : Sylvie PIRON, Cadre supérieur de santé - IFSI CHU « La formation gérontologique à l’IFSI »

11h00 : Armoogum PARSURAMEN, Président de l'U3M, ancien Ministre de l’éducation nationale et ancien directeur du département Education Secondaire de l'UNESCO - Ile Maurice, « Se former à l’université du 3e âge »

11h30 : Soyfoudine ABDOU-RAZAK, Président de la
Fondation Maison Services et Famille de Mayotte,
« L’information et la formation des acteurs de la gérontologie à Mayotte »

2e séance

Président : Michel LATCHOUMANIN

13h30 : Pascale DINAN, Médecin gériatre - Ile Maurice, Présidente de la FIAPA (Fédération des Institutions et des Associations de Personnes Âgées),
et Nicolas SOOPRAMANIEN, Vice-Président de la Société des Professionnels en Psychologie-Ile Maurice, « Le programme de formation MOBIQUAL dans une activité gérontologique à l’île Maurice »

14h00 : Gaëlle CATHERINE, Référente de la Case à lire du Chaudron, et Mahafi ANDRIANAIVO, Formatrice et animatrice de la Case à lire des Camélias,
« L'accueil des seniors dans les Cases à lire, une application de la
littératie »

14h30 : Stéphanie AUPERE, Responsable du secteur social et santé des CEMEA, « Formation des assistants de vie et des employés familiaux en gérontologie »

15h00 : Leila GRONDIN, Diététicienne et Andry RAKOTONIAINA, Médecin gériatre - SSR Clinique Bethesda, « La formation au risque de dénutrition et
de déshydratation chez la personne âgée »

15h30 : Alexandra MERCIER, Responsable de soins, et David HERBLAY, Psychologue - SSIAD Croix Rouge, « Formation à l’accompagnement des maladies neurodégénératives »

16h00 : Olivier PARTHENAY, Formateur à l’URPS/MK, « La gérontologie dans la formation des masseurs-kinésithérapeutes »

16h30 : « Synthèse et discours de clôture »


COMITE D’ORGANISATION

Co-Présidents
• Michel BRUN
• Mona KANAAN
• Michel LATCHOUMANIN

Coordonnateurs

• Clarisse BOYER, CIRCI
• Yasmine LENORMAND, ORIAPA
• Miguel TECHER, PEBCS

Membres

• Maxime BATTY, CIRCI
• Patricia CHATEAU, CIRCI
• Alexandrine DIJOUX, CIRCI
• Marc GUILHOT, CIRCI
- Jan Dirk HARMS, PEBCS
• Sheela JHOWRY, CIRCI
• Laetitia VALERY, CIRCI

PARTENAIRES

• Conseil Régional

• Conseil Départemental

• Mairie de Saint-Denis

• INSEE

• CGSS

• CHU

• ORSOI

• CAPEB

• Fondation Père Favron

• IRTS

• FIAPA

• ALMA


Séminaire 27/10/2017 "Informer, former et se former en gérontologie"

Séminaire 27/10/2017 "Informer, former et se former en gérontologie"

Attention changement de date !

Mis en avant

Le séminaire d'octobre aura lieu le 27/10/17  (au lieu du 20/10) : "Informer et former en gérontologie" : l’éducation à la santé, la formation des aidants (familiaux et/ou professionnel), des acteurs, des professionnels (IRTS, EMAP, IFSI, ERGO, Psychomoteur, etc.), gérontechnologies, les nouveaux métiers, la silver économie…  Pour s'inscrire... lire la suite...

La planification du séminaire 24/11/17 est inchangée : "Animation, culture, loisirs et sexualité chez la personne âgée " : animation et activités physiques dans et hors institution, les clubs de 3ème âge, challenge des séniors, université du temps libre, littératie … Pour s'inscrire... lire la suite...

 


 

Conférence Prendre soin de la personne âgée - 22/09/2017

Mis en avant

Madame, Monsieur

Notre ambition de faire de 2017 l’année de la personne âgée à La Réunion et dans les sociétés de l’océan Indien a trouvé un écho particulièrement encourageant auprès des responsables et acteurs des institutions et organisations impliquées dans la prévention, l’accompagnement et la prise en charge du phénomène du vieillissement. Ce constat découle de la forte mobilisation enregistrée dès la première réunion sur le thème « gérontologie et sociétés » organisée à l’initiative du Centre Interdisciplinaire de Recherche sur la construction identitaire (CIRCI) le 16 décembre 2016 à la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines campus du Moufia.

L’enthousiasme suscité par le projet devait se mesurer à l’adhésion spontanée de la quasi totalité des personnes présentes et engendrer simultanément la conception d’un programme d’activités et de recherches avec en perspective la mise en œuvre d’un colloque scientifique international qui viendrait couronner les actions entreprises au cours de l’année 2017.

Il convient de signaler que deux organisations se sont d’emblée engagées à s’investir dans le programme placé sous le contrôle scientifique du laboratoire à l’origine du projet.

La première, « Pour être bien chez soi » est un  prestataire de santé à domicile pour la personne âgée vulnérable dont l’expertise sur le terrain se révélait d’une importance capitale pour la suite des opérations.

La seconde, « l’organisation réunionnaise pour l’information et l’accompagnement des personnes âgées (ORIAPA » est l’une des plus anciennes associations mobilisées dans le champ de la gérontologie qui nous garantissait les possibilités d’observations, de recherches et d’expérimentations auprès de ses 120 clubs de 3ème âge.

La forte implication des trois partenaires, dont la complémentarité des missions représentait un atout de poids dans la concrétisation des projets inscrits au programme, a permis non seulement d’entretenir la dynamique créée mais aussi de la renforcer avec notamment l’adhésion d’un certain nombre d’institutions qui n’ont pas manqué dès lors d’exprimer leurs plus vifs intérêts vis-à-vis des actions réalisées.

En témoigne le succès qu’allaient rencontrer nos ateliers thématiques dont le premier consacré à l’habitat de la personne âgée et le second aux pathologies liées au vieillissement ont accueilli des ressortissants des pays de la zone (Comores, Madagascar, Maurice, Seychelles), rassemblé une nombreuse assistance et enregistré les interventions des professionnels spécialistes du sujet traité, des chercheurs, des étudiants … ainsi que des représentants de la population concernée dont les témoignages ont brillamment contribué à une meilleure  compréhension des thèmes abordés (Cf. dépliants joints)

A ce stade de la progression de nos activités en direction du colloque de mars 2018, il convenait d’officialiser l’implication des trois principales structures mobilisées dès le coup d’envoi du projet et de préciser le rôle de chacune dans la suite du programme.

En effet, si le bénévolat et la mobilisation des ressources propres aux trois organisations cités ont permis de franchir le chemin parcouru, le moment est sans doute venu d’élargir le partenariat aux institutions qui souhaiteraient officiellement intégrer le comité chargé de la poursuite des opérations devant nous conduire au colloque de 2018.

Que cette collaboration administrative, scientifique et financière  s’exprime en termes de parrainage, de pilotage ou de simple partenaire, il appartiendra aux représentants concernés de situer leur positionnement sachant que nous en sommes actuellement à une responsabilité scientifique dédiée au CIRCI, un encadrement administratif confié à PEBCS et à la gestion budgétaire des financements du colloque assurée par l’ORIAPA.

Les rencontres à venir devraient faire évoluer ces positionnements en fonction de certaines prérogatives et  les souhaits exprimés par les institutions désireuses d’accompagner le projet.

Il importe en conclusion de rappeler d’une part que l'étude du phénomène de vieillissement chez l'être humain ainsi que de ses conditions de vie, n'est pas spécifique à la médecine et concerne des concepts sociologiques, économiques, épidémiologiques regroupés sous l’appellation générique : gérontologie. Cette science consiste donc essentiellement à effectuer des recherches dans divers domaines pour comprendre quelles sont les causes des différentes modifications que subit l'organisme en prenant de l'âge et quelles en sont ses conséquences sur divers plans :  biologiques, psychologiques, sociaux et économiques.

D’autre part, il convient de garder présent à l’esprit que, la population de l’île devrait dépasser le million d’habitants à l’horizon 2040. La population continuant à vieillir, l’âge moyen des Réunionnais serait de 40 ans contre 32 actuellement. La structure par âge de la population se rapprocherait alors de celle observée actuellement en France métropolitaine.

Jusqu’en 2020, la population des seniors croît fortement : 4 % par an. La croissance de cette population devrait être quatre fois plus rapide que celle de la population totale. L’île compterait alors 106 000 personnes âgées qui représenteraient 12 % de la population.

Les mid-seniors constitueraient toujours le groupe le plus important, avec 64 000 personnes. Avec une croissance identique, la part des grands seniors parmi les plus de 65 ans serait stable jusqu’en 2020, à 39 %. Ils seraient néanmoins deux fois plus nombreux qu’actuellement et cinq fois plus qu’en 1982, grâce à l’avancée en âge de générations nombreuses et aux gains d’espérance de vie. Au nombre de 42 000, les personnes d’au moins 75 ans représenteraient alors 5 % de la population.

Ces données plaident pour la nécessité de poursuivre la réflexion et l’action devant faire émerger, voire conforter, plusieurs constats sur les difficultés rencontrées par les personnes âgées : isolement, méconnaissance des prestations, précarité du logement, difficultés d’accès aux soins… Les travaux en cours ainsi que le colloque de mars 2018 permettront, on ne peut en douter, d’encore mieux cibler la politique d’action sociale par un accompagnement encore plus efficace de la population âgée, à savoir l’accès aux soins, l’accès à l’information et l’amélioration des conditions de vie.

Mona KANAAN - Michel BRUN - Michel LATCHOUMANIN
  

Conférence "Prendre Soin de la Personne Agée" - 22/09/2017

Conférence "Prendre Soin de la Personne Agée" - 22/09/2017

Programme de la journée DU 22/09/2017.

Liens organisateurs :

http://pebcs.fr/departement-recherche-et-innovation/evenements/103-vendredi-22-septembre-2017-seminaire-prendre-soin-de-la-personne-agee.html

http://www.oriapa.re

Personnes âgées : Entre respect des droits et abus

Mis en avant

Avec le soutien de

Par Caroline Assy-Sohun -  6 JUN 2017 16:360

 

Besoin de plus d’autonomie et d’inclusion, faire reculer les discriminations liées à l’âge, faire valoir le respect et les droits… Autant de défis auxquels font face les Senior Citizens de Maurice. La maltraitance envers les personnes âgées existe, bien que certaines instances soient en place pour favoriser leur mieux-être.

Lire la suite Act Together L'Express 5 june


 

Actualités

Mis en avant

Conférence  de presse CIRCI 

Mercredi 14 juin à 10:00 - Conférence  de presse au restaurant Roland Garros à St Denis.

Emission Télé CIRCI

Jeudi 15 juin sur TV KREOL de 17h 30 à 18h.