Nouveauté numérique : revues EDP Sciences accessibles en ligne et frais de publication couverts en open acess

Les collections numériques des BU de La Réunion s'enrichissent de plusieurs dizaines de revues diffusées par EDP Sciences, "éditeur scientifique, technique et médical français appartenant conjointement à la Société Française de Physique, à la Société Chimique de France, à la Société de Mathématiques Appliquées et Industrielles ainsi qu’à la Société Française d’Optique" (source).

L'accord signé par notre université est double : il concerne à la fois l'accès en ligne à 29 revues payantes dans les domaines scientifiques et médicaux et la prise en charge des frais de publication dans 32 revues diffusées gratuitement en open access mais qui requièrent des frais de publication pour les auteurs. Concrètement, cela signifie que les chercheurs de l'Université de La Réunion peuvent désormais publier gratuitement dans ces revues diffusées en open access, sans payer d'APC*. EDP Sciences propose une FAQ spécifique sur son site. N'hésitez pas non plus à solliciter vos bibliothécaires.

Liste des 29 revues payantes désormais accessibles avec vos logins numériques :

  • Annales de Limnologie / International Journal of Limnology (de 1965 à nos jours)
  • Aquatic Living Resources (de 2008 à nos jours)
  • Astronomy & Astrophysics (de 2001 à nos jours)
  • Biologie Aujourd'hui (de 2005 à nos jours)
  • Education thérapeutique du Patient / Therapeutic Patient Education (de 2009 à nos jours)
  • EPL (Europhysics Letters, de 2007 à nos jours)
  • ESAIM-COCV (European Series in Applied and Industrial Mathematics - Control, Optimisation and Calculus of Variations, de 1996 à nos jours)
  • ESAIM-M2AN (European Series in Applied and Industrial Mathematics - Mathematical Modelling and Numerical Analysis, de 1999 à nos jours)
  • ESAIM-PS (European Series in Applied and Industrial Mathematics - Probability and Statistics, de 1997 à nos jours)
  • EPJ The Applied Physics (European Physical Journal, de 1998 à 2017)
  • Europhysics News (de 2000 à nos jours ; revue en open access)
  • Histoire Epistémologie Langage (de 2015 à nos jours)
  • Journal de Physique Archives (à partir de 2017)
  • Matériaux et Techniques (de 2008 à 2017)
  • Mathematical Modelling of Natural Phenomena (de 2006 à nos jours)
  • Mechanics & Industry (de 2004 à nos jours)
  • Médecine Sciences (de 2001 à nos jours)
  • Metallurgical Research & Technology (de 2008 à nos jours)
  • Movement & Sport Sciences / Sciences & motricité (de 2002 à nos jours)
  • Natures Sciences Sociétés (de 1997 à nos jours)
  • L'Orthodontie française (de 2000 à nos jours)
  • Pédagogie médicale (de 2000 à nos jours)
  • Perspectives Psy (de 2004 à nos jours)
  • Psychologie clinique (de 2009 à nos jours)
  • Radioprotection (de 1990 à nos jours)
  • RAIRO - RO (Operations Research, de 1999 à nos jours)
  • RAIRO - ITA (Theoretical Informatics Applications, de 1999 à nos jours)
  • Revue d'Orthopédie dento-faciale (de 2013 à nos jours)
  • Revue française de Géotechnique (à partir de 2016)

Liste des 32 revues accessibles en open access dont les frais de publication sont pris en charge pour nos chercheurs (APC pré-payés) :

  • Annales de Limnologie / International Journal of Limnology
  • Aquatic Living Resources
  • Astronomy & Astrophysics
  • EPJ Applied Metamaterials
  • EPJ Applied Physics
  • EPJ Nonlinear Biomedical Physics
  • EPJ Nuclear Sciences & Technologies
  • EPJ Photovoltaics
  • EPN Europhysics News
  • ESAIM-COCV
  • ESAIM-M2AN
  • ESAIM-PS
  • International Journal for Simulation and Multidisciplinary Design Optimization
  • International Journal of Metrology and Quality Engineering
  • Journal of Space Weather and Space Climate
  • Manufacturing Review
  • Mathematical Modelling of Natural Phenomena
  • Mechanics & Industry
  • Médecine Sciences
  • Metallurgical Research
  • Parasite
  • Photoniques
  • RAIRO ITA
  • RAIRO RO
  • Regenerative Medecine Research
  • Renewable Energy and Environmental Sustainability
  • Sicot-J
  • Surgery and Medical Technologies
  • Sustainable Buildings

Licencesnationales.fr / Istex / IDEX

En complément à cet accord, et grâce à la nouvelle signature d'une licence nationale ISTEX, nous profitons depuis fin 2017 des archives de 90 revues éditées par EDP Sciences. L'accès en ligne concerne les articles publiés généralement depuis les origines des revues jusqu'aux numéros parus en 2012. Les prestigieux titres Journal de Physique et Le Radium sont inclus. Connectez-vous avec vos logins numériques habituels, comme pour les autres abonnements de l'Université de La Réunion :

Plus d'info sur les pratiques éditoriales : rubrique "publier"
Plus d'info sur les abonnements numériques de l'université de La Réunion : page Bases en ligne du site web des BU
Contacts : docelec[at]listes.univ-reunion.fr | archive-ouverte[at]univ-reunion.fr

 

BU Numérique : un résumé de l'année 2017 concernant la documentation numérique pour chercheurs et étudiants

Avant d'entamer le concert des nouveautés 2018 concernant les bibliothèques...

Et si l'on faisait le point sur tout ce qui s'est passé en 2017 concernant la documentation numérique utile aux chercheurs et aux étudiants ?

La BU Numérique vous propose ce résumé de l'année 2017 (PDF en ligne).

Vous y retrouverez la liste des actualités 2017 marquantes en matière de revues en ligne et de livres numériques. Nouvelles ressources, nouveaux modes de publication scientifique, projets des BU pour faciliter les usages de la documentation électronique, etc.  Accès: http://bu.univ-reunion.fr/fileadmin/Fichiers/bu/Documents_officiels_SCD/DOCELEC_Resume2017_UnivReunion.pdf

Pour rappel, toutes les ressources citées sont accessibles à distance avec vos logins numériques habituels. Les liens sont cliquables :-)1424

Bilan du programme national ISTEX, une initiative d’excellence en IST

Licencesnationales.fr / Istex / IDEX

ISTEX est une initiative d’excellence (-EX) dans le domaine de l'information scientifique et technique (IST-). Autrement dit, dans le domaine de la documentation des chercheurs (publications, corpus, données) et des usages que l'on peut en tirer (rédiger, citer, publier, veiller...).

Pour rappel, ce dispositif entrait dans les « Initiatives d’avenir » lancées par le ministère ESR, à hauteur de 60 millions d'euros répartis initialement sur 3 ans. Il avait deux vocations : l’acquisition nationale de ressources documentaires accessibles en ligne et la création d’une plateforme numérique de valorisation. Avec pour ambition :

Construire le socle de la bibliothèque scientifique numérique nationale.

A présent que le programme est arrivé à son terme, quel bilan peut-on en tirer ? Quelques mots sur l'aboutissement des deux volets.

L’acquisition de grands corpus documentaires scientifiques numériques a concerné principalement des collections rétrospectives de revues et de livres électroniques des grands acteurs de l’édition académique. Il s'agit au final de plus de 18,5 millions de documents issus d'une vingtaine d'éditeurs. Nous retrouvons ainsi : Brill, Brepols, BMJ, Cambridge, Garnier, De Gruyter, Duke, EDP Sciences, Elsevier, Emerald, Gale, GSL, IOP, Lavoisier, Nature, New Pauly, Numérique Premium, Oxford, Proquest, La Haye, RSC, Royal Society of London, Sage, Springer, Wiley, Taylor & Francis. Les publications concernées remontent souvent à la création de la revue jusqu’aux parutions des années 2000 (parfois 2010 ou 2012). On parle ainsi d’ « archives » par opposition aux abonnements courants des établissements qui donnent accès aux dernières parutions des revues ou livres numériques. Ces collections nationales ISTEX complètent donc l’offre locale de chaque institution. Les accès sont pérennes et fonctionnent depuis les établissements comme en dehors (logins institutionnels).

Chantiers d'usages ISTEX
Exemples d'utilisations du méta-corpusBig oil, de jumpinjimmyjava, licence CC-BY-2.0
Accès aux ressources
Liste complète des ressources ISTEX 
La plateforme ISTEX, elle, propose l’intégralité des ressources ISTEX, qui ont été retravaillées pour une forme numérique enrichie [1] : indexation et sémantisation du texte intégral et du contexte de publication (extraction des citations et des liens entre publications, repérage des entités nommées comme les personnes, les lieux, les nomenclatures, les projets financés ou les dates cités dans les textes, etc.), tout cela afin de permettre des usages avancés. En effet, plus qu’une plateforme d’archivage et d’accès qui viendrait s’ajouter aux plateformes des éditeurs, la plateforme ISTEX est conçue pour proposer des services d’usages avancés qui exploitent tout ou partie du méta-corpus ISTEX. On peut penser par exemple à la fouille automatique de texte ou à l’extraction de connaissance à partir de texte (text and data mining ou TDM, traitement automatique du langage ou TAL).

Concrètement, vous pouvez tester le corpus ISTEX sous plusieurs formes :

Gros plan sur des utilisations possibles d'ISTEX. Encore en phase expérimentale, voici quelques exemples d’exploitation du méta-corpus ISTEX par des établissements testeurs. Les diaporamas sont disponibles pour chaque fiche projet : cliquez sur son nom pour y accéder.

ReITEX : « Ce projet a pour objectif d’utiliser l’important volume des données ISTEX pour valider des méthodes d’extraction d’informations et de connaissances à partir du plein texte dans le cadre de travaux de traitement automatique des langues »

NEOTEX : L’objectif du projet est d’accompagner un chercheur « néophyte » dans  une recherche documentaire exploratoire : le néophyte ne connait pas encore les termes scientifiques clés du domaine, les auteurs spécialistes ou les articles de référence. Le projet propose de déterminer les « bons documents » les plus pertinents pour débuter, puis ceux pour approfondir ses connaissances dans une direction spécifique.

Chantier  thématique sur les Terres Rares : étudier la possibilité d’enrichir la bibliographie des chercheurs autour du thème des Terres rares par l’identification des publications sur ce domaine et leur cartographie informationnelle.

3ST : construire un outil de lecture assistée par ordinateur via le surlignage sémantique des textes scientifiques.

Alpage : rendre exploitable l’information contenue dans la littérature scientifique et technique (fouille de textes scientifiques et annotation sémantique)

Projet Biosystémique : recherche automatisée de résultats expérimentaux dans les publications scientifiques concernant la biologie systémique afin de détecter les voies de signalisation des récepteurs couplés aux protéines G et d’en établir le réseau (relations attendues, nouvelles relations…).

TERRE-ISTEX : projet interdisciplinaire qui « a pour objectif d’identifier l’évolution des fronts de recherche en relation avec les territoires d’études, les croisements disciplinaires ainsi que les modalités concrètes de recherche ». 3 volets : 1) identifier les périodes et les lieux qui ont fait l’objet d’études empiriques et dont rendent compte les publications issues des corpus analysés, 2) identifier les approches (méthodes et concepts) mobilisées pour la réalisation de ces études 3) développer un démonstrateur Web de recherche d’information géographique (RIG).

FULLLAB : comparer la quantité d’informations livrée par l’abstract avec celle du texte intégral de l’article qu’il résume et mesurer le « taux de générosité » de l’abstract suivant le contexte de publication. L’enjeu est notamment une meilleure connaissance de la littérature scientifique (clés pour la rédaction efficace d’un abstract voire génération automatique, meilleure stratégie économique dans le choix des abonnements…).

Listes des ressources ISTEX avec accès UnivRéunion :
pour en profiter en toute mobilité, utilisez vos logins UnivRéunion

 

Brepols Publishers – revues 45 titres des origines, le fascicule le plus ancien datant de 1882, à 2012, publiés par Brepols Publishers, maison d’édition belge créée en 1796 et spécialisée en histoire ancienne et médiévale, littérature, linguistique, pensée et théologie médiévales. Accès UnivRéunion
Brepols Publishers – ebooks 849 titres, dont les Miscellanea, publiés par Brepols Publishers, maison d’édition belge créée en 1796 et spécialisée en histoire ancienne et médiévale, littérature, linguistique, pensée et théologie médiévales. Accès UnivRéunion
Brill – revues 220 titres de revues scientifiques publiées par Brill depuis les origines jusqu’à 2012, consacrées principalement aux humanités, aux sciences sociales, au droit international et aux droits de l’homme et à la biologie. Accès UnivRéunion
British Medical Journal – revues 64 titres de revues médicales publiées par le BMJ, branche édition de l’association des médecins britanniques (BMA) depuis les origines jusqu’à 2013. Accès UnivRéunion
Cambridge University Press – revues 312 titres de revues publiées par le CUP, traitant de toutes les disciplines scientifiques, bien qu’à forte dominante SHS, depuis les origines jusqu’à 2010 (voire 2014 pour certains titres). Accès UnivRéunion
Classiques Garnier Numérique Grand Corpus des dictionnaires (24 dictionnaires qui couvrent l’évolution de la langue française sur douze siècles)Grand Corpus des grammaires françaises, des remarques et des traités sur la langue (comprend les grammaires françaises de la Renaissance, les grammaires françaises du 17e siècle et les remarques sur la langue française). Accès UnivRéunion
De Gruyter – revues 474 titres de revues scientifiques publiées par De Gruyter depuis les origines jusqu’à 2012. Accès UnivRéunion
De Gruyter – ebooks 223 titres de livres numériques en langue française, publiés entre 1965 et 2017 dans sept disciplines des sciences humaines : art et architecture, études classiques, histoire, linguistique, littérature, philosophie, théologie et religion. Accès UnivRéunion
Duke University Press – Duke Mathematical Journal 161 volumes des origines (1935) jusqu’à 2012. Accès UnivRéunion
EDP Sciences - revues 90 titres de revue, souvent depuis leur premier numéro et jusqu’en 2012, dans les domaines allant des mathématiques aux sciences du vivant en passant par la physique et la biologie. Inclus : les prestigieux titres Journal de Physique et Le Radium. Accès UnivRéunion
Elsevier – revues Plus de 2200 titres de revues scientifiques publiées par Elsevier depuis les origines jusqu’à 2001. Accès UnivRéunion
Emerald – revues 362 revues publiées par Emerald, principalement en commerce, gestion et économie, de 1898 à 2010 inclus. Accès UnivRéunion
Gale Cengage Learning – ECCO Plus de 180 000 titres (200 000 volumes) imprimés entre 1701 et 1800 en Grande-Bretagne et dans les colonies britanniques. Accès UnivRéunion
Geological Society Publishing 305 volumes publiés entre 1964 et 2008, issus des Special Publications de la Lyell Collection. Accès UnivRéunion
Institute of Physics Publishing – revues 107 titres de revues scientifiques publiées par l’Institute of Physics depuis les origines jusqu’à 2012. Accès UnivRéunion
Lavoisier - revues 32 titres de revues, parfois depuis le premier numéro et jusqu’en 2013 inclus. dont des revues majeures en médecine, notamment Douleur et Analgésie ; Côlon & rectum ; Obésité ou encore Oncologie. Accès UnivRéunion : à venir via plateforme ISTEX
Nature – revues Nature, la revue scientifique généraliste de référence, des origines (1869) jusqu’en 2012 « Nature branded journals » des origines jusqu’en 2012. Accès UnivRéunion
New Pauly Online Encyclopédie de référence en sciences de l’Antiquité, dans sa version anglaise et allemande. Accès UnivRéunion
Numérique Premium 2 bouquets, « Littérature française et francophone » et « Révolution française et Premier Empire », composés de 268 ouvrages publiés entre 1962 et 2015. Accès UnivRéunion
Oxford University Press – revues 264 titres de revues scientifiques publiées par les presses universitaires de la prestigieuse Oxford University depuis les origines jusqu’à 2010. Accès UnivRéunion
ProQuest – Early English Books Online Version numérisée de l’intégralité des ouvrages imprimés entre 1473 et 1700 en Angleterre, en Irlande, en Ecosse, au Pays de Galles et dans les colonies britanniques d’Amérique du Nord, ainsi que les ouvrages en langue anglaise imprimés ailleurs. Accès UnivRéunion
Recueils des cours de l’Académie de La Haye 338 volumes de cours dispensés à l’Académie de droit international de La Haye, des origines (1923) jusqu’en 2012, formant une collection encyclopédique sur le droit international15 titres de colloques (1969-2008)8 titres du Centre for Studies and Research in International Law and International Relations (2000-2008)7 titres de The Law Books of the Academy (1988-2010). Accès UnivRéunion
Royal Society of Chemistry – revues 118 titres de revues scientifiques publiées par la Royal Society of Chemistry depuis les origines jusqu’à 2010. Accès UnivRéunion
Royal Society of Chemistry – ebooks 1200 livres publiés par la Royal Society of Chemistry entre 1968 et 2014. Accès UnivRéunion
Royal Society of London - revues 9 titres publiés par la Royal Society, depuis les origines jusqu’à 2014 inclus : Proceedings A et B, Philosophical Transactions A et B, Notes and Records, Biographical Memoirs, Interface et Interface focus, ainsi que Biology Letters. Accès UnivRéunion
Sage – revues 748 titres de revues scientifiques publiées par Sage depuis les origines jusqu’à 2009. Accès UnivRéunion
Springer – ebooks Plus de 7500 titres de livres électroniques publiés jusqu’en 2004 et issus de 16 séries d’ebooks. Accès UnivRéunion
Springer – revues Plus de 1000 titres de revues scientifiques publiées par Springer depuis les origines jusqu’à 1996. Accès UnivRéunion
Springer Nature – ebooks 33 000 titres, des origines à 2013 inclus, comprenant l’ensemble de la production de chaque année éditoriale, issus de 4 collections en mathématiques et statistiques, physique et astronomie, chimie et science des matériaux, sciences de l’ingénieur.
600 titres publiés en 2013 et issus des LNCS – Lecture Notes in Computer Science. Accès UnivRéunion
Wiley – revues Près de 2200 titres de revues scientifiques publiées par Wiley depuis les origines jusqu’à 2011. Accès UnivRéunion
Taylor & Francis – ebooks 1494 livres en sciences politiques et relations internationales publiés par Taylor & Francis entre 1977 et 2012. Accès UnivRéunion

Images : Big oil, de jumpinjimmyjava (licence CC-BY) et OpenSourceWay (licence CC-BY-SA)

Notes

  • [1] Pour avoir une idée des traitements et enrichissements d'un document via ISTEX : "L'histoire d'un document dans la plate-forme ISTEX", diaporama présenté aux Journées ABES 2017, par Valérie Mahut, Claude Niederlander, Nicolas Thouvenin (INIST-CNRS)
  • Article mis à jour le 24/01/2018 avec les 4 dernières licences nationales ISTEX.

Semaine du Libre Accès 2017 #2 Actualité des modes de publication scientifique : les preprints

Depuis plusieurs mois, le paysage informationnel scientifique connait un fort développement des plateformes web de preprints. En chimie et sciences de la vie, six archives d'articles librement accessibles en ligne ont ainsi ouvert dans les derniers mois :

 

 

Le mot Preprint, ou pré-publication désigne un article qui n'a pas encore été publié dans une revue mais dont les résultats deviennent publics via un entrepôt en ligne (repository ou encore archive). Ces plateformes web librement accessibles assurent à la fois stockage et diffusion en ligne des articles, comme arXiv.org l'une des premières grandes "archives" ouvertes à la reconnaissance internationale.

Pour faire le point sur les preprints :  Ce court billet de l’excellent blog Redaction Médicale et Scientifique fait le point sur ce mouvement actuel : http://www.h2mw.eu/redactionmedicale/2017/08/les-archives-ouvertes-de-preprints-se-d%C3%A9veloppent-rapidement.html

Quelques éclairages supplémentaires pour aller plus loin :

Le contexte. Cette appétence des chercheurs pour les preprints, qu'ils en soient les lecteurs ou les auteurs, participe du profond renouvellement en cours des pratiques de publication -- et plus largement d'éditorialisation de la science.

  • L'éditeur de revues n'est plus au centre du système.
  • On peut publier sans revue (archives de preprints, meta-revues, ou encore les réseaux sociaux académiques comme ResearchGate avec de nombreuses incertitudes).
  • On peut s'évaluer autrement : la relecture par les pairs peut par exemple se faire après la publication (post-peer-review), de façon ouverte voire anonyme ou pas.
  • On peut même presque tout lire sur des plateformes pirates (cf. notre billet sur SciHub).

Des plateformes numériques dédiées aux preprints : pour faciliter la création d’entrepôts de preprint, de nouvelles offres techniques se mettent en place. Exemple : un nouveau service en ligne, l’OSF Preprint propose de créer des archives de preprints librement accessibles en ligne, utilisant l’Open Science Framework (gratuit et open-source). On peut également retrouver les différentes archives thématiques sur le site web d’OSF Preprint : en plus des nouvelles citées plus haut, AgriXiv (agriculture), BITSS (méthodologie de la recherche), engrXiv (ingénierie),  LawArXiv (droit),  PsyArXiv  (psychologie), SocArXiv  (sciences sociales), Thesis Commons (theses and dissertations), et  OSF Preprints (toutes disciplines).

Les acteurs des preprints : là encore, nous retrouvons à la fois les acteurs du libre accès, comme le Center for Open Science, et les éditeurs traditionnels, comme Elsevier ou l’ACS.

  • On voit ainsi Elsevier conforter sa présence dans le monde des prépublications avec la création successive de BioRN (juin 2017) et chemRN (août 2017), après son rachat du célèbre réseau de recherche en sciences sociales SSRN (2016) et, tout récemment, le rachat de Bepress (août 2017).
  • Des rachats qui n'ont pas fini de susciter polémique et mécontentements auprès des chercheurs inquiets de la perte d'indépendance de leurs outils de diffusion. En témoigne le lancement ces derniers jours de l'Opération beprexit (pour "bepress exit") : l'université de Penn s'organise pour quitter l'écosystème web des grands éditeurs et se tourner vers des plateformes ouvertes et librement modifiables (open source). Tous les détails sur l'opération beprexit ici

Preprint et rigueur scientifique ? Question fréquente même si le problème ne concerne pas que les preprints, ni plus largement les publications en open access : les articles relus, validés et publiés dans de grandes revues d’éditeurs scientifiques font aussi régulièrement l’objet de critiques voire de dé-publication (on parle de retraction : cf. blog Retraction Watch).

  • Attention, comme pour les revues, il existe des archives de preprints « prédatrices », de mauvaise qualité scientifique : ChemArxiv qui joue sur la ressemblance avec la toute nouvelle ChemRxiv d’ACS en cours de lancement (source ACS)

Droits et éditeurs : Liens entre preprint et la publication chez un éditeur : Pour une liste de maisons d'éditions et de revues utilisant des preprints.

Ajout du 27/10/2017
Vers une reconnaissance des preprints dans les carrières ? "Un collectif français d'institutions déclare que les preprints peuvent être pris en compte dans les CV !" (source : l'excellent blog Rédaction médicale)

Logos des institutions reconnaissant les preprints (même source)

Pour conclure en image, voici quelques logos de plateformes ("archives") de preprints :

Cairn.info : plus de 460 revues en lettres et sciences humaines

Elargissement de notre abonnement numérique à Cairn

La plateforme Cairn.info spécialisée en LSH vous donne accès à plus de 460 titres de revues en ligne, avec de nouveaux titres ajoutés régulièrement.

Cette année nous avons une trentaine de revues supplémentaires dans notre abonnement, dont Esprit, Hermès, Po&sie, les Temps Modernes, etc.

Retrouvez ici la liste complète des revues Cairn, avec la possibilité de faire une sélection par discipline ou éditeur.

Accès : Connectez-vous avec vos logins numériques habituels, comme pour les autres abonnements de l'Université de La Réunion : revues Cairn (UnivRéunion)

Toujours en LSH, n'oubliez pas OpenEdition Journals (Revues.org) regroupe plus de 400 revues, dont les ¾ en accès libres total et les autres avec une partie en accès libre et une barrière mobile pour les numéros les plus récents. Il est à noter que 43 titres avec barrière mobile nous sont entièrement accessibles via Cairn et notre abonnement. On peut remarquer aussi que pour certaines revues, les numéros les plus anciens ont été numérisés avec le projet Persée. Seize titres se retrouvent sur les trois plateformes : Cairn / OpenEdition (Revues.org) / Persée

>> Retrouvez l'intégralité des ressources numériques disponibles sur la page Bases en ligne du site web des BU.

Publications scientifiques en ligne : bataille autour de Sci-Hub

Le point de rentrée sur une plateforme qui bouscule les pratiques éditoriales de la recherche.

Sci-Hub est un site web qui regroupe des millions d'articles scientifiques issues de la recherche. Toutes ces publications y figurent illégalement, sans l'accord des éditeurs qui commercialisent les revues. C'est pourquoi on parle de "PirateBay des chercheurs" ou encore de "black open access", ceci par opposition aux vraies publications en "open access", ces publications légalement et librement accessibles en ligne qui se développent depuis des années pour améliorer l'accès de tous aux résultats de la recherche.
Voilà pour la terminologie qui situe bien Sci-Hub, créé en 2011, au coeur des plateformes scientifiques.

Sci-Hub est désormais le site le plus utilisé dans le monde pour l'accès aux publications scientifiques. Comment on en est-on arrivé là ? piratage, coûts toujours croissants des abonnements numériques aux revues, difficultés financières des universités, inégalités mondiales, praticité d'une plateforme unique même erratique...? Un article retrace les grandes étapes : https://scholarlykitchen.sspnet.org/2017/09/05/sci-hub-moves-center-ecosystem/

Ce que contient Sci-Hub : 68,9% de toute la recherche académique. 85,2% des articles publiés dans des revues payantes. Beaucoup d'articles très récents. Source :

source : extrait de Sci-Hub Stats Browser (09/2017)

Qui l'utilise ? une étude de 2016 l'annonce clairement : "tout le monde", dans les pays riches comme dans les pays pauvres, et y compris dans des institutions payant déjà de nombreux abonnements aux revues scientifiques en ligne : http://www.sciencemag.org/news/2016/04/whos-downloading-pirated-papers-everyone

Sci-Hub activity on 5 February 2016 - (source : cliquer sur le lien)

Des poursuites judiciaires en cours. Après Elsevier, c'est ACS qui en réclame la fermeture : https://www.insidehighered.com/quicktakes/2017/09/06/american-chemical-society-moves-block-access-sci-hub

Un site web régulièrement inaccessible. Le site change souvent d'adresse. Il peut aussi être complètement bloqué comme en septembre 2017 en Russie (blocage volontaire par sa fondatrice, en réponse à des intimidations et des critiques).

Le piratage massif signe-t-il la fin du modèle économique des abonnements payants? Y concourt déjà depuis de nombreuses années, légalement, le développement des publications en open access, dont la vogue actuelle des plateformes ouvertes de preprints est une extension (billet à venir). Si les géants de l'édition scientifique multiplient les attaques, et pas seulement contre Sci-Hub (Research Gate, Academia), ils sont aussi en train de diversifier leurs modèles économiques et leurs activités, et là aussi depuis plusieurs années : frais de publication en gold open access, rachat de plateformes de preprints (SSRN et bepress pour Elsevier), investissement dans les systèmes d'évaluation et de pilotage de la recherche.

A suivre donc !

>>> Plus d'articles sur l'édition scientifique ? suivez nos liens thématiques ci-bas

Note sur les couleurs de l'open access
- "green open access" : les auteurs ont fait légalement le choix d'une publication en ligne dans une archive ouverte (comme HAL-Réunion) ou dans des plateformes de preprints
- "gold open access", ou encore modèle "auteur payeur"  : les auteurs ou leur institution paient pour publier dans une revue avec la modalité d'une diffusion gratuite à tous de leur article
- "black (ou dark) open access" : accès pirates, il ne s'agit pas d'open access.

 

Nouveauté numérique : Duke Mathematical Journal, disponible via Project Euclid

 

Grâce à la nouvelle signature d'une licence nationale ISTEX, nous profitons depuis juillet 2017 des archives du Duke Mathematical Journal, prestigieuse revue de mathématiques des Duke University Press. L'accès en ligne concerne l'intégralité des articles publiés depuis les origines de la revue en 1935 jusqu'aux numéros parus en 2012.  Connectez-vous avec vos logins numériques habituels, comme pour les autres abonnements de l'Université de La Réunion :

La revue est indexée dans les grandes bases bibliographiques de référence comme MathSciNet (abonnement Univ.Réunion), zbMATH, WoS, Scopus, etc.

A noter que l'accès se fait via la plateforme Project Euclid, plateforme qui fut conçue pour aider les petits éditeurs académiques en sciences mathématiques et statistiques à opérer leur transition numérique sur le web. Project Euclid diffuse ainsi en ligne diverses revues ainsi que des livres numériques. Certains titres sont librement accessibles :

Pour s'y retrouver, la règle d'or est de repérer les icônes d'accès :

Les titres entièrement en libre accès sont donc en vert tandis que le Duke Mathematical Journal apparaîtra en orange, puisque les derniers numéros ne sont pas couverts par la licence nationale. D'autres publications sont également partiellement accessibles.

Plus d'info sur les abonnements numériques de l'université de La Réunion ? consultez la page Bases en ligne du site web des BU.

La revue du praticien

Les bibliothèques de l'Université de La Réunion propose divers abonnements en ligne à des revues spécialisées. En Santé, c'est le cas par exemple du duo La Revue du Praticien (édition générale) et La Revue du Praticien  - Médecine générale. Retrouvez-les via la plateforme web DocDocPro de GM Santé : vous pouvez y rechercher des articles parus dans l'ensemble des numéros depuis 2001.

DocdocPro, de GM Santé, pour rechercher des articles dans La Revue du Praticien

Présentations de l'éditeur (source : http://www.larevuedupraticien.fr/)

"La Revue du praticien : une information de référence. Accédez aux Monographies, qui traitent des grandes pathologies, les dossiers médicaux ou sociétaux, les références universitaires ou les items, ainsi qu’à tous les autres contenus de La Revue du Praticien. Articles publiés dans la revue depuis 2001."
Mise en ligne : le 20 de chaque mois.
Egalement en version imprimée à la BU Santé

Exmples de numéros 2017 (source : http://www.larevuedupraticien.fr/)

"La Revue du praticien Médecine générale : la médecine pratique. Accédez aux fiches pratiques, focus, articles de FMC, entretiens ainsi qu’à tous les autres contenus de La Revue du Praticien - Médecine Générale. Articles publiés dans la revue depuis 2001."
Mise en ligne : le 15 et 30 de chaque mois (sauf juillet-août).
Egalement en version imprimée à la BU Santé

Exemple de numéros parus en 2017 (source : http://www.larevuedupraticien.fr/)

Autres titres de presse médicale généraliste en français :

Retrouvez l'intégralité des ressources numériques disponibles sur la page Bases en ligne du site web des BU.

Nouveauté numérique : Duke Mathematical Journal, disponible via Project Euclid

 

Grâce à la nouvelle signature d'une licence nationale ISTEX, nous profitons depuis juillet 2017 des archives du Duke Mathematical Journal, prestigieuse revue de mathématiques des Duke University Press. L'accès en ligne concerne l'intégralité des articles publiés depuis les origines de la revue en 1935 jusqu'aux numéros parus en 2012.  Connectez-vous avec vos logins numériques habituels, comme pour les autres abonnements de l'Université de La Réunion :

La revue est indexée dans les grandes bases bibliographiques de référence comme MathSciNet (abonnement Univ.Réunion), zbMATH, WoS, Scopus, etc.

A noter que l'accès se fait via la plateforme Project Euclid, plateforme qui fut conçue pour aider les petits éditeurs académiques en sciences mathématiques et statistiques à opérer leur transition numérique sur le web. Project Euclid diffuse ainsi en ligne diverses revues ainsi que des livres numériques. Certains titres sont librement accessibles :

Pour s'y retrouver, la règle d'or est de repérer les icônes d'accès :

Les titres entièrement en libre accès sont donc en vert tandis que le Duke Mathematical Journal apparaîtra en orange, puisque les derniers numéros ne sont pas couverts par la licence nationale. D'autres publications sont également partiellement accessibles.

Plus d'info sur les abonnements numériques de l'université de La Réunion ? consultez la page Bases en ligne du site web des BU.

TEST : + de 2400 revues de JSTOR

TEST : accès à JSTOR complet jusqu'au 6 juin 2017. Le test porte sur + de 2400 titres de revues.

Qu'est-ce que JSTOR ?
JSTOR propose l'accès en ligne à des bouquets de revues académiques numérisées dans toutes les disciplines scientifiques et universitaires. JSTOR complète souvent les autres abonnements comme Elsevier, Wiley, Springer, par l'accès aux années antérieures (archives - souvent depuis le 1er N° des revues).

Accès direct=>http://elgebar.univ-reunion.fr/login?url=http://www.jstor.org