Le fonds Jean Albany

Jean Albany (1917-1984) était un poète et peintre réunionnais. On lui doit l'invention de la notion de "créolie". Après de brillantes études en France métropolitaine à partir de 1937 (Docteur en droit, puis médecine et chirurgie dentaire) et une mobilisation en 1942, il reviendra sur son île de La Réunion natale, où il s'ennuiera. L'homme lettré aime Paris et son bouillonnement artistique. Il rejoindra La Réunion pour de courts séjours de vacances, au cours desquels naîtront des collaborations qui le tireront d'un certain anonymat (avec l'association des écrivains réunionnais - l'ADER, le poète Pierrot Vidot, le musicien et compositeur Alain Péters).

De gauche à droite : Pierrot Vidot, Jean-Michel Salmacis, René Lacaille, Jean Albany et Alain Péters. © Collection Village Titan, fonds Takamba

Alors qu'il pratique la chirurgie dentaire rue Lepic à Paris, il écrit des recueils de poèmes d'abord en français, puis à partir des années 1970, sentant l'urgence de revenir à la langue maternelle créole, en créole réunionnais (avec notamment Bleu Mascarin en 1969, qui inaugure cette transition vers l'écriture en créole).

Il recrée tout l'imaginaire poétique exotique et manifeste ainsi son attachement à la créolie dans cet exil choisi, depuis son appartement de la rue du Dragon, en plein quartier Saint-Germain-de-Près. Ses œuvres poétiques sont en très grande partie publiées à compte d'auteur, dans cette même rue. Cette œuvre, encore confidentielle mais qui gagne à être davantage connue et étudiée, nourrira certainement une histoire littéraire et culturelle de la Réunion à la fin du XXe siècle.

Droits réservés - ayants-droit de l'auteur Jean Albany

En 1993, à la veille du 10e anniversaire de sa mort, ses documents privés ainsi que sa bibliothèque personnelle sont "rapatriés" à La Réunion. Alors que l'Artothèque de Saint-Denis lui consacre une exposition du 15 décembre 1994 au 15 février 1995, ce fonds est déposé à la salle « Océan Indien » de la bibliothèque universitaire, qui est chargée de le conserver et de le communiquer au public qui souhaite le consulter.

Classé, inventorié pendant plus de deux années par Jacqueline Ricquebourg et Sylvie Albany, le fonds propose un ensemble de boîtes organisées de manière structurée.

A noter que la consultation doit faire l'objet d'une autorisation écrite auprès des ayants-droit. Certaines archives de publications à titre posthumes n'ont pas été retenues.

Le professeur Serge Meitinger a publié en 2016 une analyse génétique textuelle de deux poèmes de Jean Albany, précédée d'un inventaire du fonds. Une description normalisée du fonds est également disponible sur Calames, le catalogue en ligne des archives et des manuscrits de l'enseignement supérieur.

Chaque ouvrage a fait l'objet d'un dossier structuré spécifique, toujours composé de six parties :

  1. Manuscrits et tapuscrits
  2. Maquette
  3. Presse
  4. Edition et distribution
  5. Correspondance au sujet de l'ouvrage
  6. Divers

Voici les recueils documentés dans cette archive littéraire :

  • Zamal (1951, 1980),
  • Miel vert (1963, 1966),
  • Bleu Mascarin (1969),
  • Bal Indigo (1976),
  • Aux belles créoles (1977),
  • Fare Fare (1978),
  • Percale (1979),
  • Indiennes (1981),
  • Amour Oiseau Fou (posthume, 1985)
  • Outremer (1966),
  • Archipels (1967),
  • Vavangue (1972)
  • P’tit glossaire : le piment des mots créoles (1974)

L'explorateur d'un nouveau genre : Alfred Grandidier et Madagascar

Le nom d'Alfred Grandidier est à jamais lié à la Grande Île. C'est pourtant une crise de paludisme contractée en Inde, son grand projet d'exploration, qui le contraint à changer ses plans. Il part se reposer à La Réunion mais sera rapidement attiré par Madagascar, vaste territoire encore peu traversé par les Occidentaux dans ces années 1860.

Jehanne-Emmanuelle Monnier nous livre dans "Profession explorateur : Alfred Grandidier 1836-1921" (dispo à la BU Droit-Lettres-Océan Indien) le parcours de cet explorateur d'un nouveau genre. Financièrement à l'aise grâce à l'héritage de son père, Alfred Grandidier a pu se consacrer jeune à l'exploration même s'il n'était pas prédestiné à cette voie. Il part découvrir les Amériques à 21 ans et les Indes britanniques à 24 ans.

Alfred Grandidier (1836-1921). Source : Wikimedia Commons

Naturaliste de formation, il est à la recherche d'un terrain d'exploration qui lui permettra d'inscrire son nom au panthéon des explorateurs. Ce sera Madagascar.
Il y séjournera quatre ans (1865-1967 ; 1868-1870) sillonnant l'île de long en large et récoltant "suffisamment de matériel pour alimenter un demi-siècle d'analyses". Grandidier est unanimement reconnu par ses pairs pour la précision de ses relevés, la richesse de ses prélèvements et la rigueur de son travail. Sa cartographie de l'Île Rouge a longtemps fait référence si bien que ses cartes et son expertise furent exploitées par l'armée françaises pour conquérir et coloniser le territoire.

Carte de Madagascar dressée par A. Grandidier, en 1872, revue en 1884 (source : Gallica)

Car J.-E. Monnier montre comment les travaux de Grandidier ont, bien sûr, servi des desseins scientifiques mais aussi, par la force de l'époque des objectifs de colonisation. Ses connaissances ethnographiques ont ainsi permis à l'armée de mieux appréhender les relations interethniques sur la Grande Île et mieux contrôler la population.

Ce n'est qu'à son retour en France que Grandidier est consacré expert international de Madagascar, publiant sans relâche jusqu'à sa mort, se tenant informé grâce à son vaste réseau d'amis et d'obligés de tout ce qui s'y déroulait aussi bien sur le plan scientifique que politique et manœuvrant dans les sphères académiques pour perpétuer sa position de prestige.

Un livre réunionnais reçoit le prix du livre scientifique 2017 à Ouessant

L'ouvrage "Les coléoptères de l'île de La Réunion" a été primé lors du 19eme salon international du livre insulaire de l'île d'Ouessant, qui s'est déroulé en août 2017.

Publié en 2016 par les Editions Orphie sous la direction d'Yves Gomy, Rémy Lemagnen et Jacques Poussereau, cet ouvrage présente un panorama complet des coléoptères endémiques et exotiques de La Réunion.

Vous pourrez le consulter et l'emprunter à l'Espace Océan Indien de la BU Droit-Lettres (IOI REU 595 GOM)

Retrouvez nos précédents billets sur les collections naturalistes des BU de La Réunion ici.

2 avril 2007 : L'éruption du siècle du Piton de la Fournaise

Eruption Piton de la Fournaise avril 2007-3 by
Thierry Cailleux sous licence CC BY-NC-ND 2.0

Le 2 avril 2007 commence une éruption d'une intensité qui n'avait jamais été observée depuis que La Réunion est habitée. Les coulées de lave atteignent l'océan, 650m plus bas, en moins de 12 heures. Elles sortent de terre à des vitesses atteignant les 100 m3 par seconde. Les projections atteignent des hauteurs de plus de 100m. A la fin de l'éruption, le 1er mai 2007, le volume des laves sorties est estimé à 120 millions de mètres cubes. Le cratère Dolomieu, rempli par une éruption de 2006 longue de 4 mois, s'effondre de 350m, ce qui représente une perte de 150 millions de m3.

Entre autres conséquences, l'éruption a donné naissance à la plus jeune plage de l'île, celle du Tremblet. Mais la plus intéressante suite de l'éruption est la découverte de nouvelles espèces de poissons. Des scientifiques ont découverts des cadavres de poissons flottant au large de la coulée de lave immergée. Ils ont recueilli plus de 400 spécimens. Ces poissons ont été identifiés comme étant des espèces vivant en profondeur, c'est-à-dire entre 100m et 1000m de profondeur. 81 espèces réparties dans 42 familles ont été répertoriées. 47 de ces espèces n'avaient jamais été vues autour de la Réunion et 12 espèces ont été considérées comme potentiellement inconnues. Une de ces espèces a été décrite en 2009 : Le colas de La Réunion (Symphysanodon pitondelafournaisei).

La BU Sciences vous propose de vous replonger au coeur de cette éruption, mais aussi d'en apprendre un peu plus sur la volcanologie.

Par Internet :

Revivre l'éruption au jour le jour sur le site www.fournaise.info avec de superbes photos.

En savoir plus sur les découvertes de poissons grâce à cet article scientifique : Patrick Durville, Thierry Mulochau, Alain Barrère, Inventaire des poissons récoltés lors de l'éruption volcanique d'avril 2007 du Piton de la Fournaise (Ile de La Réunion), Ann. Soc. Sci. nat. Charente-Maritime, 2009,9(9) : 948-956.

En apprendre plus sur le poisson qui porte le nom du Piton de la Fournaise : Quéro, J.-C., J, Spitz and J.-J. Vayne, 2009. Symphysanodon pitondelafournaisei: une nouvelle espèce de Symphysanodontidae (Perciformes) de l'île de La Réunion (France, océan Indien). Cybium 33(1):73-77.

Les dessous de la Fournaise : film réalisé par la DUN de l'Université de la Réunion.

Vous pouvez créer des volcans sur le site de la Cité des Sciences.

C'est pas sorcier! a réalisé une émission sur les volcans de la Réunion. On y parle beaucoup de l'éruption de 2007.

Une autre émission de C'est pas sorcier!, cette fois-ci elle explique les différents volcans en prenant pour exemples le Stromboli et le Vulcano.

Par les DVD :

Un volcan sous surveillance / Nicolas Jouvin (Les expéditions d'Arte, Terranoa - 2007)

Le peuple des volcans / Bertrand Loyer ; François de Riberolles (L'odyssée des sciences n°1, Arte éditions - 2012)

Volcans ! (Arte vidéo diff. - 2000)

Au-dessus des volcans / Séverin Blanchet (La Huit distribution éd., distrib. RFO prod. IFREMER prod. - 2005)

Ring of fire = Le cercle de feu (Escapi Slingshot DVD éd. Alcome distrib. - 2001)

Terre = Earth : puissante planète the power of the planet / Jonathan Renouf (Koba Films diff. BBC ed. - 2012)

Les Dessous de la planète / Daniel Fiévet ; Didier Boclet ; Olivier Le Bihan (CNRS Images prod., éd., distrib. - 2009)

La terre des mille colères / Katia Krafft ; Maurice Krafft (ICTV - 2005)

Par les livres :

Krakatoa : 27 août 1883, le jour où la Terre explosa / Simon Winchester (J.-C. Lattès - 2005)

Tout savoir sur les volcans du monde, séismes et tsunamis / Jacques-Marie Bardintzeff (Orphie - 2015)

Chasseurs de volcans : les 101 plus beaux volcans du monde / Sylvie Chéreau (Omniscience BRGM - 2012)

Au coeur des volcans du monde / Maurice Krafft  ; Katia Krafft (Ed. Place Stanislas - 2010)

Volcans : du feu et de l'eau / Michel Detay ; Anne-Marie Detay (Belin - 2013)

Fabuleux volcans (Éd. Artémis - 2000)

Les volcans du système solaire / Charles Frankel (A. Colin - 1993)

À la découverte des volcans extrêmes / Henry Gaudru ; Evelyne Pradal (Vuibert - 2013)

Encyclopedia of volcanoes (Academic Press - 2000)

Volcanoes and the environment (Cambridge University Press - 2005)

Volcanologie / Jacques-Marie Bardintzeff (Dunod - 2006)

Guide des volcans d'outre-mer / Pascal Richet (BRGM éd. Belin - 2007)

Eruptions that shook the world / Clive Oppenheimer (Cambridge University Press - 2011)

Infernale beauté : la Fournaise, 2007 / Serge Gélabert (Gélabert prod. - 2007)

Les réunionnais et leur volcan : mission victimologique, éruption du Piton de la Fournaise, avril 2007 (Antenne réunionnaise de l'Institut de victimologie - 2007)

À l'abri du volcan. Tome 1 / Olivier Giraud (Orphie - 2007)

À l'abri du volcan. Tome 2 / Olivier Giraud (Orphie - 2008)

Au pied des volcans / Joanna Cole (Le bus magique n°15, Bayard jeunesse - 2008)

L'éruption d'avril 2007 à la Réunion accompagnée de Patrimoine et souvenirs engloutis : une géographie redessinée / Wilfrid Bertile (Surya éd. - 2011)

Volcans rouges : au coeur des montagnes de feu 126 photographies en couleurs / Paul-Edouard Bernard de Lajartre ; Brad G Lewis (Thames & Hudson - 2007)

Au-delà de la Fournaise / Lisiane Bernadette Thomas (La terre jumelle n°1, Éd. Livres sans frontières - 2007)

Par les ebooks :

Volcanologie / Bardintzeff, Jacques-Marie (Dunod - 2016)

Earthquake and Volcano Deformation / Segall, Paul (Princeton University Press - 2010)

Caldera Volcanism : Analysis, Modelling and Response Volume 10 / Gottsmann, Joachim,Marti, Joan (Elsevier - 2011)

The Encyclopedia of Volcanoes / Sigurdsson, Haraldur (Elsevier - 2015)

Foire aux livres à 1€ - BU Droit-Lettres-Océan Indien et BU Sciences

Les Bibliothèques Universitaires du Moufia (BU Droit-Lettres-Océan-Indien et BU Sciences) organisent une foire aux livres à 1€.

La foire aux livres à 1€ aura lieu à la Bibliothèque Universitaire Droit-Lettres-Océan Indien :

  • Mardi 28 mars 2017 : 9h-17h
  • Mercredi 29 mars 2017 : 9h-17h

Toutes les disciplines seront présentes :

  • Droit, Histoire, Géographie, Lettres et Langues, Océan Indien, Généralités, Économie-Gestion,...
  • Mathématique, Physique, Biologie, Informatique, Sciences de l'ingénieur,...

 

Adresse de la foire aux livres / Contact :
Hall de la BU Droit-Lettres-Océan Indien
Campus du Moufia
15 avenue René Cassin
97400 Saint-Denis
Tél.: 0262 93 83 83

Taille-Vent, le pétrel des montagnes, un documentaire (et un jeu vidéo!)

Parce que les Nuits Sans Lumière d'avril se préparent dès maintenant, on souhaitait attirer votre attention sur ce magnifique documentaire vidéo, accessible en ligne :

Taille-Vent, le pétrel des montagnes", un film d'Emmanuel Pons et Serge Montagnan, 2013, à regarder en ligne sur Canal-U. Ou à emprunter en DVD à la BU Tampon. Également disponible sur la chaine Youtube de l'Université de La Réunion.

Avec un montage réussi accessible à tous, le film part de la découverte du Taille-Vent, espèce endémique d'oiseau marin de La Réunion, également appelée "Pétrel de Barau", pour montrer son étude en cours par des chercheurs de l'Université de La Réunion. Nous voici au cœur de la recherche en train de se faire, avec ses instruments, ses questionnements, ses victoires, ses différents acteurs et ses liens forts avec la société.

5 raisons pour regarder la vidéo : parce qu'on y voit...

  1. des chercheurs grimper sur les cimes montagneuses, à la recherche des nids de pétrel, au soleil ou la pluie : splendide!
  2. des citoyens se relayer pour sillonner les espaces lumineux de Cilaos la nuit et repérer des oiseaux en détresse, tombés en vol à cause des lumières : motivant!
  3. des enfants fiers d'ouvrir les bras et voir leur pétrel s'envoler sur l'océan : touchant !
  4. des pétrels duveteux, des pétrels amoureux, des pétrels majestueux en vol
  5. des profs et chercheurs de notre université préférée de l'Océan Indien !

La recherche en action

On découvre le travail sur le terrain de scientifiques confrontés aux aléas du climat et du relief. Il s'agit de repérer les zones de passage, identifier les oiseaux, les mesurer, noter les caractéristiques pour un suivi qui se prolongera sur plusieurs années, à chaque nouvelle rencontre. Mais comment savoir ce que font les pétrels entre ces rencontres ? C'est là qu'intervient la pose d'une balise Argos si l'oiseau est suffisamment grand et en bonne condition : on peut alors suivre son  trajet en direct et observer des zones de prédilection pour le séjour des pétrels, notamment sur les hauts fonds de l'Océan Indien, au sud-ouest (Réunion / Madagascar / Afrique du sud) et bien plus à l'est (en s'approchant de l'Australie).

petrel-re_web

Images de l'excellent site web petrel.re (projet LIFE+ Pétrels)

Des actions citoyennes... et même un jeu vidéo pour sensibiliser le public

L'autre richesse du film, c'est la mise en avant de la participation citoyenne des habitants de La Réunion pour protéger les pétrels : chaque nuit, des volontaires se mobilisent, particulièrement en avril, pour repérer les oiseaux en détresse, les ramasser et leur donner une nouvelle chance. Une station service de Cilaos a ainsi été transformée en point de collecte de pétrels que la SEOR visite régulièrement. Après soin et identification, l'étape finale est le lâchage en pleine nature, au bord de l'océan.  En période haute des chutes de pétrels la nuit, en avril donc, c'est carrément un travail à la chaine qui se met en place pour collecter, soigner, identifier, mesurer, transporter, relâcher.

Autrement dit, La Réunion s'organise et les chercheurs ne sont pas seuls à œuvrer à l'étude et à la protection de ces oiseaux marins : association SEOR, Parc National de La Réunion, enseignants engagés dans des actions scolaires, etc.

petrel_jeu-video_2017-02-28_130520Il y a un même un jeu vidéo spécial Pétrels en développement pour Android (smartphones, tablettes) : il s'appelle Jack Barau et existe en version test pour le moment :

"Cap'tain JACK à la rescouzze !!!
Sauras-tu aider Jack à sauver tous les pétrels? Les lumières, les rats, les chats... ta quête ne sera pas facile... Hissez Ho Moussaillon!"

Les oiseaux de La Réunion vous intéressent ? Sur les pétrels, on vous recommande chaudement le très beau site web petrels.re du programme Life+ Petrels.  Plus largement sur les oiseaux de La Réunion, vous trouverez une mine d'infos, photos, et actus :

Enfin, pour tout savoir sur les Nuits sans lumières d'avril, qui permettent de préserver un environnement nocturne compatible avec la biodiversité (dont nos amis les pétrels!) : consultez le programme ! http://www.nuitssanslumiere.re/

Crédits photos : SEOR, Serge Billard

Les Archives nationales d'outre-mer ont 50 ans

anom

Centre de recherche en histoire coloniale, les archives nationales d'outre-mer (ANOM) ont 50 ans.
A lire le dossier des 50 ans sur le site des ANOM

Présentation extraite du site des ANOM :

Implantées à Aix-en-Provence, les archives conservent deux grands ensembles au passé administratif et archivistique différent :

  • les archives des secrétariats d'Etat et ministères chargés, du XVIIe siècle au XXe siècle, des colonies françaises ;
  • les archives transférées des anciennes colonies et de l'Algérie au moment des indépendances, entre 1954 et 1962, à l'exclusion des archives de gestion restées dans les pays concernés.

S'y ajoutent des archives privées et d'entreprises relatives à l'outre-mer, ainsi qu'une bibliothèque, une cartothèque et une iconothèque spécialisées.

IREL est l'instrument de recherche en ligne dans les collections des ANOM

Exposition : Abdelkrim, un révolutionnaire en exil

Du 15 février au 15 mars 2017, la Bibliothèque Universitaire Droit-Lettres-Océan Indien vous présente l'exposition :

inivelec1

Cette exposition richement illustrée de reproductions photographiques vous propose de découvrir le destin hors du commun d'Abdelkrim El-Khattabi, de son entrée en résistance au Maroc à son exil à la Réunion pendant plus de 20 ans.

Inauguration mardi 21 février à partir de 17h

suivi d'une table ronde en présence de :
M. Thierry Malbert, maître de conférence,
auteur de "L'exil d'Abdelkrim El-Khattabi à la Réunion"
M. Michel Thouillot, écrivain,
auteurs de "Marocs : roman historique"

à la BU Droit-Lettres Océan Indien
Campus du Moufia
Avenue René Cassin - Saint Denis
0262 93  83 83

Pour en savoir plus :

 

Prix littéraires 2016 : l'océan Indien couronné

dsc00265-by-alexandre-piron_cc-by-nc-nd-2-0

L'oragé de Douna Loup, Tropique de la violence de Nathacha Appanah et Anguille sous roche de Ali Zamir sont empruntables dans l'Espace Océan Indien (rez-de-chaussée de la BU Droit-Lettres)

Journée internationale de la langue et de la culture créole : 28/10

marmites-de-la-reunion_by_miwok_domaine-public

 

 

 

 

 

Nous fêtons ce vendredi 28 octobre la journée internationale de la langue et de la culture créoles.

Retrouvez de nombreux documents sur ce thème dans vos bibliothèques universitaires. Quelques références dans le catalogue des BU : Papangue

extrait-papangue_creole

 

 

 

 

Des livres, des thèses, des mémoires, des DVD, des CD audio : venez à la BU pour empruntez ces documents ou faites-les venir par la navette.

Visitez si vous ne le connaissez pas encore l'Espace océan Indien, situé au rez-de-chaussée de la Bibliothèque Universitaire Droit-Lettres. Cet espace d'études et de recherche rassemble les collections spécialisées sur la zone "océan Indien".

Espace océan Indien
BU Droit-Lettres
Campus du Moufia
15 avenue René Cassin
97400 Saint-Denis
Accueil : 0262 93 83 83
Horaires : du lundi au vendredi de 8h à 19h / le samedi de 8h à 12h

 

 

Les orchidées fleurissent en BU Sciences

P52-S8 BY Cheyennes77_CC BY-NC-ND 2.0

P52-S8 BY Cheyennes77 (CC BY-NC-ND 2.0)

Les belles fleurissent en ce moment dans les bois mais aussi dans votre bibliothèque. La BU Sciences vous propose de découvrir pendant une semaine de beaux ouvrages sur les orchidées.

orchidées

orchidée BY CpaKmoi_CC BY-NC-ND 2.0

Orchidée BY CpaKmoi (CC BY-NC-ND 2.0)

A notre collègue qui aimait les orchidées.

"Il cueillit une orchidée orange et grise dont la corolle délicate fléchissait. Elle brillait de couleurs diaprées.
— Elle a la couleur de la souris à moustaches noires..."
L'écume des jours (1947), Boris Vian, éd. Pauvert, 1963 (ISBN 2-7202-1311-02), II., p. 30


BU Sciences
Campus du Moufia
(Université de La Réunion)
15 avenue René Cassin
CS 92003
97744 Saint-Denis Cedex 9
Tél. Accueil : 0262 93 86 04
Horaires : du lundi au vendredi de 8h à 19h / le samedi de 8h à 12h

 

Le porteur à l'époque coloniale

Les porteuses de chaises_By Manhhai_CC BY 2.0Jusqu'au 8 octobre 2016, passez la porte de la Bibliothèque Départementale de La Réunion pour (re)découvrir l'expo "Le porteur à l'époque coloniale".

Certaines photos proviennent du fonds Michel Polényk et d'autres de l'Iconothèque historique de l'Océan Indien.

Michel Polényk, enseignant-chercheur à la Faculté des Lettres a réuni une très riche collection de documents portant sur l'histoire allemande et principalement sur l'empire colonial allemand en Afrique. Sa veuve a fait don de ses ouvrages à la BU Droit-Lettres.

L'IHOI (Iconothèque historique de l'océan Indien) est un chantier de numérisation des Archives départementales de La Réunion qui veut préserver la mémoire et le patrimoine iconographique de l'océan Indien.
Les chaises à porteurs sur le site de l'IHOI

Cette exposition a été présentée à la Bibliothèque Universitaire de Droit et Lettres (Campus du Moufia) en mai dernier. A lire le billet de blog rédigé le 25 avril 2016.

Pour venir à la Bibliothèque départementale de La Réunion, c'est ici :
52, Rue Roland Garros 97400 Saint-Denis
tel : 0262 21 13 96 / mail : bdr@cg974.fr
Horaires d'ouverture : Lundi-Samedi : 10h30-17h30 // Mardi au Vendredi : 8h30-17h30

 

Salon du livre jeunesse : idées de lecture

Hans Eloise affiche

Illustration Hans Eloïse

Du 5 au 9 octobre 2016,
la ville du Port accueille le 7ème Salon du livre de jeunesse de l'océan Indien organisé par l'ADBEN-Réunion

Pour illustrer cette manifestation,
la BU du Tampon présente une nouvelle sélection thématique du 1er au 15 octobre 2016.

Thème de cette 7ème édition : On veut la lune !

Livres :

Ouvrages Océan Indien :

prix du livre insulaire ouessant_2016_300x200px

Le roi du lys de Patrick Durville aux Editions du Cyclone a reçu le prix du livre insulaire d'Ouessant 2016 dans la catégorie Littérature jeunesse

 

 

 

 

 

DVD :

  • Grandir / Monique Perriault ; Fabienne Treille (SCÉRÉN-CNDP prod., éd., distrib. MGEN, 2006) – 151 GRA
  • Histoires de loups / Monique Perriault ; Fabienne Treille (Scérén-CNDP, 2004) – 38.4 HIS 

EBOOKS (plateforme Numérique Premium) :

Articles en ligne :

photo sélection_salon du livre OI_500x677px

Venez à la BU du Tampon pour emprunter ces livres et DVD (ou demandez-les par la navette)

La BU du Tampon, c'est ici :
Campus du Tampon
117 avenue du Général Ailleret
97430 Le Tampon
Tél. accueil : 0262 57 95 67

Pour aller plus loin, le 7ème Salon du livre de jeunesse de l'océan Indien sur :

Grand séminaire de l'océan Indien 2016 : 15 septembre

AfficheGrandSeminaire2016Le « Grand Séminaire de l’Océan Indien » est une manifestation annuelle organisée à l’Université de La Réunion par l’unité de Recherche OIES (Océan Indien Espaces Sociétés), qui rassemble les laboratoires du CRESOI (Centre de Recherches sur les Sociétés de l’Océan Indien) et du CREGUR (Centre de Recherches et d’Etudes en Géographie de l’Université de La Réunion).

L'édition de 2016 s'intitule :

"Entre terres et mers, cartographies du sud-ouest de l'océan Indien : histoires, ressources et pratiques contemporaines"

et se déroule le 15 septembre 2016, de 8h30 à 17h30, en amphithéâtre Elie (UFR Lettres et Sciences Humaines)

gallica_carte-reunion-maurice_300x

Source : Gallica

Ce grand séminaire est une instance et un moment de partage entre des enseignants-chercheurs et chercheurs associés de l’Université de La Réunion, et des acteurs insérés dans le tissu économique local. Autour d’un thème défini selon les grands axes de recherche de l’OIES (« Patrimoines et Tourismes » et « La Réunion, l'Indianocéanie et la C.O.I. »), son objectif est de faire état des études et recherches en cours et de présenter les réflexions et avancées les plus récentes. Cette journée se veut également une tribune pour les professionnels du patrimoine et du tourisme, qui peuvent nourrir la réflexion sur ces champs, en présentant leur domaine d’intervention, leur cœur de métier. (source : site OIES).

Cartes et cartographie se retrouvent dans le fonds de l'Espace Océan Indien (Bibliothèque Universitaire Droit-Lettres)

Les globes de la BNF numérisés en 3D sur Gallica : http://gallica.bnf.fr/blog/23022016/des-globes-numerises-en-trois-dimensions

globes numérisés_Gallica

Arbres des villes : exposition du CAUE en BU sciences

"En argot les hommes appellent les oreilles des feuilles
c’est dire comme ils sentent que les arbres connaissent la musique
mais la langue verte des arbres est un argot bien plus ancien
Qui peut savoir ce qu’ils disent lorsqu’ils parlent des humains
les arbres parlent arbre
comme les enfants parlent enfant
Quand un enfant de femme et d’homme
adresse la parole à un arbre
l’arbre répond
l’enfant entend
Plus tard l’enfant
parle arboriculture avec ses maitres et ses parents
Il n’entend plus la voix des arbres
il n’entend plus leur chanson dans le vent

Pourtant parfois une petite fille
pousse un cri de détresse
dans un square de ciment armé
d’herbe morne et de terre souillée
Est-ce… oh… est-ce
la tristesse d’être abandonnée
qui me fait crier au secours
ou la crainte que vous m’oubliiez
arbres de ma jeunesse
ma jeunesse pour de vrai
Dans l’oasis du souvenir
une source vient de jaillir
est-ce pour me faire pleurer
J’étais si heureuse dans la foule
la foule verte de la forêt
avec la crainte de me perdre et la crainte de me retrouver
N’oubliez pas votre petite amie
arbres de ma forêt."

Jacques Prévert, « En Argot… » dans Arbres © Éditions Gallimard, 1968

arbre2

L'exposition itinérante  du Conseils d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement (CAUE) de La Réunion "Arbres des villes" s'arrête à la BU Sciences jusqu'au 29 septembre.

Vous connaissez un arbre exceptionnel ? Alors participez à l'inventaire des arbres remarquables : en partenariat avec la DAC-oI et le Conseil départemental, le CAUE a créé le premier inventaire des arbres remarquables de la Réunion. Il s'agit d'un recensement qui s’effectuera sur la base d’une démarche participative et visera à protéger et valoriser le patrimoine arboré remarquable de l’île.

Conseils bibliographiques : nos suggestions de lectures autour des arbres :

Livres :

Pensez aussi à l'Espace Océan Indien de la BU Droit-Lettres pour les ouvrages sur La Réunion.

DVD

Ebooks : des livres numériques à lire en ligne

Et Jacques Prévert ?

Crédits photographiques : Yves Bouhin

23/08 : journée internationale de la traite négrière

By Urban (Own work) [Public domain], via Wikimedia Commons

Entraves esclave By Urban [Public Domain]

Journée sombre que ce 23 août : c'est la journée internationale de la traite négrière.

L'iconothèque historique de l'Océan Indien (IHOI) rassemble dans une exposition virtuelle des portraits d'esclaves.
L'exposition en ligne s'intitule : Esclaves libérés aux Seychelles. 1861-1872

Vos Bibliothèques Universitaires de La Réunion vous proposent de nombreux documents sur ce thème : livres, articles de revues (sur papier ou en ligne) et BD.

   

Source des images : la Bédéthèque.com. Atar Gull est disponible à la BU Sciences, rayon BD (cote BD NUR). Les esclaves oubliés de Tromelin est disponible à la BU Droit-Lettres, espace Océan Indien, rayon BD, ainsi qu'à la BU Sciences, rayon BD.

Carnets de voyages

carnet de voyages_By_FrBessonnet_CC BY-NC-ND 2.0

Carnet de voyages By_Fr.Bessonnet (CC BY-NC-ND 2.0)

Embarquement immédiat avec les bibliothèques de l'Université de La Réunion

Et si on voguait d'îles en îles :

Partez à la découverte de la Grande île. Madagascar saura vous séduire :

L'île Maurice, ses plages mais pas seulement :

Les Comores et Mayotte

La Réunion :

L'Afrique :

  • Zanzibar / Justin Creedy Smith, Elsie, Damien Chavanat (Seuil, 2000)
  • Tanzanie : carnet de voyage / Élisabeth Thorens-Gaud, Carin Salerno (Éd. d'En bas ; éd. Mkuki na Nyota, 2015)

Concours : La 4e édition du prix universitaire international du Carnet de voyage étudiant qui distingue le meilleur carnet de voyage réalisé par un(e) étudiant(e) est lancée : http://cdevoyage.hypotheses.org/1173

A La Réunion, 2ème édition du Festival des Carnets de voyages (28-31 juillet 2016) : https://www.facebook.com/Embarquementimmediatreunion

 

 

Le Cri du Margouillat a 30 ans

Le Cri du Margouillat

Bon anniversaire Le cri du Margouillat ! Cela fait donc 30 ans que "l'association / magazine / maison d’édition", comme elle se définit elle-même, participe activement à la vitalité de la bande dessinée réunionnaise. Comme on pouvait s'y attendre de la part d'un animal capable d'autotomie, le margouillat sait s'adapter et mène plusieurs vies en parallèle. Attention, l'étiquette peut varier car le Margouillat joue sur plusieurs terrains et c'est encore eux qui en parlent le mieux :

Le Cri du Margouillat est une revue de bandes dessinées publiée à la Réunion dans les années 1980/2000. C’est maintenant une maison d’édition, le Centre du Monde, gérée par l’association Band’ Décidée et un collectif d’artistes aux activités multiples. (source)

1986-2000, le dessin sous presse. L'aventure a commencé en 1986 avec une bande de passionnés de bulles qui parviennent à financer la parution du 1er numéro d'un fanzine BD endémique. Li-An en retrace la genèse sur son blog : http://www.li-an.fr/blog/le-cri-du-margouillat/le-cri-du-margouillat-n1/.

Entre créations originales et fan art en hommage aux monstres sacrés de la BD, les artistes expriment leurs talents dans des styles riches et variés qu'ils seront plusieurs à faire vivre ensuite sur la sphère BD nationale. Quelques célébrités que vous reconnaîtrez : Téhem (Tiburce), Li-An (Le Cycle de Tschaï), Serge Huo-Chao-Si et Appollo (La grippe coloniale), Mad, ANPA (qui a depuis fondé la revue littéraire Kanyar), Flo, etc. On voit que leurs chemins se croisent toujours 🙂

margouilat_BD-et-journal_600_DSCN6882 (2)

Dès 1987, l'équipe tient salon au festival d'Angoulême, auquel elle participera irrégulièrement mais toujours joyeusement, comme en témoignent certaines photos parues dans le CDM. En 1989 des auteurs malgaches rejoignent ses rangs et 1992 se l'occasion de fêter le premier contrat signé avec un éditeur professionnel, avec Mad et Appollo chez Vent d'Ouest.

Petit à petit l'appel du moucatage donne naissance au Marg., petit frère du CDM régulièrement inséré dans ses pages : en quelques feuilles, l'équipe margouillesque brosse l'actualité réunionnaise à coup de crayon et de textes moqueurs.

Margouillat_oblique_500_DSCN6880 (2)

A noter que le magazine intègre des chroniques sur les sorties BD et invite des plumes extérieures à prendre le crayon. Pour l'amateur du "9e art", il est plaisant de retrouver une chronique de 1996 sur l'ovni que représentait alors encore la revue Lapin (L'Association) ou encore des dessins d'anniversaire d'Emmanuel Lepage, l'auteur de Nevé (dont le 2e tome Vert soley se passe à La Réunion), Margerin, Philippe Druillet, et tant d'autres. Les échanges entre auteurs sont nombreux et l'on se prêtera même à rêver d'une liaison Réunion-Antilles lorsque le magazine martiniquais Kréyon noir (1994-1997) fera une petite pub au "Mabouya" comme on dit en antillais (voir le CDM n°20,1996).

2000-2002, l'actu illustrée. Après 28 numéros, la publication cesse. De 2000 à 2002 c'est alors le journal satirique qui prend la suite, en toute autonomie : le nouveau Margouillat offre une lecture satirique de l'actualité illustrée de dessins de presse, dans la continuité du Marg.

margouillat_montageSans titre

Toutes les publications sont disponibles dans l'Espace Océan Indien de la BU Droit-Lettres, sur l'étagère des revues, située le long des bureaux : IOI 769. Attention, comme il n'y a plus de publication, les numéros sont stockés dans des boites ou classeurs ! Cf. la photo ci-dessus : pour en faciliter la conservation et le suivi, les numéros sont soit reliés (bleu) soit rangés dans des boites (marron). Vous pouvez même les faire venir dans une autre BU pour les consulter si vous êtes dans le Sud.

Bonus des 30 ans : Li-An, auteur de BD et co-fondateur du Cri du Margouillat, publie actuellement sur son blog, une à une, les 28 couvertures du magazine à l'occasion des 30 ans : http://www.li-an.fr/blog/?s=cri+du+margouillat

Édition et animation. L'aventure se poursuit avec l'édition d'albums et l’animation culturelle. Quelques exemples dans nos collections :

 CriDuMargouillat_2016-06-06_125834

L'équipe du Cri du Margouillat répond également régulièrement présente sur les salons professionnels (Festival international de la BD d'Angoulême, Quai des Bulles de Saint Malo, Salon du livre des mondes créoles Kabarliv) et participe activement à divers événements culturels réunionnais comme Cyclone BD ou le festival Rock A La Buse : dessiner en direct au rythme des concerts dans une ambiance musicale surchauffée, le margouillat donne de sa personne !

Pour suivre ses actus et ne louper aucune forfanterie comme celle-là :

Oté, Star Wars !

7e Journées nationales de l’archéologie : zoom sur l'exposition Tromelin

Évènement à ne pas manquer ce week-end : les 7e Journées nationales de l'archéologie !
logo-jna-feb99tromelin_270x180

Proposées par le Ministère de la Culture et de la Communication, elles sont organisées par l’Institut national de recherches archéologiques préventives, et coordonnées à La Réunion par la direction des affaires culturelles – océan Indien (DAC-OI) en partenariat avec le rectorat, les collectivités territoriales et des associations. Cette manifestation est gratuite et ouverte à tous et propose des activités aussi variées que passionnantes : conférences, visites, projections, expositions, ateliers... Le programme complet du week-end est disponible ICI.

Zoom sur l'exposition

"Tromelin, l'île des esclaves oubliés" au Musée Stella Matutina :
archeo_1Parti de Bayonne le 17 novembre 1760, L’Utile, un navire de la Compagnie française des Indes orientales, s’échoue le 31 juillet 1761 sur l’île de Sable (aujourd’hui île Tromelin), un îlot désert au large de Madagascar. Il transporte 160 esclaves malgaches achetés en fraude, destinés à être vendus à l’île de France (l’île Maurice actuelle). L’équipage regagne Madagascar sur une embarcation de fortune, laissant 80 esclaves sur l’île, avec la promesse de venir bientôt les rechercher. Ce n’est que quinze ans plus tard, le 29 novembre 1776, que l’enseigne de vaisseau, futur chevalier de Tromelin, commandant la corvette La Dauphine, sauve les huit esclaves survivants : sept femmes et un enfant de huit mois.
Détails : http://www.museesreunion.re/evenement/tromelin

--

Cette exposition a été reconnue d'intérêt national par le Ministère de la Culture et de la Communication.

 

Pour en savoir plus sur l'île Tromelin et ses esclaves-naufragés, les bibliothécaires ont sélectionné pour vous :

En DVD:

Le Patio des auteurs à la Bibliothèque départementale

patio des auteurs_mai2016

Il est aussi dans vos BU

Retrouvez les oeuvres de Edmond René Lauret dans l'Espace Océan Indien de la BU Droit-Lettres (campus du Moufia)

Sirandane au kabar des Dieux, Aïna : Reunion's blues,
Ilet à bonheur,
Bohème libertaire,
et bien d'autres...

Venez les emprunter ou faîtes les venir dans votre BU par la navette.

 

Pour venir à la Bibliothèque départementale de La Réunion, c'est ici :
173 bis, rue Jean Chatel 97400 Saint-Denis
tel : 0262 21 13 96 / mail : bdr@cg974.fr
Horaires d'ouverture : Lundi-Samedi : 10h30-17h30 // Mardi au Vendredi : 8h30-17h30