Prix Indianocéanie : concours littéraire

La Commission de l'océan Indien (COI) lance sa 2ème édition du Prix Indianocéanie. Cet appel à écritures est ouvert à toute personne physique âgée de 18 ans et plus à la date de remise du manuscrit, résidant dans l’une des îles de l’Indianocéanie (Union des Comores, Madagascar, Maurice, Réunion, Seychelles).

Du 17 avril au 31 juillet 2019, envoyez vos manuscrits (roman, poésie, nouvelle, théâtre, essai, conte) à la Commission de l'océan Indien.

Rendez-vous sur le site de la COI pour retrouver le règlement et le dossier d'inscription
et sur le site du Conseil départemental de La Réunion (partenaire de la COI pour ce prix)

Dans la presse : cet article d'ImazPress : Les candidatures au prix Indianocéanie sont ouvertes

A vos plumes !

 

Disparition de Daniel Honoré, écrivain et promoteur de la langue créole

Source : Témoignages.re

Daniel Honoré nous a quittés le 18 octobre 2018 : enseignant, militant de la langue créole, écrivain, il laisse derrière lui une oeuvre plurielle : poèmes, romans, nouvelles, contes, légendes et proverbes.

ISource : Livranool écrivait surtout en kréol rénioné. Il a publié, en 2002, un Dictionnaire d’expressions créoles qui fait référence puis, en 2013, un dictionnaire de propositions de néologismes créoles : Diksioner moféknèt .

Découvrez quelques articles et mémoires que lui ont consacré chercheurs et étudiants:

Et surtout venez lire ou relire Daniel Honoré dans vos BU : ses ouvrages sont disponibles sur des présentoirs à l'entrée et à l'intérieur de l'espace Océan Indien.

Entretien réalisé pour "Île en île" en 2009 dans le Jardin d'État à Saint-Denis :

Crédits images : Témoignages.re et Livranoo.com

Nouvel abonnement "Lettres de Lémurie"

L'espace Océan Indien de la bibliothèque Droit-Lettres propose un nouvel abonnement à consulter sur place "Lettres de Lémurie" - IOI 3048.

Le collectif d'auteurs "Arius et Mary Bastikaf", composé entre autres de Sophie Bazin* et Johary Ravaloson, offre au lecteur un ensemble de texte d'auteurs issus ou concernant le sud-ouest de l'océan Indien : la Lémurie !

Écrit en créole réunionnais, mauricien ou malgache, le premier numéro est à découvrir en salle Océan Indien.

Quelques suggestions d'emprunt pour mieux connaître la Lémurie

Visite du blog "Lettres de Lémurie"

Bonne lecture !

*L’œuvre de Sophie Bazin intitulée "Migrateurs" est exposée au 1er étage de la BU Droit-Lettres Océan Indien

Deux romans mauriciens et un roman malgache en lice pour des prix littéraires

Connaissez-vous le Grand Prix du Roman Métis et le Prix du Roman Métis des Lecteurs de la Ville de Saint-Denis ? Tous deux ont pour objectif de récompenser un roman francophone paru depuis moins d’un an et véhiculant des valeurs d’humanisme, de métissage et de diversité. Sur les 12 romans sélectionnés cette année, l'Océan indien se taille une belle part : deux romans d'auteurs mauriciens et un roman d'un auteur malgache y figurent.

Les quatre romans finalistes de chacun de ces prix seront dévoilés aux médias par leur jury respectif le jeudi 18 octobre 2018. Les lauréats seront eux connus le jeudi 15 novembre 2018.

En attendant la sélection finale, venez découvrir à l'Espace Océan Indien (BU Saint-Denis Droit-Lettres, au Moufia) les romans des auteurs mauriciens de la sélection 2018.

D'autres ouvrages sont également présents dans les collections :

L'écrivain malgache Jean-Luc Raharimanana  figure aussi sur la sélection avec son roman "Revenir" , paru en 2018 aux éditions Rivages, qui sera lui aussi  très prochainement disponible dans votre BU. En attendant son arrivée, plongez dans l'oeuvre de Raharimanana, très bien représentée dans les collections de l'Espace Océan Indien.

Bonne lecture !

Source des images : La Réunion des livres, les Editions de l'Olivier, Editeur Payot-Rivages

Exposition "Entre les lignes de Noirs et Blancs"

Du 20 septembre au 2 novembre 2018, la Bibliothèque Universitaire Saint-Denis Droit-Lettres est fière de vous présenter l'exposition "Entre les lignes de Noirs et Blancs".

Vernissage le jeudi 20 septembre à 18h en présence de Karl C. Kugel et Marlène Tolède.

Vous découvrirez les mises en vue de l'ouvrage "Noirs et Blancs. esquisses de Bourbon" (1847) de Gustave Oelsner-Monmerqué par Karl C. Kugel, photographe et créateur visuel.

.

Gustave Oelsner-Monmerqué arrive à Bourbon en 1842. Abolitionniste, il fonde l'Institut Colonial pour l'instruction des libres de couleur et se dépense sans compter pour apporter sa pierre à l'abolition de l'esclavage.

Après un retour compliqué à Paris en 1845, il s'installe en Allemagne d'où il continuera son combat en faveur de l'émancipation des esclaves sous forme littéraire. Ainsi est né, à la fin de l'année 1847, le roman Schwarze une Weisse. Skizzen aus Bourbon (Noirs et Blancs. Esquisses de Bourbon). La première partie, prépubliée dans plusieurs magazines, décrit la traite négrière entre Zanzibar et Bourbon. Dans la seconde partie, intitulée Vie coloniale, l’auteur expose les rapports entre les Noirs, les esclaves, et les Blancs, leurs propriétaires. Le livre − redécouvert il y a quelques années et traduit par Marlène Tolède, Gabriele Fois-Kaschel et Julie Dumonteil − a été coédité en 2014 par l’Université de La Réunion (centre de recherches DIRE) et le Musée historique de Villèle dans la Collection Patrimoniale Histoire. En 2017, paraît une réédition, enrichie d'images, œuvres de Karl Kugel.

.

Karl C. Kugel est né à Paris, il vit à La Réunion depuis 1990. Photographe, créateur visuel, il a été lauréat de plusieurs prix et bourses. Ses photographies sont présentes  dans de nombreuses collections publiques. L'Espace Océan Indien de la BU Droit-Lettres de l'Université de La Réunion possède par exemple plusieurs portefolios. Karl Kugel a engagé une recherche en action sur  la relation "création visuelle et pratiques vivantes" et réalisé de vastes projets comme Récits des corps (1997-2002), Camp Calixte (2003),  Service Makwalé (2002 - 2005), Et les engins vont Retourner la terre (2004),  Contre-Feu(x) (2014), Le Ron Baobab (2016) Le Ron Ker saignant (2017). Il travaille depuis une quinzaine d'année sur les liens immatériels entre La Réunion, l'Océan Indien et le Mozambique et a créé le jardin de la mémoire sur l'Île du Mozambique dans le cadre du programme UNESCO de "La route de l'esclave".

"Quand Jean Barbier, le conservateur du Musée historique de Villèle, m'a proposé d'illustrer Noirs et Blancs. Esquisses de Bourbon, le roman de Gustave Oelsner- Monmerqué, j'avais lu quelque temps auparavant l'ouvrage.
J'avais été emporté par ce roman qui se déploie entre la côte est africaine et l'île Bourbon, quelques années avant l'abolition de l'esclavage. J'ai toujours été touché par des auteurs qui, au travers d'un récit romanesque,  offrent au lecteur une représentation minutieuse de la vie sociale et donnent ainsi une image plus précise et plus complexe de leur temps."
Karl C. Kugel

.

Exposition en place du 20 septembre au 2 novembre 2018
Vernissage le jeudi 20 septembre à 18h
Entrée libre et ouverte à tous.
Salle d'exposition de la Bibliothèque Universitaire Saint-Denis Droit-Lettres
Campus du Moufia
Du lundi au vendredi de 7h30 à 19h et le samedi de 8h à 12h

L'Espace Océan Indien reconnu Collection d'Excellence pour la recherche !

 

Le 5 février, l'Espace Océan Indien a reçu le label Collection d'excellence pour la recherche (Collex) de la part du Groupement d'Intérêt Scientifique Collex-Persée, avec le soutien du ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

Ce label national représente une grande fierté pour toute l'équipe du Service commun de documentation. Fierté de voir la richesse et la diversité de cette collection unique, fruit de plus de 40 ans de gestion documentaire minutieuse et passionnée, enfin reconnue au plus haut niveau.

Le label apportera dans un premier temps une plus grande visibilité nationale et internationale à notre fonds grâce à une cartographie des collections d’excellence. Ensuite, des projets de numérisation, d'acquisitions, de coopération pourront être lancés en fonction des appels d'offre émis par le GIS Collex-Persée.

Les origines de la collection Océan Indien remontent directement à la création de l'Université. Les collections spécialisées sur la zone Océan Indien ont été regroupées au sein d’un même ensemble en 1972 soit moins de deux ans après la création du Centre Universitaire de La Réunion. Dix ans plus tard, le Centre Universitaire a laissé la place à une Université de plein exercice et les collections Océan Indien n’ont cessé de s’enrichir.

L’anthropologue Paul OTTINO a jeté les bases d’un centre de documentation spécialisé sur l’océan Indien dès 1974 dans son article « L’océan Indien comme domaine de recherche. Projet de création d’un centre de documentation, de recherche et d’enseignement sur l’océan Indien » paru dans la revue L’Homme. Il y préfigurait déjà l’importance d’un travail en réseau :

La vocation essentielle d'un tel centre doit être internationale. En particulier, la participation des chercheurs originaires des différents pays concernés, l'établissement de liens solides entre le centre de documentation et les universités, instituts, établissements de recherche et d'enseignement des pays de l'océan Indien sont des conditions nécessaires à l'avancement du travail ainsi qu'à la communication et aux échanges dans les domaines de la documentation, de la recherche et de l'enseignement.

Plus que jamais, cette vision constitue notre feuille de route à venir.

 

Pirates !

Pirates, corsaires, flibustiers, forbans, boucaniers, contrebandiers,...Ils portent de nombreux noms et souvent on ne sait comment différencier ces brigands des mers !

Les Bibliothèques Universitaires vous proposent de partir à leur rencontre via une sélection de documents :

Spécial Océan Indien :

Zoom sur ... La Buse ! :

En ligne :

Le cryptogramme de La Buse :

 

Crédit Photo :
- Pirates !! CC BY Charlotte Sanderson
- Pirate La Buse CC BY Miwok

 

 

 

 

19 février : journée internationale de la baleine

En ce mois de février 2018, la BU Sciences vous propose sa sélection de livres et DVD pour célébrer la journée internationale de la baleine qui a lieu le 19 février.

Livres et DVD :

Les documents sont issus des collections de la BU Sciences et de l'Espace Océan Indien (BU Droit-Lettres-Océan-Indien).

Vous pouvez les emprunter ou les faire venir dans votre BU par la navette.

La BU Sciences, c'est ici :
Campus du Moufia
15 avenue René Cassin
97400 Saint-Denis
Tél. Accueil : 0262 93 86 04

D'autres billets à lire sur ce blog :

Liens :

  • Globice (association La Réunion : Groupe local d'Observation et d'identification des cétacés) | A suivre sur Facebook
  • Megaptera (association Mayotte)
  • Cetamada (association Madagascar)

Coulisses numériques : HAL-Réunion dans Papangue

D'après SDASM Archives Atlas-Negative-Collection-Image (domainepublic)

Le moteur de recherche des BU, "Papangue", s'est enrichi fin 2017 de nouvelles collections documentaires : outre les nouvelles acquisitions de livres et revues, en format imprimé ou numérique, vous y trouverez aussi les publications scientifiques des chercheurs de La Réunion. Autrement dit, HAL-Réunion vient d'être intégré dans Papangue et la production scientifique de l'université est désormais visible dans le catalogue des BU de La Réunion. Il s'agit principalement d'articles scientifiques, communications dans des conférences, ouvrages ou chapitres d'ouvrages. On peut également y trouver des images produites par les chercheurs.

L'accès au document passe par le bouton "Consulter en ligne", comme d'habitude.
Les détails de la publication sont dans le bouton "Détails", comme d'habitude. On y trouve aussi le lien pour afficher la notice originale dans HAL.
Exemple d'une recherche "sucre canne" qui propose des livres, des thèses ainsi que des publications parues dans HAL-Réunion.

Quelques éléments sur cette intégration de HAL-Réunion dans Papangue :

  • Intégralité des publications de l'Université de La Réunion depuis 2008. Non exhaustif pour les années précédentes.
  • Nous avons pris le parti d'afficher toutes les références dans Papangue (1 700 documents en texte intégral et 8000 références au total) pour plusieurs raisons. D'abord pour exposer l'ensemble de la production de l'Université dans notre catalogue pour une visibilité complète. D'autre part, cela nous permettra de savoir quels sont les documents non diffusés en open access les plus demandés : nous pourrons alors travailler à une solution avec les auteurs concernés.
  • Il s'agit d'un work in progress. L'alimentation, la catégorisation, les métadonnées, l'affichage pourront évoluer en fonction de la prochaine mise à jour logicielle, ainsi que de vos retours. Contact : archive-ouverte@univ-reunion.fr

Ces milliers de références qui viennent d'être ajoutées à notre catalogue portent le plus souvent sur des thématiques de recherche locales, parfaits compléments des collections de l'Espace Océan Indien.

Image : d'après SDASM Archives Atlas Negative Collection Image (domainepublic)

Résolution 2018 : Cuisiner plus !

Dans vos bonnes résolutions 2018 se trouve peut-être celle de manger mieux. Et souvent manger mieux c'est aussi cuisiner plus ! On tente ?

Pour vous aider, la Bibliothèque Droit-Lettres-Océan Indien vous a préparé une sélection de ses meilleurs ouvrages de cuisine made in Océan Indien !

Une sélection à découvrir dans le hall de la BUDLOI ou à faire venir par la navette !

Quelques ouvrages :

et plein d'autres !

A vos marmites !

Le fonds Jean Albany

Jean Albany (1917-1984) était un poète et peintre réunionnais. On lui doit l'invention de la notion de "créolie". Après de brillantes études en France métropolitaine à partir de 1937 (Docteur en droit, puis médecine et chirurgie dentaire) et une mobilisation en 1942, il reviendra sur son île de La Réunion natale, où il s'ennuiera. L'homme lettré aime Paris et son bouillonnement artistique. Il rejoindra La Réunion pour de courts séjours de vacances, au cours desquels naîtront des collaborations qui le tireront d'un certain anonymat (avec l'association des écrivains réunionnais - l'ADER, le poète Pierrot Vidot, le musicien et compositeur Alain Péters).

De gauche à droite : Pierrot Vidot, Carpanin Marimoutou, René Lacaille, Jean Albany et Alain Péters. © Collection Village Titan, fonds Takamba

Alors qu'il pratique la chirurgie dentaire rue Lepic à Paris, il écrit des recueils de poèmes d'abord en français, puis à partir des années 1970, sentant l'urgence de revenir à la langue maternelle créole, en créole réunionnais (avec notamment Bleu Mascarin en 1969, qui inaugure cette transition vers l'écriture en créole).

Il recrée tout l'imaginaire poétique exotique et manifeste ainsi son attachement à la créolie dans cet exil choisi, depuis son appartement de la rue du Dragon, en plein quartier Saint-Germain-de-Près. Ses œuvres poétiques sont en très grande partie publiées à compte d'auteur, dans cette même rue. Cette œuvre, encore confidentielle mais qui gagne à être davantage connue et étudiée, nourrira certainement une histoire littéraire et culturelle de la Réunion à la fin du XXe siècle.

Droits réservés - ayants-droit de l'auteur Jean Albany

En 1993, à la veille du 10e anniversaire de sa mort, ses documents privés ainsi que sa bibliothèque personnelle sont "rapatriés" à La Réunion. Alors que l'Artothèque de Saint-Denis lui consacre une exposition du 15 décembre 1994 au 15 février 1995, ce fonds est déposé à la salle « Océan Indien » de la bibliothèque universitaire, qui est chargée de le conserver et de le communiquer au public qui souhaite le consulter.

Classé, inventorié pendant plus de deux années par Jacqueline Ricquebourg et Sylvie Albany, le fonds propose un ensemble de boîtes organisées de manière structurée.

A noter que la consultation doit faire l'objet d'une autorisation écrite auprès des ayants-droit. Certaines archives de publications à titre posthumes n'ont pas été retenues.

Le professeur Serge Meitinger a publié en 2016 une analyse génétique textuelle de deux poèmes de Jean Albany, précédée d'un inventaire du fonds. Une description normalisée du fonds est également disponible sur Calames, le catalogue en ligne des archives et des manuscrits de l'enseignement supérieur.

Chaque ouvrage a fait l'objet d'un dossier structuré spécifique, toujours composé de six parties :

  1. Manuscrits et tapuscrits
  2. Maquette
  3. Presse
  4. Edition et distribution
  5. Correspondance au sujet de l'ouvrage
  6. Divers

Voici les recueils documentés dans cette archive littéraire :

  • Zamal (1951, 1980),
  • Miel vert (1963, 1966),
  • Bleu Mascarin (1969),
  • Bal Indigo (1976),
  • Aux belles créoles (1977),
  • Fare Fare (1978),
  • Percale (1979),
  • Indiennes (1981),
  • Amour Oiseau Fou (posthume, 1985)
  • Outremer (1966),
  • Archipels (1967),
  • Vavangue (1972)
  • P’tit glossaire : le piment des mots créoles (1974)

L'explorateur d'un nouveau genre : Alfred Grandidier et Madagascar

Le nom d'Alfred Grandidier est à jamais lié à la Grande Île. C'est pourtant une crise de paludisme contractée en Inde, son grand projet d'exploration, qui le contraint à changer ses plans. Il part se reposer à La Réunion mais sera rapidement attiré par Madagascar, vaste territoire encore peu traversé par les Occidentaux dans ces années 1860.

Jehanne-Emmanuelle Monnier nous livre dans "Profession explorateur : Alfred Grandidier 1836-1921" (dispo à la BU Droit-Lettres-Océan Indien) le parcours de cet explorateur d'un nouveau genre. Financièrement à l'aise grâce à l'héritage de son père, Alfred Grandidier a pu se consacrer jeune à l'exploration même s'il n'était pas prédestiné à cette voie. Il part découvrir les Amériques à 21 ans et les Indes britanniques à 24 ans.

Alfred Grandidier (1836-1921). Source : Wikimedia Commons

Naturaliste de formation, il est à la recherche d'un terrain d'exploration qui lui permettra d'inscrire son nom au panthéon des explorateurs. Ce sera Madagascar.
Il y séjournera quatre ans (1865-1967 ; 1868-1870) sillonnant l'île de long en large et récoltant "suffisamment de matériel pour alimenter un demi-siècle d'analyses". Grandidier est unanimement reconnu par ses pairs pour la précision de ses relevés, la richesse de ses prélèvements et la rigueur de son travail. Sa cartographie de l'Île Rouge a longtemps fait référence si bien que ses cartes et son expertise furent exploitées par l'armée françaises pour conquérir et coloniser le territoire.

Carte de Madagascar dressée par A. Grandidier, en 1872, revue en 1884 (source : Gallica)

Car J.-E. Monnier montre comment les travaux de Grandidier ont, bien sûr, servi des desseins scientifiques mais aussi, par la force de l'époque des objectifs de colonisation. Ses connaissances ethnographiques ont ainsi permis à l'armée de mieux appréhender les relations interethniques sur la Grande Île et mieux contrôler la population.

Ce n'est qu'à son retour en France que Grandidier est consacré expert international de Madagascar, publiant sans relâche jusqu'à sa mort, se tenant informé grâce à son vaste réseau d'amis et d'obligés de tout ce qui s'y déroulait aussi bien sur le plan scientifique que politique et manœuvrant dans les sphères académiques pour perpétuer sa position de prestige.

Un livre réunionnais reçoit le prix du livre scientifique 2017 à Ouessant

L'ouvrage "Les coléoptères de l'île de La Réunion" a été primé lors du 19eme salon international du livre insulaire de l'île d'Ouessant, qui s'est déroulé en août 2017.

Publié en 2016 par les Editions Orphie sous la direction d'Yves Gomy, Rémy Lemagnen et Jacques Poussereau, cet ouvrage présente un panorama complet des coléoptères endémiques et exotiques de La Réunion.

Vous pourrez le consulter et l'emprunter à l'Espace Océan Indien de la BU Droit-Lettres (IOI REU 595 GOM)

Retrouvez nos précédents billets sur les collections naturalistes des BU de La Réunion ici.

2 avril 2007 : L'éruption du siècle du Piton de la Fournaise

Eruption Piton de la Fournaise avril 2007-3 by
Thierry Cailleux sous licence CC BY-NC-ND 2.0

Le 2 avril 2007 commence une éruption d'une intensité qui n'avait jamais été observée depuis que La Réunion est habitée. Les coulées de lave atteignent l'océan, 650m plus bas, en moins de 12 heures. Elles sortent de terre à des vitesses atteignant les 100 m3 par seconde. Les projections atteignent des hauteurs de plus de 100m. A la fin de l'éruption, le 1er mai 2007, le volume des laves sorties est estimé à 120 millions de mètres cubes. Le cratère Dolomieu, rempli par une éruption de 2006 longue de 4 mois, s'effondre de 350m, ce qui représente une perte de 150 millions de m3.

Entre autres conséquences, l'éruption a donné naissance à la plus jeune plage de l'île, celle du Tremblet. Mais la plus intéressante suite de l'éruption est la découverte de nouvelles espèces de poissons. Des scientifiques ont découverts des cadavres de poissons flottant au large de la coulée de lave immergée. Ils ont recueilli plus de 400 spécimens. Ces poissons ont été identifiés comme étant des espèces vivant en profondeur, c'est-à-dire entre 100m et 1000m de profondeur. 81 espèces réparties dans 42 familles ont été répertoriées. 47 de ces espèces n'avaient jamais été vues autour de la Réunion et 12 espèces ont été considérées comme potentiellement inconnues. Une de ces espèces a été décrite en 2009 : Le colas de La Réunion (Symphysanodon pitondelafournaisei).

La BU Sciences vous propose de vous replonger au coeur de cette éruption, mais aussi d'en apprendre un peu plus sur la volcanologie.

Par Internet :

Par les DVD :

Par les livres à emprunter :

Par les ebooks à lire en ligne :

Foire aux livres à 1€ - BU Droit-Lettres-Océan Indien et BU Sciences

Les Bibliothèques Universitaires du Moufia (BU Droit-Lettres-Océan-Indien et BU Sciences) organisent une foire aux livres à 1€.

La foire aux livres à 1€ aura lieu à la Bibliothèque Universitaire Droit-Lettres-Océan Indien :

  • Mardi 28 mars 2017 : 9h-17h
  • Mercredi 29 mars 2017 : 9h-17h

Toutes les disciplines seront présentes :

  • Droit, Histoire, Géographie, Lettres et Langues, Océan Indien, Généralités, Économie-Gestion,...
  • Mathématique, Physique, Biologie, Informatique, Sciences de l'ingénieur,...

 

Adresse de la foire aux livres / Contact :
Hall de la BU Droit-Lettres-Océan Indien
Campus du Moufia
15 avenue René Cassin
97400 Saint-Denis
Tél.: 0262 93 83 83