Expo photo du collectif EEA VulPaRE 2016 à la BU Sciences

Du 9 au 30 avril 2018, la BU Sciences expose les photos du collectif EEA VulPaRE 2016 pour un "Voyage des regards pluridisciplinaires - Toliara Madagascar 2016"

Le Collectif photographique EEA VulPaRE 2016 est une initiative de deux participants - Mickaël Uger et Isabel Urbina-Barreto - de la 2ème Ecole d'été australe interdisciplinaire sur la Vulnérabilité du Patrimoine Récifal qui s'est déroulée à Toliara (Madagascar) du 7 au 18 novembre 2016.

Dans le but de valoriser l'expérience humaine et professionnelle, les réalisateurs souhaitent montrer la diversité des visions au sein du groupe de scientifiques qui abordent un même sujet : le patrimoine récifal.

Cette exposition rassemble 31 photographies des auteurs issus de différentes disciplines (biologie, écologie, droit, anthropologie, économie, géographie) prises au cours des activités de terrain réalisées dans le sud-ouest de Madagascar.

C'est un voyage dans une nouvelle démarche d'apprentissage par la recherche interdisciplinaire.

La BU Sciences, c'est ici :
Campus du Moufia
15 avenue René Cassin
97400 Saint-Denis
Tél. Accueil : 0262 93 86 04
Horaires : du lundi au vendredi de 8h à 19h / le samedi de 8h à 12h

 

L'explorateur d'un nouveau genre : Alfred Grandidier et Madagascar

Le nom d'Alfred Grandidier est à jamais lié à la Grande Île. C'est pourtant une crise de paludisme contractée en Inde, son grand projet d'exploration, qui le contraint à changer ses plans. Il part se reposer à La Réunion mais sera rapidement attiré par Madagascar, vaste territoire encore peu traversé par les Occidentaux dans ces années 1860.

Jehanne-Emmanuelle Monnier nous livre dans "Profession explorateur : Alfred Grandidier 1836-1921" (dispo à la BU Droit-Lettres-Océan Indien) le parcours de cet explorateur d'un nouveau genre. Financièrement à l'aise grâce à l'héritage de son père, Alfred Grandidier a pu se consacrer jeune à l'exploration même s'il n'était pas prédestiné à cette voie. Il part découvrir les Amériques à 21 ans et les Indes britanniques à 24 ans.

Alfred Grandidier (1836-1921). Source : Wikimedia Commons

Naturaliste de formation, il est à la recherche d'un terrain d'exploration qui lui permettra d'inscrire son nom au panthéon des explorateurs. Ce sera Madagascar.
Il y séjournera quatre ans (1865-1967 ; 1868-1870) sillonnant l'île de long en large et récoltant "suffisamment de matériel pour alimenter un demi-siècle d'analyses". Grandidier est unanimement reconnu par ses pairs pour la précision de ses relevés, la richesse de ses prélèvements et la rigueur de son travail. Sa cartographie de l'Île Rouge a longtemps fait référence si bien que ses cartes et son expertise furent exploitées par l'armée françaises pour conquérir et coloniser le territoire.

Carte de Madagascar dressée par A. Grandidier, en 1872, revue en 1884 (source : Gallica)

Car J.-E. Monnier montre comment les travaux de Grandidier ont, bien sûr, servi des desseins scientifiques mais aussi, par la force de l'époque des objectifs de colonisation. Ses connaissances ethnographiques ont ainsi permis à l'armée de mieux appréhender les relations interethniques sur la Grande Île et mieux contrôler la population.

Ce n'est qu'à son retour en France que Grandidier est consacré expert international de Madagascar, publiant sans relâche jusqu'à sa mort, se tenant informé grâce à son vaste réseau d'amis et d'obligés de tout ce qui s'y déroulait aussi bien sur le plan scientifique que politique et manœuvrant dans les sphères académiques pour perpétuer sa position de prestige.

Ateliers du droit de l'océan Indien : 11 avril 2016

Carton d'invitation (Rakotobe 11 avril 16)_2

L'Association "Droit dans l'océan Indien - LexOI" et la Société de Législation Comparée ont le plaisir de vous convier à la cinquième édition des Ateliers du droit de l'océan Indien.

Madame Nelly RAKOTOBE, Premier Président honoraire de la Cour suprême de Madagascar, débattra avec vous des
"Mineurs en situation difficile à Madagascar".

La conférence aura lieu le lundi 11 avril à 16 heures à la cour d'appel de Saint-Denis de La Réunion. Elle sera suivie par le verre de l'amitié.

Vous vous intéressez à ce sujet, vos BU peuvent vous aider à en savoir plus.
Quelques livres à emprunter :

Lisez en ligne la revue RJOI : Revue juridique de l'océan Indien

Des films et des livres

Festival du film oriental_avril2016_affiche_400x566px

Dans le cadre du Festival du film oriental et de l'Océan Indien qui se déroule à Saint-Denis au cinéma Le Plaza durant la semaine du 2 au 7 avril 2016, les bibliothécaires de la BU Droit-Lettres (campus du Moufia) ont sélectionné pour vous des livres sur le cinéma des pays de l'Orient.

Allez au cinéma et lisez des livres sur le 7e art en Turquie, Inde, Sri Lanka, Chine, Corée, Japon, Madagascar... Vos BU proposent notamment :

- 100 ans de cinéma indien / Nº spécial de : "La nouvelle revue de l'Inde", (2012) nº 6
- Le cinéma turc / dir. par  Mehmet Basutçu
- Le cinéma chinois / Geremie Barmé
- Le cinéma coréen / dir. par Adriano Aprà
- Le cinéma japonais / Tadao Sato
Vous pouvez les faire venir dans votre BU préférée pour les emprunter.
Cette manifestation est organisée par l'Université de la Réunion (Maison des langues et l'institut Confucius entre autres).
Les séances sont gratuites.

L'Unité dans la diversité, une expo pour la Semaine culturelle malgache

Depuis lundi 21 mars, la BU Droit-Lettres de l'Université de La Réunion a le plaisir d'accueillir "L'Unité dans la diversité", une exposition organisée par l'association des étudiants malgaches à l'occasion de la Semaine culturelle malgache qui aura lieu la semaine prochaine sur le campus.
L'expo comprend des photos et tableaux de l'Artothèque, accompagnée d'une table présentant des ouvrages de l'Espace Océan Indien sur le thème de l'unité et de la diversité complétera l'exposition.
Expo_2016-03-22_SemaineCulturelleMalgache

Retrouvez l'exposition au 1e étage de la bibliothèque aux horaires habituels.

Liste des ouvrages sélectionnés :

Un poète malgache sur le Net

Jean-Joseph_Rabearivelo_bandeau

Présentation de l'auteur sur la plateforme E-Man

e-Man est une plateforme dédiée aux manuscrits modernes francophones. Elle propose une partie de l'oeuvre du poète malgache Jean-Joseph Rabearivelo (1903-1937) : http://www.eman-archives.org/francophone/rabearivelo

La mise en ligne des textes du poète est le fruit de la passion et du long travail d'universitaires dont Serge Meitinger (enseignant à la Faculté des Lettres de l'Université de La Réunion, à la retraite). Vous trouverez dans le Quotidien du 15 mars 2016, un article écrit par Frédéric Blanc : Un "prince des poètes" en accès sur le Net. Il a rencontré Serge Meitinger qui explique sa découverte de l'auteur et tout le projet qui a permis la publication des textes sur le Net.

A propos de e-MAN :

Cette plateforme met à la disposition de tous des documents d'archives de la francophonie littéraire. La publication de ces documents est le résultat du travail scientifique de l'équipe "Manuscrit francophone" de l'Institut des Textes Et Manuscrits modernes (ITEM, CNRS-ENS), dans le respect du droit d'auteur. (source : http://www.eman-archives.org/francophone/)

L'espace Océan Indien situé au rez-de-chaussée de la BU Droit-Lettres (campus du Moufia, Université de La Réunion) vous propose de nombreux ouvrages de et sur Jean-Joseph Rabearivelo ainsi que des travaux de recherche : vous pouvez les emprunter ou les faire venir dans votre BU par la navette de l'île !
(Tout est sur http://bu.univ-reunion.fr)

 

La photographie malagasy en quête d'identité

 

Couverture du livre "Madagascar, nocturnes"

Couverture du livre "Madagascar, nocturnes"

 

 

Conférence donnée par l'auteur-photographe Rija Randrianasolo, dit Rijasolo.

A découvrir au Théâtre Canter le mardi 15 septembre 2015 à 18h30.

 

 

 

La révolution numérique a permis de développer et rendre accessible la photographie dans les pays du sud. De nombreux photographes ont développé des pratiques amateurs et professionnelles à Madagascar, mais il est encore difficile pour le moment de parler d’une photographie "typiquement malgache" comme on pourrait évoquer une photographie malienne ou sénégalaise.

Né en 1973 en France, Rija Randrianasolo, dit Rijasolo est photographe depuis 15 ans. En 2004, il retrouve Madagascar et débute un travail photographique intitulé « MIVERINA » où il cherche à mettre en évidence la difficulté de retrouver un rapport intime avec Madagascar. Cette série s'achèvera en 2009 et fera l'objet de plusieurs expositions dans le monde. En tant qu'auteur-photographe, le travail de Rijasolo s’intègre dans la tradition du documentaire photo intimiste. Son travail se caractérise par cette volonté de livrer un regard subjectif et sentimental sur l'état du monde.

  • Retrouvez les livres de Rijasolo dans vos BU à l'Espace océan Indien (rez-de-chaussée de la BU Droit-Lettres) : les références sont dans Papangue.
  • et plus largement, vous y découvrirez de nombreux ouvrages sur la photographie à Madagascar.
  • Découvrez le travail de ce photographe sur son site Web : http://rijasolo.com/  et sur sa page Facebook  : https://www.facebook.com/Rijasolophoto

Espace océan IndienBU Droit-Lettres (Moufia)
- du lundi au vendredi de 8h à 19h
- le samedi de 8h à 12h

Conférence organisée par le service Art & Culture (Université de La Réunion) en partenariat avec l’association Courants d'Art.

 

Exposition de photos de Pierrot Men à la BU Bellepierre

Crédit photo : Pierrot Men

Lors du retournement d'un mort

Pierrot Men est l'un des plus grands photographes malgaches contemporains, qui jouit d'une reconnaissance internationale. Témoin sensible, il photographie Madagascar et La Réunion : immenses paysages malgaches, réalités de la vie quotidienne, regards d'enfants... La photographie de Pierrot Men raconte la vie et ses pulsations. Elle dit l'humanité, avec un style net et épuré à la recherche de "l'invisible".

1) A partir du 01/04/2015 et jusqu'à la fin du mois de mai 2015 Expositions de photos de Pierrot Men à la BU Bellepierre :
du lundi au vendredi de 7h30 à 18h00. (accès) | Contact  : Danielle Niquet 0262 90 43 50
Pour accompagner l'exposition, l'Espace Océan Indien de la BU Droit-Lettres a préparé une sélection de 10 ouvrages de photographies de (ou sur) Pierrot Men. Les livres ont été envoyés à la BU Bellepierre où vous pourrez les y feuilleter le temps de l'exposition. Par la suite, ils seront disponibles comme d'habitude à l'Espace Océan Indien (et parfois aussi dans d'autres bibliothèques). Quelle que soit votre bibliothèque d'adoption, vous pouvez les faire venir dans votre BU.

pierrotmen_livre

2) Mercredi 22/04/2015, un atelier d'arts visuels est proposé aux étudiants et stagiaires : "L'enfant dans la photographie de Pierrot Men, de Robert Doisneau et d’Édouard Boubat, approche comparée".
  • Pierrot Men photographie l'enfant de manière souveraine comme s'il était un passeur de la nature et d'un monde secret et essentiel .
  • Doisneau, un "photographe du pavé parisien" met souvent les enfants au centre de ses projets, après-guerre, dans la rue ou dans la classe. Le photographe est fasciné par les enfants, leur fantaisie, leur monde imaginaire.
  • Boubat privilégie les gros plans, les portraits, comme pour saisir définitivement ce que lui-même semble avoir perdu...
Ce thème, porteur pour la classe, permet  d'ouvrir de nombreuses pistes en transversalité : le Paris des années 40, Madagascar, le portrait.
  • RDV Atelier mercredi 22 avril à 16 heures salle C02 à l'ESPE (a été annulé)
    Renseignements et inscription pour l'atelier auprès de Sylvie Manouvrier, formatrice en Arts Visuels à l'ESPE : sylvie.manouvrier@univ-reunion.fr 

Projection de court-métrages sur Madagascar à la BDR

Dans le cadre de ses "Projections thématiques", la Bibliothèque départementale de la Réunion vous invite à découvrir une sélection de court-métrages sur Madagascar, la tête sous les étoiles.

Affiche de la soirée à la BDR

Liste des 6 court-métrages sur Madagascar prévus mardi prochain :

  • DADARABE : 7’46’’ de Fabrice Maminirina Razafindralambo / animation / 2002
  • SUR LES MURS DE LA VILLE : 4’36’’ de Fabrice Maminirina Razafindralambo / animation / 2005
  • LE SOLEIL SE LEVE... PUIS SE COUCHE : 8’30’’ de Jiva Eric Razafindralambo / animation / 2005
  • LES AMES DU CLOCHER : 10’30’’ de Jiva Eric Razafindralambo / animation / 2006
  • 2 € à MADAGASCAR : 6’03’’ de Nantenaina Lova / Reportage / 2007
  • LE ROUGE DU PARADIS : 17’ de Nantenaina Lova / Fiction Historique / 2009

Prochain rendez-vous : réservez votre soirée de mardi 25 novembre pour une sélection de court-métrages en provenance de La Réunion.

"Ady Gasy" : prix Fét nèt océan Indien

affiche_fifai_14Le Festival international du film d'Afrique et des îles (FIFAI) a remis le prix Fèt nèt océan Indien au film "Ady Gasy", documentaire de Lova Nantenaina (Madagascar) : http://www.festivalfilmafriqueiles.fr/fr/doc-lm-2014/ady-gasy.php

Site officiel du film : http://adygasy.com/ et page Facebook : https://www.facebook.com/AdyGasy

Les autres prix :

  • "Twaaga" de Cédric Ido (Burkina Faso) a reçu le Prix Jeunesses
  • "Les filles du vent" de Joel Zito Araújo (Brésil) a reçu le Prix du Public

Retrouvez à l'Espace océan Indien (rez-de-Chaussée de la BU Droit-Lettres) des vidéos (documentaires sur différents sujets) et des livres sur le cinéma malgache comme par exemple "Les cinémas de Madagascar : de 1937 à 2007" par Karine Blanchon