Disparition de Daniel Honoré, écrivain et promoteur de la langue créole

Source : Témoignages.re

Daniel Honoré nous a quittés le 18 octobre 2018 : enseignant, militant de la langue créole, écrivain, il laisse derrière lui une oeuvre plurielle : poèmes, romans, nouvelles, contes, légendes et proverbes.

ISource : Livranool écrivait surtout en kréol rénioné. Il a publié, en 2002, un Dictionnaire d’expressions créoles qui fait référence puis, en 2013, un dictionnaire de propositions de néologismes créoles : Diksioner moféknèt .

Découvrez quelques articles et mémoires que lui ont consacré chercheurs et étudiants:

Et surtout venez lire ou relire Daniel Honoré dans vos BU : ses ouvrages sont disponibles sur des présentoirs à l'entrée et à l'intérieur de l'espace Océan Indien.

Entretien réalisé pour "Île en île" en 2009 dans le Jardin d'État à Saint-Denis :

Crédits images : Témoignages.re et Livranoo.com

Pirates !

Pirates, corsaires, flibustiers, forbans, boucaniers, contrebandiers,...Ils portent de nombreux noms et souvent on ne sait comment différencier ces brigands des mers !

Les Bibliothèques Universitaires vous proposent de partir à leur rencontre via une sélection de documents :

Spécial Océan Indien :

Zoom sur ... La Buse ! :

En ligne :

Le cryptogramme de La Buse :

 

Crédit Photo :
- Pirates !! CC BY Charlotte Sanderson
- Pirate La Buse CC BY Miwok

 

 

 

 

Coulisses numériques : HAL-Réunion dans Papangue

D'après SDASM Archives Atlas-Negative-Collection-Image (domainepublic)

Le moteur de recherche des BU, "Papangue", s'est enrichi fin 2017 de nouvelles collections documentaires : outre les nouvelles acquisitions de livres et revues, en format imprimé ou numérique, vous y trouverez aussi les publications scientifiques des chercheurs de La Réunion. Autrement dit, HAL-Réunion vient d'être intégré dans Papangue et la production scientifique de l'université est désormais visible dans le catalogue des BU de La Réunion. Il s'agit principalement d'articles scientifiques, communications dans des conférences, ouvrages ou chapitres d'ouvrages. On peut également y trouver des images produites par les chercheurs.

L'accès au document passe par le bouton "Consulter en ligne", comme d'habitude.
Les détails de la publication sont dans le bouton "Détails", comme d'habitude. On y trouve aussi le lien pour afficher la notice originale dans HAL.
Exemple d'une recherche "sucre canne" qui propose des livres, des thèses ainsi que des publications parues dans HAL-Réunion.

Quelques éléments sur cette intégration de HAL-Réunion dans Papangue :

  • Intégralité des publications de l'Université de La Réunion depuis 2008. Non exhaustif pour les années précédentes.
  • Nous avons pris le parti d'afficher toutes les références dans Papangue (1 700 documents en texte intégral et 8000 références au total) pour plusieurs raisons. D'abord pour exposer l'ensemble de la production de l'Université dans notre catalogue pour une visibilité complète. D'autre part, cela nous permettra de savoir quels sont les documents non diffusés en open access les plus demandés : nous pourrons alors travailler à une solution avec les auteurs concernés.
  • Il s'agit d'un work in progress. L'alimentation, la catégorisation, les métadonnées, l'affichage pourront évoluer en fonction de la prochaine mise à jour logicielle, ainsi que de vos retours. Contact : archive-ouverte@univ-reunion.fr

Ces milliers de références qui viennent d'être ajoutées à notre catalogue portent le plus souvent sur des thématiques de recherche locales, parfaits compléments des collections de l'Espace Océan Indien.

Image : d'après SDASM Archives Atlas Negative Collection Image (domainepublic)

Un livre réunionnais reçoit le prix du livre scientifique 2017 à Ouessant

L'ouvrage "Les coléoptères de l'île de La Réunion" a été primé lors du 19eme salon international du livre insulaire de l'île d'Ouessant, qui s'est déroulé en août 2017.

Publié en 2016 par les Editions Orphie sous la direction d'Yves Gomy, Rémy Lemagnen et Jacques Poussereau, cet ouvrage présente un panorama complet des coléoptères endémiques et exotiques de La Réunion.

Vous pourrez le consulter et l'emprunter à l'Espace Océan Indien de la BU Droit-Lettres (IOI REU 595 GOM)

Retrouvez nos précédents billets sur les collections naturalistes des BU de La Réunion ici.

Plongée dans la chaine Youtube de l'Université de La Réunion

Connaissez-vous la chaine Youtube de l'Université de La Réunion ?  Vous y trouverez des présentations vidéos de l'université, sur ses formations, ses grands axes de recherche, également sur la vie étudiante.  Quelques exemples :

Films scientifiques. Dans la catégorie "Documentaires scientifiques", on retrouve les productions scientifiques de la recherche sur le terrain : volcanisme, écologie marine, oiseaux, tortues, développement durable, santé. La Réunion, Madagascar, Zanzibar, Maurice... Les dernières mises en ligne concernent les sciences de la terre : La Réunion, de la croûte au noyau terrestre et les Panaches du Piton de la Fournaise. Autant d'immersions dans la recherche en actions : transport de matériel, observations, prélèvements et mesures, analyses, debriefings, soins.

Nous avions d'ailleurs déjà signalé ici sur notre blog le documentaire sur les pétrels et celui sur les Aires Marines

Vie étudiante. Dans la catégorie "Les étudiants en parlent",  des étudiants étrangers racontent leur expérience à l'Université de La Réunion.

La playlist Nos étudiants en action, quant à elle, diffuse des vidéos réalisées par les étudiants : parodies des mini-séries Bref ou Service Après-Vente (Info-Com), concours vidéo.

Evénements. On retrouve également les grands moments de l'université : des colloques (Psychologie positive) ou les éloquentes prestations estudiantines de la Diagonale des Juristes ou de Ma Thèse en 180 secondes :

> Chaine Youtube complète de l'Université de La Réunion à découvrir ici !

D'autres vidéos sur Canal-U

L'Université de La Réunion est également sur Facebook, Twitter, Instagram
Vos BU aussi sont sur les réseaux sociaux, pseudo @bu974 : Facebook BU, Twitter BU

2 avril 2007 : L'éruption du siècle du Piton de la Fournaise

Eruption Piton de la Fournaise avril 2007-3 by
Thierry Cailleux sous licence CC BY-NC-ND 2.0

Le 2 avril 2007 commence une éruption d'une intensité qui n'avait jamais été observée depuis que La Réunion est habitée. Les coulées de lave atteignent l'océan, 650m plus bas, en moins de 12 heures. Elles sortent de terre à des vitesses atteignant les 100 m3 par seconde. Les projections atteignent des hauteurs de plus de 100m. A la fin de l'éruption, le 1er mai 2007, le volume des laves sorties est estimé à 120 millions de mètres cubes. Le cratère Dolomieu, rempli par une éruption de 2006 longue de 4 mois, s'effondre de 350m, ce qui représente une perte de 150 millions de m3.

Entre autres conséquences, l'éruption a donné naissance à la plus jeune plage de l'île, celle du Tremblet. Mais la plus intéressante suite de l'éruption est la découverte de nouvelles espèces de poissons. Des scientifiques ont découverts des cadavres de poissons flottant au large de la coulée de lave immergée. Ils ont recueilli plus de 400 spécimens. Ces poissons ont été identifiés comme étant des espèces vivant en profondeur, c'est-à-dire entre 100m et 1000m de profondeur. 81 espèces réparties dans 42 familles ont été répertoriées. 47 de ces espèces n'avaient jamais été vues autour de la Réunion et 12 espèces ont été considérées comme potentiellement inconnues. Une de ces espèces a été décrite en 2009 : Le colas de La Réunion (Symphysanodon pitondelafournaisei).

La BU Sciences vous propose de vous replonger au coeur de cette éruption, mais aussi d'en apprendre un peu plus sur la volcanologie.

Par Internet :

Par les DVD :

Par les livres à emprunter :

Par les ebooks à lire en ligne :

Les femmes et la Recherche à l'Université de La Réunion

Les chercheuses et chercheurs de l'Université de La Réunion (Faculté de Lettres et Sciences humaines) se sont penchés sur le thème des femmes en lien avec leurs axes de recherches : colloques, articles dans des revues, ouvrages sont le résultat de leurs travaux.

Le BTCR (Bureau Transversal des Colloques, de la Recherche et des Publications) a sélectionné les ouvrages rédigés par les chercheuses et chercheurs de l'Université où les femmes sont mises à l'honneur :

 

- V. Andrianjafitrimo-Magdelaine et M. Arino (dir.), ILES/ELLES. Résistances et revendications féminines dans les îles des Caraïbes et de l'océan Indien (XVIIIe-XXIe siècles), Editions K'A, Université de La Réunion, 2015.

- M.-F. Bosquet et C. Meure (dir.), Le Féminin en Orient et en Occident, du Moyen Age à nos jours : mythes et réalités, Publications de l'Université de Saint-Etienne, Université de La Réunion, 2011.

 

 

- N. Dodille, Yvonne Blondel. Journal de guerre 1916-1917. Front sud de la Roumanie, Paris, L'Harmattan-Université de La Réunion, 2001.

 

- C. Duboin (dir.), Urban America in Black Women's Fiction, Alizés n°22, Université de La Réunion, juin 2002.

 

- C. Féral (dir.), Women in Multicultural South Africa, Alizés n°14, Université de La Réunion, Décembre 1997.

 

 

- C. Féral et J.-L. Clairambault, Images de femmes, Alizés n°4, Université de La Réunion, octobre 1992.

 

- S. Geoffroy et S. Jorrand (dir.), Maternité, paternité, parentalité à la lumière du genre, Université de La Réunion, Epica Editions, 2014.

 

- S. Geoffroy, C. Féral, S. Jorrand et M.-F. Bosquet (dir.), Genre et dynamiques interculturelles : la transmission, Paris, L'Harmattan, Université de La Réunion, 2012.

 

- M. Latchoumanin (dir.), Conception et maternités chez les mineures à La Réunion, Université de La Réunion, 2012.

 

- L. Pourchez et S. Dupé (dir.), Les grossesses chez les mineures à La Réunion : étude anthropologique, Université de La Réunion, Océan Editions, 2011.

 

- L. Royer (dir.), Women's Rights, Human Rights, Alizés n°38, Université de La Réunion, Décembre 2013.

- C. Sambo et B. Terramorsi (dir.), Les filles des eaux dans l'océan Indien. Mythes, récits, représentations, Paris, L'Harmattan, Université de La Réunion, 2010.

 

- S. Staudacher-Valliamée (dir.), La femme et les sociétés pluriculturelles de l'océan Indien, Paris, SEDES, Université de La Réunion, 2002.

Taille-Vent, le pétrel des montagnes, un documentaire (et un jeu vidéo!)

Parce que les Nuits Sans Lumière d'avril se préparent dès maintenant, on souhaitait attirer votre attention sur ce magnifique documentaire vidéo, accessible en ligne :

Taille-Vent, le pétrel des montagnes", un film d'Emmanuel Pons et Serge Montagnan, 2013, à regarder en ligne sur Canal-U. Ou à emprunter en DVD à la BU Tampon. Également disponible sur la chaine Youtube de l'Université de La Réunion.

Avec un montage réussi accessible à tous, le film part de la découverte du Taille-Vent, espèce endémique d'oiseau marin de La Réunion, également appelée "Pétrel de Barau", pour montrer son étude en cours par des chercheurs de l'Université de La Réunion. Nous voici au cœur de la recherche en train de se faire, avec ses instruments, ses questionnements, ses victoires, ses différents acteurs et ses liens forts avec la société.

5 raisons pour regarder la vidéo : parce qu'on y voit...

  1. des chercheurs grimper sur les cimes montagneuses, à la recherche des nids de pétrel, au soleil ou la pluie : splendide!
  2. des citoyens se relayer pour sillonner les espaces lumineux de Cilaos la nuit et repérer des oiseaux en détresse, tombés en vol à cause des lumières : motivant!
  3. des enfants fiers d'ouvrir les bras et voir leur pétrel s'envoler sur l'océan : touchant !
  4. des pétrels duveteux, des pétrels amoureux, des pétrels majestueux en vol
  5. des profs et chercheurs de notre université préférée de l'Océan Indien !

La recherche en action

On découvre le travail sur le terrain de scientifiques confrontés aux aléas du climat et du relief. Il s'agit de repérer les zones de passage, identifier les oiseaux, les mesurer, noter les caractéristiques pour un suivi qui se prolongera sur plusieurs années, à chaque nouvelle rencontre. Mais comment savoir ce que font les pétrels entre ces rencontres ? C'est là qu'intervient la pose d'une balise Argos si l'oiseau est suffisamment grand et en bonne condition : on peut alors suivre son  trajet en direct et observer des zones de prédilection pour le séjour des pétrels, notamment sur les hauts fonds de l'Océan Indien, au sud-ouest (Réunion / Madagascar / Afrique du sud) et bien plus à l'est (en s'approchant de l'Australie).

petrel-re_web

Images de l'excellent site web petrel.re (projet LIFE+ Pétrels)

Des actions citoyennes... et même un jeu vidéo pour sensibiliser le public

L'autre richesse du film, c'est la mise en avant de la participation citoyenne des habitants de La Réunion pour protéger les pétrels : chaque nuit, des volontaires se mobilisent, particulièrement en avril, pour repérer les oiseaux en détresse, les ramasser et leur donner une nouvelle chance. Une station service de Cilaos a ainsi été transformée en point de collecte de pétrels que la SEOR visite régulièrement. Après soin et identification, l'étape finale est le lâchage en pleine nature, au bord de l'océan.  En période haute des chutes de pétrels la nuit, en avril donc, c'est carrément un travail à la chaine qui se met en place pour collecter, soigner, identifier, mesurer, transporter, relâcher.

Autrement dit, La Réunion s'organise et les chercheurs ne sont pas seuls à œuvrer à l'étude et à la protection de ces oiseaux marins : association SEOR, Parc National de La Réunion, enseignants engagés dans des actions scolaires, etc.

petrel_jeu-video_2017-02-28_130520Il y a un même un jeu vidéo spécial Pétrels en développement pour Android (smartphones, tablettes) : il s'appelle Jack Barau et existe en version test pour le moment :

"Cap'tain JACK à la rescouzze !!!
Sauras-tu aider Jack à sauver tous les pétrels? Les lumières, les rats, les chats... ta quête ne sera pas facile... Hissez Ho Moussaillon!"

Les oiseaux de La Réunion vous intéressent ? Sur les pétrels, on vous recommande chaudement le très beau site web petrels.re du programme Life+ Petrels.  Plus largement sur les oiseaux de La Réunion, vous trouverez une mine d'infos, photos, et actus :

Enfin, pour tout savoir sur les Nuits sans lumières d'avril, qui permettent de préserver un environnement nocturne compatible avec la biodiversité (dont nos amis les pétrels!) : consultez le programme ! http://www.nuitssanslumiere.re/

Crédits photos : SEOR, Serge Billard

25 Novembre : Journée internationale pour l'élimination des violences faites aux femmes

« La violence à l’égarlogomaind des femmes est si répandue que chacun d’entre nous peut faire quelque chose pour la combattre. Nous devons unir nos forces pour faire disparaitre ce fléau, promouvoir une égalité pleine et entière entre les sexes et édifier un monde dans lequel les femmes et les filles seront en sécurité, comme chacune d’entre elles le mérite et pour le bien de l’humanité toute entière. »

M. Ban Ki-moon, Secrétaire général de l'ONU. 2015

.

Le 25 novembre 2016 aura lieu la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes.

La Bibliothèque Universitaire Droit-Lettres participe à cette mobilisation :

  • Du 2 au 22 novembre, la bibliothèque accueillera une exposition du CEVIF (Collectif d’Élimination des Violences Intra-Familiales) intitulée "Les violences faites aux femmes".
  • Les 2 et 3 novembre, de 12h30 à 13h30, la BU vous propose un café débat autour de cette même thématique. Le débat sera mené par Mme Martine Liminana, conseillère pénitentiaire d'insertion et de probation et Mme Noémie Danigo, psychologue au service pénitentiaire d'insertion et de probation.

afficheimage

Pour vous documenter, les bibliothécaires de la BU Droit-Lettres ont sélectionnés quelques documents :

Généralités :

Les violences conjugales :

Les viols, tournantes et incestes :

Prostitution et mutilations sexuelles :

Non accès aux droits et égalité homme/femme :

A la Réunion :

A consulter/emprunter sur place ou à faire venir dans vos BU par navette.

 

2949aeb2-a229-4411-a7d7-ae20087ae118

La Réunion était présente aux journées ETD 2016

ETD2016_lille_logo_UDL_2 ETD2016_Lille_affiche

La 19ème édition du colloque international Electronic Theses and Dissertations (ETD) a eu lieu pour la première fois en France du 11 au 13 juillet 2016, grâce à l’Université de Lille, organisatrice de l’événement avec le Networked Digital Library of Theses and Dissertations (NDLTD).

Ces journées sont avant tout l'occasion de partager les expériences et les réflexions des différents établissements sur les thèses électroniques. 118 participants de 28 pays ont ainsi échangé et les communications se sont enchaînées pendant trois jours, alternant sessions plénières et sessions parallèles.

Concernant la France, L'ABES a présenté un poster détaillant notre infrastructure nationale et deux universités ont été conviées à présenter leurs circuits et leurs réalisations concernant les thèses électroniques, celle d'Aix Marseille et celle de La Réunion.

Un co-financement entre l'Université de Lille 3, le NTLTD et l'Université de La Réunion a permis la prise en charge de la participation des BU de La Réunion à cet événement. Grâce à ces efforts conjugués, nous avons pu présenter une communication sur les thèses à l'Université de La Réunion, sur notre action en matière de gestion et de valorisation de ces travaux, sur la publication sur HAL des articles de recherche, sur les formations auprès des doctorants tout en présentant les acteurs et le contexte français des thèses électroniques.

ETD2016_LaReunion

Retrouver le support de l'intervention en ligne

Quelques éléments de la chronologie réunionnaise :

  • une attention très tôt portée à la numérisation de nos thèses, pour pallier l'éloignement entre La Réunion et la métropole
  • l'exploration de solutions logicielles pour gérer les thèses numériques de leur traitement à leur diffusion en ligne
  • le choix de la plateforme publique TEL pour promouvoir la diffusion en libre accès
  • la mise à disposition du nouvel écosystème logiciel national des thèses par l'ABES : nous avons donc rejoint les outils nationaux (cf. poster ABES)
  • l'enrichissement et la valorisation des compétences des doctorants via la construction d'une offre de formation des doctorants

Une diffusion internationale :

diffusionthesesgéo

Evolution du nombre de consultations de 7 thèses réunionnaises depuis leur mise en ligne :

progdiffusiontheses

Les données de la recherche. La thématique mise en avant cette année portait sur  "Data and Dissertations". Comment gérer les données produites par les activités de recherche  des doctorants ? collectes d'informations, statistiques, données brutes, mesures, modélisations, corpus d'interviews, sondages, etc. Comment les récupérer, comment les rendre diffusables et sous quelles conditions ? L'enjeu est l'amélioration de la diffusion des résultats de la recherche, à la fois dans une perspective d'évaluation enrichie (vérification des résultats) et dans celle de réutilisation des données pour faciliter les futurs travaux (reproductibilité des expériences, réexploitation dans d'autres études ultérieures, etc.).

Source : http://www.re3data.org/

Plus d’articles sur les thèses ?

Arbres des villes : exposition du CAUE en BU sciences

"En argot les hommes appellent les oreilles des feuilles
c’est dire comme ils sentent que les arbres connaissent la musique
mais la langue verte des arbres est un argot bien plus ancien
Qui peut savoir ce qu’ils disent lorsqu’ils parlent des humains
les arbres parlent arbre
comme les enfants parlent enfant
Quand un enfant de femme et d’homme
adresse la parole à un arbre
l’arbre répond
l’enfant entend
Plus tard l’enfant
parle arboriculture avec ses maitres et ses parents
Il n’entend plus la voix des arbres
il n’entend plus leur chanson dans le vent

Pourtant parfois une petite fille
pousse un cri de détresse
dans un square de ciment armé
d’herbe morne et de terre souillée
Est-ce… oh… est-ce
la tristesse d’être abandonnée
qui me fait crier au secours
ou la crainte que vous m’oubliiez
arbres de ma jeunesse
ma jeunesse pour de vrai
Dans l’oasis du souvenir
une source vient de jaillir
est-ce pour me faire pleurer
J’étais si heureuse dans la foule
la foule verte de la forêt
avec la crainte de me perdre et la crainte de me retrouver
N’oubliez pas votre petite amie
arbres de ma forêt."

Jacques Prévert, « En Argot… » dans Arbres © Éditions Gallimard, 1968

arbre2

L'exposition itinérante  du Conseils d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement (CAUE) de La Réunion "Arbres des villes" s'arrête à la BU Sciences jusqu'au 29 septembre.

Vous connaissez un arbre exceptionnel ? Alors participez à l'inventaire des arbres remarquables : en partenariat avec la DAC-oI et le Conseil départemental, le CAUE a créé le premier inventaire des arbres remarquables de la Réunion. Il s'agit d'un recensement qui s’effectuera sur la base d’une démarche participative et visera à protéger et valoriser le patrimoine arboré remarquable de l’île.

Conseils bibliographiques : nos suggestions de lectures autour des arbres :

Livres :

Pensez aussi à l'Espace Océan Indien de la BU Droit-Lettres pour les ouvrages sur La Réunion.

DVD

Ebooks : des livres numériques à lire en ligne

Et Jacques Prévert ?

Crédits photographiques : Yves Bouhin

Le Cri du Margouillat a 30 ans

Le Cri du Margouillat

Bon anniversaire Le cri du Margouillat ! Cela fait donc 30 ans que "l'association / magazine / maison d’édition", comme elle se définit elle-même, participe activement à la vitalité de la bande dessinée réunionnaise. Comme on pouvait s'y attendre de la part d'un animal capable d'autotomie, le margouillat sait s'adapter et mène plusieurs vies en parallèle. Attention, l'étiquette peut varier car le Margouillat joue sur plusieurs terrains et c'est encore eux qui en parlent le mieux :

Le Cri du Margouillat est une revue de bandes dessinées publiée à la Réunion dans les années 1980/2000. C’est maintenant une maison d’édition, le Centre du Monde, gérée par l’association Band’ Décidée et un collectif d’artistes aux activités multiples. (source)

1986-2000, le dessin sous presse. L'aventure a commencé en 1986 avec une bande de passionnés de bulles qui parviennent à financer la parution du 1er numéro d'un fanzine BD endémique. Li-An en retrace la genèse sur son blog : http://www.li-an.fr/blog/le-cri-du-margouillat/le-cri-du-margouillat-n1/.

Entre créations originales et fan art en hommage aux monstres sacrés de la BD, les artistes expriment leurs talents dans des styles riches et variés qu'ils seront plusieurs à faire vivre ensuite sur la sphère BD nationale. Quelques célébrités que vous reconnaîtrez : Téhem (Tiburce), Li-An (Le Cycle de Tschaï), Serge Huo-Chao-Si et Appollo (La grippe coloniale), Mad, ANPA (qui a depuis fondé la revue littéraire Kanyar), Flo, etc. On voit que leurs chemins se croisent toujours 🙂

margouilat_BD-et-journal_600_DSCN6882 (2)

Dès 1987, l'équipe tient salon au festival d'Angoulême, auquel elle participera irrégulièrement mais toujours joyeusement, comme en témoignent certaines photos parues dans le CDM. En 1989 des auteurs malgaches rejoignent ses rangs et 1992 se l'occasion de fêter le premier contrat signé avec un éditeur professionnel, avec Mad et Appollo chez Vent d'Ouest.

Petit à petit l'appel du moucatage donne naissance au Marg., petit frère du CDM régulièrement inséré dans ses pages : en quelques feuilles, l'équipe margouillesque brosse l'actualité réunionnaise à coup de crayon et de textes moqueurs.

Margouillat_oblique_500_DSCN6880 (2)

A noter que le magazine intègre des chroniques sur les sorties BD et invite des plumes extérieures à prendre le crayon. Pour l'amateur du "9e art", il est plaisant de retrouver une chronique de 1996 sur l'ovni que représentait alors encore la revue Lapin (L'Association) ou encore des dessins d'anniversaire d'Emmanuel Lepage, l'auteur de Nevé (dont le 2e tome Vert soley se passe à La Réunion), Margerin, Philippe Druillet, et tant d'autres. Les échanges entre auteurs sont nombreux et l'on se prêtera même à rêver d'une liaison Réunion-Antilles lorsque le magazine martiniquais Kréyon noir (1994-1997) fera une petite pub au "Mabouya" comme on dit en antillais (voir le CDM n°20,1996).

2000-2002, l'actu illustrée. Après 28 numéros, la publication cesse. De 2000 à 2002 c'est alors le journal satirique qui prend la suite, en toute autonomie : le nouveau Margouillat offre une lecture satirique de l'actualité illustrée de dessins de presse, dans la continuité du Marg.

margouillat_montageSans titre

Toutes les publications sont disponibles dans l'Espace Océan Indien de la BU Droit-Lettres, sur l'étagère des revues, située le long des bureaux : IOI 769. Attention, comme il n'y a plus de publication, les numéros sont stockés dans des boites ou classeurs ! Cf. la photo ci-dessus : pour en faciliter la conservation et le suivi, les numéros sont soit reliés (bleu) soit rangés dans des boites (marron). Vous pouvez même les faire venir dans une autre BU pour les consulter si vous êtes dans le Sud.

Bonus des 30 ans : Li-An, auteur de BD et co-fondateur du Cri du Margouillat, publie actuellement sur son blog, une à une, les 28 couvertures du magazine à l'occasion des 30 ans : http://www.li-an.fr/blog/?s=cri+du+margouillat

Édition et animation. L'aventure se poursuit avec l'édition d'albums et l’animation culturelle. Quelques exemples dans nos collections :

 CriDuMargouillat_2016-06-06_125834

L'équipe du Cri du Margouillat répond également régulièrement présente sur les salons professionnels (Festival international de la BD d'Angoulême, Quai des Bulles de Saint Malo, Salon du livre des mondes créoles Kabarliv) et participe activement à divers événements culturels réunionnais comme Cyclone BD ou le festival Rock A La Buse : dessiner en direct au rythme des concerts dans une ambiance musicale surchauffée, le margouillat donne de sa personne !

Pour suivre ses actus et ne louper aucune forfanterie comme celle-là :

Oté, Star Wars !

Dann’ Somin, sous le soleil de l'exclusion : photos de Morgan Fache à la BU Tampon

Morgan FACHE_affiche_400x566px

Dann Somin, "Une vie dans la rue à l’île de La Réunion" ou l'histoire d'une rencontre avec Guerrier et les autres.

Morgan Fache nous explique sa démarche :
"on y voit des visages, c'est le propre de la photographie de reportage et documentaire,
documenter la vie de personnes dans un certain contexte. Ici présent, mettre un regard sur la précarité à La Réunion à travers le visage de personnes qui vivent cette situation.
C'est un travail qui a pris un peu plus de 2 ans"

Biographie :
Morgan Fache devient photojournaliste indépendant en 2011 après avoir suivi une formation à l’Ecole des Métiers de l’Information à Paris. Il est membre du collectif item (http://blog.collectifitem.com/)
De sa première vie en tant que travailleur social, Morgan Fache a gardé une sensibilité pour les sujets documentaires sur le long terme avec un travail sur les questions d’inégalité ou de communautés en gardant une approche sociale. Il s’intéresse plus particulièrement aux problématiques dans des territoires marqués par le post-colonialisme.
Il collabore régulièrement avec la presse (Le Monde, Jeune Afrique, La Croix) ainsi que pour des ONG, telles que Action contre la faim, ADT Quart Monde ou encore OICEM
(Organisation Internationale de Lutte contre l’Esclavage Moderne).
Il réside actuellement à l’île de La Réunion.

Galerie de la BU du Tampon
Campus du Tampon
117 avenue du Général Ailleret
Renseignements : 0262 57 95 67
du lundi au vendredi : 7h30-18h30 / samedi : 8h-12h

Inventaire des arbres remarquables de La Réunion


arbres_remarquables-affiche2_400x600px

Mis en place par le CAUE, la DAC-OI et le Conseil départemental, l'inventaire des arbres remarquables de La Réunion se construit avec vous.

Participez à  cet inventaire !

Vous connaissez un arbre hors du commun ?
Situé en ville, dans un espace public ou privé, en milieu naturel…
Proposez-le à l'inventaire des arbres remarquables de La Réunion !
Longévité exceptionnelle, morphologie atypique, espèce rare, situation ou histoire particulière… et bien d'autres critères laissés à votre discrétion, peuvent définir un arbre remarquable. Cet inventaire a pour but de faire connaître, valoriser et protéger ces êtres essentiels à notre cadre de vie.
Pour participer et en savoir plus sur cette démarche, rendez-vous sur le site internet du CAUE.

Des livres à lire dans les collections des Bibliothèques de l'Université de La Réunion :

logo_CAUEPour signaler un arbre

Conseil d'architecture, d'urbanisme et d'environnement
Direction des affaires culturelles - océan Indien
Conseil départemental de La Réunion

Kabarliv La Kréolité : 2ème Salon du livre des mondes créoles

Deux ans après la première édition, le Salon du livre des mondes créoles s'installe de nouveau dans la ville du Port du 13 au 16 avril 2016. L'équipe de bénévoles propose un programme riche entre lectures de textes par les auteurs eux-mêmes, conférences, contes pour petits et grands, séances de ciné et kabar en tout genre.

Les éditeurs réunionnais seront encore massivement présents au Salon, démontrant la vitalité et la diversité du secteur : Orphie, Océans Éditions, la revue Kanyar, les éditions K'A, Dodo vole ou Le Corridor bleu pour n'en citer que quelques uns.

Les Bibliothèques universitaires de La Réunion ont à cœur d'illustrer et soutenir cette diversité au sein de leurs collections. La production éditoriale locale est systématiquement achetée, vous trouverez ces ouvrages dans l'un de nos espaces : Océan indien, BU Bellepierre ou BU du Tampon pour la littérature jeunesse.

Pour vous faire une idée de la situation de la littérature dans l'Océan indien en général et à La Réunion en particulier, vous pouvez consulter avec profit les références suivantes :

Vous trouverez toutes les informations pratiques pour vous rendre au Salon du livre des mondes créoles sur le site web Kabarliv La Kréolité : http://www.kabarlivlakreolite.re/