L'Open access dans le mille

illustration

Darts | Julien Mangez | CC by-nc-sa

Du 24 au 30 octobre se déroulera la semaine internationale de l'Open access, l'occasion de promouvoir le libre accès aux publications scientifiques dans les universités du monde entier.

L'open access est le fait de mettre à disposition immédiatement, gratuitement et en ligne les résultats de la recherche scientifique financés sur fonds publics. Ce mouvement, initié par les chercheurs eux-mêmes, a plus de 20 ans aujourd'hui et ne cesse de se développer dans le monde académique grâce aux initiatives individuelles (The cost of Knowledge du médaillé Fields Tim Gower) ou aux lois nationales en faveur de la libre circulation des écrits scientifiques (Allemagne, Italie, Royaume-Uni, Argentine et plus récemment France).

L'objectif est toujours le même : rendre accessible les résultats de la recherche en les exposant dans des bases de données publiques (appelées Archive ouverte). Et ainsi lever la barrière économique, les revues scientifiques étant généralement très couteuses.

HAL-Réunion est l'archive ouverte de l'Université de La Réunion, elle contient plus de 5500 références et s'approche rapidement des 1000 publications en texte intégral.

De nombreux ateliers auront lieu au sein même des laboratoires de l'Université pour échanger sur la crise de l'édition scientifique et les pistes alternatives, accompagner les chercheurs lors du dépôt de leur publication et ainsi franchir ensemble la barrière symbolique des 1000 publications en texte intégral sur HAL-Réunion

Venez nombreux !

Calendrier des ateliers :

  • lundi 24 octobre
    • 10h-12h : LACy
    • 13h-15h : LGSR
  • mardi 25 octobre
    • 16h30-17h30 : LCF
    • 17h30-18h30 : DIRE
  • jeudi 27 octobre
    • 10h-12h : IRISSE (Campus du Tampon)
  • vendredi 28 octobre
    • 11h-13h : OIES
  • vendredi 4 novembre
    • 15h-16h30 : ICARE (ESPE)

 

 

HAL-Réunion et Open access : une actualité dense

23987077863_b164de407d_zL'actualité est dense sur le projet d'archive ouverte de l'Université aussi bien au niveau local que national.

La production scientifique de l'Université de La Réunion de la période 2008-2014 est désormais signalée sur HAL-Réunion. Vous retrouverez sur l'archive toutes les références des articles, chapitres de livre ou actes de colloques signés par nos chercheurs. Près de 5100 publications sont ainsi recensées démontrant le dynamisme et la diversité de la recherche scientifique réunionnaise.

Preuve de l'engagement de l'Université dans le mouvement de l'open access, à partir de 2016, les publications déposées dans HAL-Réunion seront prises en compte dans la répartition des crédits Recherche. Autre geste fort, l'évolution des dépôts sur la plateforme constituera l'un des jalons du prochain contrat d’établissement.

Pour faciliter la mise en place de la politique Open access de notre Université, chaque laboratoire dispose d'un référent HAL, relais entre le chef de projet et les chercheurs mais aussi premier conseil auprès de ses collègues.

De courts tutoriels vidéo (Créer un compte, Déposer une publi, Quelle version déposer ?) sont disponibles sur le site web du Pôle Recherche pour vous lancer dans le dépôt d'article sur HAL-Réunion. Si vous rencontrez le moindre problème sur HAL-Réunion ou si vous avez simplement une question, une adresse mail unique est à votre disposition :

L'actualité de l'Open access au niveau national n'est pas moins riche et pourrait être la plus décisive.

Le Haut conseil de l'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur (HCERES, organisme remplaçant l'AERES) envisage la possibilité de prendre en compte les dépôts d’article en archive ouverte lors des campagnes d'évaluation des laboratoires (annonce faite lors de la Réunion annuelle des directeurs de BU et du secteur de l’IST en novembre 2015).

Enfin, l'Assemblée nationale a adopté en première lecture l'article 17 du projet de loi numérique sur le libre accès aux résultats de la recherche scientifique (les discussions parlementaires sur cet article sont disponibles en ligne). Cet article résout le problème épineux du dépôt en archive ouverte : la cession d'une partie des droits des auteurs à l'éditeur qui publie les travaux. Suite à la signature du contrat entre éditeur et auteur, ce dernier perd le plus souvent la possibilité d'utiliser sa publication comme il l'entend. L'article 17 rectifie ce déséquilibre en proposant aux auteurs de disposer de leur article après une période d'embargo de 6 mois pour les sciences dures et 12 mois pour les sciences humaines et sociales.

Art. L. 533-4. –
I. – Lorsqu’un écrit scientifique, issu d’une activité de recherche financée au moins pour moitié par des dotations de l’État, des collectivités territoriales ou des établissements publics, par des subventions d’agences de financement nationales ou par des fonds de l’Union européenne, est publié dans un périodique paraissant au moins une fois par an, dans des actes de congrès ou de colloques ou dans des recueils de mélanges, son auteur dispose, même après avoir accordé des droits exclusifs à un éditeur, du droit de mettre à disposition gratuitement dans un format ouvert, par voie numérique, sous réserve de l’accord des éventuels coauteurs, toutes les versions successives du manuscrit jusqu’à la version finale acceptée pour publication, dès lors que l’éditeur met lui-même celle-ci gratuitement à disposition par voie numérique et, à défaut, à l’expiration d’un délai courant à compter de la date de la première publication. Ce délai est de six mois pour une publication dans le domaine des sciences, de la technique et de la
médecine et de douze mois dans celui des sciences humaines et sociales. Un délai inférieur peut être prévu par un arrêté du ministre chargé de la recherche pour certaines disciplines ou familles de disciplines.

Les termes barrés sont les dispositions retoquées suite à un amendement de députés. Avant son passage au Sénat, l'article 17 ne concerne donc plus les actes de colloques ou les recueils de mélanges (chapitre de livre). Il faudra attendre la fin de la navette parlementaire voire les décrets d'application pour connaître les contours définitifs de cette loi.

Crédit photo : SDASM Archives - Atlas Negative Collection Image

Restez connectés avec vos BU

AlexanderPfeiffenberger_eBooks_CC-BY_240

Travaillez de chez vous comme à l'université. Les abonnements numériques souscrits par les bibliothèques sont accessibles de partout : connectez-vous avec vos logins ENT et profitez des livres et revues en ligne de Springer, Wiley, Elsevier, Cairn, etc.

Suivez l'actualité des BU en ligne : Blog des BU | Facebook BU | Twitter BU
Pour rester informés des nouveautés en matière de documentation, revues en ligne, actualités de l'édition scientifique ou des services pratiques des bibliothèques de l'université de La Réunion, vos BU proposent différentes options : passage en revue.

  • Newsletter : recevez l'actualité des bibliothèques par email. Abonnez-vous au blog des BU pour être notifiés par email des nouvelles publications : nouvelle expo, nouveau test d'un abonnement numérique (revues ou livres en ligne),veille sur l'actualité des publications scientifiques, sélection de lectures, etc. blog_abonnement
  • Flux RSS : ajoutez notre flux RSS dans votre application RSS habituelle
  • Facebook:  tapez dans le moteur Facebook : BU Université de La Réunion
  • Twitter : suivez @bu974

fb_icon_325x325 Twitter_logo_blue

 

 

 

 

Via Facebook et Twitter, profitez de notre repérage des ressources web en matière d'université et documentation : nouvelles pratiques de lectures et écritures numériques, actualités de l'édition scientifique et conseils aux jeunes chercheurs, actualités de l'enseignement supérieur et de la recherche, richesse des biens communs culturels et scientifiques sur le web.

Besoin d'aide ? En complément, vos bibliothèques proposent un service d'aide en ligne : vous pouvez nous transmettre toute question liée à la documentation (livres, revues, thèses... imprimés ou numériques) ou au fonctionnement des bibliothèques (faire venir un document, besoin d'aide pour identifier un document, signaler un problème technique, publier en open access). Une adresse à retenir : info-bu[arobase]support.univ-reunion.fr ou notre formulaire en ligne "Poser une question".banniereTW_20140918_codebarresOK_500px

Plus d'info sur les différents services des BU ? http://bu.univ-reunion.fr

ISTEX - OUP et IOP, les archives des revues Oxford et Institute of Physics en ligne

IOP et OUP en licence nationalie / ISTEX

Comme en janvier dernier, de nouvelles ressources électroniques sont désormais accessibles à l'Université de La Réunion grâce au dispositif ISTEX. Toutes fonctionnent à l'Université de La Réunion depuis cette semaine. Vous pouvez également y accéder hors campus à partir du site web des Bibliothèques : http://bu.univ-reunion.fr

Rappel : il s'agit d'archives des revues (pas de numéro courant)

licencesnationales.fr et Istex

ISTEX : vaste programme d'acquisition de ressources scientifiques au niveau national. Rappel des étapes précédentes : Acte I. Octobre 2012 : enquête nationale sur les besoins des enseignants-chercheurs. Acte II. Octobre 2013 : test national d'une sélection de ressources. Acte III. Janvier 2014 : 6 nouvelles ressources électroniques accessibles dans les universités.

Les 3 fonctionnalités cachées de Google Scholar (qui pourraient vous intéresser)

Troisième volet de la série Ma BU dans Google ScholarVous savez désormais accéder aux ressources souscrites par l'Université depuis Google Scholar et vous créer des alertes. Certaines fonctionnalités vous feront également gagner du temps.

1. Citer facilement un article trouvé dans Google Scholar

Sous chaque référence, plusieurs liens sont à votre disposition.

Lien Citer dans Google Scholar Le lien Citer vous permet d'afficher la référence bibliographique aux formats APA, ISO 690 et MLA. Il ne vous reste plus qu'à copier-coller la référence.

Types de citation dans google ScholarNous vous conseillons néanmoins de paramétrer Google Scholar pour qu'il affiche le lien "Importer dans [un logiciel de gestion de références bibliographiques]"
Pour cela, cliquez sur Paramètres et cochez "Afficher les liens permettant des citations dans " en choisissant votre logiciel préféré (BibTex, EndNote, Reference Managers ou RefWorks). L'import dans Zotero est toujours possible depuis l'icône de la barre URL.

Choisir l'affichage de l'importationUn lien vous permettra d'importer les citations directement depuis la page des résultats.

GScholar102. Enregistrer les références dans votre bibliothèque (gérer vos articles favoris)

Cette fonctionnalité, très récente, est disponible depuis la page des résultats. Elle vous permet d'enregistrer les références dans un espace personnel appelé "Bibliothèque". Enregistrer la référenceCliquez sur Ma bibliothèque pour afficher et organiser vos références.

Accéder aux références de votre bibliothèque Vous pouvez créer des dossiers, appelés ici Libellés en cliquant sur Gérer les libellés.

3. Citations et indicateurs bibliométriques

Google Scholar vous permet de créer un profil d'auteur lié à votre bibliothèque de références. Ce profil public ou privé affichera vos propres articles et leurs indicateurs bibliométriques (h-index, indice i-10, nombre de citations). Vous pourrez aussi suivre les citations de vos articles ou celles d'autres auteurs.

Profil Google Scholar de Richard Feynman

Et pour commencer avec Google Scholar :
Ma BU dans Google Scholar
Ma BU dans Google Scholar (2) Etre alerté par email des nouveaux articles

Pour créer votre profil, il est nécessaire de créer ou utiliser un compte Google puis de suivre les étapes précisées dans cette aide.