Expo photo : "La lutte contre l'Apartheid"

Les BU de l'Université de La Réunion et l'association DINE (Développement Insertion Education), ont le plaisir de vous présenter l'exposition :

"La lutte contre l'Apartheid : une exposition photographique d'Omar Badsha"

Présentation de l'artiste, Omar Badsha :

Omar Badsha est un artiste, photographe, historien, leader syndicaliste mais aussi une personnalité politique et culturelle sud-africaine. Activiste anti-apartheid depuis le lycée, il co-fonde en 1982 l'agence Afrapix, un collectif de photographes, dans le but de créer une photothèque autour des effets et des impacts de l'Apartheid et de "stimuler la photographie documentaire". Badsha est également le fondateur de South African History Online, le plus grand site d'histoire de l'Afrique du Sud.
En 2015, il fait une rétrospective de son travail, nommée Seedtimes, à la Galerie Nationale d'Iziko.
Exposé dans le monde entier, il a remporté de nombreux prix dont le Sir Basil Schonland Award en 1965 ou le Images of Africa First Prize en 1993. Il est perçu par beaucoup de ses pairs comme un leader activiste et influenceur culturel de l'anti-apartheid, et comme un des plus grands reporters d'images du pays.

.

Le mot de l'artiste :

"Ces photographies traitent du déroulement de notre lutte révolutionnaire pour renverser le régime de l'apartheid. Contrairement aux photojournalistes traditionnels, je documentais le mouvement de l'intérieur en tant que participant et témoin. Dans ma quête de représenter les vies noires non pas seulement comme une catégorie raciale mais en tant que peuple, j'ai dû trouver une nouvelle façon de voir et concevoir un nouveau vocabulaire pour raconter l'histoire sud-africaine sans succomber à une vision du monde unidimensionnelle de "la lutte" qui ne serait que simples poings et drapeaux.

J'ai commencé avec des portraits de personnes vivant en marge de la société. Les gens accomplissent leurs rituels quotidiens et, à côté de cela, je documente les espaces où ils se sont rassemblés et où ils ont commencé à forger des amitiés, à créer une solidarité qui s'est traduite par la création de leur propre histoire. Mes essais photographiques étaient construits autour d'histoires, sur l'interaction entre la race, la classe, le genre et le politique, entrecoupées de chants, de danses, de poings, de drapeaux, de mégaphones, d'inévitables affrontements dans les rues et de blessés. Mes sujets étaient, sur la scène, dans les rues, des leaders, des poètes et des artistes racontant leurs histoires à travers des gestes de défi."

 

Les dates à retenir :

  • Exposition : du 20 novembre au 15 décembre 2017
    Bibliothèque Universitaire Droit-Lettres-Océan Indien
    Campus du Moufia - 15 avenue René Cassin (Saint-Denis)
    Entrée libre et gratuite
    .
  • Visites guidées de l'exposition : sur inscription en choisissant parmi les dates et horaires proposés.
    Création de créneaux supplémentaires pour les groupes de 5 personnes ou + (emeline.dandeu[at]univ-reunion.fr)
    Gratuit et ouvert à tous
    .
  • Conférence d'Omar Badsha : 12 décembre 2017 - 18h30
    Théâtre Vladimir Canter - Campus du Moufia (Saint-Denis)
    Entrée gratuite sur réservation uniquement  (dans la limite des places disponibles)
    .
  • Décrochage et cocktail en présence de l'artiste : 14 décembre 2017 - 18h00
    Bibliothèque Universitaire Droit-Lettres-Océan Indien
    Entrée libre et gratuite

 

 

Crédit images :
- Omar Badsha - Trade Union players, strike meeting, 1986, Durban

 

Visites guidées de l'exposition : "La Lutte contre l'Apartheid"

En partenariat avec l'association DINE (Développement Insertion Education) et le Service Commun de le Documentation, la Bibliothèque Universitaire Droit-Lettres-Océan Indien présente du 20 novembre au 15 décembre l'exposition "La lutte contre l'Apartheid : une exposition photographique d'Omar Badsha".

.
Dans le cadre de cet évènement, nous avons également le plaisir de vous proposer des visites guidées, gratuites et ouvertes à tous.
.

Planning des visites (cliquez sur la visite qui vous intéresse pour obtenir votre billet) :

A savoir :
- D'autres créneaux sont susceptibles d'être rajoutés ;
- Création possible de créneaux supplémentaires pour les groupes de 5 personnes ou + ;
- Possibilité d'organiser des visites spéciales pour les classes ;
- Visite en anglais sur demande et sur rdv.

Si vous êtes dans un de ces cas, merci de contacter : emeline.dandeu[at]univ-reunion.fr

 

CAPES Histoire-Géographie 2018 : "L’Afrique: du Sahel et du Sahara à la Méditerranée"

Nouvelle question au CAPES Histoire Géographie 2018 : "L’Afrique: du Sahel et du Sahara à la Méditerranée".

Pour vous aider dans vos révisions, les bibliothèques universitaires vous proposent une sélection de documents  :

L'Afrique : du Sahel et du Sahara à la Méditerranée / ouvrage collectif coordonné par Julien Andrieu,.... Ellipses, 2017

Afriques noires / Roland Pourtier ; sous la direction de Dominique Borne et Jacques Scheibling. Hachette, 2010

L'Afrique cosmopolite : circulations internationales et sociabilités citadines / Catherine Fournet-Guérin. Presses universitaires de Rennes, 2017

Histoire du Sahara / Bernard Nantet. Tallandier, 2015

Petite histoire de l'Afrique : l'Afrique au sud du Sahara de la préhistoire à nos jours / Catherine Coquery-Vidrovitch. La Découverte, 2016

L'eau en Afrique : source de conflits ? / sous la direction de C. Bouquet et D. Blanchon ; [publié par le Laboratoire de géographie physique appliquée]. LGPA-éditions, 2012

Atlas de l'Afrique : un continent émergent ? / Géraud Magrin, Alain Dubresson, Olivier Ninot ; cartographie d'Aurélie Boissière. Éditions Autrement, DL 2016

Le Sahara : un désert mondialisé / Bruno Lecoquierre. La Documentation française, 2015
--> Fondamental ! A maîtriser parfaitement !

Le Sahara : histoire, guerres et conquêtes / Bernard Nantet. Tallandier, 2013

Le Sahara : barrière ou pont ? / Presses universitaires de Provence, 2014

Sahel : entre crises et espoirs / sous la direction de Amadou Boureima et Dambo Lawali ; préface de Laurent Bridel. L'Harmattan, 2014

 

+ les ouvrages spécifiquement dédiés à la préparation de cette question !

Retrouvez la liste complète de notre sélection avec le mot clé CAPESHG2018-4

 

Mais aussi :

 

Pour se détendre tout en travaillant, quelques romans :

Driss Chraïbi, Le passé simple (1953), Une enquête au pays (1981)
Mohammed Dib, L’incendie (1954)
Mouloud Feraoun, La Terre et le sang (1953)
Yasmina Khadra, Morituri (1998)
Alaa al-Aswany, L’Immeuble Yacoubian (2002)
Moussa Konaté, Meurtre à Tombouctou (2014)
 ;
;
Un dernier conseil d'Olivier Milhaud (Université Paris I) :
" Durant l’année, seul le travail régulier et de longue haleine paye. Les nuits blanches sont contre-productives à ce niveau. En revanche, les expos ou émissions sur le tourisme dans le monde, les films sur l'Afrique du Nord et le Sahara, les voyages au fin fond de la France (des marges?) sont vivement recommandés. "
 ;
 ;
Crédit Image :
- Sahara : CC BY Veroyama

Café thématique : La Justice restaurative

En partenariat avec le SPIP (Service Pénitentiaire d'Insertion et de Probation) de La Réunion et l'IFJR (Institut Français pour la Justice Restaurative), la Bibliothèque Universitaire Droit-Lettres-Océan Indien vous propose un café thématique sur le thème de la justice restaurative :

Qu'est-ce que la justice restaurative ?
Pratique complémentaire au traitement pénal de l'infraction, la justice restaurative (ou restauratrice ou réparative) consiste à faire dialoguer victimes et auteurs d'infractions (qu'il s'agisse des parties concernées par la même affaire ou non). Les mesures prises, selon des modalités diverses, visent toutes à rétablir le lien social.

.

A qui s'adresse ce café thématique ?
A toute personne souhaitant en savoir plus sur :
- la justice restaurative : quelles que soient vos connaissances sur le sujet ;
- le cercle de soutien et de responsabilité : s'adressant à une personne sortant de prison, très isolée socialement et présentant un risque de récidive, il propose un accompagnement vers l'insertion et l'autonomie par des bénévoles de la société ;
- devenir bénévole : la mise en œuvre de la plupart des mesures de justice restaurative suppose une participation, plus ou moins active selon les mesures, de bénévoles appartenant aux communautés dans lesquelles évoluent les personnes confrontées au crime. Cela conforte l'œuvre de justice comme étant bien « l'affaire de tous ». Les bénévoles ont pour rôle, sans interférence avec celui des animateur(e)s, de manifester par leur présence l'intérêt porté par la société à la réparation la plus complète des répercussions du conflit né de l'infraction, d'encourager et d'accompagner les participants dans leur implication, de promouvoir ainsi la reconstruction du lien social.

 

RDV mercredi 15 novembre ou jeudi 16 novembre (12h-13H)
En Salle de Presse de la BU Droit-Lettres-Océan Indien (campus du Moufia)

Entrée libre et ouvert à tous

 

Pour en savoir + sur la justice restaurative, de nombreux ouvrages sont disponibles à la BU Droit-Lettres-Océan Indien !

Portraits ... des moniteurs étudiants de la BU Droit-Lettres-Océan Indien

Vous connaissez déjà les "Portraits des bibliothécaires" de la BU Droit-Lettres-Océan Indien. Aujourd'hui, nous vous proposons de rencontrer les étudiants (moniteurs et tuteurs) qui travaillent à la BUDLOI. Qu'ils soient au bureau de prêt du 1er étage, à l'Espace Océan Indien ou en rayon : ils sont là pour vous aider ! Portraits !

 

Vâni

Étudiante en : M1 Droit Public
Auparavant : Licence de Droit (Tampon)
Pourquoi travailler en BU ? : "L'année dernière, pendant ma licence de Droit au campus du Tampon, j'avais déjà pu être monitrice étudiante pour la bibliothèque. C'est une expérience que j'ai beaucoup appréciée. J'y ai vraiment découvert plein de choses. Je ne savais pas que nos bibliothèques étaient si riches de documents ! Et puis j'adore le contact avec les autres étudiants, c'est donc tout naturellement qu'en arrivant sur le campus du Moufia pour mon Master j'ai re-candidaté à la BU Droit-Lettres. Pour moi c'est le job parfait pour un étudiant qui veut financer ses études !"
Des passions ? : "J'aime beaucoup le théâtre. J'en ai fait pendant 3 ans mais maintenant je me contente d'aller voir des pièces quand je peux et de participer ponctuellement à des ateliers. Par ailleurs, je suis bénévole pour l'association Saf France. C'est une association qui lutte contre le syndrome d'alcoolisation fœtale. Cette année nous avons organisé au Tampon le 1er Safthon. Il a eu lieu le 9 septembre. C'est une cause qui me tient particulièrement à cœur. Cette année je vais également participer à un colloque sur les addictions. J'interviendrai sur la thématique "Addiction et grossesse" du point de vue juridique."

 

Alexandrine

Étudiante en : L3 Sciences Sociale
Auparavant : L1 et L2 Sciences de la Société
Pourquoi travailler en BU ? : "Parce que j'adore le contact avec les gens ! Je suis quelqu'un de plutôt expansif, il me fallait un travail en relation avec des usagers. Et puis j'adore les livres. L'année dernière je passais la quasi totalité de mon temps à la BU. Quand j'ai vu l'annonce de recrutement, cela m'a paru évident : il fallait que je postule !"
Des passions ? : "Je cours beaucoup : tous les soirs ! Je fais également un peu de danse (dancehall et danse classique). Mais il faut bien l'avouer la Licence 3 c'est beaucoup de travail alors même quand je ne suis pas postée en service public à la bibliothèque, vous me verrez souvent en train d'y travailler mes cours ou de réviser !"

 

Eugénie

Étudiante en : L3 Histoire
Auparavant : L1 et L2 Sciences de la Société
Pourquoi travailler en BU ? : "J'ai toujours aimé le monde des livres, de la documentation, de la recherche. C'est un univers dans lequel je me sens bien. Cela me permet également d'avoir un pied dans le monde du travail et c'est une chance de le faire dans un cadre si agréable. Et il faut bien l'avouer, cela m'aide aussi beaucoup dans mes propres études puisque je suis de plus en plus efficace dans mes recherches documentaires."
Des passions ? : "Je fais partie de l'association étudiante AEUR. Nous organisons par exemple la chasse aux œufs à Pâques.
De façon générale , j'aime beaucoup tout ce qui est culturel ou artistique mais cette année j'ai beaucoup de travaux à faire pour ma licence et peu de temps pour les loisirs."

 

Déborah

Étudiante en : L3 Administration économique et sociale
Auparavant : L1 et L2 AES
Pourquoi travailler en BU ? : "J'y vois plusieurs avantages ! Premièrement c'est proche de ma faculté, ce qui est très pratique. Deuxièmement, c'est un premier pied dans le monde du travail. Je pense qu’il est essentiel de ne pas attendre d'avoir terminé ses études pour s'y intéresser. Et enfin, c'est un job vraiment sympa. C'est très dynamique, il y a toujours plein de monde et honnêtement je ne vois pas le temps passer !"
Des passions ? : "Je n'aime pas rester enfermée chez moi, j'aime sortir. Rando, ciné, resto, ... peu importe ! J'apprécie les choses simples et conviviales."

 

Kevin

Étudiant en : M1 Lettres Modernes
Auparavant : L1 et L3 Lettres Modernes à l'Université de La Réunion et L2 en Erasmus à Bruxelles
Pourquoi travailler en BU ? : " Sûrement pour répondre à ma curiosité maladive et mon besoin de savoir comment tout fonctionne. Le classement documentaire par exemple, c'était une véritable énigme pour moi ! *rires*  Plus sérieusement, ayant pour projet de poursuivre en thèse, savoir utiliser la BU et ses ressources sera un véritable avantage. D'autre part, m'orienter dans une carrière autour de la documentation (les archives par exemple) est une possibilité. Cela me permet de tester un peu cette voie. "
Des passions ? : "Je me passionne pour la littérature québécoise et réunionnaise. Nous avons sur l'île une belle littérature si peu connue ! Je pense à La Nuit cyclone de Jean-François Samlong par exemple ou encore aux poèmes de Jean Albany.

 

Benjamin

Etudiant en : M1 Information Communication
Auparavant : Licence Études Anglophones
Pourquoi travailler en BU ? : "Ce n'est pas ma première année en tant que moniteur puisque je l'étais déjà en 2016-2017. La première fois que j'ai postulé, c'était surtout de la curiosité. J'avais envie de découvrir ce lieu que je fréquentais beaucoup pour mes études, envie de voir l'envers du décor. Et puis j'ai découvert un emploi qui me correspond vraiment. J'apprécie le contact avec les étudiants et les usagers de la bibliothèque. Je trouve également très enrichissant de travailler et d'échanger avec le personnel de la BU."
Des passions ? : "La musique ! Je suis chanteur. Les styles que je préfères ? Plutôt la variété française et la pop maloya."

 

Yasmina

Étudiante en : M1 Histoire
Auparavant : L3 Histoire
Pourquoi travailler en BU ? : "L'année dernière, dans le cadre de mes études, nous devions réaliser un stage. Après une longue hésitation entre musée et bibliothèque, j'ai opté pour la BU Droit-Lettres-Océan Indien. Ce n'est pas un choix étonnant car avec le recul je me rends compte que j'ai toujours été nichée soit dans ma bibliothèque municipale, soit plus jeune dans le CDI de mon lycée. J'ai beaucoup apprécié mon stage et j'ai découvert un métier très varié. Cela m'a donné envie de poursuivre l'aventure en tant que moniteur. Il faut dire qu'en travaillant ici, on a vraiment l'impression d'être utile, c'est très agréable"
Des passions ? : "J'aime le cinéma, les bandes dessinées et tout ce qui touche aux sciences sociales"

Expo : "Vers une Europe plus unie" à la BUDLOI

A l'occasion du 60ème anniversaire des Traités de Rome, la Direction des Relations Internationales et la Bibliothèque Droit-Lettres-Océan Indien vous proposent une exposition du Centre Régional d'Information Jeunesse :

"Vers une Europe plus unie. L'héritage des Traités de Rome pour l'Europe d'aujourd'hui"


Créée par les archives de l’Union européenne et l’Institut universitaire de Florence, cette exposition itinérante est basée sur des documents et des images d’archives. Elle vise à retracer l’histoire de l’intégration européenne de la signature des Traités de Rome aux défis de l’Europe d’aujourd’hui. L’exposition est composée de 14 panneaux reproduisant des documents et des images, avec des légendes explicatives, structurées en 4 sections thématiques: un aperçu historique, dimension sociale et citoyenne européenne, l’Europe dans le monde, et l’Europe : défis futurs.

Inauguration lors de l'Erasmus Day le vendredi 13 octobre à 10h (1er étage de la BU).

Expo visible à la BU Droit-lettres-Océan Indien du 2 au 27 octobre 2017
Campus du Moufia
Du lundi au vendredi 8h-19h
Le samedi 8h-12h
.

Et pour en savoir plus, nos bibliothécaires ont sélectionné pour vous quelques documents:

50 ans de construction européenne : 1957-2007 / Jean Castarède
Dictionnaire historique de l'Europe unie / sous la direction de Pierre Gerbet, Gérard Bossuat et Thierry Grosbois ; préface d'Elie Barnavi
Europe : le vieux monde en crise ? / Mark Bailoni ; [préface de Hubert Védrine]
Géopolitique de l'Europe : de l'Atlantique à l'Oural / par Gérard-François Dumont,... Pierre Verluise,...
L'économie européenne 2017 / OFCE
L'Europe et l'avenir du monde / Michel Foucher
La double démocratie : une Europe politique pour la croissance / Michel Aglietta et Nicolas Leron
La norme sans la force : l'énigme de la puissance européenne / Zaki Laïdi
Le Traité de Rome : histoires pluridisciplinaires / Sandrine Devaux, René Leboutte et Philippe Poirier, dir.
Les banlieues de l'Europe : les politiques de voisinage de l'Union européenne  / sous la direction de Jacques Rupnik
Les deux Europes : actes du IIIe colloque international RICHIE [tenu à Naples en décembre 2007] / Michele Affinito, Guia Migani & Christian Wenkel (dir.)
Les pères de l'Europe : sept portraits / Claudio Giulio Anta
Les traités européens après le Traité de Lisbonne : textes comparés / édition établie par François-Xavier Priollaud et David Siritzky
Refaire l'Europe : avec Jürgen Habermas / sous la direction de Yves Charles Zarka
Robert Schuman et les pères de l'Europe : cultures politiques et années de formation / organisé par la Maison de Robert Schuman et le Réseau des Maisons des Pères de l'Europe ; Sylvain Schirmann (dir.)
Science politique de l'Union européenne / sous la direction de Céline Belot, Paul Magnette, Sabine Saurugger ; [préface Jean-Louis Quermonne,...]
Théories et concepts de l'intégration européenne / Sabine Saurugger
Trajectoires de l'Europe, unie dans la diversité depuis 50 ans / [sous la direction de Sylvaine Poillot-Peruzzetto] ; avec les contributions de André-Jean Arnaud, Bertrand Monthubert, Marc Blanquet... [et al.]

En ligne :

- Revue de presse de l'anniversaire du Traité de Rome
- L'expo est également visible en ligne (fichier pdf)

 

 

Crédit image :
- Europe : CC BY Charles Clegg

 

Portraits de bibliothécaires - Hélène S.

La Bibliothèque Universitaire de Droit-Lettres-Océan Indien (BUDLOI) vous propose, via des billets de blog, de découvrir ou redécouvrir son personnel et ses missions.
Vous aviez déjà pu faire la connaissance de certains d'entre eux. Aujourd'hui, nous vous proposons de partir à la rencontre d'Hélène, nouvellement arrivée à La Réunion !

Bonjour Hélène. Peux-tu te présenter ?
Hélène S. : Je m'appelle Hélène Saada. Je suis bibliothécaire à la Bibliothèque Universitaire Droit-Lettres-Océan Indien et responsable du secteur Lettres et Sciences Humaines.

Ton arrivée à la Réunion est récente. D'où viens-tu ?
H. : Effectivement, une arrivée très récente puisque j'ai pris mon poste en septembre 2017.
Je suis originaire de Paris mais j'ai beaucoup bougé ! J'ai passé mon Master Documentation à l'Université de Poitiers puis j'ai obtenu un premier poste de documentaliste au service d'Information et d'orientation de l'université de Bordeaux 3.. Je n'y suis restée que 10 mois car suite à la réussite du concours de Bibliothécaire Adjoint Spécialisé j'ai rejoint la Bibliothèque Interuniversitaire Sainte Barbe à Paris en tant que chargée de collections. Je devais gérer l'ensemble du circuit documentaire (achat, catalogage, valorisation, désherbage,...) de trois fonds.
En 2013, j'ai obtenu le concours de bibliothécaire d’État. Après 6 mois de formation à l'École nationale supérieure des sciences de l'information et des bibliothèques (ENSSIB), j'ai été affectée à la Bibliothèque Publique d'Information (BPI), toujours à Paris, en avril 2014. C'était un poste très différent de ce que j'avais déjà connu puisque j'ai rejoint le service "Développement des publics" en ayant pour principale mission le développement des actions à destination des publics du champ social (personnes précaires, migrants, etc). J'étais donc beaucoup moins en contact avec les collections et même si cela m'a un peu manqué, c'était un poste extrêmement intéressant et enrichissant. J'ai rencontré et travaillé avec de nombreux partenaires extérieurs ainsi qu'avec d'autres services de la bibliothèque. C'était un poste très transversal.

Tu y es donc restée 3 ans avant de rejoindre la BUDLOI ?
H. : C'est cela ! Après 6 ans à Paris, mon compagnon et moi-même voulions vraiment quitter la région parisienne. C'est là que nous avons vu que le Service Commun de la Documentation de l'Université de La Réunion proposait deux postes pour la rentrée 2017. Nous avons donc saisi cette opportunité.

,

Quelles vont être tes missions au sein de la BUDLOI ?
H. : J'encadre une équipe de 8 agents. Ma principale mission est donc de faire en sorte que mon équipe puisse travailler dans les meilleures conditions possibles. Je dois leur donner les moyens de réaliser leurs tâches. En tant que responsable du secteur Lettres et Sciences Humaines, je dois suivre le budget alloué au secteur. En lien avec les autres responsables ainsi qu'avec la responsable de la bibliothèque, nous sommes chargés d'impulser de nouvelles politiques afin de faire évoluer les actions de la bibliothèque et le service rendu aux usagers.

Je suis également chargée de la formation des usagers pour la BUDLOI. Cela ne veut pas dire que j'assure toutes les formations. Nous sommes toute une équipe et de nombreux collègues y sont impliqués. J'ai plutôt un rôle de coordination et de développement. Par exemple, j'aimerais beaucoup que nous développions l'offre à destination des Masters. C'est un objectif pour la rentrée 2018. Nous aimerions leur proposer des formations dédiées comme la "mise en forme du mémoire" ou la "rédaction des références bibliographiques". De façon générale, j'aimerais beaucoup que nous puissions inclure ces formations dans les cursus car je pense que la bibliothèque à un rôle important à jouer dans la réussite des étudiants.

Enfin, comme tous les agents de la bibliothèque, je participe au service public. C'est la base de notre métier ! C'est quelque chose que j'apprécie particulièrement, tout comme les visites ou les formations. C'est dans ces moments d'échanges avec les usagers que l'on se sent utile.

Et en dehors de la bibliothèque, des passions ?
H. : Avant d'avoir ma fille, je faisais beaucoup de course à pied, de natation ou encore de randonnées. J'avais un peu laissé le sport de côté mais avec notre arrivée sur l'ile je compte bien reprendre la marche. Grâce au SUAPS, j'ai découvert la Préparation Physique Générale (PPG). C'est un sport assez physique mais vraiment complet.
Sinon, j'aime beaucoup cuisiner. Pendant 3 ans j'ai tenu un blog de cuisine. Aujourd'hui il est en jachère mais peut-être que la cuisine créole va m'inspirer et qu'il y aura bientôt de nouveaux articles !

 

 

La BU Droit-Lettres fête l'Allemagne

Du 3 au 23 octobre 2017, le département d'Allemand, la direction des Relations Internationales, le service Art et Culture et la Bibliothèque Universitaire Droit-Lettres-Océan Indien vous proposent de fêter l'Allemagne !

Au programme :

Mardi 3 octobre : Ouverture festive
12H-14H
Salle de Presse de la BU Droit-Lettres-Océan Indien
A l'occasion de la journée de la Réunification, la fête nationale allemande, découvrez une exposition variée, avec entre autres des œuvres du cartooniste et humoriste primé Mushin Omurca

Mardi 10 octobre : Spectacle d'humour : "Integration à la IKEA"
18H30
Théâtre Vladimir Canter
Spectacle satirique de l'humoriste germano-turc Mushin Omurca, initiateur du "Cartoon-Kabarett". Son programme, qui se penche sur le sujet de l'intégration et de l'identité des migrants turcs en Allemagne, a connu beaucoup de succès au niveau international.
Spectacle en allemand
Réservation :
https://www.billetweb.fr/spectacle-muhsin-omurca

Du 16 au 20 octobre : Forum allemand
12H-14H
Salle de Presse de la BU Droit-Lettres-Océan Indien
Recevez chaque jour une multitude de réponses à vos questions concernant un séjour en Allemagne :
- un pays d'opportunités professionnelles
- un pays plurilingue
- un pays à portée de toutes les bourses
- un pays multiculturel
- un pays festif

Lundi 23 octobre : Projection du film "L'Etrangère"
18H
Ciné Campus - Théâtre Vladimir Canter
Drame - 2010 - Réalisé par Feo Aladag - Version originale avec sous-titres français
Réservation :
https://www.billetweb.fr/cine-campus-letrangere

 

Pour chaque évènement : entrée libre et ouverte à tous !

Crédit photo : Wikimedia Commons World Cup 2006 German fans at Bochum

Nouveautés DVD à la BUDLOI

La Bibliothèque Universitaire Droit-Lettres-Océan Indien enrichit son fonds de films documentaire !

Découvrez les nouveautés de la rentrée 2017 :

Toussaint-Louverture et l'abolition de l'esclavage / un film de Laurent Lutaud et Georges Nivoix (2008)
Sur les traces de Toussaint-Louverture, découvrez la société esclavagiste, le sort des esclaves, le combat pour l'abolition reconnue en 1794 jusqu'à l'indépendance d'Haïti..

Shoah / Claude Lanzmann (2012)
Claude Lanzmann a réalisé ce documentaire de 9h30 sur l extermination des juifs d'Europe sans utiliser une seule image d'archive. Pendant 11 ans il a interrogé des survivants, des témoins et d anciens Nazis. « Shoah » est considéré par beaucoup comme l'une des oeuvres les plus importantes du cinéma mondial.

The act of killing / Joshua Oppenheimer (2013)
Lorsque Joshua Oppenheimer se rend en Indonésie pour réaliser un documentaire sur le massacre des plus d'un million d'opposants politiques en 1965, il ne s'imagine pas que, 45 ans après les faits, les survivants terrorisés hésiteraient à s'exprimer. Les bourreaux, eux, protégés par un pouvoir corrompu, s'épanchent librement et proposent même de rejouer les scènes d'exactions qu'ils ont commises. Une réflexion saisissante sur l'acte de tuer..

Une jeunesse allemande / Jean-Gabriel Périot (2015)
La Fraction Armée Rouge (RAF), organisation terroriste d'extrême gauche, également surnommée "la bande à Baader" ou "groupe Baader-Meinhof", opère en Allemagne dans les années 70. Ses membres, qui croient en la force de l'image, expriment pourtant d'abord leur militantisme dans des actions artistiques, médiatiques et cinématographiques. Mais devant l'échec de leur portée, ils se radicalisent dans une lutte armée, jusqu'à commettre des attentats meurtriers qui contribueront au climat de violence sociale et politique durant les années de plomb.

Génocide arménien : le spectre de 1915 / Nicolas Jallot (2016)
1915 : l'empire ottoman est plongé dans la Grande Guerre : elle entraînera sa chute. Dans ce contexte historique si particulier, plus d'un million d'Arméniens sont massacrés par les Turcs. C'est le premier génocide d'un siècle qui n'en sera pas avare. En Turquie, son évocation a toujours été refusée et occultée, l'emploi du mot " génocide " interdit. Pourtant, c'est au sein même de la société turque que des voix s'élèvent aujourd'hui : elles disent l'impérieuse nécessité de la vérité. Pour raconter cette sanglante page d'histoire à l'occasion de son centenaire, le film va à la rencontre de deux personnages emblématiques, un Turc et une Arménienne de Turquie.  A travers eux, ce film mêle la "grande" et la "petite" histoire, entre chronique familiale et destin national, entre Histoire et mémoire.

Homeland : Irak année zéro / Abbas Fahdel (2016)
Ce documentaire est découpé en deux parties, l'avant et l'après. Nous partageons les joies et les craintes de cette famille irakienne qui nous montre à quel point toutes les familles du monde ont les mêmes aspirations : travailler, éduquer leurs enfants, rire, aimer, s'impliquer dans leur société... Abbas Fahdel nous montre également qu'au coeur de la guerre il existe des hommes, des femmes et des enfants exceptionnels, des héros du quotidien, "des gens qui sont nos frères humains et que l'on quitte le cœur brisé quand le film prend brutalement fin".

Where to Invade next / Michael Moore (2016)
Le 2 janvier 2016, Michael Moore est discrètement convoqué au Pentagone afin de rencontrer le chef d'état-major : "Michael, on ne sait plus quoi faire...". Sa nouvelle mission ? Envahir des pays avec des noms à peine prononçables pour s'inspirer de leurs pratiques et les importer aux Etats-Unis d'Amérique !

 

Tous les DVD présentés sont empruntables et peuvent être demandés en navette !

 

CAPES Histoire Géo 2018 : "Les espaces du tourisme et des loisirs"

Nouvelle question au CAPES Histoire Géographie 2018 : "Les espaces du tourisme et des loisirs".


Pour vous aider dans vos révisions, les bibliothèques universitaires vous proposent une sélection de documents  :

Le tourisme : lectures géographiques / [sous la direction] de Philippe Duhamel,...
Le ‰tourisme dans le monde / par Alain Mesplier
Tourismes / Équipe MIT "Mobilités, itinéraires, territoires",... ; Philippe Duhamel, Jean-Christophe Gay, Rémy Knafou ... [et al.]
Tourisme et périphéries : la centralité des lieux en question / sous la direction de Nicolas Bernard, Caroline Blondy et Philippe Duhamel
Le tourisme comme expérience : regards interdisciplinaires sur le vécu touristique / sous la direction de Jean-Michel Decroly
Le tourisme : acteurs, lieux et enjeux / Olivier Dehoorne, Philippe Duhamel, Jean-Christophe Gay... [et al.] ; Mathis Stock (coordination)
Les patrimoines touristiques : naturels, historiques, culturels / Brice Duthion, Lionel Walker ; préface de Eric Gross
Le sport : une géographie mondialisée / Jean-Pierre Augustin
Métropolisation et tourisme : comment le tourisme redessine Paris / sous la direction de Maria Gravari-Barbas et Édith Fagnoni
Hyper-lieux : les nouvelles géographies politiques de la mondialisation / Michel Lussault
Tourisme et insularité : la littoralité en question(s) / sous la direction de Jean-Marie Furt et Caroline Tafani ; préface de Jean-Louis Moretti
Le tourisme en France : étude régionale / par Alain Mesplier,...

...

+ les ouvrages spécifiquement dédiés à la préparation de cette question !

Retrouvez la liste complète de notre sélection avec le mot clé CAPESHG2018-6

Mais aussi :

 

Sélection thématique : La Crise migratoire

Du 4 au 29 septembre 2017, Médecins sans Frontières et la Bibliothèque Universitaire Droit-Lettres-Océan Indien vous présentent l'exposition "Itinéraires intérieurs", une exposition photographique de Bruno Fert.

Pour accompagner cet évènement, vos bibliothèques vous proposent une sélection de documents sur le thème de la crise migratoire :

Roms en (bidon)villes : quelle place pour les migrants précaires aujourd'hui ? / Martin Olivera
Migrants et réfugiés : réponse aux indécis, aux inquiets et aux réticents / Claire Rodier
Les migrants et nous : comprendre Babel / Michel Agier
Sociologie des migrations / Sylvie Mazzella
Accueillir les migrants / dossier présenté par Annie Collovald et Estelle D'Halluin
L'immigration en France : mythes et réalités / El Mouhoub Mouhoud
Chroniques d'exil et d'hospitalité : vies de migrants, ici et ailleurs / Olivier Favier
Migrants, incarner les valeurs humaines : mondialiser l'hospitalité / Pierre-Marie Pouget
De Lesbos à Calais : comment l'Europe fabrique des camps [Texte imprimé] / Babels ; contributeurs Sarah Barnier, Sara Casella Colombeau, Camille Gardesse et al.
Accueil ou submersion ? : regards européens sur la crise des migrants / Jérôme Fourquet
Migrants : l'impasse européenne / Thomas Lacroix
Habiter le campement / sous la direction de Fiona Meadows
ˆLa ‰fin de l'hospitalité : Lampedusa, Lesbos, Calais.../ Fabienne Brugère, Guillaume Le Blanc
Décamper : de Lampedusa à Calais, un livre de textes et d'images & un disque pour parler d'une terre sans accueil / sous la direction de Samuel Lequerre et Delphine Le Vergos

et beaucoup d'autres documents en rayon !

A lire sur place, à emprunter ou à faire venir par la navette.

 

Et en ligne : dossier OpenEdition Books "Migrants"

Projection-débat : "Moments d'exil"

Tout au long du mois de septembre, la Bibliothèque Universitaire Droit-Lettres-Océan Indien et Médecins sans frontières-Ile de La Réunion vous propose plusieurs évènements autour de la question de la crise migratoire.

Du 4 au 29 septembre, vous pourrez voir en salle de presse de la BU l'exposition photographique de Bruno Fert : "Itinéraires intérieurs".

;

Pour compléter cette exposition, la BUDLOI et MSF-Ile de La Réunion ont le plaisir de vous inviter le jeudi 14 septembre 2017 à une projection débat en salle de presse de la bibliothèque de 17h à 19h.

Diffusion du film "Moments d'exil" par Armelle Loiseau (20 min)
--> Ce film documentaire relate les instants d’espoir qui s’effondrent à chaque fois qu’un
nouveau mur se dresse entre les migrants et la promesse d’une vie en sécurité, les
difficultés auxquelles ils doivent faire face, leur détermination à continuer coûte que
coûte... Ces témoignages sont autant de voix singulières, qui révèlent quelques-unes des multiples facettes du chemin de l’exil...

 

La projection sera suivie d'un café débat organisé par MSF - Ile de La Réunion en présence de Médecins du Monde et de la Cimade Réunion. Autour d'une boisson et d'un petit encas, des experts partageront leur vision sur les problématiques rencontrées par les populations migrantes de manière générale avec un focus sur les enjeux locaux.

Entrée libre, gratuite et ouverte à tous.

 

Crédit photo:
Syrian refugees : Public Domain by Freedom house

Réussir le CAPES Histoire Géographie 2018

Candidats au CAPES ou à l'Agrégation d'Histoire-Géographie ? Les Bibliothèques Universitaires vous accompagnent dans vos révisions et vous proposent des sélections de documents.

st

Les Programmes  :

Programme du CAPES externe d'Histoire-Géographie

Programme de l'agrégation externe Histoire

Programme de l'agrégation externe Géographie

 

Nos bibliographies :

Pour chaque question, la BU Droit-Lettres-Océan Indien vous propose une bibliographie sélective d'ouvrages disponibles dans vos bibliothèques.
Tapez le mot-clé attribué à chaque question dans notre catalogue pour retrouver l'ensemble de nos documents.

Par exemple, pour avoir accès à notre sélection sur la question "La France des marges", tapez le mot clé "CAPESHG2018-7" dans notre catalogue.

 

CAPESHG2018-1 : Sciences, techniques, pouvoirs et sociétés du XVe siècle au XVIIIe siècle (période de la Révolution française exclue) en Angleterre, France, Pays-Bas/Provinces Unies et péninsule italienne -> voir notre article dédié !

CAPESHG2018-2 : Famille et société dans le monde grec et à Rome du Ve siècle av. J.-C. (nouvelle question)

CAPESHG2018-3 : La nature, objet géographique (nouvelle question)

CAPESHG2018-4 : L’Afrique: du Sahel et du Sahara à la Méditerranée (nouvelle question)

CAPESHG2018-5 : Le Moyen-Orient de 1876 à 1980 -> voir notre article dédié !

CAPESHG2018-6 : Les espaces du tourisme et des loisirs (nouvelle question) -> voir notre article dédié !

CAPESHG2018-7 : La France des marges  -> voir notre article dédié !

CAPESHG2018-8 : Confrontation, échanges et connaissance de l 'autre au nord et à l'est de l'Europe de la fin du VIIe siècle au milieu du XIe siècle (nouvelle question)

 

 

A lire :

L'ouvrage " Préparer et réussir le CAPES d'histoire-géographie : épreuves d'admissibilité " d'Alexandra Baudinault

 

Crédit photo :
- Student CC-BY Collegedegrees360

Exposition : Itinéraires intérieurs

Du 4 au 29 septembre, Médecins sans Frontières et la Bibliothèque Universitaire Droit-Lettres-Océan Indien vous présentent l'exposition :

Itinéraires intérieurs

une exposition photographique de Bruno Fert

 

Cette exposition a pour thème les populations migrantes avec comme prisme leurs lieux de vie qui reflètent la singularité de ceux qui y logent.

En cette année 2017, Médecins Sans Frontières (MSF) souhaite sensibiliser et communiquer sur une thématique au cœur de l’actualité et d’une grande importance opérationnelle pour MSF : la crise migratoire. Des dizaines de millions de personnes fuient actuellement les conflits, l’extrême misère ou les persécutions dans le monde entier. Les équipes de MSF sont mobilisées pour leur apporter soins et secours.

Adresse : BU Droit-Lettres-Océan Indien
15 avenue René Cassin
97400 Saint-Denis

Horaires d'ouverture :
du lundi au vendredi de 8h à 19h
le samedi de 8h à 12h

Entrée libre, gratuite et ouverte à tous

En parallèle de cette exposition, MSF-Ile de La Réunion vous propose également :

  • Projection-débat : "Moments d'exil" par Armelle Loiseau (20 min)

MSF- Ile de La Réunion vous invite le jeudi 14 septembre (17h-19h) à participer à une soirée projection-débat qui se déroulera également à la Bibliothèque Universitaire Droit-Lettres-Océan Indien de Saint-Denis. Des experts partageront leur vision sur les problématiques rencontrées par les populations migrantes de manière générale avec un focus sur les enjeux locaux.
Entrée libre, gratuite et ouverte à tous.

  • Ateliers d'écriture :
Pour accompagner l'action de MSF, l'association Lilomots vous propose 2 ateliers d'écritures organisés les samedi 2 et 9 septembre de 10h à 12h.
Lieu : Bibliothèque Universitaire Droit-Lettres-Océan Indien (Saint Denis)
Ces ateliers s'appuieront sur l'écriture créative, un des outils privilégiés de l'Association. A partir de textes d'auteurs et de propositions d'écriture ludiques, les participants sont invités à s'exprimer librement.
Pour participer à cette action, il vous faudra adhérer sur place à l'Association (cotisation : 15 €), elle sera ensuite gratuite.
4 places vous sont ouvertes.
Pour toute information, vous pouvez contacter Mélissa, coordinatrice de l'Association Lilomots par e-mail :lilomots@gmail.com
 .
  • Soirée :
Le 19 septembre (dès 18h), aura lieu à La Cerise à Saint-Paul une soirée autour du thème de l'exposition "Itinéraires intérieurs".
Y seront proposées : les lectures des textes produits pendant les ateliers, mais aussi un concert-dessiné et la projection d'un film documentaire de MSF.
Cette soirée sera ouverte à tous.
 .
Crédits photos :
- Itinéraires intérieurs : Bruno Fret
- Syrian refugees : Public Domain by Freedom house

Réservez votre salle de travail en un clic pour la BU Droit-Lettres!

Il y a du nouveau à la BU Droit-Lettres-Océan Indien !

Terminé les réservations sur cahier pour vos salles de travail en groupe. Dorénavant cela se passe en ligne !

RDV sur le site des BU, rubrique "Services" -> "Réserver une salle de travail"
ou directement ICI (se connecter avec vos identifiants ENT)

Conditions d'utilisation :
- 3 étudiants minimum
- 3 heures par jour max. pour un groupe
- en cas de retard (15 minutes max), la salle peut être prêtée à un autre groupe

A bientôt ! 😉

Crédit photo :
- "Brainstorming" CC BY Amnestystudent

Idées de lecture : musique !

Les arts sont présents également dans vos bibliothèques : arts plastiques, cinéma, musique... Aujourd'hui, deux livres de la BU Droit-Lettres sur deux acteurs majeurs de la musique

  • David Bowie :

Né le 8 janvier 1947 à Londres dans le quartier de Brixton (Royaume-Uni) et mort le 10 janvier 2016 à New York dans le quartier de Manhattan (États-Unis), David Bowie est un musicien, chanteur, auteur-compositeur-interprète, producteur de disques, peintre et acteur britannique.

En 2001, il soutient la cause tibétaine en donnant un concert à New York en exprimant un vif intérêt pour le bouddhisme.

Une discographie impressionnante dans le monde artistique telle que la musique, la chanson et le cinéma.

En rayon, retrouvez l'ouvrage : Bowie : l'autre histoire / Patrick Eudeline (Point, 2017)

En ligne vous pouvez visiter le site officiel de Bowie. Ou encore revoir quelques prestations musicales :

  • Leonard Cohen :

Né le 21 septembre 1934 à Westmount et mort le 7 novembre 2016 à Los Angeles, Leonard Cohen est un auteur-compositeur-interprète, musicien, poète, romancier et peintre canadien.

Son premier recueil de poésies paraît à Montréal en 1956 et son premier roman en 1963.

Leonard Cohen s’inspire souvent des mêmes thèmes dans ses chansons : l'amour-passion, la religion, la solitude, la sexualité et la complexité des relations interpersonnelles.

Il a à son actif  une discographie impressionnante et un succès incontournable dans le milieu artistique avec sa voix grave reconnaissable entre tous.

En rayon, retrouvez l'ouvrage : Le livre du désir : book of longing poèmes / Léonard Cohen (Point, 2013).

En ligne, vous pouvez consulter le site officiel de Léonard Cohen.

Billet rédigé en collaboration avec Sylvie Mastagli.

Idées de lecture : Matthieu Ricard

Matthieu Ricard, né en France,  le 15 février 1946 à Aix-les-Bains est docteur en génétique cellulaire, moine bouddhiste tibétain, auteur, traducteur et photographe. En 1967, étudiant en génétique cellulaire, part en Inde, à Darjeeling, pour rencontrer les grands maîtres spirituels tibétains.

Il est le fils du philosophe français Jean-François Ricard dit Revel (essayiste, journaliste et académicien) et de l'artiste peintre Yahne Le Toumelin. Elle s’intéresse dès son plus jeune âge à la philosophie, la spiritualité et à l’ésotérisme.

En 1979, il devient moine et aujourd’hui, il réside au monastère de Shéchèn au Népal.

En 1980, grâce à Dilgo Khyentsé Rinpoché (maître bouddhiste), il rencontre pour la première fois le dalaï-lama, dont il devient l'interprète pour le français à partir de 1989.

L’Université de la Réunion a eu le privilège de le recevoir et d’honorer de sa présence pour y animer une conférence/débat sur l’Altruisme au cours du 1er trimestre 2017.

 

Quelques références à retrouver dans vos BU :

Et aussi :

 

Billet rédigé en collaboration avec Sylvie Mastagli.

Crédit image : Portrait de Matthieu Ricard : CC BY-SA 4.0 Jon Schmidt

 

Portraits de bibliothécaires - Cécile

La Bibliothèque Universitaire de Droit-Lettres-Océan Indien (BUDLOI) vous propose, via des billets de blog, de découvrir ou redécouvrir son personnel et ses missions.
Vous aviez déjà pu faire la connaissance de certains d'entre eux. Ce mois-ci, c'est Cécile qui se prête au jeu de l'interview !

Bonjour Cécile. Peux-tu te présenter ?
Cécile R. : Bonjour, je m'appelle Cécile Röthlin et je suis responsable de la Bibliothèque Universitaire Droit-Lettres-Océan Indien depuis 2012

Pourrais-tu nous parler un peu de ton parcours professionnel avant La Réunion ?
C. : J'ai commencé en tant que documentaliste au Conseil Régional de Bourgogne. En 1995, suite à la réussite du concours, je deviens Bibliothécaire Adjoint Spécialisé à la Bibliothèque Nationale de France, à Paris, au département Droit-Economie-Gestion. J'y suis restée 7 ans. En 2002, j'ai rejoint l'Université de Versailles Saint-Quentin.
L'année d'après, j'ai réussi le concours de Conservateur des Bibliothèques. Après un an de formation ,j'ai rejoint l'Université du Mans où je suis restée 7 ans également.
J'ai demandé et obtenu ma mutation à la Réunion en 2011.

Peux-tu nous parler de ton poste actuel, tes missions ?
C. : J'ai la responsabilité de la BU Droit-Lettres-Océan Indien. Mon rôle est de veiller au bon fonctionnement de la section, qu'il s'agisse du personnel, du bâtiment ou encore des collections. Je m'occupe de la gestion de l'équipe (suivi des agents, déroulement de leur carrière, recrutements,...). J'ai essentiellement un rôle de pilotage puisque je coordonne les activités de la bibliothèque. J'aime dire que mon travail c'est de "mettre de l'huile" : faire en sorte que les agents arrivent à travailler tous ensemble et dans les meilleures conditions.

Je participe également au service public. Même si je ne peux plus en faire autant qu'avant, je trouve que c'est une mission importante. C'est notre raison d'être en tant qu'équipe de bibliothécaires. Je ne voudrais pas m'en couper.

Quels sont les aspects de ton travail que tu préfères ?
C. : J'aime la gestion d'équipe, être dans l'humain.
J'apprécie également participer à la formation des étudiants à la recherche documentaire dans le cadre du C2i. C'est très interactif et enrichissant.

Pourquoi as-tu choisi de travailler en bibliothèque universitaire ?
C. : En travaillant en bibliothèque universitaire, j'ai vraiment l'impression que mon travail a un sens. Il y a une véritable mission d'appui aux différents cursus. Nous répondons à des besoins précis en ayant la sensation de vraiment rendre service. J'apprécie aussi beaucoup le public étudiant et d'autant plus à La Réunion où nos usagers sont très respectueux et sympathiques.

Quelle est selon toi la qualité essentielle d'un bon bibliothécaire ?
C. : Il faut être ouvert et aimer aller au devant des gens, avoir envie de les aider et de leur être utile.

Quels sont les projets de la BU Droit-Lettres-Océan Indien pour la rentrée 2017 ?
C. : Nous souhaitons mener une réflexion autour de l'amélioration de la qualité des services et des espaces en mettant tout particulièrement l'accent sur l'élargissement des horaires d'ouverture. Nous avons également un projet de réaménagement des postes d'accueil.
Évidemment nous poursuivrons le chantier Dewey, qui devrait se terminer dans l'année.

En dehors de la bibliothèque, quels sont tes passions?
C. : Je suis une véritable mordue d'équitation. C'est une véritable passion ! La relation de confiance qu'il est possible d'instaurer avec un animal aussi grand et impressionnant, c'est exceptionnel. C'est un sport que nous pratiquons en famille et c'est très appréciable.

Portraits de bibliothécaires - Christelle

La Bibliothèque Universitaire de Droit-Lettres-Océan Indien (BUDLOI) vous propose, via des billets de blog, de découvrir ou redécouvrir son personnel et ses missions.
Vous aviez déjà pu faire la connaissance de certains d'entre eux. Ce  mois-ci, c'est Christelle qui répond à nos questions !

Bonjour Christelle. Peux-tu te présenter ?
Christelle B. : Je m'appelle Christelle et je travaille à la BU Droit-Lettres-Océan Indien depuis un peu plus de quatre ans. Je m'occupe de la gestion des secteurs Littératures Etrangères (hors littérature anglaise) et Sciences de l'éducation.

Quel est ton parcours professionnel ?
C. : En 2003, j'ai obtenu une maîtrise en documentation. Suite à cela j'ai travaillé pendant deux ans en IUFM (Institut Universitaire des Formation des Maîtres) à La-Roche-sur-Yon. Ensuite je suis partie en volontariat. Pendant un an à Bamako, au Mali, en tant que Volontaire de Solidarité Internationale (VSI), puis un an en Égypte dans une école francophone d'Alexandrie. Je suis restée là bas un an supplémentaire en travaillant cette fois-ci à la bibliothèque de l'école française.
J'ai ensuite vécu un an en Afrique du Sud.

y
Je suis rentrée en France en 2011 et j'ai travaillé pendant un an à la Bibliothèque Universitaire Sciences et Sport de l'Université de Savoie en tant que magasinier.
A la fin de mon contrat, j'ai encore un peu voyagé (Asie du Sud-Est, Québec,...) avant de m'installer à la Réunion en janvier 2013.

En quoi consiste ton travail à la BUDLOI ?
C. : Il s'agit essentiellement de la gestion des collections: enrichir le fonds (par des achats, des dons,...), cataloguer, désherber, valoriser les collections,...
Je participe également à la formation des étudiants à la recherche documentaire dans le cadre du C2i.
J'effectue aussi du service public (accueil, prêt/retour,...).

Pourquoi travailler en BU ?
C. : J'aime beaucoup le contact avec les étudiants. Plus généralement, j'aime l'ambiance sur le campus, le cadre universitaire dans son ensemble.

Quel est l'aspect de ton métier que tu préfères ?
C. : Comme beaucoup de mes collègues, j'affectionne particulièrement le service public. J'aime rendre service aux usagers, les aider dans leurs recherches documentaires.
J'aime aussi la polyvalence de notre métier, surtout dans les petites bibliothèques. C'est une vraie richesse.

En dehors du travail, des loisirs ?
C. : Je fais beaucoup de sport, de randonnées et de voyages ! Je suis aussi une grande fan de football, j'y ai joué pendant de nombreuses années. Dernièrement je me suis mise au yoga et à la méditation.

Crédit photo :
- BUDLOI - SCD Université de La Réunion
- Christelle Boisliveau

 

Travaux en BU Droit-Lettres-Océan Indien

** INFO TRAVAUX **

Afin d'améliorer votre confort, des travaux d'éclairage ont actuellement lieu en Bibliothèque Universitaire Droit-Lettres-Océan Indien.

L'espace Nord de la bibliothèque est un peu bruyant ces jours-ci. Nous vous invitons à utiliser les espaces Sud.