Disparition de Daniel Honoré, écrivain et promoteur de la langue créole

Source : Témoignages.re

Daniel Honoré nous a quittés le 18 octobre 2018 : enseignant, militant de la langue créole, écrivain, il laisse derrière lui une oeuvre plurielle : poèmes, romans, nouvelles, contes, légendes et proverbes.

ISource : Livranool écrivait surtout en kréol rénioné. Il a publié, en 2002, un Dictionnaire d’expressions créoles qui fait référence puis, en 2013, un dictionnaire de propositions de néologismes créoles : Diksioner moféknèt .

Découvrez quelques articles et mémoires que lui ont consacré chercheurs et étudiants:

Et surtout venez lire ou relire Daniel Honoré dans vos BU : ses ouvrages sont disponibles sur des présentoirs à l'entrée et à l'intérieur de l'espace Océan Indien.

Entretien réalisé pour "Île en île" en 2009 dans le Jardin d'État à Saint-Denis :

Crédits images : Témoignages.re et Livranoo.com

Une réflexion au sujet de « Disparition de Daniel Honoré, écrivain et promoteur de la langue créole »

  1. Bonjour. A l'heure même où j'écrivais ces lignes, l'enterrement de Daniel HONORE se déroulait à SAINT BENOÎT. Y penser me serre le cœur car Daniel HONORE était un ami. Je l'ai bien connu autrefois : nous étions enseignants au Collège/Lycée Amiral BOUVET, à SAINT BENOÎT (avec Jean-Claude FRUTEAU). Je conserve de Daniel HONORE un souvenir plein d'affection : non seulement il était toujours gentil, chaleureux, ouvert, fraternel, mais il était de ceux qui ne collent pas d'étiquettes et qui savent s'efforcer de comprendre au lieu de juger. J'arrivais de métropole mais Daniel a vite saisi ce que nous avions en commun : l'affection pour les enfants de la Réunion, l'intérêt pour la population réunionnaise, sa culture (et sa belle langue créole : nou té èm koz kréol kan nou lété ansamm), l'amitié pour les gens du peuple, un même refus du racisme et de la violence, un même attachement aux droits humains... Bref, nous avions beaucoup de valeurs à partager. Nous nous parlions avec une grande affection, en confiance. Daniel HONORE était un frère, un ami véritable. Même si nous nous étions perdus de vue, il reste dans mon cœur et sa mort me fait mal. Heureusement, il a beaucoup travaillé et nous laisse son travail ; en cela, Daniel HONORE reste en vie et dans nos cœurs, pour toujours.
    Je partage la douleur de sa famille et de ses amis ; j'adresse à tous (et à nos anciens élèves) un salut fraternel et affectueux.
    Georges-Guy LOURDEAUX

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.