Mendeley racheté par Elsevier. Le moment de passer à Zotero !

zotero-logoLa rumeur circulait depuis plusieurs semaines, c'est désormais officiel. Elsevier a racheté Mendeley entre 69 à 100 millions de dollars.

L'un des plus importants éditeurs de revues scientifiques au monde a racheté l'outil de gestion et de partage de références bibliographiques le plus en vogue dans les milieux académiques. Dés l'annonce de la vente, beaucoup universitaires ont fait part de leurs inquiétudes sur les réseaux sociaux. Sur Twitter, le hashtag #mendelete (contraction de "Mendeley" et "delete" effacer en anglais) expliquait comment supprimer son compte et proposait des alternatives crédibles.

Car le rachat de l'application par le géant Elsevier pose question. Non content d'être le poids lourd du paysage éditorial universitaire et d'accaparer une majeure partie du budget de documentation électronique des BU, Elsevier pourra bientôt connaître toutes les références collectées par les enseignants-chercheurs, quand, comment et avec qui les  articles sont partagés. Une quantité gigantesque de données personnelles qui leur servira pour la production de nouveaux services aux clients (universités, chercheurs, bibliothèques) ciblés et facilement monnayables.

Si vous utilisez Mendeley, ce rachat est peut-être l'occasion de vous interroger sur les conséquences d'un tel changement. Quelle valeur ont vos données personnelles ? Y a-t-il un problème à ce qu'elles soient librement utilisées par un éditeur scientifique privé ?

Mais, pas de fatalité, il existe une alternative rodée et sûre à Mendeley : Zotero. Application gratuite et open-source, elle répondra à l'essentiel de vos besoins en matière de gestion de références bibliographiques. La BU propose depuis plusieurs mois des formations rapides et pratiques à l'utilisation de cette application. Que vous souhaitiez tester ou passer définitivement à Zotero, que vous soyez enseignant-chercheur, étudiants ou juste intéressé, n'hésitez pas à contacter Alain Griot, responsable des formations (alain.griot (AT) univ-reunion.fr) afin d'organiser une séance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *